Articles

,

ARRI Alexa Mini (Chérie j’ai rétréci l’Alexa)

2015 02-12 ALEXA Mini 0009Il est loin le temps ou on envisageait que l’Alexa soit une caméra destinée aux petites productions et remplace le Super 16, pour ceux qui n’étaient pas au courant c’est sur ce cahier des charges que ARRI avait lancé l’Alexa, pensant créer une autre camera plus haut de gamme pour succéder à la D21.

ARRI a su adapter son concept et séduire les productions, se diversifier se mettre à l’écoute des évolutions du marché et on peut dire que le résultat de ces efforts est payant. Bénéficiant d’une image forte, la marque historique ayant marqué le monde du cinéma, c’est un devenu un leader incontesté du cinéma numérique

L’Alexa est une belle caméra, elle m’a fait un peu bondir à ses débuts mais force est de constater que la marque allemande a bien su faire évoluer son produit. Entre l’enregistrement RAW embarqué, les nouveaux codecs, les hautes vitesses, l’anamorphique et cette ergonomie qui en fait la caméra préférée des assistants, je dois saluer cette grande maison pour cette réussite incontesté.line_09

Après avoir lancé une Amira très attractive pour des raisons que j’ai déjà évoqué ici, voici arriver l’Alexa Mini. L’arrivée des drones, et tous les systèmes de machinerie moderne sont parfois peu adapté à l’Alexa, cette déclinaison semble prometteuse et je pense aussi qu’elle devrait séduire un plus large public si le prix reste contenu et sur ce point les premiers échos ne vont pas dans le bon sens puisqu’elle est positionnée pour le moment à 32500€ (caméra nue) pour la version entrée de gamme en 16/9eme, ARRI reste donc sur un positionnement haut de game ce qui reste logique vu la qualité et la technologie embarquée.line_02

Elle peut être pilotée via une télécommande et un viseur est disponible pour en faire une caméra complète.  Un module WiFi est embarqué et des fonctionnalités de pilotage via les smartphones et autres tablettes iOS ou Android est au programme. Il n’est pas rare de voir des RED Epic embarquées sur les Drones uniquement a cause de leur compacité et de leur formfactor, ARRI propose ici une réponse intelligente pour qui voudra conserver la meme signature d’image quand on préfère celle de l’Alexa. L’adoption des montures interchangeable inaugurée sur l’Amira permettra a l’utilisateur de switcher entre PL / CANON EF ou B4 est aussi un atout pour les productions indépendantes qui n’ont pas forcément les moyens de tourner tout le temps avec des ZEISS Masterprime. A noter que c’est un capteur 4/3 qui est présent ce qui permettra l’utilisation d’objectifs anamorphique ce qui est cohérent avec la période.

Codex - 4 ALEXA Minis on Codex Mini Recorder

L’enregistreur CODEX dédié permettra d’enregistrer jusqu’à 8 sources HD-SDI en ARRI RAW ou en ProRes jusqu’à 120 images / seconde

Disponibilité annoncée : AVRIL

Tarif non finalisé mais les premiers échos parlent de 30 à 40k$

 

, ,

Black Magic Pocket Cinema Caméra, le paradoxe !

Quand Blackmagic Design a annoncé sa première caméra en avril 2012 tout le monde  a cru que c’était une blague ou presque, malgré quelques début difficiles il semblerait qu’il faille désormais compter sur Blackmagic pour continuer à secouer le marché des caméras.

Lancée fin juillet 2013 cette caméra est enfin disponible chez les revendeurs c’est pas trop tôt me direz vous, il semble que Blackmagic ne soit pas encore super au point sur la partie de l’industrialisation de ces produits car la 4K production caméra, autre modèle annoncé en avril dernier au NAB est toujours elle dans la file d’attente. Moins de 2 ans après la première annonce au NAB 2012 Blackmagic a donc 4 caméras à son catalogue. La Black Magic  Cinéma Caméra en version Canon EF ou Micro 4/3 (monture passive) la Pocket Cinéma Caméra et la Production 4K Caméra.

La BMPCC, c’est comme ça qu’on l’appelle est donc une caméra minuscule a la qualité d’image assez incroyable. Son concept est donc une caméra aux dimensions proches d’un appareil photo compact  dotée d’ambitions professionnelles en terme de dynamique du capteur et des codecs utilisés. Imaginez donc avoir une caméra HD 1080p doté d’un capteur encaissant 13 diaphs de latitude et d’un enregistrement de grande qualité.

