Articles

, , ,

Sony Alpha 7S, grosse avancée en Video

Sony Alpha 7S reportageça fait quelques mois que nous sommes tous au courant que Sony va lancer l’Alpha 7S, présenté en avant première au NAB 2014, cette camera hybride sans miroir nous a tous fait saliver. J’ai réussi à avoir un exemplaire de ce précieux joujou en avant première car alors qu’il est déjà en vente aux USA et en Asie il ne l’est pas en Europe … va comprendre Charles ?

Bref pour revenir a ce photocam, voici en gros ces spécificités sur le site du constructeur
Doté du meme boitier que le A7 et le A7R mais capteur différent puisque 12mp et donc très hautes sensibilités puisqu’on peut le pousser jusqu’a 409600 ISO, les autres avancées sont l’ajout du codec XAVC-S 50 mb/sec , et l’arrivée du S-Log2 … On notera au passage la possibilité d’enregistrer jusqu’a 120 images par secondes en 720p et bien entendu l’enregistrement 4K via un enregistreur externe. Au NAB il était présenté avec le Atomos Shogun qui sera capable de faire du 4K en ProRes et qui va sortir avant la fin de l’année. 
Atomos-Shogun-NAB-2014
J’ai déjà parlé du A7 et du A7R et j’ai moi même craqué pour un A7 Normal qui m’éclate bien en photo, pour la simple raison que c’est ultra compact et que c’est doté d’un capteur full frame 24×36 qui a un très joli rendu. J’avais été un poil déçu a cause de moiré et d’alliasing assez marqué en vidéo H264 sur les 2 modèles précédents A7 et A7R et l’arrivée du XAVC-S m’a semblé être une bonne nouvelle. 50mb/s c’est mieux que 24 car si vous ne le savez pas le XAVC-S est un dérivé du H264 qui enregistre en GOP et tjr en 8bits 4:2:0 donc c’est un peu mieux mais pas la panacée non plus.
Voici la première video de la série “Camera Seduction” que j’inaugure ici avec Emma Chaïbedra superbe comédienne talentueuse.

Pour ceux qui sont intéressés, je vous laisse découvrir ma petite vidéo compte rendu sur cette jolie caméra. A noter au passage que mon intégration dans l’équipe de Loca-Images va me permettre d’aller plus loin et de faire plus de tests en video via la création de ce label LOCA TV.
http://vimeo.com/101579567

LOCA TV #1 – Review Sony Alpha 7S par Emmanuel Pampuri from Emmanuel Pampuri on Vimeo.

Pour aller un peu plus loin j’ai des gros doute sur la pertinence d’avoir rajouter ce fameux S-Log2 qui fait des miracles sur la F5 et la F55 est à mon avis castré par le 4:2:0 8 bits et je trouve qu’il y a des petites choses très étrange sur les carnations, il y a comme des traces jaunes ?! Après une petite séance d’étalonnage  avec mon ami Thibaut Petillon nous avons relevé des choses étranges, je ne suis pas absolument persuadé de la chose et j’ai besoin de faire d’autres tests pour confirmer mais il semble que les peaux soient un poil dénaturées quand elles sont légèrement sous exposées (ça le fait aussi en photo jpeg) Je suis un peu pointilleux et il y a de fortes chances que ce soit mon modele de test qui soit touché, je ferais de nouveaux essais dès que possible .
En tout les cas pour moi le bilan est sacrément bon, on avance encore d’un pas vers le photocam parfait, il faudrait juste que Sony soit un peu moins timide et nous lâche un enregistreur un poil plus costaud et revois quelques petits détails d’ergonomie pour que je sois pleinement satisfait. En attendant je suis en admiratif des progrès fait par la marque dans ce domaine, c’est un grand pas qui a été franchi. Les copains Philip Bloom et Andrew Reid sont unanimes pour dire que le A7S est une petite bombe et qu’il est encore meilleurs en video quand on l’utilise en mode APC-C ce qui semble assez logique puisque il y a moins de pixels à traiter par le processing.

 

, , , ,

Témoignage, tournage avec les Panasonic GH1 et GH2 en documentaire par Brice Rudelli

Il m’arrive parfois de publier des retours d’utilisation à d’autres créateurs, j’ai été contacté par Brice Rudelli qui témoigne ici de son utilisation des GH1 et GH2 ainsi que d’un drone DJI Phantom qu’il a utilisé sur des documentaire en tournés Inde. Parce que la course à la technologie n’est pas forcément nécessaire pour faire de belles images, c’est bien de dire aussi ce qui est possible avec du matériel que l’obsolescence programmée imposée par les constructeurs nous impose au niveau du renouvellement de notre matériel. Oui un GH2 est moins bien qu’un GH3 ou un GH4 mais ça faisait déjà de très belles images et non ce n’est pas moins bien qu’avant …

action_mine

crédit photo: Samarkand Productions @ Cristèle Blad

Salut, je m’appelle Brice Rudelli,  aventureux vidéaste Toulousain depuis quelques temps familier avec les boitiers de la famille GH ainsi que le codec AVCHD. Ancien électricien automobile j’ai toujours apprécié les “petits bidules” high tech  mais aussi la nature et le snowboard. Avec quelques potes on a commencé à faire quelques vidéos avec une vielle Canon mini DV puis on s’est pris au jeux, quelque partenaires nous ont suivi pour nous équipé entre autre d’une panasonic HMC-41 avec laquelle on a eu la chance de faire un film “School of shred” en DVD pour le magazine Snowsurf.  Tout ça était parti d’une belle motivation amicale sans grande prétention mais de là on nous a demandé un coup de main puis un autre… on a donc créé avec Rémi Carrasco Picture Your Art Too et commencé à remplir quelque disques durs . J’ai toujours été très manuel et ainsi me fabriqué quelques petites machineries qui m’ont vite fait rentrer en contact avec quelques professionnels du coin. De projets en projets les choses évoluent aujourd’hui on apportent nos compétences autour de l’événementiels, du clip, de l’institutionnel avec Rec And Play media notamment et aujourd’hui le documentaire avec Samarkand Productions.

 Samarkand Productions m’a sollicité pour le tournage de plusieurs films documentaires qui seront pour certains présentés en festival tandis que d’autres servirons de pilot pour des séries documentaires. On traite l’hindouisme, les tribu, l’art et le charbon. L’Inde donc…! une première pour moi tout comme tourner un film documentaire ou encore utiliser un drone.  

Là bas il fallait être mobile et discret, le scooter à été notre arme pour se déjouer des pièges du trafic indien et rejoindre nos lieux de tournages parfois très reculés. 

C’est ainsi que j’embarque dans des conditions particulières un GH2, un GH1 ,Isaw A3 extreme et un drone DJI phantom…”

 

Action_chaatfestival

crédit photo: Samarkand Productions @ Cristèle Blad

Tournage documentaire Monopod et micro4/3

Les chiffres:

7145 km de scooter

350 ginger tea

846Go de natifs

7000g de riz

3To de Proress

20 gardes grugés

Samarkand Productions m’a donc sollicité pour le tournage de films documentaires ceci est une première pour moi, en Inde une autre première pour moi et utilisé un drone encore une. Là bas il fallait être mobile et discret, le scooter à été notre arme pour se déjouer des pièges du trafic indien et rejoindre nos lieux de tournages parfois très reculés.

C’est ainsi que j’embarque dans des conditions particulières un GH2, un GH1 ,Isaw A3 extreme et un drone DJI phantom. 

Le GH2:  Je ne vais pas revenir sur les nombreuses qualités techniques du GH2 déjà dépassé par son successeur le GH3. Additionné d’un hack adapté au tournage c’est toujours une très bonne caméra.

Les optiques:

P1080398

crédit photo: Samarkand Productions @ Cristèle Blad

Le GH2 possède un système d’autofocus performant que je n’hésite pas utiliser, plusieurs modes sont disponibles et mérites d’y attacher un peu de temps pour ce familiariser avec eux car ils se révèlent parfois très utiles.  J’ai donc principalement tourné avec 3 objectifs Lumix.

– le 14-140mm  pour plus de 80% des cas ,

– le 14mm f/ 2,5 car il fallait un grand angle plus lumineux

– le 45-200mm. Lui n’a pas la cote mais son vignetage et ses défauts provoquent un style que j’apprécie pour des plans à longue focal. De plus il me permet en mode ex-télé de filmer comme si j’avais un 400mm.

Le 25mm f/0.95  était évidemment dans mon sac pour quelques plans et pour se sauver la mise quand c’est sombre. J’aurai pu en prendre plus notamment quelques longues focales fixes. Mais les tournages me demandaient mobilité et réactivité, c’est ce qui à motivé mon choix.

