Articles

, ,

Nikon D5100 c’est parti !

Ayé les bruits de couloirs sont confirmés, le D5100 est bien annoncé et déjà en pré-réservation sur pas mal de boutiques en ligne.

Enfin un écran orientable sur un DSLR Nikon. Le mode HDR est bien confirmé mais pas les 10000iso on devra se contenter d’une sensibilité max à 6400 iso extensible à 25600 iso.

Bonne nouvelle pour la vidéo Nikon a écouté les utilisateurs les fréquences sont donc au choix 24/25ou30p et voici ce qui est écrit dans la documentation :

★1920 × 1080, 30p/25p/24p,

★ élevée/normale • 1280 × 720, 30p/25p/24p,

★ élevée/ normale • 640 × 424, 30p/25p,

★ élevée/normale. Une cadence de 30 p (cadence réelle de 29,97 vps) est disponible lorsque la sortie vidéo est définie sur NTSC ; 25p est disponible lorsque la sortie vidéo est définie sur PAL ; la cadence réelle avec 24p est de 23,976 vps

Le codec est du H.264 encapsulé en quicktime et il ne reste plus qu’a faire un test !

la brochure est disponible en ligne chez le constructeur ici : http://nikon.fr/fr_FR/product/digital-cameras/slr/consumer/d5100

, ,

Pentax K5, le reveil du challenger ?

Ceux qui me lisent régulièrement connaissent mon attachement à la marque Pentax, j’ai goûté à peut près à tous les constructeurs et vu que j’ai fait une grosse partie de ma formation photo avec un Pentax P30, qui était à cette époque là (1990) le seul boitier réflex a un prix démocratique ,j’y suis resté attaché. Après je suis passé chez Nikon et j’ai gardé longtemps un F801 comme compagnon de jeu.

En 2004 j’ai ainsi acheté mon premier réflex numérique et c’était un Pentax ISTD*S convaincu par mon ami Richard qui avait décidé ce jour là de titiller la fibre qui est en moi et qui me pousse souvent à choisir l’alternative, le challenger plutôt qu’un leader trop “installé”.

Ainsi j’ai évolué dans la gamme Pentax numérique là ou la raison m’aurait poussé vers un D70 à l’époque, je suis passé ensuite au K10 puis au K20 puis au K7. Mais à l’arrivée des boitiers doté de fonctionnalités vidéo HD j’ai eu du mal à rester enthousiaste. Il faut dire que le K7 était vraiment à la ramasse de ce côté là.

Un K5 tout neuf entre les pattes, j’ai donc décidé de voir comment les choses avaient évolué. Et je dois dire que côté vidéo c’est vraiment pas la révolution attendue. Parlons plutôt de la photo, le K7 ne m’avait laissé qu’une impression moyenne, celle d’un boitier exceptionnel affublé d’un capteur sans grande envergure. Obligation sans doute due au partenariat avec le Koréen Samsung, moi qui faisait souvent des photos en basse lumière j’ai été déçu par la gestion des hautes sensibilités, le bruit était gênant dès 800 iso. Là la donne a donc changée , l’excellent capteur Sony Exmor déjà présent dans l’Alpha 55 de la même marque et le D7000 Nikon donne une toute autre dimension à cet excellent boitier. Le K5 a donc progressé par rapport au K7 a ce niveau là mais pas que.

Lucie Songeuse à 3200 iso

Crop 1/1 à 3200 iso

Sur ces 2 images j’ai juste effectué un petit traitement noir et blanc sur Lightroom pour montrer le bruit, la photo n’est pas exceptionnelle mais je trouve ce bruit assez esthétique et très photographique. En gros je suis fan !

