Articles

,

Action Commerciale en 4K sur le RED Ray à Sundance !

C’est encore une chouette nouvelle pour Action commerciale, le TRACTOfilm signé Pascal Jaubert après avoir été sélectionné dans 21 festivals de  Meudon à Los Angeles et avoir obtenu 7 récompenses c’est une nouvelle dont je suis pas peu fier qui vient de tomber sur les téléscripteurs …

Petit rappel : Action Commerciale a été tourné et post-produit entièrement en 4K, à l’époque (tournage fin 2010) on l’a fait pour se faire plaisir, confronter un peu le savoir faire des Machineurs en étant a peu près persuadé que ça ne servirait à rien.

Il y a quelques semaine RED fabricant de caméras sur lequel j’ai misé dès le début du commencement de l’histoire a sélectionné le film qui porte le doux nom de “Licence to clean” en anglais pour son “Shot On Red film festival” c’était son 2eme passage à Los Angeles puisqu’il avait été sélectionné aussi au COLCOA l’an dernier.  Même s’il n’a pas eu de prix, le public et les équipe de RED ont vraiment apprécié le film.

Il y a quelques jours RED annonçait la livraison prochaine de son RED Ray, lecteur 4K promis depuis fort longtemps qui a la particularité d’être assez abordable (1450$) et surtout intégrant une technologie déclinée du fameux Red Code le codec fabuleux créé par le grand Graeme Nattress qui est pour moi le grand maître du codec en ce bas monde. Plus qu’un simple appareil de diffusion ce RED Ray se positionne de manière plus maline puis que RED va donc proposer un écosystème complet alant de la camera 4 ou 5K et bientôt 6K grâce au capteur “Dragon” un codec de diffusion 4K et un partenariat avec la société ODEMAX … Si vous m’avez lu jusque là vous voyez certainement ou je veux en venir, oui chers geeks lumineux notre petit court métrage frenchy fera parti du contenu de démonstration du RED Ray et sera proposé sur le système ODEMAX et les premières démonstrations organisées par RED au festival SUNDANCE. Pour ceux qui ne savent pas le système ODEMAX va permettre de proposer du contenu 4K via une distribution dématerialisée aux exploitants, producteurs, cinéphiles, leur système est basé sur ce lecteur et sur le codec RED. C’est une petite révolution car c’est aussi un gentil pied de nez au consortium DCI, inutile de vous dire que les Machineurs on déjà mis un pied dans ce système car si le DCI est une norme efficace qui a fait ses preuves depuis 10 ans que ça existe (oui le fameux DCP a été normalisé il y a 10 ans déjà) Avoir une alternative est à mon sens une chance pour le cinéma indépendant et les festivals qui n’ont pas la chance de pouvoir utiliser un projecteur DLP Cinema et un serveur DCP.

L’été 2007 j’ai sollicité le CNC pour une aide aux investissements pour ma petite boite, à l’époque je misait tout sur la technologie RED, et on m’a gentiment répondu que la RED One était je cite ” à peine meilleure qu’une HDV Sony Z1″ … en gros c’était pour la CST une belle merde et que malgré le fait que personne à part Steven Soderbergh n’avait encore tourné avec cette camera, eux pouvaient dire si c’était bien ou pas et si ça valait le coup de se positionner pour investir dans un workflow RED … C’était il y a 5 ans et aujourd’hui quand je vois que cette camera a le soutien des grand noms du cinema que sont Ridley Scott, David Fincher ou encore James Cameron … je me mare, hahaha, à peine mieux qu’une Z1 !!! RED est une société innovante et c’est ce qui m’a plu, en 2005 quand Jim Jannard et sa bande ont annoncé qu’ils allaient créer une camera 4K alors que tout le monde se gargarisait sur une HD qui était pourtant anecdotique, personne n’y croyait, certains on meme pensé que c’était un canular !