Le hack: 

Mes réglages proviennent  d’un patch de Driftwood de la série apocalypse qui aplatit l’image spécialement prévu pour adoucir les contrastes forts des optiques Lumix. Avant de passer par là j’étais revenu au codec d’origine, qui fait un très bon travail dans la plupart des conditions, après d’inutile tentative de hack. Mais j’y ai vite trouvé des limites ( fourmillement des aplats de couleur , mauvais dégradé des lumière blafarde et certains rendu de mouvement )et là le gh2 se transforme en école, en effet le fait de s’intéresser aux fonctionnement des codecs, aux patchs, amènes à de nombreuses informations qui seront utiles du tournage à la post prod. D’ailleurs ce principe de firmware manipulable c’est peut être quelques chose à creuser.

Action

crédit photo: Samarkand Productions @ Cristèle Blad

Monté sur un “monopod” à pieds rétractables, c’est je pense, une bonne caméra de documentaire. On peut en faire une caméra d’épaule, une caméra sur pied et composer quelques mouvements et angles intéressants. Le tout avec un poids minime et un encombrement égal à celui de vos dernières vacances en famille. Et c’est bien là que réside un des meilleurs avantage du GH2, il dépasse tout juste les 400g, un look complexe serte mais pas vraiment pro. Ainsi il est plus discret, attire moins l’oeil et fait touriste.  Dans certaines conditions, comme être chaleureusement entourés de gardes visiblement fâchés de vous voir prendre en photo leurs installations, vous êtes bien heureux de vous faire passer pour un touriste.

Le mode ex-télé est pour moi quelque chose de bon, dans de bonnes conditions lumineuses on peut obtenir de très bonnes images, ainsi pouvoir doubler la focale de cette façon, en configuration ultra légère c’est d’un intérêt indéniable pour le documentaire.

Quand il faut faire vite et rien rater… Le GH2 s’en sort bien. Il fallait souvent filmer des actions brèves et s’adapter en permanence. Le duo GH2/monopod m’a permis d’être à l’aise et d’être très réactif.

Méfiance quand même car en cas de changement d’objectif le capteur est très exposé et il m’est arrivé de devoir le nettoyer sur les lieux de tournage.  La poussière c’est l’enfer, pour éviter ça un bon teeshirt noire 4XL peut être un compagnon idéal car il s’avère aussi très utile quand tu tourne longtemps sous un soleil de plomb et que tes yeux fatiguent.

P1080378

crédit photo: Samarkand Productions @ Cristèle Blad

Le GH1: Le GH1 est principalement prévu en caméra de secours . Son image est plus douce, un peu plus ronde que celle du GH2 qui est très saillante, les mélangés n’est pas idéal. Sauf en cas de plan très différent, en soignant les blancs c’est parfait pour des “close up” sur une interview avec le 25mm VG. L’image est  suffisamment définie pour se mélanger avec celle des plans large du GH2 .

Un mode important aussi sur le GH1 est l’encodeur Mjpeg qui est plus utile que celui du GH2 j’ai penché pour l’utiliser en mode 2fps pour faire quelques timelaps. Le 422 et la limitation d’enregistrement  moins contraignante sont de bons atouts pour ce mode. C’est Rémi Carrasco qui m’a fait découvrir ce boitier en 2009 à Helsinki, il avait acheté ça d’occasion sur le net avec un objectif de caméra de surveillance à 40$. On a vite compris que le micro 4/3 était la monture accessible et ultra polyvalente qu’il nous fallait.

P1080412

crédit photo: Samarkand Productions @ Cristèle Blad

Isaw france via Riderspot m’ont prêter cette caméra pour équiper le drone DJi Phantom.

Cette concurrente directe de la Gopro3 s’en sort très bien sur un  Phantom. Son image semble plus naturelle que celle d’une Gopro3 et ses capacités en basse lumière semblent un brin meilleurs mais ne dispose que d’un 1080 25p ou 60p. Enregistré aux alentours de 20Mbit/sec ce qui n’est pas dingue mais fonctionne très bien en 25p car en 60p le débit est trop limité. Cette “action caméra” est équipée de série d’un petit écran LCD qui permet d’accéder à des menus très propres, j’espère voir sur les prochaines versions des réglages plus sérieux, la vitesse d’obturation, l’activation ou désactivation de la correction lumineuse et des choix judicieux des résolutions, des débits et ainsi pouvoir s’adapter mieux au différents types de tournage.

Equipé d’une nacelle brushless fabriquée par Madeinmars le Phantom suffit  pour de simple plan, nous ne sommes pas encore au stade du “Cineflex” à moins de 1000$ mais on s’en rapproche. La déformation optique de la lentille (fisheye) est un problème qui peut être résolu partiellement en post-prod au détriment du piqué ou en utilisant une lentille adaptable qui donne beaucoup moins de déformation voir même pas du tout pour certaines. J’ai du remplacer celle ci après un choque à l’atterrissage. La lentille est trop proche du sol quand celui ci n’est pas un gazons gras ou un bitume lissé au laser mais plutôt , rocaille, chemin de pierre, goudron défoncé… J’ai donc remplacé la lentille et profité de la déformation moindre mais aussi d’une disparition totale du moiré sur les toits et tuiles indiennes. En tournage ce n’est jamais comme “il faut” alors pour éviter tout problème ce drone et tout petit et il s’attrape facilement à la main, évitez de le faire atterrir sur le sol celui-ci est dur et dangereux pour la camera et vos hélices.

Multipod

crédit photo: Samarkand Productions @ Cristèle Blad

En lui même c’est vrai le DJI Phantom est prêt à voler et simple à utiliser et c’est loin d’être négligeable pour les bonnes à tout faire comme moi… Le seul problème réside dans son autonomie qui réduit considérablement en fonction de l’équipement embarqué. Environ 3 à 4 minutes de vol effectives, 2 minutes environs pour décollage et atterrissage. L’image aérienne est un métier à part, on peut faire de très beaux plans avec un Phantom mais aussi beaucoup de mauvais.  Il faut compter aussi sur une météo généreuse pour vous donner des journées avec un vent inférieur à 5km/h car au dessus vos tournages seront nettement moins propre l’image vibre et les mouvement du drone ne sont plus aussi précis.

Et le son dans tout ça:

J’ai fais beaucoup confiance au micro du GH2 pour de nombreuses scènes et leurs ambiances. Mais j’ai aussi utilisé un Zoom H4n pour les interviews et pour enregistrer des sons importants pour le mixage final.

portrait2

crédit photo: Samarkand Productions @ Cristèle Blad

J’avais un pieds micro léger avec moi pour dirigé et soutenir le H4n car sur le GH2 l’enregistreur audio perturbe l’ergonomie et sa bonnette anti vent peut laisser apparaître quelque poil dans votre cadre c’est donc à évité où à n’utiliser que lorsqu’on ne peut pas faire autrement. Le son est propre car il est enregistré séparément dans un conteneur wav et donc bien moins compressé que le son enregistré dans les fichiers vidéo même si celui ci passe par des mixettes de type beachteck et divers micros… C’est une des solutions les mixettes fonctionne aussi très bien mais travailler avec un enregistreur externe permet de travailler différemment grâce à son indépendance.

J’ai vécu une expérience extraordinaire que j’ai hâte de renouveler celle ci m’a permis de progresser sur la technique, la méthode et l’émotion. Les petits boitier et la miniaturisation des outils facilitent les tournages pour des raisons, de coût, de logistique, d’ergonomie ou de logique… Tout ceci amène un bon nombre de changements et de nouvelles façon de travailler mais permettent aussi à des projets modeste de prendre forme. L’évolution vers le 4k sera un grand pas mais j’espère que celui s’enregistrera dans une carte SD car quand ça chauffe c’ est facile à planquer … Et il reste encore des évolutions parmi les plus simple comme mettre un trou pour les pions de centrage des platines de trépieds…

voici le premier teaser

 

 

 

,

Sony Alpha 7, excellent en photo !

Sony Alpha 7 + Contax G / Zeiss et Bague Deo Tec

Et vous allez me demander ce que j’en pense en vidéo ?

Je ne reviendrai pas en détail sur les caractéristiques des boitiers Alpha7 et 7R qui ont été largement décrit dans les articles de mes confrères. La principale différence des deux appareils se situe au niveau du capteur, le A7 a un capteur de 24 MP et le 7R hérite du capteur 36MP déjà présent dans le NIKON D800 qui est par ailleurs dépourvu de filtre passe bas alors que le A7 est doté d’un capteur de 24MP équipé du dit filtre …

Ces boitier sont de vrais hybrides, ils sont très compacts et ne proposent pas de miroir ni de visée réflex. Celle ci est reléguée à un viseur électronique de bonne qualité utilisant la technologie OLED. Le viseur est un élément important pour la vidéo comme la photo et la visée électronique permet d’avoir un rendu immédiat de ce qui est enregistré au niveau de l’exposition et du rendu couleur / contraste.

