Articles

Sony Alpha 7R III tout mieux qu’avant !

Je ne vous ai pas souvent parlé de mon affection pour ce boitier Sony Apha 7R2 que j’utilise depuis sa sortie.
il fait partie de mon trio de tête dans les hybrides avec le Panasonic GH5 et le Fujifilm XT2. L’Alpha 7R2 est moins apprécié en video que le 7S2 car il est un peu moins sensible peut être et surtout que la qualité de sa video 4K est meilleure en mode “crop” APS-C qu’en 24X36. Il a aussi un peu plus de dynamique que son cousin A7SII. C’est ce qu’avait démontré les copains de Cinema5D dans cet article https://www.cinema5d.com/sony-a7s-ii-vs-a7r-ii-test-which-one/
Dans ma quête de l’hybride parfait qui soit à la foi ; un tueur en photo et en video mon A7R2 est resté le roi incontesté dans son domaine. Je lui préfère le GH5 pour une utilisation video pour son codec 4:2:2 10 bits mais qui n’est pas aussi pertinent en photo par rapport à mes attentes, et, le XT2 reste un challenger incroyable pour son prix car en plus il explose tout le monde en terme de colorimétrie.

Il manquait quoi à cet A7R2 pour passer un cran au dessus, pas grand chose, c’était le seul à n’avoir pas le Slog 2, on aurait pu espérer une mise à jour du firmware mais non. C’est bien dommage mais c’est désormais résolu. Il possède aussi 2 slots SD comme ses concurrents. à la lecture de la fiche technique de Sony c’est surtout la partie Photo qui a été améliorée, meilleur Autofocus plus rapide qui j’espère sera aussi intéressant à utiliser en video.
Vu que le HDR est dans l’air du temps Sony annonce aussi un mode HLG (Hybrid Log Gamma) déjà présent dans le GH5 et qui propose de jouer sur les 14 diaphs de dynamique disponible dans le SLog 3.

La fiche technique laisse apparaitre l’arrivée du support des nouvelles batteries NP-FZ100 lancées en même temps que l’Alpha 9 qui annoncent une meilleure autonomie ce qui était le gros point faible jusque là sur ces boitiers de la série A7.

2 slots SD

fiche technique

  • Capteur plein format CMOS Exmor R 35 mm rétroéclairé de 42,4 mégapixels avec traitement d’image avancé
  • Prise de vue continue jusqu’à 10 images/s2 avec obturateur mécanique ou prise de vue silencieuse et suivi complet de la mise au point/l’exposition automatiques
  •  399 points de mise au point automatique à détection de phase avec plan focal, couvrant 68 %i du cadre, 425 points de mise au point automatique à détection des contrastes et une mise au point automatique Eye AF environ 2 fois plus efficace
  • Stabilisateur d’image optique intégré avec gain de vitesse d’obturation de 5,5 crans (traduction ?!)
  •  Prise de vue vidéo 4K haute résolution avec lecture de tous les pixels, sans perte (besoin d’eclairage sur ce terme “sans pertes”)
  •  Conception intégralement repensée pour les professionnels, notamment avec une mise au point automatique améliorée, deux emplacements pour carte SD, une autonomie de la batterie supérieure, une borne SuperSpeed USB type C™ (USB 3.1 Gen 1) et bien plus encore
  • Boîtier compact et léger (seulement 652 g)

Sur le Papier pour ceux qui sont très exigeants en photo et en video est le boitier idéal si vous avez les moyens de mettre 3500€ dans le boitier nu, ce qui fait un sacré budget quand on doit partir de zero avec les optiques et les accessoires nécessaires.

A noter que la gamme optique Sony E se développe aussi avec l’arrivée prochaine de 24-105mm f4 zoom, et d’un futur 400m f2.8 dans la série G Master.

A noter que comme Olympus, Sony se mets à faire des photos gigantesques en faisant bouger le capteur de quelques pixels pour produire des images de plus de 160MP.

