Articles

NAB 2012, Blackmagic Design Cinema Camera

 

Hello voici la vidéo de l’interview de monsieur Stuart Ashton.
Vous excuserez le fait que j’ai pas le point sur ma caméra j’étais malade comme un …
En bref j’espère pouvoir tester ce produit très étonnant qui j’en suis sur trouvera sa place dans tous les sacs de tous les zazous accro au 5D et autres possesseurs d’optiques vintage.

ultrascope.jpg

Nab première Vidéo … CANON C500 et EOS 1DC


Le comble du couple une des villes ou j’avais toujours eu un débit de folie dans les hôtels, plus de 13h de galère pour uploader un fichier de 280mo et encore j’ai du abaisser la qualité sinon ça ne passait pas …

Bref voici la première vidéo, ou Stéphane Dery nous présente les 2 plus grosse stars du stand Canon sur ce NAB 2012 la caméra EOS C500 et le boitier 1Dc.

Encore une fois merci à Skip The Use, groupe Lillois excellent a qui j’ai emprunté la musique pour le générique, si vous aimez, achetez donc l’album

 

Panasonic Lumix GX1 RAW / Jpeg …

Comme vous ne le savez peut etre pas encore je suis parti à Hong Kong avec un petit boitier Panasonic Lumix GX1 …

Impossible de faire du RAW au début vu que les logiciels ne savaient pas le traiter … Le temps que les éditeurs se mettent au point pour sortir les évolutions nécessaires dans leurs outils, heureusement ça a été très vite ce coup ci.

Je viens de faire un test surprenant. On savait déjà que c’était pas la point fort de Panasonic de faire de jolis Jpeg et j’ai déjà eu plusieurs photographes qui m’ont dit n’avoir pas aimé les images produites par les boitiers de la série « G » … les gars faut pas faire de Jpeg avec des petits boitiers magique, prenez quelques minutes et faites un petit clic dans un bon logiciel.

voici la différence sur la même image en RAW et en Jpeg sans aucun réglage dans Lightroom 4

C’est une image à 1600 iso volontairement laissée avec le bruit non traité sur le fichier raw. La différence est assez flagrante non ? vous pouvez cliquer sur l’image pour avoir un aperçu plus grand.

J’ai fait une petite galerie sur mon flickr

 

Digital Bolex S16 camera Raw … WTF !?!

Je viens de tomber sur un truc incroyable, avez vous entendu parler du projet Digital Bolex ? Une bande de fous furieux travaille actuellement sur une camera dotée d’un capteur CCD (oui c’est pas du CMOS) de taille S16 (12,25 x 9,64) de chez Kodak, capable d’enregistrer des fichiers RAW en 2048 x 1152 (Super 16mm mode) ou 1920 x 1080 pixels (16mm mode).

Doté de prises XLR et capable d’enregistrer sur des cartes CF en format Adobe Cinema DNG, format RAW universel libre choisi aussi pour la fameuse Pénélope Delta.

Dans un monde impitoyable ou tout semble nous pousser vers des cameras de plus en plus high tech, high end, un peu d’audace et de fraicheur me fait le plus grand bien et je trouve ce projet audacieux et terriblement excitant ! Qui sont ces gens ? d’ou viennent ils ? j’avoue que j’ai été tellement surpris que j’ai cru un instant qu’il s’agissait d’un canular ?!

Plus d’infos sur leur site internet 

et la fiche technique ici

une petite vidéo

La post-production commence derrière le capteur de la caméra …

J’avais envie de vous causer d’un truc, suite aux explications de la dernière fois sur ce que font les Machineurs et la petite vidéo de Michael Cioni de chez Light Iron Digital au sujet du workflow du dernier film de David Fincher (qui n’est malheureusement plus en ligne) http://fcp.co/final-cut-pro/news/732-michael-cioni-talks-4k-workflow-and-fcp-proxies-for-the-girl-with-the-dragon-tattoo m’a donné envie de schématiser un workflow type. Parce qu’à mon avis la postproduction commence juste derrière le capteur de la caméra, il est fini le temps ou tout devait être segmenté, vive le workflow clé en main …

ça fait longtemps que j’avais envie de faire ce petit schéma … le workflow du moment en quelque sorte …

Canon dépose un brevet sur un codec 4K Raw …

Tout est dans le titre ou presque, mais il est clair que la gamme EOS Cinéma n’est pas prévue pour se contenter d’une caméra HD 4:2:2 à 50mb/s

Canon vient donc de déposer un brevet sur un codec 4K Raw il est visible ici

Une bonne nouvelle qui laisse présager une évolution intéressante dans les mois à venir, j’espère que c’est un premier prémisse d’une annonce au NAB.

RED Epic Shooting Day #1

 

ça y est après moult tergiversations et autres frayeurs grâce au concours pourri des équipe de FEDEX, que je ne remercie pas et qui ont réussi à me détruire les nerfs et mettre 48h pour me livrer la petite merveille ; nous voici opérationnels pour faire les essais cet après midi chez PhotoCinéRent qui nous a fourni les accessoires et notamment les optiques.