Le viseur des 2 boitiers est très agréable, la grosse critique sur la visée électronique pour la plupart des photographes, c’est la vitesse de rafraichissement qui est assez désagréable. Les vidéastes ont l’habitude d’avoir un rafraichissement dans le viseur qui correspond à la fréquence d’image choisie ce n’est donc pas ce qui est le plus gênant. Sur ce type de boitiers et grâce au très faible tirage optique de la monture E on se met à rêver de monter ses vieux cailloux à la mise au point manuelle et autres optiques vintage. A moi les Super Takumar et autres Leica R, j’ai réussi à tester les bagues bagues adaptatrices de chez Novoflex pour jouer avec les vieux Pentax vintage et les Leica R de ma collection ainsi que des Contax G via une bague DEO TEC qui permet de conserver l’autofocus, c’est certes un peu poussif mais ça fonctionne plutôt bien.

https://vine.co/v/hYMuMeTMEMK

L’association de ces nouveaux capteurs ultra définis est vraiment très intéressante on donne un look à ses images au travers du choix de ces optiques et de leur signature et j’avoue que le côté chaleureux et sensuel de mes vieux Leica R notamment le summicron 50mm me plait énormément.

http://www.flickr.com/photos/mrgroove/11764776714/player/9ac1dd10cd

Le viseur n’est pas forcément encore assez défini malgré ses 2,4 MP pour pouvoir espérer faire le point manuellement sans utiliser l’assistance de la magnification (zoom dans l’image) ou du peaking (surlinage des zones nettes dans l’image). Mais ces deux fonction facilitent vraiment les choses. L’écran arrière est de belle qualité et sa taille apporte un vrai confort, il est orientable mais on est toujours sur un mode d’articulation uniquement vertical ce qui est quand même assez limitant, j’aurais préféré un écran orientable comme celui du Panasonic GH3 ou du Canon EOS 70D.

La qualité perçue et le grip est plutôt bon, le look cède à la mode du néo-rétro ce qui n’est pas pour me déplaire mais je pense qu’en terme d’ergonomie pure ce n’est pas ce qui a de plus efficace. Notamment le positionnement du viseur, rare son ceux qui ont compris que le viseur au milieu du boitier ce n’est pas forcément ce qui a de plus pratique, l’être humain étant doté d’un appendice respiratoire qu’on appelle le nez et qui vient systématiquement butter contre le dos du boiter. Si ce positionnement est indispensable pour un viseur optique réflex il est à mon sens inutile quand on parle de visée électronique. A quelques rares exception les constructeurs n’ont pas compris que ce qui faisait la suprématie de la visée télémétrique n’était pas uniquement lié à sa technologie mais aussi à son positionnement sur le boitier, mettez donc vos viseurs dans le coin ! Le NEX 7 a un viseur dans le coin et c’est une des raisons qui le rend agréable à utiliser. Oui je sais tout le monde n’a pas le même oeil directeur… faites donc des boitiers avec un viseur sur un rail alors messieurs les ingénieurs …

Mis à part le déclencheur vidéo qui est bizarrement positionné sur le côté du grip, le reste des boutons tombe plutôt bien, sauf la molette avant qui est dessinée comme un barillet et qui est souvent confondue avec le déclencheur. L’ergonomie logicielle est plutôt bonne et plutôt claire au niveau de l’arborescence des menus.

L’absence de filtre optique passe bas me faisait peur et j’imaginais le A7 un poil plus évident en vidéo car il est connu que c’est une des sources des problèmes d’alisasing (effet d’escaliers) ou de moirage (difficulté sur les détails des motifs répétitifs)  a priori, le 7 et le 7R délivrent une image assez similaire dans laquelle il subsiste un manque de piqué, c’est assez décevant et il y a un souci de moutonnement en basse lumière, l’alisasing est parfois présent, c’est assez aléatoire et on a aussi un peu de moiré. Le choix du codec AVC-HD dans sa version 2 jusqu’a 28 mb/sec reste en deçà des capacité d’un tel capteur et il serait bienvenu que Sony nous propose des choses un peu plus évoluées, Canon et Panasonic proposent des codecs un peu plus musclés en gardant le moteur de compression H264 et proposent des débits avoisinant les 80mb/s. Toutefois, la sortie HDMI permet par ailleurs d’enregistrer un signal non compressé via un enregistreur externe. Vous pourrez choisir entre les différents modèles disponibles sur le marché entre les ATOMOS Ninja / Samouraï, les AJA Kipro Mini et autres SOUND DEVICE Pix Malheureusement c’est encore du 8bits ce qui n’est pas mauvais mais insuffisant pour concurrencer les gros camescopes professionnels, néanmoins cette fonction est bienvenue. Attention je vous vois déjà tous prêts à annoncer que ce boitier ne fait pas de belle vidéo comme certains confrères ont déjà tenter de nous l’expliquer. Non, les A7 et A7R ne sont pas mauvais en vidéo et je pense même qu’il sont supérieurs à certains boitiers, néanmoins je préfère le rendu de mon GH3 chouchou et je suis impatient de tester le GH4 😉

Sony est fier d’annoncer qu’ils ne pratiquent pas le « line skiping » utilisé par d’autres constructeurs par manque de puissance de processing. Le nombre de photosites sur un reflex étant 10x supérieur à ce qu’on a besoin en vidéo (pour rappel une image video HD c’est moins de 2MP) nombreux sont les constructeurs qui se contente de traiter 1ligne sur 2 ou 1 ligne sur 3 ce qui a souvent des effets néfastes sur la qualité finale et provoque notamment des aberrations, l’alisasing en particulier. Manque de chance il semble que ces problématiques restent présent dans certaines configuration. L’image vidéo HD sur les Alpha 7 et 7R peut être enregistrée à 25 ou 50 images par secondes en haute définition vidéo 1920×1080 en progressif ou en entrelacé. Le Panasonic GH3 est pour moi une référence en terme de sensation de piqué sur une image video dans toute la gamme des photocam existant actuellement sur le marché, les derniers boitiers signé Sony ne sont pas très loin mais malgré la grande qualité des optiques Zeiss on reste un cran en dessous, ce qui n’est pas non plus dramatique, l’image est superbe mais pas aussi définie.

Je ne pense pas que ce soit très compliqué de rectifier le tir, c’est surtout le processing qui est en cause plus que le codec en lui même, Canon ou Panasonic arrivent à faire des choses excellentes avec ce codec sur les GH3 ou autre C100, Sony a de très bon résultats sur les NX Cam et sur les camescopes de la marque … a moins que ce soit encore une stratégie pour ne pas cannibaliser les ventes des autres produits ? Je trouve ça dommage, ce produit pourrait vraiment devenir un “Killer Product” grâce à sa compacité et son viseur il pourrait détrôner les CANON si un peu plus de soin était apporté à ce niveau là. Néanmoins il faut pas non plus crier au loup, dans de nombreuses situation la qualité est largement satisfaisante.

L’autofocus est assez réactif en vidéo sur les 2 version du boitier, mais il faudra vraiment avoir les optiques dédiées, le 28/70 livré en kit avec le A7 est de bonne facture, il est compact et léger, il rempli bien ses fonctions et c’est un bon compagnon au quotidien. A noter qu’il est beaucoup plus cher en dehors du kit et non disponible en kit pour le A7R. A ce propos pour faire un choix, je choisi pour le moment le A7 « normal » en vidéo les 36MP n’apportent rien et en photo c’est un plus non indispensable pour mon utilisation à part le fait de remplir plus vite mes disques durs. Néanmoins il peut avoir son utilité et le résultat est vraiment saisissant.

XLR-KM1-SONYsmall Pour le son, les 2 boitiers Alpha sont dotées de prise micro et de prise casque ce qui est aussi assez rare pour être salué. J’ai apprécié la possibilité de brancher l’accessoire permettant de brancher des micros doté de prises XLR comme sur le RX10 et qui est désormais commun à de nombreux appareils Sony. Une petite remontrance pour finir, le coup de pouvoir charger la batterie de son boitier via la prise USB c’est bien, c’est pratique car on peut « oublier » son chargeur à la maison on trouvera toujours un cable micro USB. Un vrai chargeur c’est mieux et c’est un peu dommage qu’il ne soit pas dans la boite, c’est un peu limite quand on mets ce prix là dans un appareil photo de ne pas le fournir en standard.

La conclusion est que ces 2 boitiers sont vraiment intéressant pour un usage vidéo, et j’ai complètement craqué sur le A7 qui a rejoint mon fourre tout. La qualité en photo est vraiment excellente, la monture E en 24X36 permet vraiment des associations très intéressantes avec les vieux objectifs via des bagues et il ne manque pas grand chose à ces 2 boitiers Sony pour passer un cran au dessus des ténors du marché dans un usage purement vidéo, je salue cette initiative et ce résultat encourageant pour la suite. On peut désormais envisager d’utiliser autre chose que du Canon, Nikon ou Panasonic pour faire de la vidéo avec un belle qualité et l’arrivée de des boitiers hybrides est vraiment une bonne nouvelle car elle va relancer un peu le débat.

Pour voir mon point de vue en video sur le A7 et A7R c’est par ici :

http://vimeo.com/80901034

 

Panasonic GH4 … 4K mon toi !