Mais commençons par le commencement, le boitier donc, pour ceux qui ne connaissaient pas le K7 c’est bien le même, magnésium, joints d’étanchéité proposant une tropicalisation là ou la concurrence s’arrête à un traitement mineur. Même le petit zoom du kit le 18/55 est doté de joints et d’une baïonnette métallique ce qui est rarement le cas dans cette gamme. Le boitier est petit, compact mais il s’en dégage une impression de robustesse, un petit côté “pro” qui est valorisant et rassurant. Le grip caoutchouté de première qualité offre une prise en main excellente, même s’il manque un peut d’espace pour poser le petit doigt mais bon, j’ai de grosses paluches. Le viseur est aussi très bon, large et assez clair, il possède un verre avec une granularité assez agréable même pour la mise au point manuelle. Les boutons tombent bien sous les doigts et l’interface logicielle est simple et efficace. On se promène dans les menus avec une facilité déconcertante. Le fameux bouton “RAW” (invention Pentax) est bien présent sur le côté, il permet d’un simple clic de basculer dans le mode raw quand on est en jpeg et qu’on a l’envie de basculer dans un mode plus sécure pour le post traitement. On peut par ailleurs modifier sa fonction dans les menus. La présence du fameux “bouton vert” chère à tous les Pentax adicts qui permet de proposer une valeur “Program” quand on est en manuel par exemple et qui lui aussi peut être programmé est bien positionné sous le pouce. Je ne suis pas fan du barillet de sélection de modes avec sa fonction de verrouillage, il peut s’avérer sécurisant pour certains mais pour moi qui apprécie de passer rapidement d’un mode priorité ouverture à un mode manuel très souvent, c’est pas super pratique d’avoir à déverrouiller via le petit bouton pour faire tourner d’un cran. Rien à redire sur l’écran qui est dans les standards qualitatifs du marché, petit plus sympa qui fait la différence, l’affichages des réglages se retourne automatiquement en mode portrait comme souvent chez Pentax, fallait y penser, c’est tout bête mais ils l’ont fait eux 😉 C’est comme le mode priorité sensibilité c’est un petit truc malin qui peut vous sauver la mise. On fixe un diaph, une vitesse et le boitier ajuste automatiquement le réglage de la sensibilité pour que le photo soit bien exposée.

Côté post-traitement un des avantages de Pentax et d’avoir aussi été les premiers à choisir le format DNG, le RAW “universel” selon ADOBE ce qui m’a permit de travailler mes clichés sans problème avec Lightroom alors que ce n’est pas le cas sur d’autres logiciels. Et c’est là que j’ai pu noter les progrès du capteur, non seulement le bruit en haute sensibilité est esthétiquement assez fin et très “argentique”, mais la dynamique qu’on arrive à enregistrer est assez impressionnante. En exposant la même image dans lightroom aux 2 extrêmes et en faisant un compositing ensuite avec les 2 images, on arrive à des rendus proches du HDR.

Petit bémol toute fois sur le boitier, comme son prédécesseur le K7 le K5 rame côté post-traitement interne. Là ou les autres constructeurs mettent des processeurs de fous (2 Digic dans le 7D, 3 coeurs dans le Venus engine HD du GH2) Pentax semble un peu à la traine. L’affichage d’une simple photo prise en RAW+JPEG peut prendre plus de 6 secondes sur l’écran, ça fait partie des petits détails qui sont agaçants. Si on désactive la correction des optiques c’est beaucoup plus rapide c’est donc un problème de rapidité de processeur qui traite le signal. On a pris l’habitude de vérifier son exposition sur l’écran après la première photo d’une série, ce délais d’attente devrait pouvoir être réduit.

Quand à la vidéo, je suis tellement déçu que je ne vous montrerai rien, en vrac et dans le désordre voici les gros points noir de cette fonctionnalité :

  • Impossible de régler la sensibilité (en vidéo)
  • Contrôle du diaph impossible pendant la prise
  • Même si on choisi de bloquer le diaph la sensibilité varie ce qui provoque des pompages moches
  • Codec Motion Jpeg obsolète pourtant à 72MB/s ?!
  • Pas d’autofocus pendant la prise
  • traitement du bruit en basse lumière vilain là ou c’est quasi magique en photo ? pourquoi ?!

Msieu Pentax, vous avez tout pour être aussi un challenger qui compte et qui innove côté vidéo, vous ne pouvez pas rester à la traine à ce niveau là c’est dommage. La concurrence a déjà posé ses marques sur ce terrain, faut faire quelque chose, s’il vous plaît ! Je serais ravi de vous filer un coup de pouce à ce sujet …

Clafouti, Pentax K5 Kit Lens 1600 iso sans compensation de bruit

Ce que j’ai aussi particulièrement apprécié au delà de la qualité de l’image sur ce K5 c’est son côté pro, l’absence de programmes “scène” et pas trop de fonctions béatifiantes pour les gens qui connaissent la photo c’est mieux, en tout les cas j’apprécie de ne pas être envahi par des fonctionnalités presse boutons sur un boitier expert.

En conclusion : L’image produite par le K5 est vraiment d’une qualité rare sur ce genre de boitier, moi qui ai pratiqué le Canon 7D par exemple je la trouve un cran au dessus, elle a un atout charme indéniable, une texture qui me plait beaucoup et ce fameux bruit qui reste très proche de la granularité du film quand on pousse un peu les Iso. C’est vraiment dans ce domaine que Pentax à progressé. Dommage pour ceux qui rêvaient d’un vrai boitier rivalisant avec les performances des Canon EOS ou encore du GH2 qui sort ces jours ci, pour la vidéo de ce côté là c’est loupé. Une grosse déception donc pour la vidéo, mais grand bravo pour la photo !