Tout ça pour vous dire que je suis fier d’avoir fait ce pari technologique, fier d’avoir produit ce film et de l’avoir fait en 4K, fier qu’il parte dans les valise de ce constructeur de Camera auquel personne ou presque ne croyait, voilà pour toute l’équipe du film c’est une belle récompense de voir que vos efforts, votre engagement, votre talent  soit récompensés de la sorte, merci à vous. Merci particulièrement à Pascaline Saillant de m’avoir confié ce joli bébé, merci à Pascal Jaubert de m’avoir fait confiance et d’avoir su créer une synergie unique et rare entre un producteur et un réalisateur … Merci aussi à la Région PACA et Chantal Fisher d’avoir soutenu ce film … et pour finir BIG UP to Jim, Ted, Graeme, Alan, Bryan, et tout ceux qui chez RED ont eu envie de mettre Action commerciale dans leur valises 4K pour le montrer à Sundance. Il n’est pas en compétition certes mais sa seule présence est symbolique.

 

 

La post-production commence derrière le capteur de la caméra …

J’avais envie de vous causer d’un truc, suite aux explications de la dernière fois sur ce que font les Machineurs et la petite vidéo de Michael Cioni de chez Light Iron Digital au sujet du workflow du dernier film de David Fincher (qui n’est malheureusement plus en ligne) http://fcp.co/final-cut-pro/news/732-michael-cioni-talks-4k-workflow-and-fcp-proxies-for-the-girl-with-the-dragon-tattoo m’a donné envie de schématiser un workflow type. Parce qu’à mon avis la postproduction commence juste derrière le capteur de la caméra, il est fini le temps ou tout devait être segmenté, vive le workflow clé en main …

ça fait longtemps que j’avais envie de faire ce petit schéma … le workflow du moment en quelque sorte …

, , ,

RED Epic (& Scarlet X), les accessoires que j’ai choisi.

RED livre à tour de bras ses caméras Epic X, M et la Scarlet arrive dès janvier. Ces jolies boites à image entre les mains vous allez vite vous rendre compte que pour pouvoir répondre à toutes vos attentes, il va falloir les accessoiriser. J’ai donc décidé de vous causer de mes choix, cet article sera mis à jour régulièrement car je suis en train de finaliser mes choix en fonction des réactions des différents assistants camera que je croise.

“Charlotte” notre première Epic M est arrivée en juin dernier, sa petite soeur baptisée “Brigitte” nous a rejoint il y a quelques semaines.

Mes critères de sélection sont principalement axés sur le rapport qualité / prix mais surtout la pertinence de ces accessoires.

Après avoir suivi les aventures de Brook Willard, le DIT du dernier Spiderman, j’ai commandé un premier “top chease plate” … plaque en aluminium joliment usinée que vous pouvez faire graver au laser avec votre logo.

Pour la deuxième unité j’ai commandé un kit complet composé d’une top chease plate une autre pour le dessous et 4 bras en allu dotés de perforations en pas kodak pour pouvoir accrocher toutes les petites choses dont les assistant on besoin. Ainsi la “cage” de chez ViewFactor a été choisie comme base.

Appelé “Full métal jacket” je trouve le système moins encombrant que celui proposé par RED

 

Ensuite il fallait choisir un système d’alimentation …

J’ai beaucoup apprécié le système proposé par les suisse de chez Action Product mais c’est vraiment trop cher à mon sens au vu des petits moyens dont je dispose pour le moment pourtant après moult investigations il n’y a pas mieux si on veut un truc complet doté de multiples prises, compact et malin …

Sur cette photo, vous pouvez observer plusieurs produits de chez Action Product qui propose aussi un top chease plate doté de prises desitnées à distribuer certaines choses utilise comme les prises 12volts, les HDSDI, la synchro etc sur des bon, lemo XLR et compagnie. C’est classe mais les tarifs un peut too much pour moi.


Heureusement Brook Willard, notre sauveur a sorti lui aussi une plaque batterie qui vient prendre appuis sur l’accroche DSMC de l’Epic.

On bosse dessus avec l’ami Alain Boutillot de chez Zxtrem afin de proposer une plaque arrière V-Mount avec quelques prises pour y brancher les accessoires de chez Lent Equip, des canadiens malins …

En cumulant les 2 systèmes on devrait avoir un truc assez efficace, et certainement moins sexy que le magnifique de chez Action product, mais …

Il ne faut pas oublier les autres accessoiristes, chez RED j’ai bien aimé les système d’accroche “quick release” le “clutch” est aussi un joli système mais j’ai déjà l’épaulière “Mantis” de chez Element Technica modifiée pour plus de robustesse.