PANASONIC LUMIX GH4 Le GH4 est officiellement lancé aujourd’hui par Panasonic. Comme pour le GH3 j’ai pu observer et donner quelques idées aux équipes de Panasonic et j’en suis pas peu fier. 

La gamme GH est aujourd’hui au top avec ce petit boitier qui lance un véritable pavé dans la mare comme aiment à le dire les journalistes. Imaginez un boitier quasiment semblable à celui du GH3, boitier que je trouve assez réussi en terme ergonomique à quelques petits détails, donc c’est plutôt une bonne nouvelle. Ce boitier es tropicalisé et bénéficie d’une structure en alliage de magnésium qui lui procure la robustesse exigée par les Pros.
Le capteur est nouveau mais on reste sur 16MP et je dois saluer la sagesse de mes amis japonais à ce sujet car ils n’ont pas succombé à la pression qui consiste à rajouter de plus en plus de pixels. 16MP c’est à mon avis largement suffisant par rapport à la taille du capteur, inutile de revenir là dessus, bravo messieurs.
Côté Photo il semble que ce boitier soit un poil meilleurs que le GX7 qui fait aujourd’hui référence, mais aucune révolutions. Panasonic annonce que l’obturateur est désormais garanti 200000 déclenchements, c’est aussi un gage de robustesse et de fiabilité supplémentaire. Cet obturateur semble capable de prouesses techniques assez incroyable puisqu’il permet de shooter 50 images à à la cadence de 12 images par seconde en mode rafale !
La grosse nouveauté du GH4 c’est ses capacités vidéo 4K, en effet, si l’on mets à part le Canon EOS 1DC qui coute environ 5x plus cher c’est la première fois qu’un photocam hybride propose cette définition à l’enregistrement.
D’un point de vue des caractéristiques il faut noter que la qualité HD n’est pas laissée de coté puis qu’elle progresse aussi et on a désormais accès à un codec qui permet d’enregistrer jusqu’a 200mb/sec en HD en intra image H.264. Autre nouveauté intéressante les fonctionnalités Slow motion permettent jusqu’a 96 images par secondes en HD 1080p.
Le codec reste identique on a un H264 en quicktime qui peut travailler en intra image ou pas. On peut choisir entre 4K 4096×2160 ou Ultra HD 3860×2160 à 24,25 ou 30 images par secondes. A noter aussi qu’on peut choisir désormais entre un vrai 24p ou un 23,98p. L’appareil n’est donc plus vraiment sonné, enfin presque, la limitation à 29min d’enregistrement continu sera toujours présent sur les modèles européens. La qualité des images prises avec le prototype qui nous a été présenté m’a laissé sur le cul, excusez moi l’expression mais c’est tout simplement extraordinaire de voir qu’on peut arriver à une telle qualité et une telle finesse de détails avec une caméra aussi abordable et aussi compacte.
Depuis ma première rencontre avec Panasonic après le lancement du GH1 en 2009, je réclame plus de latitude et un mode gamma doux, plus cinéma et une dynamique étendue ! Et ben ça y est, ils ont bien bossé puisqu’ils ont été chercher les courbes de gamma Cinelike D et Cinelike V inaugurée dans la légendaire Varicam. Ils annoncent une latitude de 12 diaph, il faudra vérifier mais c’est déjà une belle nouveauté car c’était selon moi l’un des points faible des GH. La précision du viseur est augmentée on a désormais 3MP au bout du zeuil, c’est précis et on trouve enfin du peaking ! L’autofocus déjà très bon monte encore d’un cran.
Le codec en 4K ou UHD est par contre limité à 100mb/s en 4K ce qui n’est pas mal du tout et on a toujours ce coté sharp très présent comme j’ai pu l’observer sur le TV 60 pouces Panasonic 4K qui était connecté en HDMI 2.0
Pour enregistrer un tel débit une nouvelle déclinaison des cartes SD pointe le bout de son nez, il s’agit de la norme UHS.
On en avait parlé pour la sortie du GH3 et c’est maintenant qu’il arrive, un boitier externe se fixe sous le boitier du GH4 pour proposer des connectiques professionnelles. 4 sorties SDI 2G permettent de sortir un signal 4K ou UHD 4:2:2 10 bits ! Oui vous avez bien lu ! Le boitier permet aussi de connecter 2 XLR pour le Son avec un préampli complet permettant de choisir son impédance micro / ligne et 2 potentiomètres sont présent pour régler le gain. Une alimentation phantom est prévue. Autre prise disponibles une entrée Timecode extérieur et un XLR 4 broches pour une alimentation externe. Le wifi est toujours présent ce qui permet le contrôle via un smartphone ou une tablette.
P1130051 P1130053 PANASONIC GH4 LUMIX BOX
Le design de ce boitier de connexions n’est pas des plus réussi mais c’est une grande avancée, grâce à cet appendice, on pourra transformer son GH4 en bête de course et avoir la connectique nécessaire pour aller plus loin avec le GH4
Panasonic au fur et a mesure de l’évolution de sa gamme GH s’oriente de plus en plus vers les pros et ce nouveau boitier est clairement une nouvelle alternative très sérieuse à qui ambitionne d’avoir un boitier hybride au top pour faire de la video 4K ou HD.
Le GH4 devrait être disponible début avril pour un prix un poil plus élevé que le GH3, j’attend des précisions pour vous en dire plus.
Meme si je reste prudent et que je dois me faire mon opinion après avoir pu jouer avec,  j’avoue que je suis totalement emballé par toutes ces nouveautés, Pansonic frappe fort !
[EDIT] Petit bémol quand meme il semble que malgré la puissance d’un nouveau venus engine 4 coeurs il subsiste un petit effet de crop lors des tournages en 4K, ce qui n’est pas le cas en HD.
PS : on m’a posé plein de questions sur mon titre, c’est vrai que vous n’êtes pas dans ma tête … Mon cerveau est un vrai jukebox et je ne maitrise pas toujours la programmation, il m’arrive parfois que fredonner des chansons, et de faire des mélanges de mots … 4k mon toi est une déclinaison de “toi toi mon toi” de Elli Medeiros
, , ,

Panasonic GH3, retour d’utilisation sur un documentaire …

Comme vous l’avez peut être compris je suis un peu en pause de blog ces temps ci. Mon emploi du temps professionnel me laisse peu de temps pour écrire ce que je voudrais. Ceux qui s’intéressent à mon travail, et collaborent avec les Machineurs ou encore TRACTOfilm savent que ça fuze un peu dans tout les sens et donc je manque de temps pour vous causer de caméras ici.

Non pas que je dénigre ce que je fais ici sur mon blog, mais il faut vraiment  que je reste concentré car la période est chronophage.

gregoryvasseur

Je laisse parfois la parole ou plutôt le clavier à des gens qui me sollicitent. J’ai échangé avec Gregory Vasseur de chez Madeleine productions qui m’a fait un retour d’utilisation sur son dernier tournage de documentaire en companie du GH3. Grégory a utilisé le GH3 pour un film réalisé pour la fondation Abbé Pierre. Suite au visionage de ce film j’ai demandé à Grégory de me faire un petit compte rendu sur l’utilisation du GH3 dans ce cadre. Le film autant par sa forme que par le message qu’il fait passer, vaut aussi un petit coup de pouce et je compte sur vous pour l’encourager comme il le mérite.

Voici le compte rendu de Grégory :

Le GH3 est parfaitement adapté à une utilisation documentaire, à condition de tourner en fonction des limites du boitier : 

– Eviter au maximum les panoramiques (très légères saccades même au 1/50e, mouvements encore imparfaits), – Choisir des optiques fixes (Voigtländer, SRL Magic, Canon FD, Nikkor…) pour optimiser le rendu “cinéma” de l’image.

– Prendre le temps de composer l’image un minimum (le GH3 n’est pas fait pour le reportage d’info!). 

– Ne pas trop compter sur le viseur qui est vraiment très mauvais. 

– Ignorer les variations de luminosité subite de l’écran qui surviennent de manière aléatoire mais qui n’affectent pas l’image enregistrée. 

Hormis ces petites contraintes (auxquelles on s’adapte évidemment), le boitier est étonnant :

– L’intra 72mbs n’est pas encore prêt pour une utilisation courante (attendre un potentiel hack), pour le moment l’image est vraiment trop bruité.

– Le AVCHD est proche de celui du GH2 (il se peut même qu’il soit identique?). 

– Le .mov en 50mbs est donc le choix le plus pertinent à mon sens pour le moment : les couleurs sont douces et on peut pousser à 1600 ISO sans trop affecter l’image. Au-delà, le résultat n’est pas exploitable si on tient à garder une qualité de diffusion optimale (à moins d’utiliser une solution pour réduire le bruit en post-prod). 