En conclusion basée sur la seule lecture de la fiche technique, il aurait presque tout mis à part le fait qu’il ne répond pas sur un point essentiel à la concurrence du GH5 dans le cadre de l’utilisation video qui est toujours le seul boitier à proposer un enregistrement interne 4:2:2 10 bits à 400mb/sec néanmoins 8 ou 10 bits ce n’est pas non plus l’essentiel du débat et j’ai hâte de tester cette jolie bestiole pour vous dire

 

, , , ,

SteadXP, système de stabilisation nouvelle génération …

Je suis assez fier de faire cette annonce ici, c’est la premiere fois que je “lance” un produit comme ça. Adrien Farrugia m’a contacté il y a quelques temps pour me parler de son projet et me demander un coup de main sur le lancement. On va prochainement ouvrir une campagne de financement participatif, c’est français et c’est super malin … on vous en dit plus bientôt !

Ps: on ne se moque pas de mon accent englishe !

SteadXP-Prototype

 

 

, , ,

Sony Alpha 7S, grosse avancée en Video

Sony Alpha 7S reportageça fait quelques mois que nous sommes tous au courant que Sony va lancer l’Alpha 7S, présenté en avant première au NAB 2014, cette camera hybride sans miroir nous a tous fait saliver. J’ai réussi à avoir un exemplaire de ce précieux joujou en avant première car alors qu’il est déjà en vente aux USA et en Asie il ne l’est pas en Europe … va comprendre Charles ?

Bref pour revenir a ce photocam, voici en gros ces spécificités sur le site du constructeur
Doté du meme boitier que le A7 et le A7R mais capteur différent puisque 12mp et donc très hautes sensibilités puisqu’on peut le pousser jusqu’a 409600 ISO, les autres avancées sont l’ajout du codec XAVC-S 50 mb/sec , et l’arrivée du S-Log2 … On notera au passage la possibilité d’enregistrer jusqu’a 120 images par secondes en 720p et bien entendu l’enregistrement 4K via un enregistreur externe. Au NAB il était présenté avec le Atomos Shogun qui sera capable de faire du 4K en ProRes et qui va sortir avant la fin de l’année. 
Atomos-Shogun-NAB-2014
J’ai déjà parlé du A7 et du A7R et j’ai moi même craqué pour un A7 Normal qui m’éclate bien en photo, pour la simple raison que c’est ultra compact et que c’est doté d’un capteur full frame 24×36 qui a un très joli rendu. J’avais été un poil déçu a cause de moiré et d’alliasing assez marqué en vidéo H264 sur les 2 modèles précédents A7 et A7R et l’arrivée du XAVC-S m’a semblé être une bonne nouvelle. 50mb/s c’est mieux que 24 car si vous ne le savez pas le XAVC-S est un dérivé du H264 qui enregistre en GOP et tjr en 8bits 4:2:0 donc c’est un peu mieux mais pas la panacée non plus.
Voici la première video de la série “Camera Seduction” que j’inaugure ici avec Emma Chaïbedra superbe comédienne talentueuse.

Pour ceux qui sont intéressés, je vous laisse découvrir ma petite vidéo compte rendu sur cette jolie caméra. A noter au passage que mon intégration dans l’équipe de Loca-Images va me permettre d’aller plus loin et de faire plus de tests en video via la création de ce label LOCA TV.
http://vimeo.com/101579567

LOCA TV #1 – Review Sony Alpha 7S par Emmanuel Pampuri from Emmanuel Pampuri on Vimeo.

