Articles

, , , ,

DJI Osmo, une camera du futur ?

P1020205Je vous l’avait dit dans mon précédent article pour moi la OSMO de chez DJI représente un produit assez visionnaire. D’une part j’aime particulièrement les petites bestioles qu’on peut avoir presque tout le temps sur soi mais ya vraiment un truc, une nouvelle façon de filmer qui découle d’un tel produit. C’est clair que le concept de camera stabilisée sur un gimbal 3 axes n’est pas nouveau mais il y a quelque chose de très séduisant dans ce concept.

L’Osmo sera donc utilisable avec les 3 cameras X3 X5 et X5 R, je vous renvoie à la page officielle du constructeur pour voir les différences mais c’est clair que la X5 aura forcément ma préférence ce qui ne retire rien à l’intérêt de la X3 si ce n’est qu’on est sur un “petit” capteur. Ce qui a pour avantage de proposer une profondeur de champ plus sécurisante au niveau de la mise au point mais ce qui est un avantage pour certain peut être un inconvénient pour d’autres, à savoir que les amateurs de bokeh risquent d’être un peu frustrés.

De mon coté je pense que le petit capteur de la X3 s’en tire pas mal du tout, la dynamique n’est pas mauvaise, ca encaisse plutôt bien et contre toute attente en basse lumiere c’est loin d’être mauvais. J’attire votre attention là dessus, je trouve qu’il y a trop de gens obsédés par le bruit, mais les images lisses moi ça me fait vomir, on avait du grain en photo et au cinema, ça nous allait très bien c’est quoi cette manie de vouloir des images sans vie ? sans bruit ? Oui ya du bruit dans une image quand elle est sous exposée, et quand les capteur sont trop boostés mais est-ce que c’est si moche et si insupportable ? Moi je ne trouve pas … l’image du OSMO X3 est plutôt intéressante, la compression est un peu forte certes mais ca fait largement la blague et c’est vraiment loin d’été moche ! Je trouve un certain charme à cette image et en tout les cas elle me convient parfaitement.

DJI OSMO Emmanuel Pampuri Eve Marie BodetComme tout outil ca nécessite un peu d’entrainement mais la prise en main est vraiment déconcertante et on peut très facilement faire des jolies bêtises avec. Certes la latence due à la liaison wifi avec le smartphone est parfois un peu gênante lors des mouvement très rapides mais ca reste largement utilisable. On m’a dit que l’autonomie était moyenne, oui c’est pas génial mais encore une fois c’est loin d’être mauvais et je me rend compte qu’il y a de plus en plus de gens qui passent leur temps à critiquer, moi je trouve ça largement utilisable, c’est vite rechargé, et de toute façon si on veut en faire un usage intensif il faut acheter d’autres batteries.

Le bruit de la ventilation est un peu gênant mais si vous écoutez bien je suis passé pendant la prise proche du joli micro Neuman et au final ça fait aussi la blague. Pour moi cette Osmo c’est une peut un truc visionnaire, je pense que le futur de nos cameras va ressembler à ça …

Pour ceux qui ne suivraient pas je rajoute en plus al video que j’ai tourné avec l’OSMO, la talentueuse Eve-Marie Bodet Violoniste et compositrice m’a fait l’honneur de se prêter au jeu de ce tournage. Un plan séquence de 2minutes tourné entièrement avec l’Osmo et la X3. Aucune stabilisation en postprod, j’ai tourné en 4K et le fichier est téléchargeable sur vimeo pour ceux qui ont un compte. Cette video est en quelque sorte le teaser d’un grand projet que nous avons Eve-Marie et moi qui s’appelle “Travelling musiques” et dont nous vous parlerons plus en détail prochainement.

 

, , ,

Sony Alpha 7S, grosse avancée en Video

Sony Alpha 7S reportageça fait quelques mois que nous sommes tous au courant que Sony va lancer l’Alpha 7S, présenté en avant première au NAB 2014, cette camera hybride sans miroir nous a tous fait saliver. J’ai réussi à avoir un exemplaire de ce précieux joujou en avant première car alors qu’il est déjà en vente aux USA et en Asie il ne l’est pas en Europe … va comprendre Charles ?