Le .mov du GH3 corrige tous les petits défauts du GH2 : finies les bouillies de pixels dans les zones d’ombres du GH2! Fini l’omniprésence du bruit en basse lumière! Fini le vrai-faux 25P encapsulé dans du 1080i! Fini le boîtier en plastique ultra léger qui ne permet jamais de stabiliser un plan correctement quand on tient l’appareil en mains! 

Ce qui distingue le GH3 du GH2 c’est surtout la possibilité d’avoir un retour son. Avec le GH2 il était impossible de s’aventurer seul (sans preneur de son) sur un sujet documentaire. C’est désormais possible… à condition de relier l’appareil à de très bons micros. 

En définitive, le GH3 permet de faire du ‘broadcast’ et des images superbes pour un budget incroyablement peu élevé. C’est même sans aucun doute la solution la plus économique qui soit. Un GH3 + un bon micro HF (capsule SANKEN – Lavalier) + 3 optiques fixes (Noktor 12mm f/1.6, Nokton 25mm f/0.95, Canon FD 50mm f/1.4) + un bon trépied = 4000 euros environ. 

C’est bel et bien un boîtier professionnel. 

Voilà je valide à 100% toutes ces conclusions, et même si je peux confirmer que je suis un peu déçu que le cap franchi avec le GH3 ne soit pas plus convaincant c’est quand même un boitier qui permet de faire des choses exceptionnelles comte tenue de son prix

,

Panasonic Lumix GH3 interrogations sur le viseur OLED et taille du capteur.

Ça fait quelques jours que le GH troisième du nom est disponible sur le marché et je prend la plume ou plutôt le clavier pour écrire quelques réflexions après avoir passé un peu plus de temps en sa compagnie.
Je suis au regret d’écrire que si les progrès en photo ont l’air d’être assez notable je suis un poil déçu des avancées faites côté vidéo.
Pourquoi, Ben tout simplement parce que ce que j’avais demandé n’a au final pas vraiment été écouté. Le peaking le mode gamma “Cinema” sont les 2 points qui me manquent cruellement. Le nouveau codec est très bon mais il le semble que certaines choses sont gênantes, le bruit monte plus vite dans les noirs même sur une sensibilité normale en vidéo en tout les cas car ce n’est pas le cas en photo certes je pinaille et cette considération n’engage que moi.GH3-KIT

C’est le commentaire d’un de mes post précédent posté par Etienne Jacquemart (merci à toi) qui m’a mis la puce à l’oreille sur ce point, je n’avais pas du tout observé cette différence. Il y a donc bel et bien une petite perte de champ en vidéo ainsi qu’en photo, surtout en ratio 16/9e. Le capteur du GH3 est réellement plus petit que le GH2 c’est sur mais ça ne gène pas car en photo quand on est en plein format micro 4/3  pas de souci ! Le micro 4/3 est une norme créée par Panasonic et Olympus et je ne pense pas qu’il prendraient le moindre risque à ce niveau là.

C’est un détail certes et c’est pas ce qui me gêne le plus mais ça fait ch…

sensorGH2size

Comme on peut le voir sur ce schéma issu du site internet http://www.pattayadays.com/2010/12/panasonic-gh2-review/ Sur le GH2 on avait un capteur un peu plus grand qui permettait de ne pas trop perdre en définition lorsqu’on changeait de ratio d’image ce qui explique ce souci de différence d’ouverture de champ. Maintenant si mes calculs sont exacts c’est le GH2 qui permettait d’avoir une plus grande ouverture de champ et non le GH3 qui est en faute. Mais c’est vrai que c’est assez ennuyeux car on a la sensation de faire machine arrière. Comme on peut le constater en comparant les données du constructeur, on a quand même une perte de 2MP sur le ratio 16/9eme. Néanmoins on ne perd rien en définition horizontale.

tableau-comparatif-GH2-GH3-Pixels

SideBySide-GH2-GH3-CropFactor16-9Côté viseur, c’est la ou je suis encore très mitigé, et c’est à mon avis nettement plus préjudiciable au moment du choix. Si j’avais des doutes à ce sujet, je le confirme la visée OLED me gonfle. Autant le confort apporté en photo est assez sympathique, autant en vidéo y’a vraiment un souci, le GH2 été pourtant moins bien doté technologiquement parlant avec son viseur LCD, mais malgré la définition plus supérieure, le nouveau viseur perd en précision. La sensation de piqué est moins bonne et la ou c’était génial de pouvoir faire le point a l’oeil avec une précision acceptable avec des optiques exigeantes comme le 0.95 de 25 mm Voigdtlander, ou mes autres vieux Pentax des années bissextiles, c’est devenu impossible avec cet OLED. Oui ça m’agace, non on a pas besoin d’avoir une image flateuse dans le viseur, je préfère avoir des noirs moins profonds mais plus de précision. Et oui, j’ai alerté Panasonic sur ce viseur car il est aussi super traître en ce qui concerne sa fiabilité pour juger de l’exposition, ne vous y fiez pas ! regardez uniquement le waveform ou le baregraph d’exposition.

Au final personne n’à pris en compte ces interrogations, et alors que je pensais qu’il ne s’agissait que de problèmes de développement logiciel pour cette histoire de viseur, le firmware 1.0 n’apporte rien de mieux. Ils ont corrigé le shift de gamma important qu’on avait entre la pause et l’enregistrement dans le viseur, mais c’est tout. Je me demande si j’ai pas vraiment une allergie à l’OLED ?

Bref autant tout semble tirer vers le haut sur le papier avec une fiche technique très alléchante, et des progrès permettant à Panasonic de rattraper l’Olympus OMD côté photo, côté vidéo, c’est pas encore ça. J’adore pourtant ce petit boîtier qui est assez magique de part son rapport toujours aussi incroyable entre son prix et sa qualité d’image surtout en vidéo, mais ces petits défaut relevés ces derniers jours viennent un peu gâcher la fête. Néanmoins je prend du plaisir à utiliser ce GH3 encore plus que le GH2 … j’ai tourné une petite video avec ma fille Léna à la fête foraine il y a quelques jours.

,

PANASONIC GH3, spécifications délais et tarifs …

C’est officiel le GH3 sera commercialisé fin novembre

Prix :

Boitier nu : 1200€

Kit avec le 14/140mm : 1800€

Kit avec le nouveau 12/35 f:2,8 constant : 2200€

Voici quelques nouvelles images tournées de nuit non étalonnées. La plupart ont été tournées à 3200 ISO sans aucune corrections

JE PRECISE QUE C’EST UN PROTOTYPE ET QUE LE RENDU FINAL DEVRAIT ETRE MEILLEUR

avec

Karl Line Heller

Maquillage :

Carole Rostaing

les spécifications technique complètes et officielles :

TYPE
Type   Digital Single Lens Mirrorless camera
Recording media   SD Memory Card, SDHC Memory Card, SDXC Memory Card (Compatible with UHS-I standard SDHC / SDXC Memory Cards)
Image sensor size   17.3 x 13.0 mm (in 4:3 aspect ratio)
Lens Mount   Micro Four Thirds mount

IMAGE SENSOR
Type   Live MOS Sensor
Total pixels   17.20 Megapixels
Camera effective pixels   16.05 Megapixels
Colour filter   Primary color filter
Dust reduction system   Supersonic wave filter