Pour aller un peu plus loin j’ai des gros doute sur la pertinence d’avoir rajouter ce fameux S-Log2 qui fait des miracles sur la F5 et la F55 est à mon avis castré par le 4:2:0 8 bits et je trouve qu’il y a des petites choses très étrange sur les carnations, il y a comme des traces jaunes ?! Après une petite séance d’étalonnage  avec mon ami Thibaut Petillon nous avons relevé des choses étranges, je ne suis pas absolument persuadé de la chose et j’ai besoin de faire d’autres tests pour confirmer mais il semble que les peaux soient un poil dénaturées quand elles sont légèrement sous exposées (ça le fait aussi en photo jpeg) Je suis un peu pointilleux et il y a de fortes chances que ce soit mon modele de test qui soit touché, je ferais de nouveaux essais dès que possible .
En tout les cas pour moi le bilan est sacrément bon, on avance encore d’un pas vers le photocam parfait, il faudrait juste que Sony soit un peu moins timide et nous lâche un enregistreur un poil plus costaud et revois quelques petits détails d’ergonomie pour que je sois pleinement satisfait. En attendant je suis en admiratif des progrès fait par la marque dans ce domaine, c’est un grand pas qui a été franchi. Les copains Philip Bloom et Andrew Reid sont unanimes pour dire que le A7S est une petite bombe et qu’il est encore meilleurs en video quand on l’utilise en mode APC-C ce qui semble assez logique puisque il y a moins de pixels à traiter par le processing.

 

, ,

Ma “Review” du Panasonic Lumix GH4

ça fait un bon mois que je me ballade avec le GH4 autour du cou, une bien belle caméra qui m’a vraiment séduit, je vous laisse découvrir ça en video … par là =>

N’hésitez pas à commenter, ou a poser des questions …

, , ,

Toutes les Videos du NAB 2014

Pampuri Shape Isee

Nous sommes donc bien arrivés au NAB avec Sylvain Berard du Laboscope qui m’accompagne cette année afin de vous alimenter en nouvelles fraiches depuis Las Vegas …

Je vous épargne pour le moment la visite des gros stands impraticables les premiers jours ICI au NAB 2014 c’est encore la folie furieuse, énormément de monde comme d’habitude.

il semblerait que ce soit plus facile de créer des caméras qu’avant, il suffit de mettre un capteur dans une boite avec plein de trucs autour.

Voici donc ma sélections de produits intéressants, plutôt des accessoires, que je trouve malin mais pas que …

La chaine à suivre sur vimeo c’est ici : https://vimeo.com/channels/718854

Sur Youtube c’est par là : https://www.youtube.com/playlist?list=PLy0vZRqr1419wxxi3PEPbgerJ65C0FnuD

,

Sony Alpha 7, excellent en photo !

Sony Alpha 7 + Contax G / Zeiss et Bague Deo Tec

Et vous allez me demander ce que j’en pense en vidéo ?

Je ne reviendrai pas en détail sur les caractéristiques des boitiers Alpha7 et 7R qui ont été largement décrit dans les articles de mes confrères. La principale différence des deux appareils se situe au niveau du capteur, le A7 a un capteur de 24 MP et le 7R hérite du capteur 36MP déjà présent dans le NIKON D800 qui est par ailleurs dépourvu de filtre passe bas alors que le A7 est doté d’un capteur de 24MP équipé du dit filtre …

Ces boitier sont de vrais hybrides, ils sont très compacts et ne proposent pas de miroir ni de visée réflex. Celle ci est reléguée à un viseur électronique de bonne qualité utilisant la technologie OLED. Le viseur est un élément important pour la vidéo comme la photo et la visée électronique permet d’avoir un rendu immédiat de ce qui est enregistré au niveau de l’exposition et du rendu couleur / contraste.

Le viseur des 2 boitiers est très agréable, la grosse critique sur la visée électronique pour la plupart des photographes, c’est la vitesse de rafraichissement qui est assez désagréable. Les vidéastes ont l’habitude d’avoir un rafraichissement dans le viseur qui correspond à la fréquence d’image choisie ce n’est donc pas ce qui est le plus gênant. Sur ce type de boitiers et grâce au très faible tirage optique de la monture E on se met à rêver de monter ses vieux cailloux à la mise au point manuelle et autres optiques vintage. A moi les Super Takumar et autres Leica R, j’ai réussi à tester les bagues bagues adaptatrices de chez Novoflex pour jouer avec les vieux Pentax vintage et les Leica R de ma collection ainsi que des Contax G via une bague DEO TEC qui permet de conserver l’autofocus, c’est certes un peu poussif mais ça fonctionne plutôt bien.