Pour le choix de la monture Blackmagic semble avoir compris qu’il ne suffisait pas d’être compatible avec les optiques Canon EF pour récupérer des clients. Le choix de la monture Micro 4/3 dont Olympus et Panasonic sont les créateur est un choix judicieux car il permet grâce à la faible distance entre la monture et le capteur (17mm) de monter à peu près toutes les optiques existantes ou presque. Blackmagic design a choisi un capteur plus petit que la moyenne, et positionne ainsi cette Pocket caméra comme une caméra Super 16. C’est un des soucis de cette caméra, comme pour la première édition la corrélation entre la monture et le capteur est un peu étrange car à moins de posséder des optiques dédiée Super 16 ça peut être vraiment problématique. Il faut prendre en considération un coefficient multiplicateur de X3 ainsi si vous montez un 50 mm ça transformera l’angle de prise de vue en un équivalent 150mm. C’est assez handicapant, car pour pouvoir trouver des optiques inférieures à 10mm et avoir ainsi des vrais grands angles ça va pas être simple. Le consortium Micro 4/3 a déjà intéressé plusieurs fabricants d’optiques, que ce soit Carl Zeiss, Leica, Panasonic, Olympus Zuiko, Sigma, Voigtlander etc. Le parc existant est assez vaste mais les grand angles existent notamment le zoom 7/14mm f:4 de Panasonic déforme beaucoup sur les bords.

BMPCC04

La bonne nouvelle vient de chez Metabones avec son “SpeedBooster” qui s’est intéressé au cas de la BMPCC et propose désormais un adaptateur pour convertir la focale d’origine de vos optiques au format du capteur sans perdre de luminosité voir même en en gagnant !

On pourra donc via des adaptateurs mettre des optiques des anciennes camera argentiques Super 16 mais elles sont de plus en plus rares à trouver et leur valeur sur le marché d’occasion a été multiplié par dix.

Pour ce qui est du « form factor » de la caméra il est assez paradoxal, proposer une pocket camera ambitieuse c’est bien mais si on prend on considération que pour pouvoir l’utiliser il va falloir l’accessoiriser généreusement ça la rend tout de suite moins « pocket »

La caméra est dotée d’un écran qui est assez grand et qui propose une bonne qualité d’image mais elle est dépourvue de viseur, ce qui imposera le rajout d’un viseur du genre  Zacuto ou Cineroïd ce qui pose déjà un problème de logique, ces accessoires et c’est le cas de tout ce qui sera nécessaire à bien faire fonctionner cette caméra, ont un prix de vente supérieure à la caméra elle même, c’est quelque part pas très logique.

BMPCC03

L’ergonomie logicielle est en tout point similaire à la grande soeur dotée du capteur 2,5k, les menus sont identiques sauf que l’écran n’est pas tactile, il faudra vous contenter d’un classique trèfle à 4 direction et un bouton central de validation.  On notera au passage que certaines fonction d’accès direct notamment à la sensibilité aurait été souhaitable plutôt que de de devoir rentrer dans les menus, idem pour la gestion du shutter. l’autofocus est pour le moment totalement inefficace, compensé par la présence d’une fonction d’assistance à la mise au point qui surligne les endroit de l’image ou la mise au point est bonne (peaking) et un zébra paramétrable pour gérer son exposition. La cellule est pour le moment totalement inexploitable, elle se cale toujours sur les hautes lumières et il n’existe aucun système de bargraph. Autre point négatif, il n’y a aucune fonction de magnification pour pouvoir vérifier son point comme c’est le cas sur la majorité des caméras actuelles. Ce zoom dans l’image est bien pratique pourtant, espérant que Blackmagic corrigera ces petites erreurs par le biais d’une prochaine mise à jour logicielle.

Cette caméra peut désormais enregistrer Quicktime en Apple ProRes 4:2:2 HQ sur une carte SD ou du Cinema DNG RAW, attention celle ci doit être très performante car le débit supporté est assez musclé. Après avoir testé plusieurs cartes et seule la SanDisk Extreme Pro 95mb/s fonctionne correctement et ne fait pas de pertes d’images. Pour aller taquiner la qualité supérieure des ténors du marché Blackmagic Design comme sur le modèle 2,5k propose d’enregistrer en ProRes HQ en « mode Cinéma », c’est tout simplement ce qu’on appelle un « log » l’image est donc très neutre, totalement désaturée et très peu contrastée ce qui permettra d’avoir plus de latitude de correction à l’étalonnage de ce côté c’est une vraie réussite. Le constructeur annonce une mise à jour prochaine du logiciel interne qui permettra d’utiliser une version compressé du Cinema DNG, format RAW universel et open source lancé par ADOBE et choisi par d’autres constructeurs comme AATON ou Digital Bolex. Attention cependant il faut préciser que le poid des images est très élevé, une carte de SDXC de 64 go enregistrera un peu moins de 40 min de HD 1080p25 alors qu’en RAW on devrait être à 15 min environ . Pourquoi n’ont ils pas mis le ProRes 4:2:2 de base voir meme le ProRes LT ça aurait été tout à fait adapté et beaucoup plus cohérent. Les autres grief sont corrigible via une mise à jour logicielle, cette histoire de shutter non accessible, pas de vu-metres audio, et toujours pas la possibilité de formater ses cartes dans la caméra ni d’effacer les clips ?!