Bref pour revenir a ce photocam, voici en gros ces spécificités sur le site du constructeur
Doté du meme boitier que le A7 et le A7R mais capteur différent puisque 12mp et donc très hautes sensibilités puisqu’on peut le pousser jusqu’a 409600 ISO, les autres avancées sont l’ajout du codec XAVC-S 50 mb/sec , et l’arrivée du S-Log2 … On notera au passage la possibilité d’enregistrer jusqu’a 120 images par secondes en 720p et bien entendu l’enregistrement 4K via un enregistreur externe. Au NAB il était présenté avec le Atomos Shogun qui sera capable de faire du 4K en ProRes et qui va sortir avant la fin de l’année. 
Atomos-Shogun-NAB-2014
J’ai déjà parlé du A7 et du A7R et j’ai moi même craqué pour un A7 Normal qui m’éclate bien en photo, pour la simple raison que c’est ultra compact et que c’est doté d’un capteur full frame 24×36 qui a un très joli rendu. J’avais été un poil déçu a cause de moiré et d’alliasing assez marqué en vidéo H264 sur les 2 modèles précédents A7 et A7R et l’arrivée du XAVC-S m’a semblé être une bonne nouvelle. 50mb/s c’est mieux que 24 car si vous ne le savez pas le XAVC-S est un dérivé du H264 qui enregistre en GOP et tjr en 8bits 4:2:0 donc c’est un peu mieux mais pas la panacée non plus.
Voici la première video de la série “Camera Seduction” que j’inaugure ici avec Emma Chaïbedra superbe comédienne talentueuse.

Pour ceux qui sont intéressés, je vous laisse découvrir ma petite vidéo compte rendu sur cette jolie caméra. A noter au passage que mon intégration dans l’équipe de Loca-Images va me permettre d’aller plus loin et de faire plus de tests en video via la création de ce label LOCA TV.
http://vimeo.com/101579567

LOCA TV #1 – Review Sony Alpha 7S par Emmanuel Pampuri from Emmanuel Pampuri on Vimeo.

Pour aller un peu plus loin j’ai des gros doute sur la pertinence d’avoir rajouter ce fameux S-Log2 qui fait des miracles sur la F5 et la F55 est à mon avis castré par le 4:2:0 8 bits et je trouve qu’il y a des petites choses très étrange sur les carnations, il y a comme des traces jaunes ?! Après une petite séance d’étalonnage  avec mon ami Thibaut Petillon nous avons relevé des choses étranges, je ne suis pas absolument persuadé de la chose et j’ai besoin de faire d’autres tests pour confirmer mais il semble que les peaux soient un poil dénaturées quand elles sont légèrement sous exposées (ça le fait aussi en photo jpeg) Je suis un peu pointilleux et il y a de fortes chances que ce soit mon modele de test qui soit touché, je ferais de nouveaux essais dès que possible .
En tout les cas pour moi le bilan est sacrément bon, on avance encore d’un pas vers le photocam parfait, il faudrait juste que Sony soit un peu moins timide et nous lâche un enregistreur un poil plus costaud et revois quelques petits détails d’ergonomie pour que je sois pleinement satisfait. En attendant je suis en admiratif des progrès fait par la marque dans ce domaine, c’est un grand pas qui a été franchi. Les copains Philip Bloom et Andrew Reid sont unanimes pour dire que le A7S est une petite bombe et qu’il est encore meilleurs en video quand on l’utilise en mode APC-C ce qui semble assez logique puisque il y a moins de pixels à traiter par le processing.

 

, , ,

Panasonic GH4 premières impressions

Autoportrait-GH4

Pour le moment le premier contact est excellent. Déjà pour qui a eu le GH3 en main c’est tout simplement le meme boitier avec un petit bouton en plus sur le barillet principal qui permet de le bloquer dans un mode PSAM ce qui est ma foi fort pratique ça évite que ça bouge tout seul entre 2 transport dans un sac et de se retrouver en mode scène “photo d’anniversaire” au moment ou on dégaine son boitier pour faire la photo du siècle pensant que tout est réglé comme la dernière fois ou on l’a rangé.ous ne le savez peut être pas mais j’ai la chance d’avoir un exemplaire de pré-série du précieux Panasonic Lumix GH4 depuis quelques jours. Il tourne pour le moment avec un firmware en version Beta 0.4 mais j’ai quand meme eu l’immense privilège de vous montrer les premières images video issues du boitier.

J’ai commencé a faire quelques images histoire de voir ce que ça donnait au niveau du piqué et surtout de la dynamique car c’est une des promesses qui m’ont le plus enthousiasmé à l’annonce de la fiche technique.

En vrac et dans le désordre j’ai apprécié la latitude qui restait pour moi assez moyenne avec le GH3, l’augmentation de la définition est certes un énorme plus mais je n’ai pas encore accès a toutes les fonctions 4K qui ne sont pas toutes activées dans cette version beta. On est pour le moment limité à l’Ultra HD en 3840×2160 en 25p alors que la version finale devrait proposer aussi du 4096×2160 jusqu’au 30p.

