Articles

, , , ,

DJI Osmo, une camera du futur ?

P1020205Je vous l’avait dit dans mon précédent article pour moi la OSMO de chez DJI représente un produit assez visionnaire. D’une part j’aime particulièrement les petites bestioles qu’on peut avoir presque tout le temps sur soi mais ya vraiment un truc, une nouvelle façon de filmer qui découle d’un tel produit. C’est clair que le concept de camera stabilisée sur un gimbal 3 axes n’est pas nouveau mais il y a quelque chose de très séduisant dans ce concept.

L’Osmo sera donc utilisable avec les 3 cameras X3 X5 et X5 R, je vous renvoie à la page officielle du constructeur pour voir les différences mais c’est clair que la X5 aura forcément ma préférence ce qui ne retire rien à l’intérêt de la X3 si ce n’est qu’on est sur un “petit” capteur. Ce qui a pour avantage de proposer une profondeur de champ plus sécurisante au niveau de la mise au point mais ce qui est un avantage pour certain peut être un inconvénient pour d’autres, à savoir que les amateurs de bokeh risquent d’être un peu frustrés.

De mon coté je pense que le petit capteur de la X3 s’en tire pas mal du tout, la dynamique n’est pas mauvaise, ca encaisse plutôt bien et contre toute attente en basse lumiere c’est loin d’être mauvais. J’attire votre attention là dessus, je trouve qu’il y a trop de gens obsédés par le bruit, mais les images lisses moi ça me fait vomir, on avait du grain en photo et au cinema, ça nous allait très bien c’est quoi cette manie de vouloir des images sans vie ? sans bruit ? Oui ya du bruit dans une image quand elle est sous exposée, et quand les capteur sont trop boostés mais est-ce que c’est si moche et si insupportable ? Moi je ne trouve pas … l’image du OSMO X3 est plutôt intéressante, la compression est un peu forte certes mais ca fait largement la blague et c’est vraiment loin d’été moche ! Je trouve un certain charme à cette image et en tout les cas elle me convient parfaitement.

DJI OSMO Emmanuel Pampuri Eve Marie BodetComme tout outil ca nécessite un peu d’entrainement mais la prise en main est vraiment déconcertante et on peut très facilement faire des jolies bêtises avec. Certes la latence due à la liaison wifi avec le smartphone est parfois un peu gênante lors des mouvement très rapides mais ca reste largement utilisable. On m’a dit que l’autonomie était moyenne, oui c’est pas génial mais encore une fois c’est loin d’être mauvais et je me rend compte qu’il y a de plus en plus de gens qui passent leur temps à critiquer, moi je trouve ça largement utilisable, c’est vite rechargé, et de toute façon si on veut en faire un usage intensif il faut acheter d’autres batteries.

Le bruit de la ventilation est un peu gênant mais si vous écoutez bien je suis passé pendant la prise proche du joli micro Neuman et au final ça fait aussi la blague. Pour moi cette Osmo c’est une peut un truc visionnaire, je pense que le futur de nos cameras va ressembler à ça …

Pour ceux qui ne suivraient pas je rajoute en plus al video que j’ai tourné avec l’OSMO, la talentueuse Eve-Marie Bodet Violoniste et compositrice m’a fait l’honneur de se prêter au jeu de ce tournage. Un plan séquence de 2minutes tourné entièrement avec l’Osmo et la X3. Aucune stabilisation en postprod, j’ai tourné en 4K et le fichier est téléchargeable sur vimeo pour ceux qui ont un compte. Cette video est en quelque sorte le teaser d’un grand projet que nous avons Eve-Marie et moi qui s’appelle “Travelling musiques” et dont nous vous parlerons plus en détail prochainement.

 

, , ,

DJI OSMO, le début d’une nouvelle ère …

dji-osmo-11-600Alors oui je ne l’ai pas encore testé mais j’espère pouvoir le faire bientôt. Je me suis dit quand meme un truc pareil c’est suffisamment excitant pour avoir envie d’en parler à mes geeks lumineux. Moi ça m’excite ce bidule, figurez vous que les gimbals c’est sympa mais c’est chiant et je suis sur que de plus en plus les laissent dans leur flycase … j’ai toujours été fan des “petits bidules malin” et celui ci me plait bien enfin d’après la fiche technique et les video de demo dont il faut se méfier.

les premiers prototypes avaient été présenté il y a quelques mois, il s’agissait juste de la caméra du INSPIRE One greffée au bout d’une poignée, au final ils sont allés plus loin, la camera semble avoir changée, vu que le capteur n’est plus un 1″ mais un 2/3″, le smartphone devient écran et interface utilisateur, les accessoires sont prévus, la rosette pour le fixer ou on a envie, la prise mini jack pour le son, bref, d’un point de vue de la conception ça semble très très alléchant. 750€ en version X3 (capteur 2/3″) quand on sait que le petit Nebula 4000 et une camera en plus ça va forcément couter au moins le double, c’est pas mal positionné. Bref, reste à voir la qualité de ce que ça sort en image mais une chose est sure vous aurez de mes nouvelles bientôt à ce sujet car cet outil m’inspire (sans jeu de mot)

Pour moi c’est le début d’une nouvelle ère parce que comme par exemple la petite DXO One qui au final a pas mal de similitude dans l’état d’esprit global, c’est un nouveau form factor, une réflexion globale sur l’ergonomie et la façon de filmer qui est expérimenté dans ce produit, la prise en main, la variété des axes proposée sont tout autant de facteurs qui pourraient faire de ce produit un must have si l’image enregistrée est à la hauteur.

J’avoue qu’une déclinaison avec les module camera X5 et X5R comme c’est proposé dans la video de présentation sera un gage de qualité supplémentaire et ça me fait déjà fantasmer car le capteur M43 et l’enregistrement RAW … miam ! En attendant on peut réellement se poser la question est-ce que DJI n’est pas en train de devenir le Apple de la prise de vue ? 2007 Apple réinvente le téléphone, 2015, DJI réinvente la caméra ? L’innovation qui vient de ces gens là est assez perturbante, et pour information c’est la premiere société a passer la barre symbolique du milliard de $ de capitalisation avec un modele économique basé sur le drone ! En mode boule de crystal je prédit que cet outil et ses déclinaison peut changer la donne sur le long terme et on devrait voir fleurir

, ,

Vincent Laforet et le MŌVI

Vincent Laforet est sans aucun doute l’homme qui a lancé le 5DMKII avec son film “Rêverie” en 2008. Souvenez vous c’est le premier film qui nous a tous brulé la rétine, qui nous a interloqué, comment pouvais t’on à cette époque ou les caméras HD professionnelles coûtaient des dizaines voir des centaines de milliers d’euros, obtenir une telle qualité avec un boitier “Photo” …

J’ai croisé plusieurs fois Vincent ici au NAB mais nous n’avions jamais pris le temps de parler. S’il est clair que son parcours professionnel est impressionnant il fait parti de ces personnes qui sont devenus des stars grâce à internet et à une médiatisation assez peu comune pour un réalisateur, photographe … Son blog est suivi par des millions de personnes et sa reconnaissance est légitime, le monsieur est non seulement talenteux mais aussi très accessible et fort sympathique.

Ce NAB 2013 est marqué par la présentation de ce fameux MŌVI produit très séduisant qui a été lancé par un nouveau film de Vincent Laforet tourné à New York avec le Canon EOS 1DC. Vincent nous parle de tout ça et à la fin de la video vous trouverez des images que nous avons tourné avec le MŌVI

Les réservations sont ouvertes sur leur site internet

Items portfolio