Cette caméra est pour moi assez paradoxale, d’un côté on a une image d’une qualité assez incroyable, un codec très musclé par rapport à ce qui se fait sur les DSLR mais une ergonomie et des petits défauts de jeunesse qui la rendent difficile à utiliser. Sacrifier l’ergonomie sur l’hotel de la qualité d’image n’est pas forcément la meilleure direction à prendre, cette caméra est au final pas si pocket que ça et son utilisation la plus évidente serait plutôt sur un pied en studio. Il n’empèche qu’a moins de 800€ HT c’est assez incroyable, l’image enregistrée est finalement assez proche de ce qu’on peut obtenir sur une Canon C300 ou une Sony F3 et au prix de quelques contorsions la jeune génération qui n’a pas comme mêtre étalon la caméra d’épaule et son confort y trouvera certainement son compte.

je vous invite à aller voir les images tournées à  New York par l’ami Thomas Garret qui nous avait fait sa review.

 

 

Sony installe son “Digital Motion Picture Center” à Pinewood Studios

Pinewood2 Quand Sony Europe invite la presse spécialisée européenne à Londres pour visiter leurs nouvelles installations dédiées a la présentation de leur matériel Cinéma Numérique forcément je me demande pourquoi m’ont il invité moi aussi petit blogueur ? Et passé l’effet de surprise arrive celui de l’autosatisfaction mais aussi des questions, qu’est ce que c’est que ce truc ? de quoi ça cause et qu’est-ce qu’on y fait ? Aller hop un petit tour de l’autre côté de la manche et c’est parti.

Déjà Pinewood Studio ça en jette un max, c’est sans aucun doute le plus gros complexe de production cinéma en europe et en tout les cas celui qui accueille les blockbuster … Impossible de sortir une caméra sans qu’on se fasse interpeler par un vigile, ici ça rigole pas, faut dire que le prochain Disney “Cinderella” est en cours de tournage dans le plus grand secret … La dernière fois que je sui venu ici c’était il y a un peu plus de 2 ans en 2011 pour venir chez RED Europe et me former a l’Epic pour mon tournage Orange Labs / Roland Garros.

Arrivé sur place et on assiste à une présentation dans une belle salle de projection de quelques personnes haut placées chez Sony Broadcast / Cinealta et de chez Sony Pictures mais aussi de quelques pointures du cinéma européen et mondial avaient fait le déplacement, jugez plutôt …

Katsunori Yamanouchi, Vice President of Sony Professional Solutions, Sony Europe

Peter Sykes, Strategic Technology Manager, Sony Professional Solutions, Sony Europe

Spencer Stephens, Chief Technology Officer, Sony Pictures Entertainment

Grant Anderson, Executive Director, Sony 3D Technology Center

 

Nigel Walters, President of IMAGO

Andrew Smith, Director of Strategy and Communications at Pinewood Group

Steve Lawes, Cinematographer

Nic Morris, Cinematographer

Sarah Mackey, CEO of UK Screen Association

Rolf Coulanges, Cinematographer

Nick Morris BSC, Cinematographer

P1070586 P1070583 P1070581 P1070580 P1070579 P1070575 P1070574 P1070567

Après les discours et une impressionnante présentation de Pinewood Studios  découvre un lieu sympathique ou tout ceux qui le désirent peuvent prendre rendez vous pour venir tester les produits CineAlta. Situé au coeur des légendaires studios Pinewood, les locaux que vient d’inaugurer Sony sont assez classe, et chaleureux. Ils ont sur conserver et mettre en valeur la beauté de ces locaux assez anciens à l’architecture typique.

Au milieux de cet espace chaleureux vous trouverez un décor sympa et bien doté en lumière pour tester les F5/F55/F65 mais aussi les workflows qui en découlent. En partenariat avec AVID, ADOBE, Blackmagic Design, Nordlight, Codex et d’autres vous aurez la possibilité de venir triturer le RAW 4K, chahuter le XAVC et tordre le S-Log dans ses derniers retranchements.

On envisage du reste de préparer une éventuelle délégation pour aller profiter de ce super endroit, amis faiseurs d’image n’hésitez pas à me solliciter si ça vous branche d’aller passer une journée à London dans ce DMPC comme ils l’appellent.