https://vine.co/v/hYMuMeTMEMK

L’association de ces nouveaux capteurs ultra définis est vraiment très intéressante on donne un look à ses images au travers du choix de ces optiques et de leur signature et j’avoue que le côté chaleureux et sensuel de mes vieux Leica R notamment le summicron 50mm me plait énormément.

http://www.flickr.com/photos/mrgroove/11764776714/player/9ac1dd10cd

Le viseur n’est pas forcément encore assez défini malgré ses 2,4 MP pour pouvoir espérer faire le point manuellement sans utiliser l’assistance de la magnification (zoom dans l’image) ou du peaking (surlinage des zones nettes dans l’image). Mais ces deux fonction facilitent vraiment les choses. L’écran arrière est de belle qualité et sa taille apporte un vrai confort, il est orientable mais on est toujours sur un mode d’articulation uniquement vertical ce qui est quand même assez limitant, j’aurais préféré un écran orientable comme celui du Panasonic GH3 ou du Canon EOS 70D.

La qualité perçue et le grip est plutôt bon, le look cède à la mode du néo-rétro ce qui n’est pas pour me déplaire mais je pense qu’en terme d’ergonomie pure ce n’est pas ce qui a de plus efficace. Notamment le positionnement du viseur, rare son ceux qui ont compris que le viseur au milieu du boitier ce n’est pas forcément ce qui a de plus pratique, l’être humain étant doté d’un appendice respiratoire qu’on appelle le nez et qui vient systématiquement butter contre le dos du boiter. Si ce positionnement est indispensable pour un viseur optique réflex il est à mon sens inutile quand on parle de visée électronique. A quelques rares exception les constructeurs n’ont pas compris que ce qui faisait la suprématie de la visée télémétrique n’était pas uniquement lié à sa technologie mais aussi à son positionnement sur le boitier, mettez donc vos viseurs dans le coin ! Le NEX 7 a un viseur dans le coin et c’est une des raisons qui le rend agréable à utiliser. Oui je sais tout le monde n’a pas le même oeil directeur… faites donc des boitiers avec un viseur sur un rail alors messieurs les ingénieurs …

Mis à part le déclencheur vidéo qui est bizarrement positionné sur le côté du grip, le reste des boutons tombe plutôt bien, sauf la molette avant qui est dessinée comme un barillet et qui est souvent confondue avec le déclencheur. L’ergonomie logicielle est plutôt bonne et plutôt claire au niveau de l’arborescence des menus.

L’absence de filtre optique passe bas me faisait peur et j’imaginais le A7 un poil plus évident en vidéo car il est connu que c’est une des sources des problèmes d’alisasing (effet d’escaliers) ou de moirage (difficulté sur les détails des motifs répétitifs)  a priori, le 7 et le 7R délivrent une image assez similaire dans laquelle il subsiste un manque de piqué, c’est assez décevant et il y a un souci de moutonnement en basse lumière, l’alisasing est parfois présent, c’est assez aléatoire et on a aussi un peu de moiré. Le choix du codec AVC-HD dans sa version 2 jusqu’a 28 mb/sec reste en deçà des capacité d’un tel capteur et il serait bienvenu que Sony nous propose des choses un peu plus évoluées, Canon et Panasonic proposent des codecs un peu plus musclés en gardant le moteur de compression H264 et proposent des débits avoisinant les 80mb/s. Toutefois, la sortie HDMI permet par ailleurs d’enregistrer un signal non compressé via un enregistreur externe. Vous pourrez choisir entre les différents modèles disponibles sur le marché entre les ATOMOS Ninja / Samouraï, les AJA Kipro Mini et autres SOUND DEVICE Pix Malheureusement c’est encore du 8bits ce qui n’est pas mauvais mais insuffisant pour concurrencer les gros camescopes professionnels, néanmoins cette fonction est bienvenue. Attention je vous vois déjà tous prêts à annoncer que ce boitier ne fait pas de belle vidéo comme certains confrères ont déjà tenter de nous l’expliquer. Non, les A7 et A7R ne sont pas mauvais en vidéo et je pense même qu’il sont supérieurs à certains boitiers, néanmoins je préfère le rendu de mon GH3 chouchou et je suis impatient de tester le GH4 😉

