Articles

Pré NAB, Fujinon annonce un Zoom type ENG à monture PL

Tout est dans le titre ou presque. Fujinon vient d’annoncer un Zoom assez atypique, à croire que c’est vraiment la bataille avec Angénieux qui avait fait une annonce dans ce sens il y a quelques mois. Le Zoom Fujinon offre une plage de focale très intéressante 19/90 mm à une ouverture constante de T:2,9 idéal pour les capteurs S35 de la Sony F3, de la Canon C300 ou encore des autres caméras dotés de montures PL. Doté d’une poignée et d’une commande électrique il permettra aux nostalgiques de la poignée de zoom d’offrir une ergonomie “comme avant”. Le prix me semble un poil musclé il est annoncé à 38000$ US et serait disponible en Juillet prochain. Une belle initiative qui devait être saluée. Décidément Fujinon est un constructeur qui semble bien avoir négocié le virage, que ce soit les nouvelles optiques Cinéma en partenariat avec ARRI ou encore les boitier X100 X10 et X1 pro, ils ne chôment pas chez Fujinon.

Angenieux, nouveau Zoom PL 45/120mm T:2,8

La maison Angénieux, celle qui fait des jolis zooms pour le cinema et le broadcast annonce pour ce NAB 2011 un super cailloux dont ils ont le secret. 45/120 t:2,8 une plage de focale intéressante qui devrait ravir bien des chefs ops.

Regardez la video à la fin il y a une surprise 😉

,

Angénieux, 75 ans de passion pour l’optique cinéma …

J’ai eu la chance d’avoir été invité par la maison Angénieux pour fêter lundi 14 décembre leurs 75 ans et la présentation officielle de leur nouveau Logo.

Pour ceux qui ne connaissent pas Angénieux est une société qui fabrique des optiques depuis 75 ans donc. Cette société est remarquable car elle a été créée par un ingénieur opticien passionné.

Fondée en 1935 par Pierre Angénieux, cette société est basée à côté de Saint Etienne. Pierre Angénieux était un ingénieur opticien innovent et clairvoyant, nous lui devons notamment le “Zoom” et le “Rétrofocus” 2 inventions majeures dans l’évolution des objectifs. Primé à plusieurs reprises avec des Oscards techniques et autres grammy, la marque Angénieux est plus connue à Hollywood ou à Bolywood qu’en France. Pourtant leurs produits sont d’une qualité exceptionnelle et c’est un des derniers industriels lié au monde de l’image qui subsiste en europe. Angénieux a aussi par le passé réalisé d’excellentes optiques pour la photographie. J’ai moi même eu la chance d’avoir un zoom 28/70 f:2,8 en monture Nikon au début des années 90. Pourquoi j’aime cette “maison” me demanderez vous ? Tout simplement car c’est une grande maison, celle qui privilégient la qualité avant tout, au même titre qu’un Cooke ou qu’un Zeiss dans le Cinéma c’est un acteur incontournable et ils ont continué d’innover en permanence. Mais aussi parce que les gens que je connais là bas sont tous des passionnés, et que le simple fait de leur parler rajouté à la qualité technique extraordinaire de leurs produit fait qu’on ne peut rester indiférent. C’est du matériel haut de gamme créé par des professionnels, pour des professionels.

J’ai donc pu visiter leur usine hier et je peux vous dire que je comprend mieux pourquoi ils obtiennent un tel niveau de qualité. Premièrement, toutes les phases les plus délicates sont confiées à l’oeil et au savoir faire de personnes ultra qualifiées et cette entreprise est très soucieuse de ses recrutements et de la façon dont sont formés ses futurs employés. Les taches qui sont confiées à des machines sont tout le temps contrôlées par les sens aiguisés d’hommes et de femmes garants de cette qualité exemplaire. Au cours de la visite, on apprend par exemple qu’un zoom Optimo est capable de “lire” 200 lignes de définition par millimètre ! C’est le niveau de tolérance en dessous duquel l’optique partira à la poubelle. Malgré ça le prix de ces optiques reste relativement accessible en comparaison à des focales fixes de chez les 2 autres gros fabricants européens que sont Zeiss ou Cooke, un zoom 28/76 T:2,2 coûte a peut près le même prix qu’une focale fixe qui ouvrira certes un peu plus. A l’heure ou les caméras numériques sont de plus en plus sensible il est peut être temps de changer son point de vue sur la question et je pense qu’envisager de tourner à 100% avec un zoom de cette qualité peut vraiment s’envisager. Les amoureux d’Angénieux sont nombreux, mais ils sont plus nombreux outre atlantique que chez nous.