RECORDING SYSTEM
Recording file format   Still Image: JPEG(DCF, Exif 2.3), RAW, MPO (When attaching 3D lens in Micro Four Thirds standard) / Motion Image: AVCHD Ver2.0 compliant (AVCHD Progressive), MPEG4-AVC(H.264). (MOV, MP4)
Aspect ratio   4:3, 3:2, 16:9, 1:1
Image quality   RAW, RAW+Fine, RAW+Standard, Fine, Standard, / MPO+Fine / MPO+Standard (with 3D lens in Micro Four Thirds System standard)
Color Space   sRGB, Adobe RGB
File size(Pixels)
Still Image   [4:3] 4608×3456(L) / 3264×2448(M) / 2336×1752(S) / 1824×1368 (with 3D lens in Micro Four Thirds System standard) / [3:2] 4608×3072(L) / 3264×2176(M) / 2336×1560(S) / 1824×1216 (with 3D lens in Micro Four Thirds System standard) / [16:9] 4608×2592(L) / 3264×1840(M) / 1920×1080(S) / 1824×1024 (with 3D lens in Micro Four Thirds System standard) / [1:1] 3456×3456(L) / 2448×2448(M) / 1744×1744(S) / 1712×1712 (with 3D lens in Micro Four Thirds System standard)
Motion Image (MOV*1 : NTSC)   [Full HD]1920×1080, 30p (sensor output is 30p, 72Mbps(ALL-Intra)) / [Full HD]1920×1080, 24p (sensor output is 24p, 72Mbps(ALL-Intra)) / [HD]1280×720, 60p (sensor output is 60p, 72Mbps(ALL-Intra)) / [Full HD]1920×1080, 60p (sensor output is 60p, 50Mbps(IPB)) / [Full HD]1920×1080, 30p (sensor output is 30p, 50Mbps(IPB)) / [Full HD]1920×1080, 24p (sensor output is 24p, 50Mbps(IPB))
Motion Image (MOV*1 : PAL)   [Full HD]1920×1080, 25p (sensor output is 25p, 72Mbps(ALL-Intra))*3 / [Full HD]1920×1080, 24p (sensor output is 24p, 72Mbps(ALL-Intra))*3 / [HD]1280×720, 50p (sensor output is 50p, 72Mbps(ALL-Intra))*3 / [Full HD]1920×1080, 50p (sensor output is 50p, 50Mbps(IPB))*3 / [Full HD]1920×1080, 25p (sensor output is 25p, 50Mbps(IPB))*3 / [Full HD]1920×1080, 24p (sensor output is 24p, 50Mbps(IPB))*3
Motion Image (MP4*2 : NTSC)   [Full HD]1920×1080, 30fps (sensor output is 30p, 20Mbps) / [HD]1280×720, 30fps (sensor output is 30p, 10Mbps) / [VGA] 640×480, 30fps (sensor output is 30p, 4Mbps)
Motion Image (MP4*2 : PAL)   [Full HD]1920×1080, 25fps (sensor output is 25p, 20Mbps)*3 / [HD]1280×720, 25fps (sensor output is 25p, 10Mbps)*3 / [VGA] 640×480, 25fps (sensor output is 25p, 4Mbps) *3
Motion Image (AVCHD Progressive*2:NTSC)   [Full HD]1920×1080, 60p (sensor output is 60p, 28Mbps)
Motion Image (AVCHD*2 : NTSC)   [Full HD] 1920×1080, 24p (sensor output is 24p, 24Mbps) / [Full HD] 1920×1080, 60i (sensor output is 30p, 24Mbps) / [Full HD] 1920×1080, 60i (sensor output is 60p, 17Mbps)
Motion Image (AVCHD Progressive*2:PAL)   [Full HD]1920×1080, 50p (sensor output is 50p, 28Mbps)*3
Motion Image (AVCND*2 : PAL)   [Full HD] 1920×1080, 24p (sensor output is 24p, 24Mbps)*3 / [Full HD] 1920×1080, 50i (sensor output is 25p, 24Mbps)*3 / [Full HD] 1920×1080, 50i (sensor output is 50p, 17Mbps)*3
Continuous recordable time (Motion images)   AVCHD with picture quality set to Approx. 240 min with H-HS12035 / Approx. 220 min with H-VS014140
Actual recordable time (Motion images)   AVCHD with picture quality set to Approx. 120 min with H-HS12035 / Approx. 110 min with H-VS014140
Flicker reduction (Motion images)   [1/50] / [1/60] / [1/100] / [1/120] / OFF
Time Code (Motion images) (except MP4)   ON/OFF, Count Up : Rec Run/Free Run selectable, Time Code Mode : Drop frame/Non-drop frame selectable(NTSC only)
WiFi   IEEE 802.11b/g/n, 2412MHz – 2462MHz (11ch), Wi-Fi / WPA / WPA2, Infrastructure mode

VIEWFINDER
Type   OLED Live View Finder (1,744K dots equivalent)
Field of view   Approx. 100%
Magnification   Approx. 1.34x / 0.67x (35mm camera equivalent)
Eye point   Approx. 21 mm from eyepiece lens
Diopter adjustment   -4.0~+4.0(dpt)
Auto eye sensor   Yes

FOCUS
Type   Contrast AF system
Focus mode   AFS (Single) / AFF (Flexible) / AFC (Continuous) / MF
AF assist lamp   Yes (ON / OFF)
AF lock   Yes (AF/AE LOCK button)
Others   Quick AF, Continuous AF (during motion image recording), AF+MF, Eye Sensor AF, Touch Pad AF, Touch AF, Touch shutter, Touch MF Assist, Shutter AF, / Half Press Release
AF mode   Face detection / AF Tracking / 23-area-focusing / 1-area-focusing / Pinpoint / (Full area touch is available)

EXPOSURE CONTROL
Light metering system   144-zone multi-pattern sensing system
Light metering mode   Intelligent Multiple / Center Weighted / Spot
Metering range   EV0-18 (F2.0 lens, ISO100 equivalent)
Exposure mode   Program AE, Aperture Priority AE, Shutter Priority AE, Manual
ISO sensitivity (Standard Output Sensitivity)   Auto / Intelligent ISO / 200 / 400 / 800 / 1600 / 3200 / 6400 / 12800 (Changeable to 1/3, 1EV step) / (Extended ISO125-less under 200, ISO more over 12800-25600 Available) (Up to ISO3200 in Auto)
Exposure compensation   1/3 Step ±5EV (±3EV for motion image)
AE lock   AF/AE LOCK button
AE bracket   3,5,7 frame in 1/3, 2/3 or 1 EV Step, single/burst

WHITE BALANCE
White balance   Auto / Daylight / Cloudy / Shade / incandescent / Flash / White Set 1, 2 / Color temperature setting
White balance adjustment   Blue/amber bias, Magenta/green bias
Color temperature setting   2500-10000K in 100K
White balance bracket   3 exposures in blue/amber axis or in magenta/green axis

SHUTTER
Remote control   Remote control with Bulb function by DMW-RSL1 (Optional)
Type   Focal-plane shutter
Shutter speed   Still Images: 1/4000-60 and Bulb, Motion image: 1/16,000 ~ 1/30 (NTSC), 1/16,000 ~ 1/25 (PAL)
Self timer   10sec, 3 images after 10sec, 2sec

BURST SHOOTING
Burst speed   SH: 20 frames/sec, H: 6 frames/sec, M: 4 frames/sec (with Live View), L: 2 frames/sec (with Live View)
SCENE GUIDE
Still image   Clear Portrait / Silky Skin / Backlit Softness / Clear in Backlight / Relaxing Tone / Sweet Child’s Face / Distinct Scenery / Bright Blue Sky / Romantic Sunset Glow / Vivid Sunset Glow / Glistening Water / Clear Nightscape / Cool Night Sky / / Warm Glowing Nightscape / Artistic Nightscape / Glittering Illuminations / Clear Night Portrait / Soft Image of a Flower / Appetizing Food / Cute Dessert / Freeze Animal Motion / Clear Sports Shot / Monochrome
Motion Picture   Clear Portrait / Silky Skin / Backlit Softness / Clear in Backlight / Relaxing Tone / Sweet Child’s Face / Distinct Scenery / Bright Blue Sky / Romantic Sunset Glow / Vivid Sunset Glow / Clear Nightscape / Cool Night Sky / / Warm Glowing Nightscape / Artistic Nightscape / Clear Night Portrait / Appetizing Food / Cute Dessert / Freeze Animal Motion / Clear Sports Shot / Monochrome

FLASH
Flash Mode   Auto, Auto/Red-eye Reduction (when iA, iA+), Forced On, Forced On/Red-eye Reduction, Slow Sync., Slow Sync./Red-eye Reduction
Synchronization speed   Less than 1/160 second
Flash synchronization   1st. Curtain Sync, 2nd Curtain Sync.
Flash output adjustment   1/3EV Step ±3EV
Synchronization for flash dimming and exposure compensation   Yes (ON/OFF)
Flash sync socket   Yes

MONITOR
Type   OLED Monitor with static touch control
Monitor size   Free-angle 3.0inch / 3:2 Aspect / Wide viewing angle
Pixels   614K dots
Filed of view   Approx. 100%
Monitor adjustment   Brightness (7 levels), Color (7 levels), Red-Green(11 levels), Blue-Yellow(11 levels)

LIVE VIEW
Digital zoom   2x, 4x
Extra Tele Conversion   Still image: Max.2x (Not effective with L size recording. Magnification ratio depends on the recording pixels and aspect ratio.) / Motion image: 2.4x, 3.6x, 4.8x (Magnification ratio depends on the recording quality and aspect ratio.)
Other functions   Guide Lines (3 patterns) / Real-time Histogram

LEVEL GAUGE
Level Gauge   Yes
VERTICAL SHOOTING DETECTION
VERTICAL SHOOTING DETECTION   Yes
PHOTO STYLE
Still image and Video   Standard / Vivid / Natural / Monochrome / Scenery / Portrait / Custom

CREATIVE CONTROL
Motion Picture   Expressive / Retro / High Key / Low Key / Sepia / Dynamic Monochrome / Impressive Art / High Dynamic / Cross Process / Toy Effect / Miniature Effect / One Point Color
Still image   Expressive / Retro / High Key / Low Key / Sepia / Dynamic Monochrome / Impressive Art / High Dynamic / Cross Process / Toy Effect / Miniature Effect / Soft Focus / Star Filter / One Point Color