Sony est fier d’annoncer qu’ils ne pratiquent pas le « line skiping » utilisé par d’autres constructeurs par manque de puissance de processing. Le nombre de photosites sur un reflex étant 10x supérieur à ce qu’on a besoin en vidéo (pour rappel une image video HD c’est moins de 2MP) nombreux sont les constructeurs qui se contente de traiter 1ligne sur 2 ou 1 ligne sur 3 ce qui a souvent des effets néfastes sur la qualité finale et provoque notamment des aberrations, l’alisasing en particulier. Manque de chance il semble que ces problématiques restent présent dans certaines configuration. L’image vidéo HD sur les Alpha 7 et 7R peut être enregistrée à 25 ou 50 images par secondes en haute définition vidéo 1920×1080 en progressif ou en entrelacé. Le Panasonic GH3 est pour moi une référence en terme de sensation de piqué sur une image video dans toute la gamme des photocam existant actuellement sur le marché, les derniers boitiers signé Sony ne sont pas très loin mais malgré la grande qualité des optiques Zeiss on reste un cran en dessous, ce qui n’est pas non plus dramatique, l’image est superbe mais pas aussi définie.

Je ne pense pas que ce soit très compliqué de rectifier le tir, c’est surtout le processing qui est en cause plus que le codec en lui même, Canon ou Panasonic arrivent à faire des choses excellentes avec ce codec sur les GH3 ou autre C100, Sony a de très bon résultats sur les NX Cam et sur les camescopes de la marque … a moins que ce soit encore une stratégie pour ne pas cannibaliser les ventes des autres produits ? Je trouve ça dommage, ce produit pourrait vraiment devenir un “Killer Product” grâce à sa compacité et son viseur il pourrait détrôner les CANON si un peu plus de soin était apporté à ce niveau là. Néanmoins il faut pas non plus crier au loup, dans de nombreuses situation la qualité est largement satisfaisante.

L’autofocus est assez réactif en vidéo sur les 2 version du boitier, mais il faudra vraiment avoir les optiques dédiées, le 28/70 livré en kit avec le A7 est de bonne facture, il est compact et léger, il rempli bien ses fonctions et c’est un bon compagnon au quotidien. A noter qu’il est beaucoup plus cher en dehors du kit et non disponible en kit pour le A7R. A ce propos pour faire un choix, je choisi pour le moment le A7 « normal » en vidéo les 36MP n’apportent rien et en photo c’est un plus non indispensable pour mon utilisation à part le fait de remplir plus vite mes disques durs. Néanmoins il peut avoir son utilité et le résultat est vraiment saisissant.

XLR-KM1-SONYsmall Pour le son, les 2 boitiers Alpha sont dotées de prise micro et de prise casque ce qui est aussi assez rare pour être salué. J’ai apprécié la possibilité de brancher l’accessoire permettant de brancher des micros doté de prises XLR comme sur le RX10 et qui est désormais commun à de nombreux appareils Sony. Une petite remontrance pour finir, le coup de pouvoir charger la batterie de son boitier via la prise USB c’est bien, c’est pratique car on peut « oublier » son chargeur à la maison on trouvera toujours un cable micro USB. Un vrai chargeur c’est mieux et c’est un peu dommage qu’il ne soit pas dans la boite, c’est un peu limite quand on mets ce prix là dans un appareil photo de ne pas le fournir en standard.

La conclusion est que ces 2 boitiers sont vraiment intéressant pour un usage vidéo, et j’ai complètement craqué sur le A7 qui a rejoint mon fourre tout. La qualité en photo est vraiment excellente, la monture E en 24X36 permet vraiment des associations très intéressantes avec les vieux objectifs via des bagues et il ne manque pas grand chose à ces 2 boitiers Sony pour passer un cran au dessus des ténors du marché dans un usage purement vidéo, je salue cette initiative et ce résultat encourageant pour la suite. On peut désormais envisager d’utiliser autre chose que du Canon, Nikon ou Panasonic pour faire de la vidéo avec un belle qualité et l’arrivée de des boitiers hybrides est vraiment une bonne nouvelle car elle va relancer un peu le débat.