Pour revenir aux accessoires RED ils sont souvent d’un positionnement tarifaire pas toujours cohérent avec le reste de leurs équipements mais c’est quand meme du bon matos.

Les 2 autres fabricants qu’il faut donc citer sont Wooden Camera chez eux j’ai trouvé plein de petites choses intéressantes mais je n’ai pas encore passé commande. 

Pour terminer donc Element technica racheté récemment par 3Ality sort une gamme complète d’accessoires pour le système DSMC RED (Epic & Scarlet)

Prochainement des photos en action sur le tournage de “Macadam Baby” qui commence la semaine prochaine.

 

 

3RD november, R3D Scarlet X = Epic S

Les déceptions senchaînent la Scarlet originelle est remplacée par une Epic low cost … Alors certes cette qualité là à ce prix là ça nexiste nulle part ailleurs mais si on fait le calcul pour pouvoir tourner il faut rajouter au moins 5000$ de batteries / LCD / poignées / chargeurs / câbles et autres accessoires et un peu plus de 12k$ si on prend une série L complète en optique chez Canon.
Cest un joli produit mais cest pas la révolution attendue depuis avril 2008 !!!?
Cette Scarlet nest quune Epic dont on a bridé les spécifications pour la rendre plus accessible.
De la à penser que cette limitation est purement logicielle il ny a quun pas et là ça me gratte ! Qui nous dit quon ne nous vend pas le même produit à 2 prix différents en nous verrouillant certaines fonctionnalités au niveau du firmware ?! Regardez les fiches techniques de lEpic et de la Scarlet …
Alors oui faire du Raw 4k à ce prix la cest incroyable … Mais nous refaire le coup de je te vends 2 fois le même produit à 2 tarifs différent avec le droit dutiliser ou non les fonctionnalités intrinsèque de la machine en fonction du prix que tu paye, on dirait la politique commerciale dAvid qui vendait il y a encore qq années un Boîtier Mojo fabriqué par Canopus et qui coûtait 10x plus cher que le modèle originel sous prétexte daccélérer les particule et de faire la purée ! En fait on payait le droit dutiliser des choses déjà présentés dans le Soft et qui étaient débridées en présence du dit boîtier. Pourtant aujourdhui, enfin hier, heu cette nuit, près dun lac, endormi … Argh ! Ça y est je dérape …

Entre Canon, Red et Avid, il ny a vraiment que lannonce de la marque violette qui mai fait saliver avec ce MediaComposer 6 qui remet sérieusement les pendules à lheure côté postprod !

Moi jadorais le concept initial 3k / 3000 $ meme au final  en 2/3 de pouce avoir du Raw a moins de 6000$ avec un zoom intégré 10x T:2,8 alors oui 2/3 cétait peut être pas a la mode avec en face les dslr et leurs capteurs gigantesques. Mais proposer du raw 3k au prix du HD 1/3 Prosumer ça jaurais adoré !

Oui je suis déçu … Elle est ou la Scarlet Jim ?
Pourquoi tu nous rebaptise lEpic S déjà annoncée il y a plusieurs mois en Scarlet X ?

, ,

Tom Fire “Mina de Niteroi” clip tourné en RED Epic

Hello à tous, un petit billet pour vous conter l’aventure de ce clip, petit retour que je partage donc.

J’ai voulu tester le tournage Hyper léger avec l’Epic sur un tournage de clip pour Tom Fire début septembre, ce fut un régal. Tourné, monté et étalonné en une semaine dans le cadre des labos du festival Off-Courts, je me suis dit “banzaï” tu as l’Epic amuse toi avec et fais toi plaisir. Au final c’est pas forcément plus contraignant d’un Photocam, un peu plus cher certes mais on peut envisager de tourner tout seul.