CREATIVE VIDEO MODE
Exposure Mode   Program AE/ Aperture-Priority / Sutter-Priority / Manual Exposure
Slow and fast motion   40% / 48% / 80% (Records 0.4 times, 0.48 times, 0.8 times slower) / 160% / 200% / 300% (Records 1.6 times, 2.0 times, 3.0 times faster) / (1920×1080, 24p, 24Mbps in MOV, MP4, AVCHD)

PLAYBACK
Playback mode   Normal playback, 30-thumbnail display, 12-thumbnail display, Calendar display, Zoomed playback (Max.16x), Slide Show (All / Picture Only / Video Only / 3D / Category Selection / Favorite, duration & effect is selectable), / Playback Mode (Normal Play / Picture Only / Video Play / 3D Play / Category Play / Favorite Play), Title Edit, Text Stamp, Video Divide, Resize, Cropping, Rotate, Favorite, Print Set, Protect, Face Recognition Edit

IMAGE PROTECTION / ERASE
Protection   Single / Multi or Cancel
Erase   Single / Multi / All / Except Favorite
PRINT
Direct Print   PictBridge compatible

INTERFACE
USB   USB 2.0 High Speed
HDMI   miniHDMI TypeC / Video: Auto / 1080p / 1080i / 720p / 480p (576p in PAL system) / Audio: Dolby® Digital
Audio video output   Monaural Type, NTSC/PAL, NTSC only for North America / *Check the website of the Panasonic sales company in your country or region for details on the products that are available in your market.
Microphone   Stereo, Wind-cut: Off / Low / Standard / High / AUTO
Speaker   Monaural
Remote input   φ2.5mm for Remote
External microphone input   φ3.5mm for External microphone
Headphone output   φ3.5mm for Headphone

LANGUAGE
OSD language   Japanese, English, German, French, Italian, Spanish(English)
POWER
Battery   Li-ion Battery Pack (7.2V, 1860mAh) (Included)
Battery life (CIPA standard)   Approx. 540 images with H-HS12035 / Approx. 500 images with H-VS014140
Dimensions/ Weight
Dimensions (W x H x D)   132.9 x 93.4 x 82.0mm / 5.23 x 3.68 x 3.23 in (excluding protrusions)
Weight   Approx. 550g/ 19.40 oz (SD card, Battery, Body) / Approx. 470g / 16.58 oz (Body only) / Approx. 855g / 30.16 oz (SD card, Battery, H-HS12035 lens included)

OPERATING ENVIRONMENT
Operating temperature   0℃ to 40℃ (32°F to 104°F)
Operating humidity   10% to 80%
STANDARD ACCESSORIES
Software   PHOTOfunSTUDIO 8.5 PE / SILKYPIX® Developer Studio 3.1 SE / LoiloScope (trial version)
Standard accessories   Body, / Body Cap, / LUMIX G X VARIO 12-35mm / F2.8 ASPH. / POWER O.I.S. (H-HS12035), / Lens Cap, / Lens Hood, / Lens Rear Cap, / Battery Charger (AC Cable included), / Battery Pack, / USB Connection Cable, / Shoulder Strap, / CD-ROM

INTERCHANGEABLE LENS-1
Maximum Aperture   F2.8
Lens Name   LUMIX G X VARIO 12-35mm / F2.8 ASPH. / POWER O.I.S.
Lens Construction   14 elements in 9 groups (4 aspherical lenses , 1 UED lens, 1 UHR lens)
Nano Surface Coating   Yes
Mount   Micro Four Thirds mount
Optical Image Stabilizer   Yes (POWER O.I.S.)
Focal Length   f=12-35mm (35mm camera equivalent 24-70mm)
Aperture Type   7 diaphragm blades / Circular aperture diaphragm
Minimum Aperture   F22
Closest Focusing Distance   0.25m / 0.82ft
Maximum magnification   Approx. 0.17x / 0.34x (35mm camera equivalent)
Diagonal Angle of View   84°(Wide) to 34°(TELE)
General
Filter Size   φ58mm / 2.3in
Max. Diameter   φ67.6mm / 2.7in
Overall Length   Approx. 73.8mm / 2.9in (from the tip of the lens to the base side of the lens mount)
Weight [g]   Approx. 305g (excluding lens cap and lens rear cap)
Weight [oz]   Approx. 10.8oz (excluding lens cap and lens rear cap)

OPTIONAL ACCESSORIES
External Flash (optional)   DMW-FL360L (optional), Wireless Channel: 1ch/2ch/3ch/4ch
External Microphone (optional)   DMW-MS2 (optional), Gun/Stereo selectable
Battery Grip (optional)   DMW-BGGH3 (optional)

, , ,

Panasonic Lumix GH3, premier week end passé avec un prototype

Il est là entre mes mains depuis quelques jours et j’ai failli plus d’une fois publier des images avant la date fatidique d’aujourd’hui, tellement j’étais impatient voir frétillant comme le jeune goujon, mais j’avais pas le droit et j’essaye de préserver la relation de confiance établie avec la maison Panasonic.

J’ai eu la chance il y a quelques mois de collaborer avec des ingénieurs de Panasonic, je dois remercier monsieur Kitao a qui j’ai envoyé un mail au culot il y a plus d’un an et qui s’est intéressé à ma petite personne. J’ai rencontré monsieur Uematsu qui m’a interrogé sur mes envies pour un futur produit GH. Tout ça n’aurait pas été possible sans la complicité de Richard Studient ni Romain Chollet ni Laurent Roussel. Merci à vous les gars.

C’est un vrai prototype que j’ai le boitier en lui même n’est pas finalisé, au niveau des revêtements c’est pas du tout ce qui est prévu. Etrange sensation que de se promener dans la rue avec un boitier maquillé avec du gaffer 😉 j’ai vérifié partout pas de paparazzi, c’est bon ! Le firmware est en beta, V0.3 pour le boitier, un peu plus évolué que celui avec lequel Philip Bloom a travaillé pour le film de lancement officiel tourné à L.A. La version finale sera bien entendu débuggée et les petites erreurs corrigées.

Le GH3 est donc une évolution majeure dans la gamme Lumix G, le GH1 a pour moi été une petite révolution et j’ai tout de suite affiché une certaine préférence pour cette famille Micro 4/3. Pourquoi préférer ce petit boitier a sa majesté le 5DmkII à l’époque, je suis passé pour un hérétique ! Je l’ai expliqué en long en large et en travers dans plusieurs articles dédiés au GH1 et au GH2 tout simplement à cause d’une ergonomie beaucoup plus simple, plus intuitive, à cause du fait qu’on pouvait dès le départ filmer au viseur et aussi que l’autofocus était fonctionnel. Mais pas que, cet encombrement mini, cette petite gueule d’amour, c’était le seul boitier qui avait été conçu pour les 2 usages, le seul qui s’assumait 100% Hybride dédié a cette nouvelle race de faiseurs d’images que nous sommes nous : LES PHOTOFILMEURS.

En attendant de vous montrer un truc plus abouti j’ai filmé des choses autour de moi ce week end en mode 1080p24 72mb/s intra image

Bon ok j’arrête l’historique quoi que je sens poindre un peu de nostalgie dans mes mots. Figurez vous que sans ce petit boitier je n’aurais pas écrit ce blog ! C’est à la fin de l’été 2009 qu’un matin j’ai reçu un coup de téléphone étrange d’un certain Laurent Roussel, 8h du matin la bouche encore pâteuse, j’avais bossé tard la nuit d’avant … dring … (il faudra songer à changer l’onomatopée de sonnerie de téléphone c’est plus trop d’actualité) Je décroche : … “Bonjour, je suis Laurent Roussel PDG de panasonic France …. j’aimerai savoir si vous voudriez bien me vendre votre film fait sur le bateau en corse” … En gros le patron français d’une des plus grosse société d’électronique japonaise me demandait de lui vendre mon film de vacances … la suite c’est une collaboration qui dure même si j’ai aussi développé une certaine complicité avec Canon et Nikon j’ai toujours eu un gros faible pour cette maison Panasonic.

Bon revenons au sujet qui vous intéresse.

En vrac et dans le désordre voici les petites choses que j’ai pu constater sur le boitier de pré-série qu’on m’a confié. Premièrement le codec, j’avais expliqué à Uematsu San que le codec AVCHD était trop limitant et c’est en partie ce qui avait fait le succès du hack du GH1 et GH2. Le problème est que le codec officiel AVCHD est fixé c’est une norme et un brevet, ils ont du en sortir pour proposer une alternative et monter en débit. l’AVCHD est toujours présent dans le boitier mais on peut dorénavant écrire des fichiers QuickTime H.264 avec des débits nettement supérieurs aux limitations imposées par la norme AVCHD. Désormais on peut monter jusqu’a 72mb/s en mode intra image ce qui est très bon jusqu’a 24 ou 25 i/s dans la version européenne et 30i/s en version USA / Japan. à 50mb/s on peut avoir du 1080p50 ou 60 en fonction car le GH2 semble toujours zoné. J’ai un peu râlé sur cette histoire de zonage mais a priori, c’est pour des histoires de distributions commerciale que les boitier pana ont des limitations géographiques. Au final on peut donc enregistrer dans plusieurs codecs en AVCHC, en Mp4 ou en QuickTime.