IMG_6205

J’ai aimé la possibilité de régler la courbe des hautes lumières et des ombres comme on peut le faire sur le GX7, la présence des modes Cinelike D est un vrai plus. La possibilité de gérer un master pedestal, et d’avoir le choix d’un mode étendu gérant l’échelle de gris de 0 à 255 ou de 16 à 235 montre que Panasonic a décidé de pousser le bouchon beaucoup plus loin que sur les précédents modèles ce qui m’enchante.

IMG_6204

La qualité du viseur est très très bonne, on retrouve enfin un piqué suffisant pour faire le point et la présence de peaking est très utile, un grossissement réglable est accessible et c’est ma foi très très pratique. Je n’ai pas encore été jouer avec les basses lumières, j’attend que Panasonic m’envoie un nouveau firmware pour aller plus loin car cette version est encore très limitante.

 

Côté photo j’ai noté un truc très agréable l’obturateur annoncé comme nouveau fait un joli petit bruit discret et le mode rafale est tout simplement bluffant. La possibilité d’avoir accès a l’obturation électronique est toujours un plus énorme pour qui veut être parfaitement silencieux notamment pour les photos de spectacles et les photos de plateau.

En tout les cas ma sensation est vraiment très bonne, je suis très excité par ce nouveau boitier qui arrive vraiment à maturité. Depuis l’arrivée de la RED One, et après la sortie du GH1 je me suis mis à rêver d’un boitier hybride ultra compact, abordable et très performant avec une qualité d’image remarquable suffisamment qualitative pour attaquer le grand écran, que l’on puisse trimbaler partout. Je crois qu’il es né, je vous le confirmerai après des tests plus approfondis mais il me semble qu’il s’appelle GH4 ! IMG_6208 GH4Front

,

Sony FDR AX 100 permiere camera 4K abordable

SONY-FDR-AX100 Elle a été annoncée au CES et je ne n’en ai pas encore parlé, j’avais un peu laissé tomber les camescopes ayant ce “form factor” comme disent les anglo saxons … L’attrait du 4K accessible et abordable l’a remporté sur mes réticences à utiliser un “handicam de belle mère” pourtant ce format n’est pas désagréable à la prise en main et si j’avais à dessiner une caméra de poing, je pense qu’elle aurait de grande chance de prendre cette forme allongée car la prise en main est assez bonne. Imaginez néanmoins mon désarroi quand je me retrouve avec une vieille crève à greloter et à trembloter comme un marteau piqueur. Bref impossible de sortir de chez moi je n’en ai pas la force pourtant il fait beau dehors alors plus qu’un film j’ai mis bout à bout des plans avec la star du moment à savoir le chat et quelques plans de la fenêtre … C’est un modèle de pré-série qui n’est pas encore finalisé au niveau du logiciel interne, on mettra donc un gros bémol à ce que je vous raconte là.

N’hésitez pas à augmenter la qualité en cliquant sur le petit engrenage en bas à droite de l’image sur YouTube.

Les spécificité de la caméras sont intéressantes on le savait Il enregistre des images en 3840 x 2160 px sur une carte SDXC (classe 10) et peut aussi faire de la HDTV (1080/50p) tout ça dans un format assez compact : 915 g pour 22 cm. L’objectif est signé Zeiss, il ouvre à f:2,8 mais l’ouverture n’est pas constante. La plage de focale couvre un équivalent 24×36 allant de 29à 348mm. On peut noter aussi la présence de filtres ND intégrés 1/4 1/16 1/64 ce qui est bien pratique en cas de forte luminosité.

Codecs : – XAVC S 4K – XAVC S HD – AVCHD 2.0
Capteur : – CMOS Exmor R 1 pouce (14,2 Mpx)
Objectif : – Carl Zeiss Vario Sonnar T (f/2,8-f/4,5) – Zoom optique 12x, – Grand angle 29 mm (équivalent 24×36)
Interfaces : – HDMI, micro mini-jack, casque mini-jack, USB
Définitions : – 3840×2160, 25p, 24p – 1920×1080, 50p, 50i, 25p – 1440×1080, 50i – 1280×720, 25p (MP4)
Écran : – LCD 8,9 cm de 921 000 pixels
Viseur : – Couleur OLED 1 cm de 1,44 Mpx
media : – Cartes SD/SDHC/SDXC (SD XC classe 10 obligatoire pour 4K)

