Articles

ACC&LED spécialiste de la lumière LED pour le Cinema et la Télévision

Il m’arrive parfois de donner un petit coup de pouce à des personnes que j’apprécie et qu’ils le méritent.

la société ACC&LED a ouvert ses portes au 15 rue Couchot à Boulogne Billancourt. Cette société est très innovante et parie à 100% sur la lumière LED avec des marques telles que NILATHELIGHTZYLIGHT, etc. de 30W à 850W de consommation.

Aujourd’hui, la technologie LED est arrivée à des résultats satisfaisant les exigences de tournage. Des demandes sont de plus en plus présentes dans les listes.

C’est pas nouveau la LED sur les tournages mais on a souvent eu des expériences peu enrichissantes avec du matériel de mauvaise qualité hors il existe de la LED de très bonne qualité offrant des caractéristiques colorimétriques à la hauteur des espérances des plus exigeants. Pour avoir vu de mes yeux la qualité des produits qu’ils proposent j’avoue avoir été vraiment séduit. En plus il ne faut pas oublier qu’on peut grâce à la faible consommation électrique avoir des outils d’une puissance assez forte et qui restent malgré tout possible de brancher sur une simple prise domestique 16A. Ils ont aussi tout une gamme de produits qui fonctionne sur batterie (et qui ont une autonomie efficace). il y a aussi tout un tas de petites astuces pour les geeks lumineux que vous êtes avec des télécommandes sans fil pour piloter les projecteurs à distance par groupe. Les Projecteurs NILA sont d’une qualité de fabrication assez étonnante et donneront pleine satisfaction aux plus exigeants, c’est joli, ça fait robuste, c’est du “Made in USA” … Ces projecteurs sont modulaires et on peut grouper ces modules pour avoir de plus fortes puissances. Bref, je trouve ça très bon, très malin et tout à fait dans l’air du temps.

Il se trouve en plus que la dame qui a monté cette société est une grande dame, un personne que j’apprécie particulièrement et qui m’a jadis tendu là main. C’est une équipe de professionnels passionnés que vous aurez en face de vous, je vous le garantie.

Extrait de leur communication :

“Venez découvrir une gamme à l’IRC supérieur à 90, de 2500 K à 10 000 K, variable de 0 à 100% sans changement de température de couleur, correction immédiate du +/- green et, bien-sûr, flicker–free jusqu’à 3000 fps et pour la photo jusqu’au 1/6000 sec. Il est à souligner que la plupart de ces projecteurs sont utilisables sur batterie.

Pour découvrir toute notre gamme n’hésitez pas à contacter Jacqueline DELAUNAY ou François ROGER au 01 78 94 58 60”

Pour en parler prenez rendez vous et allez les essayer…

,

Angénieux, 75 ans de passion pour l’optique cinéma …

J’ai eu la chance d’avoir été invité par la maison Angénieux pour fêter lundi 14 décembre leurs 75 ans et la présentation officielle de leur nouveau Logo.

Pour ceux qui ne connaissent pas Angénieux est une société qui fabrique des optiques depuis 75 ans donc. Cette société est remarquable car elle a été créée par un ingénieur opticien passionné.

Fondée en 1935 par Pierre Angénieux, cette société est basée à côté de Saint Etienne. Pierre Angénieux était un ingénieur opticien innovent et clairvoyant, nous lui devons notamment le “Zoom” et le “Rétrofocus” 2 inventions majeures dans l’évolution des objectifs. Primé à plusieurs reprises avec des Oscards techniques et autres grammy, la marque Angénieux est plus connue à Hollywood ou à Bolywood qu’en France. Pourtant leurs produits sont d’une qualité exceptionnelle et c’est un des derniers industriels lié au monde de l’image qui subsiste en europe. Angénieux a aussi par le passé réalisé d’excellentes optiques pour la photographie. J’ai moi même eu la chance d’avoir un zoom 28/70 f:2,8 en monture Nikon au début des années 90. Pourquoi j’aime cette “maison” me demanderez vous ? Tout simplement car c’est une grande maison, celle qui privilégient la qualité avant tout, au même titre qu’un Cooke ou qu’un Zeiss dans le Cinéma c’est un acteur incontournable et ils ont continué d’innover en permanence. Mais aussi parce que les gens que je connais là bas sont tous des passionnés, et que le simple fait de leur parler rajouté à la qualité technique extraordinaire de leurs produit fait qu’on ne peut rester indiférent. C’est du matériel haut de gamme créé par des professionnels, pour des professionels.

J’ai donc pu visiter leur usine hier et je peux vous dire que je comprend mieux pourquoi ils obtiennent un tel niveau de qualité. Premièrement, toutes les phases les plus délicates sont confiées à l’oeil et au savoir faire de personnes ultra qualifiées et cette entreprise est très soucieuse de ses recrutements et de la façon dont sont formés ses futurs employés. Les taches qui sont confiées à des machines sont tout le temps contrôlées par les sens aiguisés d’hommes et de femmes garants de cette qualité exemplaire. Au cours de la visite, on apprend par exemple qu’un zoom Optimo est capable de “lire” 200 lignes de définition par millimètre ! C’est le niveau de tolérance en dessous duquel l’optique partira à la poubelle. Malgré ça le prix de ces optiques reste relativement accessible en comparaison à des focales fixes de chez les 2 autres gros fabricants européens que sont Zeiss ou Cooke, un zoom 28/76 T:2,2 coûte a peut près le même prix qu’une focale fixe qui ouvrira certes un peu plus. A l’heure ou les caméras numériques sont de plus en plus sensible il est peut être temps de changer son point de vue sur la question et je pense qu’envisager de tourner à 100% avec un zoom de cette qualité peut vraiment s’envisager. Les amoureux d’Angénieux sont nombreux, mais ils sont plus nombreux outre atlantique que chez nous.

La gamme DP dédiée aux capteurs numérique par exemple est d’un rapport qualité prix exceptionnel, compter environ 15k€ pour un 16/42 ou le 30/80 t:2,8 qui sont d’excellente facture.

Le fer de lance de la marque est sans aucun doute le 24/290 très apprécié des américains. J’avoue avoir un gros faible pour le 17/80 T:2,2 (si si c’est pas une blague ya tout ça de lumière qui rentre dans ce zoom ! ) A noter que les 3 zooms de la série “cinéma” sont livrable en monture Canon EF ou Nikon.

Satis de crise

C’est un satis assez spécial qui s’achève. C’est sans doute l’effet de la crise économique mondiale qui a touché tous le secteurs de la communication … je ne sais pas vraiment qu’en penser ?

Les visiteurs étaient pourtant au rendez vous, certe un espace plus confiné donne une impression qu’il y a plus de monde, mais les stands des grands industriels de l’audiovisuel étaient plus petits que d’habitude. Autre effet marquant, les stands étaient aussi pour la plupart, moins bling bling … Plus sobre, voir plus cheap …
Mis a part quelques nouveautés annoncées en simultanné comme le Canon 1D mk IV et les sony xdcam ex, pas grand chose de croustillant. De mon côté, je trouve que les constructeurs comme les éditeurs manquent d’ambition. Nous sommes dans rythme d’auto suffisance ou seules des petites évolutions poussées par des contraintes marketting ne me satisfont plus vraiment.
Est ce que le petit monde du broadcast et du cinema numerique attendra encore longtemps avant de contrer l’offensive des reflex video hd ? Je pense que la route initiée par Red et dans laquelle Canon semble s’engoufrer n’est pas un simple effet de mode. Ce petit monde ronronne depuis trops longtemps et le réveil risque d’être douloureux pour ceux qui ont décidé de l’ignorer.