Articles

La sécurité et les tournages « tapeless »

C’est bien joli toutes ces cartes mémoires et autres disques durs. mais on fait quoi de nos rushs, et sur le terrai comment je gère mes cartes ? Tout le monde a du se poser cette question.

Voici un petit document créé pour l’occasion. Je n’ai pas la prétention d’avoir la solution ultime. Chacun adaptera à sa sauce, mais je vous en suplie éviter de partir du principe que les disque durs sont sécurisant !!!

securisation des media sur les tournages tapeless

PDF à télécharger : gestion des supports tapeless securisation au tournage

Chez les Machineurs on utilise environ 50 mécaniques de disques dur en permanence, dans nos serveurs ou en disques autonome, et on en grille environ 5 ou 6 par an !!!

Après avoir testé plusieurs solutions on peut partir tranquille avec

Soution 1 avec un ordinateur portable (Solution terrain)

1 Mac portable et 2 disque auto-alimentés de type LaCie Rugged 2,5″ en FW800 ou 2 videurs de cartes

  • Faire une image disque de la carte avec l’utilitaire de disque (Mac Os X)
  • retirer la carte source
  • vérifier le contenu de l’image disque avec un logiciel approprié (Final Cut Pro, P2flow de MXF4Mac par exemple ou les proxy Qtime avec la RED etc.)
  • Dupliquer l’image disque sur le 2eme disque dur
  • Penser à séparer physiquement les 2 disques lors des transports dans 2 Sacs de 2 personnes différentes.
  • Pour gagner en compacité et dans le cas ou on a les moyens on peut utiliser des videurs de cartes.

Ici les NEXTO DI NVS 2500

La manipulation est la même ou presque, il convient de copier la carte source sur un premier videur de carte puis de dupliquer l’opération à l’identique. La plupart du temps ça fonctionne aussi avec des videurs plus simple destinés aux photographes, mais on ne peut pas «relire» et vérifier ses images.

Chaque constructeur propose aussi on système propriétaire mais la sécurité est souvent oubliée. Un disque dur n’est jamais fiable !!!

Une fois rentré à la « maison » il est important de ne pas utiliser ces disques pour monter. Ma préconisation est d’utiliser un autre disque de travail si possible sécurisé en Raid 5 ou 6. Pour terminer j’archive tout sur bande LTO en 2 exemplaires. Dites vous qu’un disque n’est pas plus fiable quand il ne tourne pas ! Le LTO c’est le standard de l’industrie, toutes les données vitales de nos banques, de nos administrations, des assureurs sont sauvegardées sur LTO. Ce qui n’en fait pas un support 100% fiable pour autant mais au mois on mets plus de chance de son côté.

Ok tout le monde n’a pas la possibilité d’acheter ce type de matériel, dans ce cas un graveur Blue Ray ou encore des DVD c’est ce qui sera le plus accessible.