Dans les trucs un peu casse bonbon j’ai noté aussi qu’il était impossible d’enregistrer des images en 24 et en 25 sur la meme carte, elle doit être re-formatée, certes on n’a pas besoin de jouer avec ça mais on est encore chez Sony à la mode “je dois choisir et ce choix est définitif” ce qui est quand meme agaçant. Idem leur fâcheuse tendance à ne pas supporter si la carte a été utilisée dans un autre appareil, c’est dommage. La dite carte doit pédaler très vite si vous n’avez pas de SD-XC vous ne pourrez pas faire de 4K. A ce propos on devrait dire Ultra HD vu que c’est du 16/9eme et que cette définition 4K n’est destinée qu’au cinéma. L’enregistrement 24p est encore un 23,98p. Sony inaugure la premiere déclinaison “long-gop” de son nouveau codec XAVC dans sa version “grand public” appelée XAVC-S. Et on peut constater que c’est pas mal du tout à 60mb/sec l’image est belle très piquée et meme la réduction en HD sur mon plasma préféré reste ultra esbroufante ! Je suis pas près d’arrêter de le dire et de l’écrire le 4K ça pique ! Pour produire des images en 4K, l’AX100 utilise un large capteur assez grand de 1 pouce, c’est un capteur Sony bien entendu de la famille CMOS Exmor R d’une définition de 14,2 Mpx sensible jusqu’à 6 lux (1/60). Cette taille est assez inédite sur un caméscope de belle mère, L’ergonomie est plutôt intéressante, on trouve une bague sans fin sur l’objectif pour régler manuellement la mise au point, la vitesse d’obturation, l’iris et le zoom. La camera est très agréable à prendre en main, la finition est bonne, les petites trappes pour les prise HDMI, Jack pour le casque ou le micro sont assez bien répartie et plutôt de bonne facture, ça fait sérieux et on sent que ça tiendra longtemps, ce qui est rarement le cas sur ce type de produits. Detail-AX100On note la désormais traditionnelle griffe porte accessoire de Sony qui permet d’ajouter un preampli micro XLR K1M que l’on peut aussi brancher sur les Alpha 7 et 7R ainsi que sur les RX10 RX100 etc. Petit truc qui fait ch… la griffe est encastrée dans une trappe que l’on soulève et qui laisse apparaitre la griffe qui est enfoncée dans un creux qui ne permet pas de lui fixer ce qu’on a envie. C’est assez mal foutu, désolé je vais dire du mal mais à part les accessoires Sony on a parfois besoin de fixer autre chose, une minette, un micro d’une autre marque !? Je trouve par contre que le viseur comme le LCD articulé sont assez terne et pas bien calibrés, l’exposition est impossible à juger sur les écrans et j’ai fini quasiment surexposé tout le temps, à régler donc avant de partir en tournage ! Dans les trucs malins j’aime bien la gestion du on/off, la caméra se mets sous tension à l’ouverture de l’écran quand on tire sur le viseur qui est par ailleurs articulé. Dans les autres trucs pas glop, l’enregistrement des photos est interminable, et le délais de réactivité entre le moment ou l’on presse le bouton REC et le début effectif de l’enregistrement me rappelle les bonnes vielles caméras à bande ce qui n’est pas forcément ce que je préférait sur ces vieilles bécanes. J’ai noté en vrac que le capteur de 1 pouce était certes très défini, que les couleurs étaient assez intéressantes mais qu’elle avait du mal avec les basses lumières et surtout il y a un gros rolling shutter, très très vilain ! Meme si je ne suis pas un ayatollah du rolling shutter, argumentant à qui veut bien m’entendre que j’ai passé l’age de faire des panoramiques ultra speed façon MTV, j’avoue sur un capteur de cette taille c’est un peu abusé. Bref pour faire rentrer 14,2MP dans un capteur de 1 pouces il aura fallu y aller avec un chausse pied et ça se paye un peu sur les basses lumières mais le résultat final dans des conditions d’éclairage est vraiment très impressionnant, c’est le début de la 4K et j’avoue que le niveau est déjà très bon, je suis sur le c… côté piqué c’est assez incroyable ce que ça sort ! A ceux qui sont dubitatifs sur l’intérêt d’une telle définition, je vous invite à voir ce que ça donne en terme de piqué, on approche de la qualité de la photo, il ne faut pas oublier que l’on est passé de 2MP enregistrés en HD à 8MP en 4K et meme sur un écran HD la différence ce voit et c’est beau ! Je ne suis pas un aficionados de la résolution, pour moi il est clair que ce n’est pas forcément ce qui fait la qualité finale de l’image mais c’est comme le pognon, si ça ne fait pas le bonheur, ça y contribue … En attendant de pouvoir tester prochainement le GH4 de Panasonic qui me titille depuis son annonce je trouve que cette caméra est un vrai bel outil pour qui ne veut pas des optiques interchangeables et de l’ergonomie du boitier photocam, le prix est assez mesuré et malgré des petits défauts la qualité est vraiment au rendez vous pour qui a envie de se faire plaisir.