Avec la complicité de Thomas Walser, ami directeur photo et de Sophie Chamoux, qui fut mon binôme pour la réalisation de ce clip ainsi que de Thibaut Pétillon étalonneur chez les Machineurs, j’ai donc tenté de tourner simplement. Et j’y ai pris beaucoup de plaisir, la petite Charlotte (c’est comme ça qu’on a batisé l’Epic des Machineurs) a été super efficace, elle n’a pas posé le moindre problème. L’idée même de partir avec un petit pied et un Zoom sur ce petit bijou de technologie était jusque là assez innimaginable. Tourner en 5K jusqu’à 120 images / secondes, et postproduire tout ça à la campagne pour finir en HD et sur le net finalement c’est pas si débile comme démarche. Bon OK la moitié du clip est constitué de photos faites avec mon GH2 et un petit ToyLens. On a fait un peu plus de 2000 photos et on a bien rigolé. J’ai apprécié la simplicité d’utilisation de l’Epic, sa capacité à rester toute petite sur un pied léger et de tourner de façon instinctive comme j’ai pu le faire avec de nombreuses caméras dites de “reportage” tout ça avec cette qualité d’image incroyable. Pour ce film seul le Zoom 18/50 T3 a été utilisé, aucune lumière suplémentaire à part un petit réflecteur à un moment sur la plage pour déboucher un contre-jour. Pour rester “léger” et compte tenu de la finalité du projet nous avons tout développé en Quicktime Apple ProRes 4:2:2 et nous ne sommes pas retourné sur les fichiers R3D. Il faut noter que meme sur des machines très puissantes et très récentes le transcodage des fichiers 5k vers le ProRes prend environ 15x le temps réel, je vous conseille donc vivement, la REDROCKET. L’étalonnage aussi a été fait sur les ProRes et Thibaut était surpris de par le fait qu’on avait quand meme pas mal de latitude sur ces fichiers dégradés.

Le clip se veut fun, simple j’espère qu’il vous plaira. En attendant n’hésitez pas à acheter l’Album “The Revenge” c’est bon dans les Zoreilles

,

ça bouge chez RED !

Hier Jim Jannard nous a fait une petite annonce dont il a le secret.

L’Epic M est disponible immédiatement et quasiment sans délais. Les premières Epic X (accessible via un système de mise à jour pour les pocesseurs de la RED One) seront livrées fin aout, début septembre.

Compte tenu des problématiques liées au cataclysmes au Japon les prix vont bouger en 2012. Pour ma part je continue mes investigations et je suis toujours sous le charme de ce formidable outil qui offre un rapport compacité / qualité d’image hors du commun.

PRODUCT OLD PRICE NEW PRICE
RED ONE M-X $25,000 $25,000
RED ONE Side SSD Module $1,500 $1,500
Mysterium-X upgrade for RED ONE $5,750 $5,750
EPIC-M Package $58,000 $58,000
EPIC-M brain $39,500
EPIC-X Brain $28,000 $35,000**
EPIC PL Ti $2,000 $2,000
BOMB EVF $3,200 $3,200
REAR SSD MODULE $1,500 $1,500
SIDE SSD MODULE $1,500 $1,500
DSMC Side Handle $950 $1,750
MODULE ADAPTOR $300 $300
PRO BATTERY MODULE (QUAD) $1,950
RED Touch LCD 5″ $1,600 $1,950
REDmote $550 $750
Pro I/O Module $2,950 $3,750
Pro Battery Module (Dual) $1,250 $1,450
REDVolt $195
DSMC Travel Charger $125
EPIC-M custom lasercut Pelican case $595
,

RED Epic M mode HDRx premières impressions

Bon désolé les gars ceux qui attendent mes retours des tests sur le hack du GH2, j’ai trouvé plus passionnant ces jours ci. Faut dire que le même jour sont arrivés la bonne nouvelle de chez Vitaliy et le pélicase garni d’une RED Epic M … Vous m’excuserez donc d’avoir choisi de passer du temps avec le gros jouet plutôt qu’avec le petit.

J’ai déjà fait mumuse avec l’Epic en config “vrai tournage avec personnel qualifié” me fallait aussi passer un peu de temps pour voir si comme ils l’avaient annoncé chez les rouges, que cette caméra avait un “form factor” qui permettait de l’utilser aussi en configuration légère. Alors oui c’est plus lourd qu’un 5D et meme beaucoup plus qu’un GH2 mais ça reste compact, je vais vous montrer une petite photo pour illustrer mon propos … une camera avec ces capacités, qui est capable d’enregistrer un format Raw Compressé en 3:1 en 5120×2700 et faire du 300 images par secondes en 2k qui tiens dans un vulgaire fouretout, c’est tout simplement incroyable. Pourtant elle existe, elle est là.