La camera est incroyable, de compacité, la qualité perçue, les finitions le choix des matériaux laisse une sensation de matériel robuste, finement ajusté et un aspect réellement professionnel. La multitude de contrôles possibles via les molettes de la poignée latérale, la Redmote ou l’écran tactile est plutôt agréable et on pourra a loisir passer de l’un à

l’autre en fonction du feeling et de ou on se trouve par rapport à la camera. L’écran n’est pas trop dégueu après quelques heures de manipulation et l’image produite est de bonne

qualité lisible et lumineuse.

L’ergonomie logicielle est très efficace, c’est simple, intuitif et beaucoup plus logique que la RED One. Le soft n’est pas encore 100% opérationnel et on sent qu’on a encore du chemin à faire pour avoir un truc qui devrait faire référence. L’écran tactile n’est pas un gadget et j’ai surpris plusieurs fois Matthieu à laisser tomber les molettes pour ne plus piloter la camera que du bout des doigts.

J’essayerai de vous faire un feedback régulier de cette première aventure avec cette caméra qui me plait énormément vous l’aurez compris. Il n’existe pas d’outil ultime, mais je crois que ça va devenir mon gros jouet préféré.

Demain premier jour de tournage réel, on espère avoir beau temps 100 % extérieurs …

 

RED Epic M N°8, déballage, assemblage …

Hello, décidément après 2 semaine de pause, l’actualité semble vouloir reprendre le dessus …

2 petites vidéos réalisées par Joseph Huston qui nous viennent d’outre atlantique ou l’on voit les heureux propriétaires de la nouvelle camera de chez RED, l’Epic être déballée … c’est la mode des vidéos de « Unboxing » …. ils sont « so excited » de déballer leurs cadeaux de Février. Pour les septiques, l’Epic M est une réalité et on a pas besoin de s’appeler Peter Jackson pour en avoir une, faut juste faire un chèque de 48k$ !

Les mêmes quelques temps après très excités lors de la première mise sous tension de la bête. Comme je les comprends 😉

ARRI ALEXA Plus présentation au micro salon AFC

News en exclusivité planétaire pour le Pampuri’s Blog : le premier long métrage tourné en Alexa / Arri Raw sera mis en lumière par l’excellentissime Darius Khondji pour le prochain long métrage de de Mickael Haneke.

Salut bande de Geeks lumineux … ça fait bien 2 semaines que je vous ai pas conté des histoires de boiboites à image. Désolé mais j’ai un emploi du temps de ministre ces temps-ci.

Alors plutôt que de faire de la litérature, chose pour laquelle je ne suis pas forcément doué, je vais vous laisser regarder cette petite présentation de l’Alexa plus tournée au Micro Salon AFC à la Femis.

 

Frank van Vught chef opérateur qui travaille pour ARRI, nous expose les petits « plus » de ce modèle « plus » et nous explique la théorie de ARRI sur le Raw 3K, le workflow 2k etc.


ARRI ALEXA, la réponse …

[vimeo http://vimeo.com/11254952]

Depuis quelques mois on entend parler de cette caméra, certains l’ont même baptisé la « bleue », elle montre enfin le bout de son nez.

Une belle bête que cette Alexa, ARRI semble tirer les leçons de la concurrence et des mutations du marché. Alexa est une caméra intelligemment pensée qui marie avec brio innovation, ouverture vers les jeunes générations et respect des exigences imposées par les professionnels établis. En bref, j’aime assez le concept d’une caméra plus abordable (50k€ avec viseur), ne sacrifiant rien en terme de qualité et de robustesse. Au programme, plus d’ouverture via une monture interchangeable, qui permettra de monter du Nikkor, du Canon, du PL ou du PV … Le choix de l’engeristement intégré en Apple ProRes 4:2:2 ou 4:4:4:4 sur des cartes SxS est bien entendu une excellente nouvelle. On peut ainsi proposer le ProRes comme proxy de montage en parallèle d’un enregistrement ARRI RAW via un Codex par exemple, ou faire de la HD dans une version plus évoluée du codec ProRes pour finir en téléfilm par exemple. On pouvait critiquer la D21 qui malgré ses qualités restait trop lourde,   trop chère et trop complexe à mettre en oeuvre, sans compter qu’elle finissait souvent sur un enregistreur P2 pour les téléfilms. Arri a réagi et la réponse semble prometteuse. ARRI apporte donc sa réponse à RED avec une caméra qui saura séduire les fidèles de la marque mais pas uniquement, la RED One rebute certaines opérateurs de part son côté « Geek » et Arri semble avoir trouvé une place qui leur va bien. Ils s’ouvrent et s’adaptent à l’évolution des technologies mais aussi a des opérateurs nouvelle génération. L’ouverture proposée par les choix technique qu’ils ont pu faire montre combien la marque a décidé de changer de stratégie, ce qui n’est pas pour me déplaire. Pour l’instant sur le papier, je dis bravo !

Une longue présentation toute en image avant de voir la caméra en oeuvre sur la croisette à Cannes pour le festival ou elle sera plus largement présentée.