, ,

Black Magic Pocket Cinema Caméra, le paradoxe !

Quand Blackmagic Design a annoncé sa première caméra en avril 2012 tout le monde  a cru que c’était une blague ou presque, malgré quelques début difficiles il semblerait qu’il faille désormais compter sur Blackmagic pour continuer à secouer le marché des caméras.

Lancée fin juillet 2013 cette caméra est enfin disponible chez les revendeurs c’est pas trop tôt me direz vous, il semble que Blackmagic ne soit pas encore super au point sur la partie de l’industrialisation de ces produits car la 4K production caméra, autre modèle annoncé en avril dernier au NAB est toujours elle dans la file d’attente. Moins de 2 ans après la première annonce au NAB 2012 Blackmagic a donc 4 caméras à son catalogue. La Black Magic  Cinéma Caméra en version Canon EF ou Micro 4/3 (monture passive) la Pocket Cinéma Caméra et la Production 4K Caméra.

La BMPCC, c’est comme ça qu’on l’appelle est donc une caméra minuscule a la qualité d’image assez incroyable. Son concept est donc une caméra aux dimensions proches d’un appareil photo compact  dotée d’ambitions professionnelles en terme de dynamique du capteur et des codecs utilisés. Imaginez donc avoir une caméra HD 1080p doté d’un capteur encaissant 13 diaphs de latitude et d’un enregistrement de grande qualité.

Pour le choix de la monture Blackmagic semble avoir compris qu’il ne suffisait pas d’être compatible avec les optiques Canon EF pour récupérer des clients. Le choix de la monture Micro 4/3 dont Olympus et Panasonic sont les créateur est un choix judicieux car il permet grâce à la faible distance entre la monture et le capteur (17mm) de monter à peu près toutes les optiques existantes ou presque. Blackmagic design a choisi un capteur plus petit que la moyenne, et positionne ainsi cette Pocket caméra comme une caméra Super 16. C’est un des soucis de cette caméra, comme pour la première édition la corrélation entre la monture et le capteur est un peu étrange car à moins de posséder des optiques dédiée Super 16 ça peut être vraiment problématique. Il faut prendre en considération un coefficient multiplicateur de X3 ainsi si vous montez un 50 mm ça transformera l’angle de prise de vue en un équivalent 150mm. C’est assez handicapant, car pour pouvoir trouver des optiques inférieures à 10mm et avoir ainsi des vrais grands angles ça va pas être simple. Le consortium Micro 4/3 a déjà intéressé plusieurs fabricants d’optiques, que ce soit Carl Zeiss, Leica, Panasonic, Olympus Zuiko, Sigma, Voigtlander etc. Le parc existant est assez vaste mais les grand angles existent notamment le zoom 7/14mm f:4 de Panasonic déforme beaucoup sur les bords.

BMPCC04

La bonne nouvelle vient de chez Metabones avec son “SpeedBooster” qui s’est intéressé au cas de la BMPCC et propose désormais un adaptateur pour convertir la focale d’origine de vos optiques au format du capteur sans perdre de luminosité voir même en en gagnant !

On pourra donc via des adaptateurs mettre des optiques des anciennes camera argentiques Super 16 mais elles sont de plus en plus rares à trouver et leur valeur sur le marché d’occasion a été multiplié par dix.

Pour ce qui est du « form factor » de la caméra il est assez paradoxal, proposer une pocket camera ambitieuse c’est bien mais si on prend on considération que pour pouvoir l’utiliser il va falloir l’accessoiriser généreusement ça la rend tout de suite moins « pocket »

La caméra est dotée d’un écran qui est assez grand et qui propose une bonne qualité d’image mais elle est dépourvue de viseur, ce qui imposera le rajout d’un viseur du genre  Zacuto ou Cineroïd ce qui pose déjà un problème de logique, ces accessoires et c’est le cas de tout ce qui sera nécessaire à bien faire fonctionner cette caméra, ont un prix de vente supérieure à la caméra elle même, c’est quelque part pas très logique.