J’ai demandé plus de dynamique, plus de résolution aussi pourquoi se cantonner au 1080 alors que le capteur fait 16MP ? J’avais aussi suggérer d’avoir plus de possibilité de fenêtrage dans le capteur et pourquoi pas de refaire un “zoom numérique” pour le mode vidéo vu qu’on enregistre que 2MP au final … à priori c’était un peu trop tôt mais pourquoi pas pour le prochain GHxxx ?

J’avais demandé un mode “Log” une image plus  neutre, qui soit “low contrast” afin d’avoir plus de latitude, de ce côté là j’ai pas été écouté pour le moment mais je ne désespère pas sachant qu’il s’agit essentiellement de software et que le firmware est amené à bouger.

Par contre j’avais demandé que la surface tactile de l’écran soit toujours active même si on avait l’oeil dans le viseur et ça c’est bon, vous pouvez viser à l’oeil avec le superbe nouveau viseur 1,7MP Oled (Sony ?) tout en positionnant l’endroit ou vous désirez avoir le point du bout du pouce. Ce truc là j’en suis fier !

J’avais aussi demandé de passer sur un Jack plus standard et d’avoir plus de fonctionnalités audio, c’est fait, on peut écouter le son qui rentre ou le son enregistré en direct ! Autre bonne nouvelle la prise remote est toujours présente mais on a plus à choisir entre la télécommande ou le micro. Panasonic annonce aussi un micro canon qui semble intéressant dans les accessoires.

J’avais demandé aussi à ce qu’on puisse avoir une sorte de fader tactile sur plusieurs fonctionnalités pour éviter les bruit des molettes pendant l’enregistrement, c’est chose faite ! C’est présent sur le Canon 5D MkIII aussi via la molette tactile.

Dans les fonctionnalité pro j’avais espéré la gestion d’un Timecode un peu évolué, c’est chose faite, RecRun ou FreeRun  avec possibilité de paramétrer celui ci.

J’avais aussi été assez insistant sur la sortie HDMI qui est désormais “libre” et qui pourra permettre d’être reliée à un enregistreur externe.

Dans les accessoires j’ai aussi discuté avec eux d’un grip avec du XLR pour le son … à priori c’est pas officiellement là mais ce sera peut etre pour plus tard. En attendant le grip existe et devrait permettre une meilleure prise en main ainsi qu’une meilleure autonomie.

http://vimeo.com/pampuri/review/49558910/0880d601ae

Au final le prototype que j’ai eu entre les mains était encore un peu buggé mais quelle joie. Le grip est bon, le boitier a un peu enflé et fait décidément plus pro, on est loin du frêle GH1 et de sa finition plastoc. Ici on a affaire à du magnésium, le boitier est tropicalisé, si si vous lisez bien ! Les molettes (oui il y en a 2 désormais) tombent bien sous les doigts et les 3 petits boutons proches de l’index permettent d’être super réactif pour sélectionner la balance, la sensibilité ou le correcteur d’exposition. Le GH3 est aussi doté de 5 boutons de fonction programmable. Les 2 barillets supérieurs sont plus largement dimensionnés et ne sont pas trop faciles à bouger.

Le GH3 est donc réellement positionné plus haut dans la gamme, il vise plus les experts et pourquoi pas les pros. Alors oui en photo à l’heure des 36Mp du D800 les 16Mp du GH3 font un peu léger, moi ça me va bien, j’en ai mare de cette course aux pixels. Tout a été passé à la moulinette de monsieur plus, les fonctionnalités de base sont là mais tout a été bonifié. L’autofocus qui était déjà une référence dans le micro 4/3 est encore plus rapide, la sensibilité semble avoir été améliorée (la concurrence avait une longueur d’avance dans ce domaine) je n’ai pas la prétention de faire des test scientifiques à ce sujet et je laisserai les Digital Préview, DXO & co faire leurs conclusions. La visée vidéo et encore meilleure et l’écran tactile de toute beauté.

La technologie OLED fait des merveilles c’est peut etre même un poil trop contrasté. J’ai noté que l’image dans le viseur avait un comportement bizarre quand on déclenchait l’enregistrement, la qualité affichée se dégrade, les couleurs et les contrastes changent et pas dans le bon sens. Je ne sais pas si c’est uniquement lié à la version beta du firmware, c’est un truc qu’on peut noter dejà sur le GH2 mais là c’est pire ?! C’est assez vilain en mode Qtime 72mb/s mais moins pire en AVCHD. Des fonctionnalités de ralenti sont arrivées dans le GH3 mais j’ai pas encore pu faire joujou avec car sur mon firmware beta il semble que ce soit buggé.

Je reviendrai en détail sur les menus mais l’ergonomie logicielle est toujours aussi simple et évidente. Inutile d’ouvrir le mode d’emploi si vous connaissez un peu le jargon. La qualité de l’affichage des menus est aussi devenue plus agréable, plus fine grace aux afficheurs de meilleure qualité.

Dans les trucs de geeks est à noter la présence d’un serveur wifi intégré permettant le pilotage du boitier via une application iOS ou Android, c’est assez succinct pour l’instant mais ça fonctionne, on a même le monitoring en streaming ! Ces fonctionnalités sont plus développées pour la photo pour le moment mais ça laisse présager un avenir sympathique pour des applications comme la photo / video animalière. Quand on voit les modules wifi optionnels d’autres marques on a le droit de rire un peu ….

A ce sujet il faut noter aussi que la collaboration avec Olympus se resserre car le GH3 hérite du pilotage flash sans fil de l’autre marque fondatrice de la monture Micro 4/3.

Moi je kiffe ma race, j’en ai rêvé de tout ça, j’ai tant espéré que ce petit bolide devienne plus «pro» … je suis peut etre pas objectif ayant un peu participer a la conception de ce GH troisième du nom et je vous laisserai juger mais à mon sens c’est une très belle évolution dans cette gamme et même si ça devient un poil plus cher on est sur un produit de haut niveau, compact, malin, performant et innovant.

Les spécifications finales de la bête viennent de tomber sur les télescripteurs

http://panasonic.net/avc/lumix/systemcamera/gms/gh3/specifications.html

Le film photographié par Philip Bloom

et son making of

, , ,

Nikon Trip to New York … & plus …

C’est non sans une certaine émotion que je décolle demain pour la grosse pomme pour tester le nouveau Nikon D800 et son grand frère D4. Dire qu’il y a quelques années quand j’ai créé ce blog je me demandais comment j’allais pouvoir rentrer en contact avec les constructeurs pour essayer leurs nouveautés …

  • Osaka en novembre 2010 pour tester et critiquer la Panasonic AF101
  • Berlin en novembre 2011 pour la présentation européenne de la Canon C300
  • et enfin je fais partie des 40 personnes que Nikon a invité pour aller essayer le nouveau D800 et D4 … Non seulement c’est excellent de pouvoir tester sur 3j ces nouveaux boitiers mais c’est mon premier voyage à New York et je suis excité comme une puce …

J’essayerai de vous faire des comptes rendus réguliers en direct de la big city, je prend ensuite quelques jours de congés pour faire un petit trip au USA et j’en profiterai pour faire des images et vous les montrer … J’enchaine ensuite sur le NAB a Las Vegas, à partir du 13 Avril avec une petite surprise …

Par contre j’essaye de partir Léger, côté editing ce sera un simple macbook air 11″ avec FinalCut Pro X et LightRoom 4 et un disque Lacie Little Big Disk Thunderbolt 1to.

Curieusement en ce moment j’ai plus envie d’image fixe que de films … on verra bien ce que ça donnera …

Pour me suivre ça se passer ici mais n’hésitez pas à me suivre sur Facebook, twitter etc.

 

 

 

Mediakwest, nouveau site d’information audiovisuel & cinéma

Faire un peut de pub pour les copains ça m’arrive, mais là en plus ya des vrais morceaux de Pampuri dedans. Quand l’ami Stéphan Faudeux m’a demandé de devenir rédacteur pour le nouveau site qu’il comptait mettre en ligne j’ai hésité environ 1/2 seconde … Il m’a demandé de lui pondre un article de fond offrant un panorama des photocams, on était fin décembre c’était avant les annonces de Nikon notamment donc le D4 et D800 ne sont pas cités mais c’est le propre de la temporalité de l’écrit …

Extrait de l'article sur les Photocam sur mediakwest.com

L’article : http://www.mediakwest.com/index.php/flipping/book/9-photocam/1-flipping-book.html

Informatif, bien conçu ,plutôt classe  avec son système d’affichage en flipbook, Mediakwest.com est né il y a quelques jours, ça cause de tout ce qui peut vous intéresser, des outils mais aussi des métiers, c’est le premier magasine web destiné aux professionnels de l’audiovisuel et du cinéma.

http://www.mediakwest.com/