Une des fonctionnalités les plus attirantes de cette nouvelle RED c’est sans doute son mode HDRx. Le principe est simple la red peut enregistrer jusqu’à 120 images secondes en 5K en ratio 2:40 donc pourquoi ne pas prendre 2 images très rapprochées et faire du bracketing ? … c’est ce qu’ils ont fait et ça marche plutot bien, il est clair qu’on ne peut pas envisager de filmer des mouvements rapides avec ce système car il y a un léger décalage entre les 2 images du bracketing. Le logiciel (gratuit) RedCineX permet de fusioner ces 2 images et de régler le mélange des 2 images. Je me suis amusé à développer les 2 images séparément pour vous montrer tout ça. La bonne nouvelle est que la derniere version de Davinci Resolve 8 qui vient de sortir intègre ce mode directement dans le logiciel. L’ami Thibaut va nous faire des tests prochainement avec toutes ces images pour voir ce qu’on peut en tirer mais ça s’annonce prometteur. Je ne sais pas si les 18 diaphs de latitude annoncés par la communication de chez RED sont là ou pas mais en tout les cas ya du monde, et ça fait plaisir. Je suis encore abasourdi par cette compacité, c’est gros comme un Mamya un peu plus lourd certes mais c’est quand meme un gros délire de ce dire qu’une si petite boite a de telles capacités. Rien ne vous empêche de partir avec une grosse et belle équipe de tournage et je vous recommande vivement un vrai pointeur car en HD c’etait déjà plus difficile de faire le point, en 4K encore plus mais en 5K … ouch !!!

Demain je vais essayer les 300fps en 2K … et Promis je m’occupe du GH2 bientôt …

Epic HDRx Test, Image 2 développée sur les basses lumière

Epic HDRx Test, Image 1 développée sur les Hautes Lumières

Composition des 2 images dans RedCineX

Epic HDRx le résultat du compositing qui peut servir de base à l'étalonnage.

Epic HDRx exemple

, , ,

4K60p à la Villette pour l’exposition Hello Demain

C’est dans le cadre de l’exposition Hello Demain que vous pourrez voir le film que j’ai réalisé pour Orange Labs à la Villette. Ce film est un petit clip de 3min qui a pour but de montrer ce que pourrait être la télévision de demain. Je n’ai pas pu faire ce que je voulais les conditions étaient très spéciales car ce n’est pas facile de tourner à Roland Garros en plein match. Impossible de placer la camera ou je voulais, ce qui est très frustrant mais les images sont belles et j’en suis fier.

“Orange investit la Cité des sciences et de l’industrie et le Parc de la Villette du jeudi 23 au dimanche 26 juin 2011 pour une exposition exceptionnelle et gratuite. hellodemain vous donne les clés pour comprendre le monde numérique au quotidien et dans ses perspectives futures”

Ce film sur lequel je vous ai fait un petit reporting a été tourné avec une Epic en 5K de nombreux plans ont été tournés en 120 fps. Au final il a été finalisé en 3840×2160 (résolution appelée Quad HD) et sera diffusée dans cette même définition sur le plus grand plasma du monde, le fameux 152″ Panasonic.

Si vous n’avez pas eu l’occasion d’aller voir le rendu de cet écran qui est incroyable (3,8m de diagonale !!!) ça vaut vraiment le coup !

Je ne sais pas si vous avez lu l’article de Vincent Laforet au sujet de l’Epic (in English), je rejoins son point de vue, chacune des images de cette camera est équivalente à une image photo issue d’un réflex numérique de bonne qualité les images produites en 5k 2:40 ont une résolution de 5120×2160 et 5120×2700 en 1:85 ce qui est supérieur à 12MP, même si les capteurs actuels des réflex dépassent cette résolution c’est un pas incroyable qui vient d’être franchi. Dites vous bien que dans cette résolution on enregistre à 120 fps !