BMPCC03

L’ergonomie logicielle est en tout point similaire à la grande soeur dotée du capteur 2,5k, les menus sont identiques sauf que l’écran n’est pas tactile, il faudra vous contenter d’un classique trèfle à 4 direction et un bouton central de validation.  On notera au passage que certaines fonction d’accès direct notamment à la sensibilité aurait été souhaitable plutôt que de de devoir rentrer dans les menus, idem pour la gestion du shutter. l’autofocus est pour le moment totalement inefficace, compensé par la présence d’une fonction d’assistance à la mise au point qui surligne les endroit de l’image ou la mise au point est bonne (peaking) et un zébra paramétrable pour gérer son exposition. La cellule est pour le moment totalement inexploitable, elle se cale toujours sur les hautes lumières et il n’existe aucun système de bargraph. Autre point négatif, il n’y a aucune fonction de magnification pour pouvoir vérifier son point comme c’est le cas sur la majorité des caméras actuelles. Ce zoom dans l’image est bien pratique pourtant, espérant que Blackmagic corrigera ces petites erreurs par le biais d’une prochaine mise à jour logicielle.

Cette caméra peut désormais enregistrer Quicktime en Apple ProRes 4:2:2 HQ sur une carte SD ou du Cinema DNG RAW, attention celle ci doit être très performante car le débit supporté est assez musclé. Après avoir testé plusieurs cartes et seule la SanDisk Extreme Pro 95mb/s fonctionne correctement et ne fait pas de pertes d’images. Pour aller taquiner la qualité supérieure des ténors du marché Blackmagic Design comme sur le modèle 2,5k propose d’enregistrer en ProRes HQ en « mode Cinéma », c’est tout simplement ce qu’on appelle un « log » l’image est donc très neutre, totalement désaturée et très peu contrastée ce qui permettra d’avoir plus de latitude de correction à l’étalonnage de ce côté c’est une vraie réussite. Le constructeur annonce une mise à jour prochaine du logiciel interne qui permettra d’utiliser une version compressé du Cinema DNG, format RAW universel et open source lancé par ADOBE et choisi par d’autres constructeurs comme AATON ou Digital Bolex. Attention cependant il faut préciser que le poid des images est très élevé, une carte de SDXC de 64 go enregistrera un peu moins de 40 min de HD 1080p25 alors qu’en RAW on devrait être à 15 min environ . Pourquoi n’ont ils pas mis le ProRes 4:2:2 de base voir meme le ProRes LT ça aurait été tout à fait adapté et beaucoup plus cohérent. Les autres grief sont corrigible via une mise à jour logicielle, cette histoire de shutter non accessible, pas de vu-metres audio, et toujours pas la possibilité de formater ses cartes dans la caméra ni d’effacer les clips ?!

Cette caméra est pour moi assez paradoxale, d’un côté on a une image d’une qualité assez incroyable, un codec très musclé par rapport à ce qui se fait sur les DSLR mais une ergonomie et des petits défauts de jeunesse qui la rendent difficile à utiliser. Sacrifier l’ergonomie sur l’hotel de la qualité d’image n’est pas forcément la meilleure direction à prendre, cette caméra est au final pas si pocket que ça et son utilisation la plus évidente serait plutôt sur un pied en studio. Il n’empèche qu’a moins de 800€ HT c’est assez incroyable, l’image enregistrée est finalement assez proche de ce qu’on peut obtenir sur une Canon C300 ou une Sony F3 et au prix de quelques contorsions la jeune génération qui n’a pas comme mêtre étalon la caméra d’épaule et son confort y trouvera certainement son compte.

je vous invite à aller voir les images tournées à  New York par l’ami Thomas Garret qui nous avait fait sa review.

 

 

,

Panasonic Lumix GH3 interrogations sur le viseur OLED et taille du capteur.

Ça fait quelques jours que le GH troisième du nom est disponible sur le marché et je prend la plume ou plutôt le clavier pour écrire quelques réflexions après avoir passé un peu plus de temps en sa compagnie.
Je suis au regret d’écrire que si les progrès en photo ont l’air d’être assez notable je suis un poil déçu des avancées faites côté vidéo.
Pourquoi, Ben tout simplement parce que ce que j’avais demandé n’a au final pas vraiment été écouté. Le peaking le mode gamma “Cinema” sont les 2 points qui me manquent cruellement. Le nouveau codec est très bon mais il le semble que certaines choses sont gênantes, le bruit monte plus vite dans les noirs même sur une sensibilité normale en vidéo en tout les cas car ce n’est pas le cas en photo certes je pinaille et cette considération n’engage que moi.GH3-KIT

C’est le commentaire d’un de mes post précédent posté par Etienne Jacquemart (merci à toi) qui m’a mis la puce à l’oreille sur ce point, je n’avais pas du tout observé cette différence. Il y a donc bel et bien une petite perte de champ en vidéo ainsi qu’en photo, surtout en ratio 16/9e. Le capteur du GH3 est réellement plus petit que le GH2 c’est sur mais ça ne gène pas car en photo quand on est en plein format micro 4/3  pas de souci ! Le micro 4/3 est une norme créée par Panasonic et Olympus et je ne pense pas qu’il prendraient le moindre risque à ce niveau là.

