Articles

Mise en garde sur la production en 3D

Bonjour,
suite à la déferlante que provoque l’annonce de la sortie prochaine de la sortie de la camera 3D de chez Panasonic en septembre prochain, je me fend d’un petit billet de mise en garde. Ce n’est pas dans mes habitude de me positionner de la sorte mais je viens de voir plusieurs plans réalisé par des «néophytes de la 3D» et le résultat est relativement affligeant.
La camera représente une vraie révolution, elle simplifie la donne mais c’est pas pour autant qu’on peut partir la fleur au fusil pour shooter de la 3D à tout va et obtenir un résultat digne de l’Avatar du fameux James Cameron.
Je me permet donc ici de mettre en garde ceux qui pensent que le passage à la 3D c’est un peu comme le passage de la définition standard à la haute définition.
La 3D n’est pas une filiation naturelle de l’existant. C’est pas parce que la camera 3D Panasonic permet de tourner en 3D plus simplement qu’avec un RIG que le premier cadreur ou chef opérateur venu va pouvoir faire des images 3D convaincantes. Sans un minimum de formation ou sans un stéréographe qualifié, je pense qu’il faut éviter de se lancer dans un projet 3D.
La 3D se pense dès l’écriture du film, on ne raconte pas une histoire de la même façon en 2D ou en 3D. En 2D on pense «cadre» en 3D on pense «Cube», la mise en scène de la 3D est plus proche au final de celle du théâtre que de celle du cinéma que nous connaissons.
En 2D une image peut être mauvaise, elle ne fera jamais mal à la tête au spectateur, en 3D si !
Je ferais une synthèse prochainement sur le site des machineurs avec un descriptif de nos méthodes.
En attendant, sortez couverts ! prenez un stéréographe !

“FLUX”

Bonjour, voici donc mon dernier film, ce n’est pas un simple test comme vous avez pu en voir précédement. Flux est une petite fiction, que j’ai réalisé avec des comédiens, un scénario, ça raconte une histoire … 98% du film a été tourné avec le Panasonic Lumix GH1. Le reste les plans aériens sont faits avec une Cineflex.

Flux est un court métrage de fiction “communicant” j’ai eu la chance de travailler avec une institudion compréhensive qui m’a fait confiance pour ce film. Sorte de carte blanche avec quelques messages imposés par le client, j’ai apprécié réaliser se film.

Synopsis :Jeanne est étudiante, tous les matins elle prend le tramway pour aller à la fac. Tous les matins, elle espère en secret qu’Issa sera là dans le tram pour passer un peu de temps avec lui …

[vodpod id=Groupvideo.3914486&w=425&h=350&fv=]

more about “FLUX“, posted with vodpod

Pourquoi avoir tourné un film de commande avec un appareil photo comme le GH1 me direz vous ?

Tout simplement parce que j’aime les challenge, et parce qu’avec le budget qui m’a été confié j’ai préféré tourner avec comédiens et figurants plus longtemps que d’avoir une super camera qui coute cher. Grosso modo j’ai eu 5 jours avec 4 comédiens / figurants au minimum par jour. Si j’avais tourné avec une caméra broadcast, d’une part j’aurais pas pu avoir ce rendu cinéma sans rajouter un bazooka (Pro35) et j’aurais aussi eu du mal à suivre le rythme des déplacements qui ont été fait dans la plus grande légèrerté et 100% en transports en commun. Par ailleurs j’avais pris la précaution de faire valider la qualité de l’image par le client en lui présentant des exemples avant de tourner.

 

Avec :
Franck Adrien
Marie-Aude Barrez
Sophie Chamoux
Pauline Chambon
Pascal N’Diaye

Scénario,
Prises de Vues & Réalisation :
Emmanuel Pampuri

Assisté de :
Julien Cocquet & Raphaël Pénasa

Timelapse : Damien Steck

Moyens Techniques Hélico : JetServiceHelicoptere

Segway + SteadyCam : pascal grzywacz / Com’Hic

Musique : JMZ

Montage : Stéphane Lefort

Etalonnage : Pierre-Loïc Précausta

PostProduction : Les Machineurs

Production exécutive : Emmanuel Pampuri TRACTOfilm

Directeur de Production : Emmanuel Pinto

Production Déléguée : Gérard Pélisson Y.N. Productions

Merci à toute l’équipe …