Pour voir mon point de vue en video sur le A7 et A7R c’est par ici :

http://vimeo.com/80901034

 

, ,

Black Magic Pocket Cinema Caméra, le paradoxe !

Quand Blackmagic Design a annoncé sa première caméra en avril 2012 tout le monde  a cru que c’était une blague ou presque, malgré quelques début difficiles il semblerait qu’il faille désormais compter sur Blackmagic pour continuer à secouer le marché des caméras.

Lancée fin juillet 2013 cette caméra est enfin disponible chez les revendeurs c’est pas trop tôt me direz vous, il semble que Blackmagic ne soit pas encore super au point sur la partie de l’industrialisation de ces produits car la 4K production caméra, autre modèle annoncé en avril dernier au NAB est toujours elle dans la file d’attente. Moins de 2 ans après la première annonce au NAB 2012 Blackmagic a donc 4 caméras à son catalogue. La Black Magic  Cinéma Caméra en version Canon EF ou Micro 4/3 (monture passive) la Pocket Cinéma Caméra et la Production 4K Caméra.

La BMPCC, c’est comme ça qu’on l’appelle est donc une caméra minuscule a la qualité d’image assez incroyable. Son concept est donc une caméra aux dimensions proches d’un appareil photo compact  dotée d’ambitions professionnelles en terme de dynamique du capteur et des codecs utilisés. Imaginez donc avoir une caméra HD 1080p doté d’un capteur encaissant 13 diaphs de latitude et d’un enregistrement de grande qualité.

Pour le choix de la monture Blackmagic semble avoir compris qu’il ne suffisait pas d’être compatible avec les optiques Canon EF pour récupérer des clients. Le choix de la monture Micro 4/3 dont Olympus et Panasonic sont les créateur est un choix judicieux car il permet grâce à la faible distance entre la monture et le capteur (17mm) de monter à peu près toutes les optiques existantes ou presque. Blackmagic design a choisi un capteur plus petit que la moyenne, et positionne ainsi cette Pocket caméra comme une caméra Super 16. C’est un des soucis de cette caméra, comme pour la première édition la corrélation entre la monture et le capteur est un peu étrange car à moins de posséder des optiques dédiée Super 16 ça peut être vraiment problématique. Il faut prendre en considération un coefficient multiplicateur de X3 ainsi si vous montez un 50 mm ça transformera l’angle de prise de vue en un équivalent 150mm. C’est assez handicapant, car pour pouvoir trouver des optiques inférieures à 10mm et avoir ainsi des vrais grands angles ça va pas être simple. Le consortium Micro 4/3 a déjà intéressé plusieurs fabricants d’optiques, que ce soit Carl Zeiss, Leica, Panasonic, Olympus Zuiko, Sigma, Voigtlander etc. Le parc existant est assez vaste mais les grand angles existent notamment le zoom 7/14mm f:4 de Panasonic déforme beaucoup sur les bords.

BMPCC04

La bonne nouvelle vient de chez Metabones avec son “SpeedBooster” qui s’est intéressé au cas de la BMPCC et propose désormais un adaptateur pour convertir la focale d’origine de vos optiques au format du capteur sans perdre de luminosité voir même en en gagnant !

On pourra donc via des adaptateurs mettre des optiques des anciennes camera argentiques Super 16 mais elles sont de plus en plus rares à trouver et leur valeur sur le marché d’occasion a été multiplié par dix.

Pour ce qui est du « form factor » de la caméra il est assez paradoxal, proposer une pocket camera ambitieuse c’est bien mais si on prend on considération que pour pouvoir l’utiliser il va falloir l’accessoiriser généreusement ça la rend tout de suite moins « pocket »

La caméra est dotée d’un écran qui est assez grand et qui propose une bonne qualité d’image mais elle est dépourvue de viseur, ce qui imposera le rajout d’un viseur du genre  Zacuto ou Cineroïd ce qui pose déjà un problème de logique, ces accessoires et c’est le cas de tout ce qui sera nécessaire à bien faire fonctionner cette caméra, ont un prix de vente supérieure à la caméra elle même, c’est quelque part pas très logique.