C’est un détail certes et c’est pas ce qui me gêne le plus mais ça fait ch…

sensorGH2size

Comme on peut le voir sur ce schéma issu du site internet http://www.pattayadays.com/2010/12/panasonic-gh2-review/ Sur le GH2 on avait un capteur un peu plus grand qui permettait de ne pas trop perdre en définition lorsqu’on changeait de ratio d’image ce qui explique ce souci de différence d’ouverture de champ. Maintenant si mes calculs sont exacts c’est le GH2 qui permettait d’avoir une plus grande ouverture de champ et non le GH3 qui est en faute. Mais c’est vrai que c’est assez ennuyeux car on a la sensation de faire machine arrière. Comme on peut le constater en comparant les données du constructeur, on a quand même une perte de 2MP sur le ratio 16/9eme. Néanmoins on ne perd rien en définition horizontale.

tableau-comparatif-GH2-GH3-Pixels

SideBySide-GH2-GH3-CropFactor16-9Côté viseur, c’est la ou je suis encore très mitigé, et c’est à mon avis nettement plus préjudiciable au moment du choix. Si j’avais des doutes à ce sujet, je le confirme la visée OLED me gonfle. Autant le confort apporté en photo est assez sympathique, autant en vidéo y’a vraiment un souci, le GH2 été pourtant moins bien doté technologiquement parlant avec son viseur LCD, mais malgré la définition plus supérieure, le nouveau viseur perd en précision. La sensation de piqué est moins bonne et la ou c’était génial de pouvoir faire le point a l’oeil avec une précision acceptable avec des optiques exigeantes comme le 0.95 de 25 mm Voigdtlander, ou mes autres vieux Pentax des années bissextiles, c’est devenu impossible avec cet OLED. Oui ça m’agace, non on a pas besoin d’avoir une image flateuse dans le viseur, je préfère avoir des noirs moins profonds mais plus de précision. Et oui, j’ai alerté Panasonic sur ce viseur car il est aussi super traître en ce qui concerne sa fiabilité pour juger de l’exposition, ne vous y fiez pas ! regardez uniquement le waveform ou le baregraph d’exposition.

Au final personne n’à pris en compte ces interrogations, et alors que je pensais qu’il ne s’agissait que de problèmes de développement logiciel pour cette histoire de viseur, le firmware 1.0 n’apporte rien de mieux. Ils ont corrigé le shift de gamma important qu’on avait entre la pause et l’enregistrement dans le viseur, mais c’est tout. Je me demande si j’ai pas vraiment une allergie à l’OLED ?

Bref autant tout semble tirer vers le haut sur le papier avec une fiche technique très alléchante, et des progrès permettant à Panasonic de rattraper l’Olympus OMD côté photo, côté vidéo, c’est pas encore ça. J’adore pourtant ce petit boîtier qui est assez magique de part son rapport toujours aussi incroyable entre son prix et sa qualité d’image surtout en vidéo, mais ces petits défaut relevés ces derniers jours viennent un peu gâcher la fête. Néanmoins je prend du plaisir à utiliser ce GH3 encore plus que le GH2 … j’ai tourné une petite video avec ma fille Léna à la fête foraine il y a quelques jours.

, ,

GH3 firmware 1.0 nouvelle video dans le parking

Quand j’ai reçu ce firmware 1.0 il y a quelques jours j’ai poussé un petit cri de satisfaction (non ça n’a rien de sexuel) … Ayé le Panasonic GH3 est prêt à être lâché dans la nature … les premières livraisons ne devraient plus tarder …

Comme trop souvent je manque de temps, je me suis pris quelques minutes, pour tourner dans mon parking … la Citroën DS5 garée à côté d’une vieille Renault 6 des années bisextiles et qui n’a pas du bouger du parking depuis l’année de sa construction en 1974 … la lumière blafarde et l’ambiance particulière m’ont donné envie de faire quelques images avec mon nouveau jouet préféré équipé du superbe Leica Sumilux f:1,5 de 25mm petit bijou qui travaille en parfaite harmonie avec la série G … tout comme avant hier j’ai pris mon pied, le boitier est vraiment agréable … par contre je suis tjr aussi intérogatif sur la technologie OLED, l’écran etant un peu trop contraste à mon gout j’ai réussi à le régler un peu mais le viseur ?! rien n’est prévu ? Le picture profile que je me suis fait me parait encore bien dense, dommage qu’on ne puisse pas descendre plus au niveau du contraste … Bref je continue à découvrir ce GH3 et de jours en jours je suis de plus en plus excité … dommage qu’il fasse mauvais ce week end à paris …