 

lien sur le site dédié au DMPC Sony à Pinewood

http://www.sony.fr/pro/article/broadcast-products-pinewood-about-dmpce

Les Caméras Blackmagic Design

Les geeks que vous êtes n’ont pas du louper la nouvelle du week end … Blackmagic sort enfin la version Micro 4/3 et en profite pour baiser les tarifs de cette camera 2,5k d’environ 30% ce qui la place désormais à moins de 2000€ même si les sites marchands de sont pas encore actualisés ça ne saurait tarder

blackmagiccinemacameramft.jpg
L’occasion pour moi de faire un petit point sur ces caméras.
Pour commencer quelques précisions la version 4k annoncée au NAB sera en retard, on parle d’après IBC dixit Le Big boss Grant Petty. La version Pocket est livrée au compte goûte et les premiers chanceux vont la recevoir d’ici quelques jours. Par contre comme je l’ai pressenti le RAW Cinema DNG compressé promis au NAB ne sera pas intégré dans la caméra. J’ai un gros doute sur ce sujet car il me semble que le simple fait de compresser du RAW soit un brevet déposé par RED. A voir donc dans l’avenir mais j’ai quand meme un gros doute car les personnes interrogées chez ADOBE m’ont dit que ce n’était pas prévu dans les développement du Cinema DNG mais que vu que c’était un projet plus ou moins open source, d’autres pouvaient s’y coller …

BlackMagic Pocket Cinema Camera
Cette gamme s’étoffe donc et voici ce que j’en pense. La version 4k est une “production camera” et non. Une “cinéma camera” d’après ce que j’ai compris il s’agit plus d’une camera orientée Broadcast que Cinéma. La dynamique est plus faible que la 2,5k et la colorimétrie serait aussi différente. Par ailleurs ces caméras 4k ne feront pas de RAW pour commencer mais uniquement du ProRes. Ceux qui se posent donc la question doivent prendre en considération cette information, la 2,5k a encore a mon sens un grand intérêt car pour le prix la qualité d’image qui en sort est assez bluffante. Je préconise par ailleurs la version M43 qui est pour moi une monture plus logique par rapport a la taille du capteur. vous pourrez plus facilement trouver des bafues adaptatrice pour monter vos optiques Nikon, Pentax, Leica, Minolta etc.
La pocket devrait avoir une image sympa et une dynamique très intéressante. J’avoue que je suis encore un peu dubitatif et que j’ai hâte d’essayer.

, , , ,

Retour d’utilisation de la Blackmagic Cinéma Caméra par Marc LINNHOFF

Tournage clip Broad Rush - Don't stop
Il m’arrive de temps à autre de donner la parole à d’autres, Marc a produit tourné, réalisé et postproduit un joli clip et je lui ai proposé de nous causer de la BMCC qu’il a entre les mains depuis quelques temps.

voici le clip :

 

voici ce que Marc Linnhoff en dit

Je réalise, tourne et monte mes films depuis quelques années avec parfois des pics de sur-motivation, l’arrivée du GH1 dans mes pattes a été un grand moment, je remercie au passage Emmanuel Pampuri pour son film “Flux” qui impulsa l’achat de mon premier boitier 🙂

Tournage clip Broad Rush - Don't stop

Avec l’annonce de la BMCC au NAB 2012 et celle de la Digital Bolex via Kickstarter peu de temps avant, j’ai vu l’avenir sous un jour nouveau! Enfin l’arrivée d’outils “abordables” qui ne compromettent pas la qualité de nos images..

Comme l’hiver en Alsace, le délai de livraison de ma BMCC s’est fait largement ressentir.. Ce fut l’occasion pour moi de me former sur Resolve et d’appréhender un nouveau workflow. J’ai reçu ma caméra, fais quelques tests puis me suis lancé dans l’écriture et la réalisation du clip “Don’t Stop” sur une musique de mon ami Broad Rush. Ce tournage fut l’occasion pour moi d’apprivoiser la bête..

Voici mes impressions et remarques sur son utilisation :

Tout d’abord, la BMCC : à nue son ergonomie n’est vraiment pas idéale, équipée d’un rig, d’une batterie externe et d’un moniteur ou d’un EVF, tout roule, ce ne sont pas les options de configuration qui manquent.. Il est donc indispensable d’équiper un minimum la caméra qui présente encore des inconvénients certains (jusqu’à une possible mise à jour du firmware…?) :  pas d’affichage de vus mètres audio, pas de possibilité de formater le disque ou d’effacer nos clips via la caméra elle-même.

Sans l’affichage d’oscilloscopes sur un moniteur externe, les zebras permettent de gérer l’exposition, sans quoi on est vite perdu sur de la prise de vue en extérieur. La BMCC n’étant pas munie de filtres intégrés, mon filtre ND variable (Genustech Eclipse)  m’a plus d’une fois sauvé la mise… 
Tournage clip Broad Rush - Don't stop

Le choix DNG / Prores avec la license Resolve en prime sont pour moi des atouts indéniables.

Pour le tournage du clip “Don’t Stop”, j’ai shooté le tout en RAW, environ 750GO.. Notre belle équipe a passé deux jours sur les lieux du tournage (Les anciens thermes de Soultzbach-les-Bains), disposant de tous les accessoires dont nous pouvions avoir besoin pour ce clip, du levier à la voiture sans permis décapotable. J’ai ramené le citron. Le script était dans ma tête, le découpage technique à moitié et le reste s’est fait sur le vif. La caméra était équipée de son Rig Bebob, on avait un petit lot d’optiques CP.2 (21, 35, 50), une Tokina 11-16, un 55mm Mikro Nikkor AI-S, un cineslider, un travelling, une Kino, quelques mandarines, fresnels, réflecteurs… Le temps était de la partie, il a fait moche, froid et il a plu pendant deux jours !!