La gamme DP dédiée aux capteurs numérique par exemple est d’un rapport qualité prix exceptionnel, compter environ 15k€ pour un 16/42 ou le 30/80 t:2,8 qui sont d’excellente facture.

Le fer de lance de la marque est sans aucun doute le 24/290 très apprécié des américains. J’avoue avoir un gros faible pour le 17/80 T:2,2 (si si c’est pas une blague ya tout ça de lumière qui rentre dans ce zoom ! ) A noter que les 3 zooms de la série “cinéma” sont livrable en monture Canon EF ou Nikon.

Prise de son avec les réflex video ?

Hé oui c’est un problème. Quelle que soit la marque il n’y a rien de génial, les Canon et le Lumix GH1 sont équipés de prises minijack mais imposible de voir le niveau, ni même de le contrôler.

A part utilsier le firmware alternatif “magic lantern” sur le 5D qui propose des vu-metres, rien n’est vraiment efficace. Pire encore la qualité des convertisseur est tellement médiocre que tout le monde est unanime . Donc même si vous greffez un bon micro sur votre appareil le son à cause du gain automatique et des convertisseurs médiocres ne sera pas vraiment utilisable pour une utilisation professionnelle. Le firmware alternatif open source Magic Lantern que je n’ai pas pu tester pour le moment propose de désactiver le gain auto, ce qui permet d’avoir à priori moins de bruit. Magic lantern

Je n’ai pas fait très original après avoir zieuté chez Sony, Tascam ou Edirol pour un enregistreur autonome, j’ai jeté mon dévolu sur le ZOOM H4N.

Enregistreur 4 piste autonome Ce petit boitier a la particularité d’enregistrer 2 ou 4 piste en simultané avec une qualité assez bluffante. Il possède des entrées Jack ou XLR et peut enregitrer simultanément une ambiance avec son couple de micro stéréo et une voix en simultané via un micro cravate par exemple. Il est équipé d’un pas de vis qui lui permet de prendre place sur une griffe porte accessoire.

Une astuce préconisé sur pas mal de site anglophones propose de relier la sortie minijack dans l’entrée du boitier reflex video. J’en propose une autre : il s’agit de lancer le rec sur l’enregistreur Zoom en premier,  et de filmer le timecode de l’écran avec votre HD-SLR préféré pendant quelques secondes au début de chaque prise. Une fois en montage avec final cut pro par exemple vous pouvez utiliser un timecode auxiliaire correspondant à celui du TC enregistré à l’image. et ensuite de faire une synchro … c’est assez simple et très efficace.

J’essayerai de faire un petit tuto en vidéo pour expliquer tout ça.Pour ceux qui se contenteraient d’une prise de son à gain automatique, on peut compenser par un bon micro. Un modèle semble faire l’unnanimité c’est un “RODE” le fameux VideoMic qui existe en 2 versions mono ou stéréo. La version mono est très directionnelle et convient parfaitement à la prise de son pour des interviews avec une personne proche de l’appareil pendant la prise. La qualité sur un 5D par exemple est très bonne, l’incontournable Philip Bloom en équipe très souvent ses boitiers Canon. Ce micro est un accessoire accessible, vous le trouverez pour un prix aux alentours de 100€ chez les bons marchands. Je vous conseille “Le Marchand de Sons” boutique amie, efficace, sérieuse et aux prix compétitifs.