BMPCC03

L’ergonomie logicielle est en tout point similaire à la grande soeur dotée du capteur 2,5k, les menus sont identiques sauf que l’écran n’est pas tactile, il faudra vous contenter d’un classique trèfle à 4 direction et un bouton central de validation.  On notera au passage que certaines fonction d’accès direct notamment à la sensibilité aurait été souhaitable plutôt que de de devoir rentrer dans les menus, idem pour la gestion du shutter. l’autofocus est pour le moment totalement inefficace, compensé par la présence d’une fonction d’assistance à la mise au point qui surligne les endroit de l’image ou la mise au point est bonne (peaking) et un zébra paramétrable pour gérer son exposition. La cellule est pour le moment totalement inexploitable, elle se cale toujours sur les hautes lumières et il n’existe aucun système de bargraph. Autre point négatif, il n’y a aucune fonction de magnification pour pouvoir vérifier son point comme c’est le cas sur la majorité des caméras actuelles. Ce zoom dans l’image est bien pratique pourtant, espérant que Blackmagic corrigera ces petites erreurs par le biais d’une prochaine mise à jour logicielle.

Cette caméra peut désormais enregistrer Quicktime en Apple ProRes 4:2:2 HQ sur une carte SD ou du Cinema DNG RAW, attention celle ci doit être très performante car le débit supporté est assez musclé. Après avoir testé plusieurs cartes et seule la SanDisk Extreme Pro 95mb/s fonctionne correctement et ne fait pas de pertes d’images. Pour aller taquiner la qualité supérieure des ténors du marché Blackmagic Design comme sur le modèle 2,5k propose d’enregistrer en ProRes HQ en « mode Cinéma », c’est tout simplement ce qu’on appelle un « log » l’image est donc très neutre, totalement désaturée et très peu contrastée ce qui permettra d’avoir plus de latitude de correction à l’étalonnage de ce côté c’est une vraie réussite. Le constructeur annonce une mise à jour prochaine du logiciel interne qui permettra d’utiliser une version compressé du Cinema DNG, format RAW universel et open source lancé par ADOBE et choisi par d’autres constructeurs comme AATON ou Digital Bolex. Attention cependant il faut préciser que le poid des images est très élevé, une carte de SDXC de 64 go enregistrera un peu moins de 40 min de HD 1080p25 alors qu’en RAW on devrait être à 15 min environ . Pourquoi n’ont ils pas mis le ProRes 4:2:2 de base voir meme le ProRes LT ça aurait été tout à fait adapté et beaucoup plus cohérent. Les autres grief sont corrigible via une mise à jour logicielle, cette histoire de shutter non accessible, pas de vu-metres audio, et toujours pas la possibilité de formater ses cartes dans la caméra ni d’effacer les clips ?!

Cette caméra est pour moi assez paradoxale, d’un côté on a une image d’une qualité assez incroyable, un codec très musclé par rapport à ce qui se fait sur les DSLR mais une ergonomie et des petits défauts de jeunesse qui la rendent difficile à utiliser. Sacrifier l’ergonomie sur l’hotel de la qualité d’image n’est pas forcément la meilleure direction à prendre, cette caméra est au final pas si pocket que ça et son utilisation la plus évidente serait plutôt sur un pied en studio. Il n’empèche qu’a moins de 800€ HT c’est assez incroyable, l’image enregistrée est finalement assez proche de ce qu’on peut obtenir sur une Canon C300 ou une Sony F3 et au prix de quelques contorsions la jeune génération qui n’a pas comme mêtre étalon la caméra d’épaule et son confort y trouvera certainement son compte.

je vous invite à aller voir les images tournées à  New York par l’ami Thomas Garret qui nous avait fait sa review.