Le clip ‘Don’t Stop’ a été ma première expérience de workflow avec des fichiers RAW, je le dis haut et fort : j’aime Resolve !! Il existe de nombreux tutos sur le net, des formations complètes en français, en anglais.. et évidemment des centres de formations pour ceux qui le peuvent. J’ai opté pour la série de tutos avec exercices à la clé, je dois reconnaître que ça m’a ouvert les yeux.

Connaître les possibilités qu’offre un logiciel d’étalonnage dans le traitements des DNG à une incidence sur nos prises de vue, notre lumière… L’annonce dans Resolve 10 de l’option d’étalonnage “Online” nous permettra d’aller plus loin, j’ai hâte de tester cet fonction.

 

Voici le workflow que j’ai appliqué à la post-prod du clip “Don’t Stop” :

1- J’ai importé mes rushs dans Resolve, augmenté légèrement le contraste et la saturation de l’ensemble de mes clips puis exporté mes Proxies

2- J’ai importé ces Proxies dans mon événement FCPX, dérushé, monté et exporté mon XML

3- De retour sur Resolve, j’ai importé le XML, étalonné le tout en exploitant la forte lattitude de mes DNGs puis exporté le clip en Prores 4444 2,5K 

4- J’ai finalisé dans After Effect avec un passage par Mocha Pro pour la première disparition du protagoniste, ajouté mes effets puis redimensionné dans ma composition 1920/816px (rapport 2:35)  et exporté mon Master

La Blackmagic Cinema Camera est un outil qui me pousse à aller plus loin dans l’écriture de mes films et dans le traitement de mes images, elle me stimule et couvre la plupart de mes besoins qui sont principalement du clip, de la fiction et du film corporate.

Après l’expérience “Don’t Stop”, je n’ai qu’une envie c’est de remettre ça et vite. S’il est vrai que les modèles de caméras se multiplient à grande vitesse en les rendant obsolètes de plus en plus tôt, la plus grande accessibilité à des outils comme la BMCC et la démocratisation de pratiques telles que l’étalonnage sous Resolve sont pour moi très bénéfiques.
Tournage clip Broad Rush - Don't stop

L’annonce des nouvelles moutures Blackmagic Production et Pocket Camera a frappée fort. Je vois bien la BMCC associée à plusieurs pockets camera pour du multi-cam efficace et discret, pour ce qui est de la Blackmagic Production Camera, je jubile à l’idée de l’avoir entre les mains..

Marc Linnhoff

 

Marc synthétise là tout ce que je pense de cette caméra, elle produit une image d’une qualité incroyable mais elle a été conçue avec les pieds. Autant on peut saluer Blackmagic pour avoir réussi à démocratiser le RAW en video mais aussi pour tout le travail depuis la première carte Decklink il ya 10 ans, autant l’ergonomie est vraiment peu encourageante.

Mais quand on rentre les images dans un système d’étalonnage musclé comme Resolve, en effet, c’est un régal !

la dynamique, la résolution sont d’une qualité exceptionnelle compte tenu du prix, tous ces éléments en font un produit incroyable pour peu qu’on accepte ses handicaps. La colorimétrie est très bonne aussi. Bref, en attendant la D16 de Digital Bolex qui a l’air d’être un poil mieux conçue sur le papier, il semblerai que cette BMCC et ces futures déclinaisons M43, 4K (Production caméra) et 1080p (Pocket) vont se vendre comme des petits pains. Si ADOBE sort réellement un Cinéma DNG à compression Lossless c’est gagné ! Car ce qui est incohérent dans la chaîne qui découle de ces caméras c’est le prix du stockage nécessaire à chaque projet quand on tourne en RAW. Avec des débit allant de 8,5 à 10,5 go/ min suivant le framerate ça complexifie la donne.

Aujourd’hui RED règne en maître absolu dans cette guerre des codecs car c’est les seuls à faire un RAW compressé d’un rapport poid de fichier / qualité d’image incomparable. A la question ” qu’attendent donc les autres ?” la réponse est sans doute du côté d’un brevet déposé par RED sur le fait de compresser le RAW. L’alternative Cineform semble tomber aux oubliettes, c’est bien dommage car ce codec est très bon mais depuis le rachat par GoPro on ne sait pas trop ce que ça va devenir …

Wet & see

 

// DON’T STOP//

Production et réalisation : Marc Linnhoff – marclinnhoff.com

Musique de BROAD RUSH, téléchargez la version complète : hook-up.fr/broad-rush-dont-stop/

Photos de tournage par P-mod : flickriver.com/photos/p-mod/sets/72157633312056426/

Avec : Joffrey Schmidt – Clarisse Hagenmuller – Denis Jelly – Nina Schouler – Pierre Riff

Cadre et post-prod : Marc Linnhoff

Lumière : Ludovic Haas – Dom Pichard / P-mod

Maquillage et coiffure : Anne-K Lejeal – Elsa Parmentier

Un grand merci à Yoko Tsuji, Jacques Roth, Tsaki, Arnaud Masson, Jessi & Michel.