Je posterai prochainement d’autres images et je vous tiendrai au courant bien entendu.

, , ,

Nikon D7000 … enfin la riposte ?

Nikon D7000

Ayé, le très attendu successeur du D90 est annoncé par la marque Jaune. Nikon. Rappelez vous c’était il y a déjà 2 ans Nikon sortait le premier Réflex numérique capable d’enregistrer de la vidéo en 720p … la plupart ne voyaient en cette innovation qu’une bétise marketing de plus comparable à la course effrénée au mégapixels bref pour tous le monde c’était un gadget destiné aux paparazi qui ne servait à rien et qui ennuyait profondément les puristes. Depuis on sait quel raz de marée ça a provoqué dans nos professions. La sortie du Canon 5D MkII puis du 7D puis du 1D MkIV sans oublier mon Panasonic chouchou GH1 ont métamorphosé la prise de vue sur de nombreux plateaux de tournage cinéma mais aussi la télévision, magasine, documentaire etc.

Nikon a eu tord de ne pas croire en cette inovation et ils ont mis trop peu de soin dans cette fonction. Alors que Canon soignait son codec en pariant sur un H264 moderne et un container QuickTime de plus en plus universel, Nikon faisait le choix d’un duo obsolète AVI + Motion Jpeg limitant l’utilisation des vidéo produites. Je ne m’étendrai pas sur le choix de la résolution limitée au 720 ni au framerate non plus.

2 ans plus tard Nikon contre attaque et semble offrir à son nouveau photocam un peu plus de maturité dans cette fonctionnalité vidéo. Reste à creuser, on ne sait pas encore si la sortie HDMI est “libre” pendant l’enregistrement, ni si le gain de l’entrée audio est réglable manuellement ? On ne sait pas non plus si le bitrate est suffisamment élevé pour etre qualitatif (35mb au moins serait bienvenu)

Nikon D7000

Ce qu’on sait par contre c’est que la fréquence d’image est limitée au 24p en 1080 ce qui est fort dommage.

Bonne nouvelle par contre l’autofocus à détection de contraste semble fonctionner pour de vrai … Bref ce nouveau boitier a de sérieux arguments pour se montrer un rival sérieux et titiller un peu l’agaçante situation quasi monopolistique de la marque Rouge …

Rouge contre Jaune, la bataille est désormais relancée sur le terrain de la vidéo haute définition. Souhaitons que le successeur du D700 vienne aussi titiller le roi 5D MkII.

Quand aux fonctionnalités Photo elles semblent excellentes pour ce nouveau réflex expert. Associé au nouveau 35mm f:1,4 ça s’annonce top !

A tester donc rapidement.

Photokina / IBC … les annonces arrivent et les rumeurs grondent …

Coté rumeurs c’est chez Sony et Panasonic qu’il semblerait que l’on se prépare à des annonces, un site japonais relate l’annonce d’un GH2 d’ici quelques heures. http://www.43rumors.com/ft2-gf2-and-gh2-ghosts/

Les spécifications attendues :

14 Megapixel LiveMOS (new design)
1080/60p (up to 24Mbps) AVCHD
EVF is 360Hz (RGB × 120Gz) / SXGA / LCD monitor can tilt back and forth movable / 960 × RGB × 540 / Kuotafuru HD (Hitachi Displays)
AF is slightly faster than ever
SDXC support
Real-time Output HDMI
Bluetooth3.0
Kit available woth the 14-140mm F4.0-5.6 HD OIS or/and 12-75mm F2.5-3.3 HD OIS
Body colors – graphite and titanium.

Chez Sony un Alpha 55 pointerai le bout de son nez (rumeur a confirmer venant d’un blog japonais), là ou c’est intéressant c’est que la technologie Sony sur la question de l’autofocus est radicalement différente de ce qui se fait ailleurs puisqu’ils ont sur le liveview un miroir semi transparant qui permettrait de continuer à utiliser la détection de phase au lieu de la détection de contraste qui pose tant de problèmes à la concurrence.

Nikon confirme la sortie officielle d’un D3100 pourvu d’un AF efficient en video avec un codec H264 dans un contener QuickTime. Je n’ai aucune info sur le débit utilisé. le 1080 serait limité à 24 i/s et pour le 720 on devrait avoir le choix de la fréquence d’images.