 

 

, , ,

Flanders Scientific annonce plein de nouveaux moniteurs au NAB 2013

Flanders Scientific (FSI) est une société créée par des belges qui ont une démarche intéressante. Plutot que de se fatiguer à fabriquer des écrans ils ont passé un deal avec un constructeur chinois qui les fabrique pour eux ce qui leur permet de se concentrer sur l’essentiel, la R&D et notamment la partie software car c’est la force de la marque les écrans de chez FSI peuvent voir leur logiciel mis à jour. De ce que j’ai pu voir et des retours d’utilisateurs que j’ai pu avoir la précision de la colorimétrie est assez bluffante et le rapport qualité prix incroyable et les fonctionnalités de calibration très poussées. Cette année ils annoncent de nombreuses nouveauté notamment une gamme CM (Cinema Monitor) qui complète les BM (Broadcast Monitor) avec une particularité, celle de pouvoir basculer de l’espace colorimétrique REC 709 au DCI P3. On peut bien entendu rajouter des LUT et gérer une source 2K qui sera automatiquement mis à l’échelle … Dalle 10 bits, processing 12 bits, – de 5000$ le 24″ J’adore !

, , ,

Convergent Design, ODYSSEY7Q, le moniteur recorder 4K nouvelle génération

ODYSSEY7__rightside

A quelques jours de l’ouverture du NAB 2013, les constructeurs vont multiplier les annonces. Convergend Design qui est une boite rendue célèbre via leur NANO Flash et plus récemment le GEMINI ouvre le bal avec un nouveau produit destiné à afficher, mesurer et enregistrer les images issues des caméras. Capable d’enregistrer en DPX, en ARRI Raw et en Canon RAW ce petit boitier équipé d’un écran OLED de 7 pouces de diagonale concentre un niveau de technologie très pointu dans un encombrement compact. On enregistre donc sur des SSD un signal qui va jusqu’au 4K via 4 connecteurs BNC HDSDI 3G.

cd_hdconnect_le

 

 

A noter qu’avant le Nano Flash la société Convergent Design avait sorti un petit boitier convertisseur HDV FireWire 400 to HDSDI qui à la grande époque de la Sony Z1 (époque que je ne regrette pas) avait sauvé la vie à pas mal d’entre nous car il etait impossible de gérer cette saloperie de Codec HDV de façon efficace.

 

ODYSSEY7Q_dim

 

Les codecs supportés sont :

DNxHD = .mov, Uncompressed = .dpx, HD/2K Raw = .dng,

Canon Raw = .rmf, ARRIRAW = .ari

mais on peut aussi enregistrer des Proxy en simultané en DNxHD 36 jusqu’à 4 canaux en 1080p30 maximum et le 1080 jusqu’a 120 fus.

HD/2K RGB 444 8/10/12-Bit up to 60p/60psf,

HD/2K YCC 422 8/10-Bit Up to 120p, QHD/4K 422 up to 30fps,

ARRIRAW (16:9) 12-bit up to 60fps, ARRIRAW (4:3) 12-bit up to 48fps,

Canon Raw QHD/4K 10-bit up to 60fps

 

La boiboite supporte les LUT ARRI / CANON / SONY

Plus d’infos sur les spécifications techniques ici 

Odyssey7_3mediaOptions

Canon annonce un capteur full frame pour la video !

ça vient juste de tomber

A priori le design de ce capteur est paré pour équiper des futures caméras CANON et serait vraiment conçu pour l’image animée.

L’avantage c’est qu’en installant moins de pixels sur un gros capteur on augmente forcément la sensibilité. Les Pixels seraient donc de 19 microns ce qui est 7,5 x plus gros que les pixels du capteur du 1DX par exemple. C’est ce qui fait la force de la gamme actuelle C300/ C500 puisque le capteur n’a que 8 MP et permet ainsi d’avoir un meilleur signal bruit et moins d’effets de moiré et d’aliasing.

plus d’infos sur le site internet de canon ici

Est ce que c’est une pré-annonce d’une ou plusieurs nouvelles caméras pour le NAB, à presque 1 mois de l’évènement il me semble que c’est presque évident 😉