Lieux du tournage : les Anciens Thermes de Soultzbach-les-Bains https://sites.google.com/site/lesanciensthermes/

, ,

CANON EOS C500 et 1DC opération 4K

Hello

Je vais inaugurer un truc un peu nouveau et interactif avec vous. J’imagine que vous êtes nombreux à vous poser des questions sur les caméras 4K CANON, le 1DC boitier type DSLR capable de filmer en 4K en Mjpeg sur carte Compact Flash, mais aussi de faire des photos et la C500 vaisseau amiral de la gamme EOS Cinéma qui peut sortir du 4K Raw via un enregistreur externe.

J’ai déjà parlé de ces caméras qui ont chacune leurs particularités mais l’idée est d’aller un peu plus loin.

CAnon EOS 1D C je vous invite à poser des questions sur les fonctionnalités et sur la pratique de ces outils dans les commentaires, je réaliserai une vidéo présentant ces produits et j’essayerai de répondre à vos questions. Je proposerai aussi un ou plusieurs workflow possible qui soit le plus cohérent avec ces caméras.

à vos plumes !

EosC500Prototype

 

, ,

Les News du jour, Canon / Panasonic etc.

Premier article post NAB pour ceux qui auraient loupé les nouveautés annoncées ces derniers jours.

PANASONIC nous sort un G6, censé être en dessous dans la gamme du GH3 c’est le successeur des G1 G2 G3 G5 … Le petit est bien équipé et propose des choses qui manquent cruellement au GH3 comme le peaking pour la mise au point manuelle. Panasonic_Lumix_G6

Il dispose comme son grand frère d’un viseur OLED. Je n’arrive pas à comprendre comment un boitier d’une gamme inférieure peut avoir les fonctionnalités qu’on réclame dans un boitier qui s’adresse à une clientèle plus exigeante ?!

Chez Canon les Mises à jour Firmware arrivent, le 5DMKIII a donc droit à son firmware libérant la sortie HDMI. C’est une excellente nouvelle. Pour ceux qui cherchent et qui ne trouvent pas, Andrew le fondateur de l’excellent site EOSHD.COM a mis en ligne un wetransfer avec le firmware.

Canon EOS 5D MKIII

L’autre bonne nouvelle c’est que Magic lantern continue son chemin et fait des découvertes intéressantes si l’on en croit la page Facebook de ces Hackers bienveillant pour la communauté des utilisateurs Canon. D’après leurs dernières recherches ils auraient trouvé le moyen de capturer un flux RAW 14 bits dans les 5DmkII et mkIII ce qui serait une excellente nouvelle verras t’on un jour une possibilité d’enregistrer autre chose que du H264 avec ces boitiers ?

 

, , , , , ,

NAB 2013, premières annonces, RED, Blackmagic etc.

Salut à tous

 

bon ben voilà on rentre dans le gras du sujet, le NAB ouvre ces portes ce matin ici à Las Vegas et les premières annonces tombent sans cesse depuis hier soir.

Je mettrais à jour cet article donc n’hésitez pas à revenir dessus et à recharger la page.

Côté Blackmagic, si vous me suivez sur twitter, ce que je vous invite à faire, deux nouvelles Blackmagic Cinéma Caméras sont annoncées.

Une version 4K meme boitier que l’actuelle en monture Canon enregistrement RAW, ProRes ou DNxHD. environ 4000$

Une Pocket Cinema Camera, petit boitier qui ressemble à un Sony NEX5 avec une monture Micro 4/3 active, enregistrement RAW Cinema DNG ou DNxHD ou ProRes en résolution 1080p

prix environ 995$. Mais ce n’est pas un appareil photo pour autant.

 

RED qui a été très discret annonce pas mal de nouveautés à commencer par le lancement officiel de la mise à jour du capteur RED Dragon pour les EPIC M et X. Une nouvelle RED Rocket X plus performante, plus rapide …

REDRocketXRed MotorUn nouveau système “Red Lens motor

REDSyncMasterLe fameux transmetteur de synchro HF appelé RED SyncMaster il permet de synchroniser plusieurs caméras sans fil et de les connecter à une caméra équipé d’un module Meizler.

 REDMotionMount

La monture RED Motion Rajoute un ND 8 electronique et un global shutter je vais aller voir ça de plus près !