 

Arnaud-Epic-Rolang-Garos

Je dois tirer un coup de chapeau à toute mon équipe et vu qu’il n’y aura pas le temps pour faire un vrai générique, le voici :

Directeur de la Photographie : Matthieu Misiraca | Assisté de : Arnaud Gabriel | Direction de postproduction et Montage : Jean-Marc Laroque | Etalonnage : Thibaut Pétillon | Réalisation : Emmanuel Pampuri | Assisté de : Pierre Corbasson | Equipe TRACTOfilm : Production Executive :  Emmanuel Pampuri | Direction de production : Julien Cocquet Assisté de : Lola Prat | Administration de Production : Alice Masera | Moyens Techniques : Les Machineurs & PhotoCinéRent | Post-Production : Les Machineurs | Remerciements : The RED Team : Ted Schilovitz Alan Piper, Jim Janard | The Atreïd Master : Jean-Philippe Mariani | DVS | Panasonic | Les Orange guys :  Manuel Lesaichère | Christophe Daguet | Joël Houssais …

Je vous ai mis quelques images issues de l’étalonnage dans leur résolution d’origine mais compressées en jpeg pour qu’elle puissent etre digestes via le net.

, ,

R3D Epic 5k conclusions sur ce premier tournage

20110528-121646.jpg

Le tournage se termine aujourd’hui et c’est un vrai bonheur, ils ont vraiment bien travaillé chez RED et ça valait le coup d’attendre.
La bonne surprise sur laquelle je voulais revenir c’est la fiabilité du stockage. Ces petits modules SSD 1,8″ appelés “Redmag” sont bien plus efficaces que les cartes compact flash ou encore le disque dur de la One. Aucun problème aucune image perdues. Les 120fps en 5120×2160 ont bien tenu été supportées sans aucun souci. A celles et ceux qui s’inquiètent de la quantité de rushs que l’on a a gérer, dites vous qu’en comparaison avec ce qui se pratique chez la concurrence ce n’est rien. On a beaucoup plus de choix de réglages sur le débit que sur la Red One, et la camera nous guide sur ce qu’elle peut supporter ou non.
La qualité de l’écran est très agréable, la luminosité et le contraste sont très bons ainsi que l’angle de vue. Le coté tactile n’est pas trop gadget même si parfois la réactivité est un peu capricieuse. Il supporte bien les attaques de doigts pas tjr super propres et l’image reste regardable malgré le pilotage par doigts graisseux post ” frites a la cantine”.
Même si tout n’est pas encore 100% fonctionnel, cette camera est bien née et nous laisse présager de belles prises de vues a venir.
J’aime les choix faits par la marque rouge et même si l’Alexa est une très belle camera je préfère l’Epic par ce qu’elle représente une vision plus moderne. Je reproche a Arri de vouloir singer l’image argentique. A quoi bon en 2011 vouloir absolument reproduire en Numerique ce que nous offrait la pellicule ? J’aime la pellicule et je sais que cette image qui a fait office de mètre étalon pendant plus d’un siècle, qu’elle fait partie de notre inconscient collectif. Le positionnement de l’Epic fait que Red affiche plus sa volonté d’assumer cette image différente.
En tout les cas je me suis régalé et je pense que c’est le début d’une belle histoire d’amour entre l’Epic et moi. Si tout se passe bien nous devrions avoir 3 Epic chez les Machineurs. Je vous tiendrai au courant, bien entendu 😉

20110528-121720.jpg

,

RED Epic Shooting Day #2

Le producteur / Réal / post-producteur est ravi de ce premier jour de tournage avec la RED Epic. Je me suis vite fait rattraper par la quantité astronomique de giga consommés par la bête … faut dire qu’en 5120×2160 à 120 fps en 2:40 ça bouffe pour un petit chiot ! Environ 900 go pour cette premiere journée. J’ai réussi à faire 2 plans avec, Matthieu avait le dos tourné mais je me suis fait engueuler quand même, dès qu’il est revenu, t’es sous ex qu’il m’a dit … et bien figurez vous que je l’ai fait exprès, na ! Nous n’avons relus les rushs qu’avec REDCineX. Demain nous avons la chance d’avoir un Clipster DVS à disposition, cette bestiole mange les R3D de l’Epic en natif ! Elle est aussi capable de sortir du 4K, mais bon 40k€ le player gasp !

 

Matthieu a lancé aussi un post sur le Camera-Forum.fr sur lequel vous aurez l’avis d’un vrai DOP.