GH3 firmware 1.0 Quelques heures après

Après avoir mis à jour le firmware estampillé 1.0 du GH3 que j’ai entre les mains depuis quelques semaines. J’ai réussi à faire quelques image, sans prendre le temps malheureusement de peaufiner mes cadres ni mes réglages. Sa bouge, c’est surex, ça n’a aucune prétention artistique mais j’ai décidé de vous faire découvrir ceux que je croise au quotidien au sein de commune image l’endroit ou j’ai installé mes bureaux depuis 1 an avec les Machineurs et TRACTOfilm.

Première conclusion à chaud, le boitier est plutôt agréable le grip est bon et les boutons tombent assez bien sous les doigts, il y a quelques petits détails qui demandent que je m’habitue notamment une bosse au dessus de la roue de sélection arrière.

Pour l’isntant je suis juste un peu chagriné par la calibration du viseur et du LCD c’est assez mauvais le GH2 est plus fiable de ce côté là je ne sais pas si au final je fais pas une allergie à la technologie Oled … j’ai pas besoin d’une image flateuse dans mon viseur, ni sur le LCD le contraste est too much et le gama étrange ?! J’espere que ce sera corrigé rapidement mais là c’est perturbant. Je trouve aussi qu’on manque de précision pour le point dans le viseur qui est censé être meilleur en terme de définition ? je pige pas …

Sinon comme ça a été dit sur le net il subsiste des petit soucis de moirage, pas super génant pour moi quand à l’aliasing je trouve ça plutot très correct … le codec intra image Qtime H264 à 72mb/s est assez impressionnant et si les images en haute sensibilité ne sont pas aussi lisses que certains l’espérait moi ça me va nickel … Bref il me faudra un moment pour m’habituer à ce nouveau joujou étonnant qui garde les caractéristiques de base de ce qui a fait le succès de son ainé mais en remontant le curseur d’un niveau pour toutes les fonctionnalités. Il me manque encore le peaking qui devrait arriver plus tard par mise à jour de firmware. Le gamma neutre que j’avais réclamé n’est toujours pas à l’affiche … Bref ça avance dans le bon sens mais c’est pas encore tout à fait ça … Néanmoins je trouve que c’est certainement l’un des produits les plus intéressant de l’année le rapport qualité d’image / prix encombrement est tout simplement exceptionnel.

 

 

Jolie Promo sur le GH2 …

Chez mes amis de Image Photo Lyon, il se passe un truc assez sympathique. Dans le cadre de notre partenariat, si vous désirez acquérir un GH2 + 14/140 … il vous sera fait un prix assez extra … affiché actuellement à 1199€ le kit descends à  ….

J’ai promis de pas le dire désolé mais si vous etes intéressé par mon petit boitier préféré d’amour que je kiffe a donf … Le GH2 + 14-140 je vous conseille d’appeler le 04 78 42 15 55…. c’est vraiment super intéressant ‘D’ÊTRE “MON AMI”

, , ,

Nikon Trip to New York … & plus …

C’est non sans une certaine émotion que je décolle demain pour la grosse pomme pour tester le nouveau Nikon D800 et son grand frère D4. Dire qu’il y a quelques années quand j’ai créé ce blog je me demandais comment j’allais pouvoir rentrer en contact avec les constructeurs pour essayer leurs nouveautés …

  • Osaka en novembre 2010 pour tester et critiquer la Panasonic AF101
  • Berlin en novembre 2011 pour la présentation européenne de la Canon C300
  • et enfin je fais partie des 40 personnes que Nikon a invité pour aller essayer le nouveau D800 et D4 … Non seulement c’est excellent de pouvoir tester sur 3j ces nouveaux boitiers mais c’est mon premier voyage à New York et je suis excité comme une puce …

J’essayerai de vous faire des comptes rendus réguliers en direct de la big city, je prend ensuite quelques jours de congés pour faire un petit trip au USA et j’en profiterai pour faire des images et vous les montrer … J’enchaine ensuite sur le NAB a Las Vegas, à partir du 13 Avril avec une petite surprise …

Par contre j’essaye de partir Léger, côté editing ce sera un simple macbook air 11″ avec FinalCut Pro X et LightRoom 4 et un disque Lacie Little Big Disk Thunderbolt 1to.

Curieusement en ce moment j’ai plus envie d’image fixe que de films … on verra bien ce que ça donnera …

Pour me suivre ça se passer ici mais n’hésitez pas à me suivre sur Facebook, twitter etc.