Enfin Red Annonce aussi un “Proxy module” capable d’enregistrer des fichiers compressés en Apple ProRes, DNxHD ou H.264 sur des RED Minimag je ne suis pas super fan de ce concept car ça fait une carte en plus à décharger mais bon yen a qui aiment

Je suis un peu déçu par les annonces de Panasonic je m’attendais vraiment à voir arriver une Varicam 4K ?! aulieu de ça on a une nouvelle Varicam HD qui est annoncée, certes plus performante avec le codec AVC ULTRA et ils ont énormément misé sur la latitude si j’en crois les communiqués, mais ça semble rester du 2/3 de pouces ?! Pourquoi pas, mais va falloir m’expliquer la stratégie ou alors ya un truc non encore annoncé qui va tomber prochainement.

MOVI

Sinon voilà j’ai pris le MŌVI entre les mains quelques secondes, regardez comme j’ai l’air heureux ! J’ai rendez vous avec Vincent Laforet pour une interview mercredi pour vous en dire plus sur cet objet qui fait frétiller tous les faiseurs d’image …

SONY F5 & F55, les prix !

Sony-F55

Salut les ptit clous, c’est a priori à ce prix là qu’on pourra s’arracher les nouvelles cameras Sony annoncées il y a quelques semaines.

  • PMW-F5 15,340 €
  • PMW-F55 27,804 €
  • AXS-R5 S35mm F-series External RAW Recorder 5,206 €
  • AXS-CR1 Access Card Reader 549 €
  • AXS-512S24 Access Card 512GB for AXS-R5 External Recorder 1,535 €
  • SCL-PK6/F CineAlta PL Lens Pack (6 lenses) 19,895 €
  • SCL-PK3/F CineAlta PL Lens Pack (3 lenses) 11,118 €

[polldaddy poll=6754758]

L’empire contre attaque : F5, F55 Sony, après la HD, il ya le 4K … nouvelles caméras, nouveau codec …

Le slogan a déjà été utilisé pour la 3D et il semblerai qu’il soit recyclé pour le 4K, après l’échec commercial des télévisions 3D il faut bien amorcer le virage et trouver un nouveau prétexte pour vendre de nouveaux téléviseurs … Je suis taquin mais il est clair que la TVHD sera supplantée dès l’an prochain par la nouvelle norme dite “Ultra HD” … Exit le 4K il semblerait que la dénomination soit d’un commun accord l’appellation que l’on préserve au cinéma numérique. Dire qu’il y a moins d’un an on ne jurait que pour la 3D dans ce domaine, dire qu’il y a un an on se régalait du fait que l’écart soit de nouveau creusé entre la résolution de la TV et celle du Cinéma … Les choses vont trop vite mon brave môssieur, dirait tata Ginette elle a pas tord au final tata Ginette !

Sony a en cette fin d’année multiplié les annonces et celle ci n’en est pas une petite … Beyond HD il y a 4 caméras 4K ! La FS700, la F5, la F55 et la F65 …

F5 et F55 sont deux nouvelles caméras de nouvelle génération qui viennent s’intercaler entre la F3 et la F65. C’est dire qu’entre les 2 tarifs yavait de la place aussi …

Voici donc un petit résumé de l’essentiel de ce qu’il faudra savoir sur ces 2 caméras.

Pour commencer elles ont le même form factor comme on dit c’est à dire en gros que c’est le même boitier. La différence fondamentale est que d’un côté la F5 est une camera HD capable de 4K via un enregistreur externe et la F55 permet de jouer avec les 2 formats … ou plutôt “tous” les formats, “toutes” les tailles d’image. C’est sur ce point précis que Fabien Pisano responsable Sony Europe de cette gamme nous a dévoilé ces produits, autour d’une nouvelle technologie une nouvelle puce qui est assez miraculeuse car sur le même composant ils arrivent à gérer tous les formats XDCAM EX / XDCAM HD 4:2:2 50 et le nouveau codec XAVC qui est une réponse directe à l’AVC-ultra que Panasonic a annoncé il y a plus de 18 mois et dont les premières applications ne sortiront pas avant 2013. Il est vrai que Sony restait campé sur ses positions avec des codecs dérivés du Mpeg 2 qui ne satisfont que les broadcaster et pas vraiment les gens du cinéma. 35 mb/s ou 50 c’est bon pour la TV, pas pour le cinéma. Enfin tout ça reste la théorie, in finé l’amoureux de la technique que je suis pense sérieusement que c’est pas la taille qui compte 😉 …

Ce nouveau codec est donc un dérivé du Mpeg4 il est multi résolution, multi frame rate etc … en tout les cas, il a l’air de représenter un gros challenge pour Sony. Ils ont l’intention de faire des déclinaisons autant professionnelles que grand public. Autant vous dire qu’a l’annonce de cette bonne nouvelle je frétillait de joie, elle fut de courte durée car en fait c’est pas du tout un pas en avant vers la simplification dans la multiplicité des formats. Ce codec supportera donc les hautes fréquences d’images jusqu’a 240fps, les hautes résolutions 4K ou Quad HD (qu’on appelle dorénavant Ultra HD quand on va choisir sa TV chez le crémier) mais aussi le 2K et la HD. Si j’en crois la présentation il semblerait (notez bien que j’utilise le conditionnel) qu’une version intra image soit au menu. Ce nouveau codec XAVC sera aussi capable de gérer du 8 ou du 10bits, 4:2:0 4:2:2 ou 4:4:4 il sera encapsulé dans du MXF.

Voici les spécifications de la F5

  • S35mm 4K CMOS Imager
  • PL mount (with PL/FZ mount adapter)
  • Multi CODEC
  • High Frame Rates – 120p
  • Modular Design
  • Professional Viewfinder

Et celle qui marquent la différence pour la grande soeur F55 :

  • Internal 4K recording
  • Global Shutter
  • wide color gamut
  • High Frame Rates –180fps, 240fps (4k et 2k)

Nouvelle Carte AXS permettant d’enregistrer le 4K RAW sur le R5 et son petit lecteur USB3Le lecteur USB3 pour les cartes AXS

Vous l’aurez comprit l’une est clairement une camera HD capable comme la FS700 d’enregistrer en 4K via un enregistreur externe quand à l’autre,  la F55, elle enregistre en 4K sur un recorder interne sur carte SxS Pro +. La F55 est donc la seule et unique caméra à pouvoir offrir ce type de fonctionnalité qui est pour moi primordiale et proposer une alternative à RED …

Même si d’un côté on a du RAW et de l’autre du MP4 c’est quand même un pas de géant ! A l’heure ou j’écris ces lignes, on a pas encore toutes les spécifications techniques complètes ni les tarifs.

Sinon voui, vous avez bien lu, il y a encore une nouvelle carte ! non pas que vous ne pourrez pas utiliser les anciennes mais elles ne seront pas compatibles 4K.

L’enregistreur SONY RAW 4K AXS-R5

 

La F55 pourra aussi enregistrer du RAW via le nouvel enregistreur externe 4K qui est annoncé en même temps le AXS-R5 qui pourra enregistrer du RAW c’est aussi le fameux recorder 4K que nous attendions pour la FS700. Cet enregistreur est capable d’enregistrer en RAW 4K sur un nouveau type de média baptisé AXSM (Access Memory System) et oui tien encore un nouveau support ! C’est tata Ginette qui va être contente !!!

Ceci étant dit ils ont bien compris le message et ici point d’accastillage façon sapin + guirlandes puisque cet enregistreur peut se fixer à la façon d’un dock à l’arrière de la caméra. J’ai horreur de ces systèmes d’enregistreurs externe trop de cables, la multiplication des alimentations, etc … tout ça fait qu’on passe trop de temps à monter son mécano et qu’on complexifie le tout. Si on a inventé le camescope c’est pas pour s’enquiquiner la vie avec des fils de partout !

Ces deux caméras semblent le fruit d’une réflexion assez poussée, elles seront dotées de nouveaux accessoires et il semble que Sony ait vraiment compris que ceux ci devaient être au top. Ainsi on pourra choisir entre 2 type de viseurs un LCD et un OLED ainsi qu’un nouveau système de batterie à charge rapide et une crosse d’épaule, ça c’est cool !

En vrac et dans le désordre une upgrade V3 pour la F65 avec notamment la possibilité d’enregistrer 6K voir 8k via interpolation sur la caméra, et le support de hautes vitesses jusqu’a 240fps en 8K RAW, rien que ça ! Le nouveau viseur OLED sera aussi bientôt greffable sur la F65 qui reste le vaisseau amiral de la marque.

Sony étoffe sa gamme optique aussi même s’ils se défendent de vouloir devenir opticien il semblerai qu’il y ait un poil plus d’ambition et de qualité dans cette nouvelle gamme qui couvre du 20 au 135mm sur 6 cailloux T:2.0

Un écran 4K 30″ est aussi annoncé mais ce sera un LCD car la techologie OLED a l’air délicate à gérer dans une telle résolution et un telle diagonale pour le marché pro.

C’est en tout les cas une vraie bonne nouvelle que le 4K selon Sony ne se résume pas à une F65 certes au top mais hors d’atteinte pour de nombreuses productions ( il semble qu’un seul long métrage soit tourné avec depuis sa sortie en france) Je trouve ces produits très alléchants, vous pourrez les découvrir au SATIS sur le stand de Sony.

Voilà je n’ai pas pu consulter les fichez techniques et les prix sont pour le moment non fixés mais tout ceci est très séduisant, le travail effectué sur l’ergonomie semble aller dans le bon sens, la crosse d’épaule, la rosette et le support des tiges intégrés à la caméra c’est vraiment alléchant. Sur la photo ci dessous, on peut voir qu’on retrouve avec le fabuleux Zoom Fujinon 19/90 et sa poignée électrique une prise en main dont nous sommes nombreux à rêver. La “betacam” S35 4K est née ! Une ergonomie qui fait le succès d’une fameuse caméra made in germany …