Articles

The BAGUE, un court métrage Funky !!

thebague.jpg

Pour une fois je ne parlerai pas de caméra mais d’un projet de film. Sarah-Laure Estregnat est comédienne, photographe et réalisatrice … Elle est venue me voir pour me proposer un film qui m’a tout de suite emballé, ça s’appelle “THE BAGUE”

et c’est vraiment drôle. La situation est cocasse, les comédien porteront le film c’est sur et José Gerel nous fera comme à son habitude une photo classe. Bref, je relaye rarement les demandes de crowdfunding mais là je me suis impliqué dans ce film alors j’en profite pour vous solliciter. Il nous manque quelques euros pour boucler le projet, aidez nous !

THE_BAGUE_actors

 

pour ça il suffit d’aller sur le site http://www.kisskissbankbank.com/the-bague

voici la bande démo de l’actrice principale Caroline Anglade

celle de José Gérel le chef op

https://vimeo.com/39372314

et de faire chauffer la CB, un petit geste de 5€ si vous êtes tous à fond on devrait y arriver !

,

Canon EOS 1DX, master chief !



C59Q0350-2.jpg
J’ai pas mal de chance sur les voyages comme vous avez pu le constater, qualifié de “bloggeur influent” je suis souvent invité par les constructeurs pour aller tester du matériel.
Je suis parti au mois de novembre en Slovénie avec Canon france lors d’un voyage de presse organisé pour tester les boitiers et optiques… Lors de ce même voyage à Ljubjana, j’ai curieusement passé plus de temps à faire des photos qu’à filmer, peut être que j’avais tout simplement envie de me faire plaisir et j’ai pas été déçu …

J’ai passé beaucoup plus de temps que prévu avec le 1D-X vaisseau amiral de la flotte Canon il y a eu comme une attraction immédiate et j’ai pas pu resister à passer du temps avec ce superbe boitier.
C59Q9986.jpg

J’ai eu la chance de tester plusieurs optiques, le nouveau “prime” cinéma 24mm T:1,5 qui apporte un vrai truc en photo, une douceur un modelé assez peu courant dans les optiques dites “photo”.
Le boîtier est très agréable a toucher on a une vraie sensation de truc costaud, pro et limite indestructible. Le grip est impressionnant et il participe à cette bonne sensation. Le viseur est tout simplement magique, on a presque envie de garder l’œil rivé dedans pour regarder toute la journée. Les bouton tombent naturellement sous les doigts et pour moi c’est un sans faute. Je n’ai pas vraiment de référence dans le domaine car mon boîtier le plus “cher” en ma possession est un 5DmkII. Une chose est sûre c’est que ce boîtier malgré son encombrement et son prix donne envie de faire des images. J’ai adoré l’utiliser. Quand la la qualité des images produites, inutile de vous en rajouter une couche mais c’est bluffant. Les fichiers sont précis, piqués, la souplesse des raw et la dynamique est incroyable, on peut presque faire du HDR sur un seul fichier ?!

C59Q0267.jpg

Côté optique j’ai passé du temps avec le 28/300 série L qui est une tuerie ! Quitte à faire m’amuse avec un gros bazooka autant se faire plaisir avec une grosse amplitude. Comme j’apprécie de cultiver le paradoxe, j’ai aussi énormément pris de plaisir avec le tout nouveau 40mm pancake.

1DC-2

L’auto focus regorge de réglages et c’est vraiment assez bluffant, les modes liés au sujets se déplaçant rapidement sont assez balaises. Quand a la capacité de faire des images en très très très basse lumière c’est tout aussi impressionnant ! J’ai fait des photos dans des endroits peu éclairés et la ou c’est dingo c’est qu’on voit des trucs sur la photo qu’on ne voyait pas dans le viseur !
C59Q0542.jpg
Bref pour moi c’est un carton total ce 1DX, j’ai hâte de pouvoir jouer avec son cousin 1DC et voir ce que donne sa déclinaison Cinéma.

La galerie de photos flickr :
http://www.flickr.com/photos/mrgroove/sets/72157632739673945/

1DC

 

, , ,

Panasonic GH3, retour d’utilisation sur un documentaire …

Comme vous l’avez peut être compris je suis un peu en pause de blog ces temps ci. Mon emploi du temps professionnel me laisse peu de temps pour écrire ce que je voudrais. Ceux qui s’intéressent à mon travail, et collaborent avec les Machineurs ou encore TRACTOfilm savent que ça fuze un peu dans tout les sens et donc je manque de temps pour vous causer de caméras ici.

Non pas que je dénigre ce que je fais ici sur mon blog, mais il faut vraiment  que je reste concentré car la période est chronophage.

gregoryvasseur

Je laisse parfois la parole ou plutôt le clavier à des gens qui me sollicitent. J’ai échangé avec Gregory Vasseur de chez Madeleine productions qui m’a fait un retour d’utilisation sur son dernier tournage de documentaire en companie du GH3. Grégory a utilisé le GH3 pour un film réalisé pour la fondation Abbé Pierre. Suite au visionage de ce film j’ai demandé à Grégory de me faire un petit compte rendu sur l’utilisation du GH3 dans ce cadre. Le film autant par sa forme que par le message qu’il fait passer, vaut aussi un petit coup de pouce et je compte sur vous pour l’encourager comme il le mérite.

Voici le compte rendu de Grégory :

Le GH3 est parfaitement adapté à une utilisation documentaire, à condition de tourner en fonction des limites du boitier : 

– Eviter au maximum les panoramiques (très légères saccades même au 1/50e, mouvements encore imparfaits), – Choisir des optiques fixes (Voigtländer, SRL Magic, Canon FD, Nikkor…) pour optimiser le rendu “cinéma” de l’image.

– Prendre le temps de composer l’image un minimum (le GH3 n’est pas fait pour le reportage d’info!). 

– Ne pas trop compter sur le viseur qui est vraiment très mauvais. 

– Ignorer les variations de luminosité subite de l’écran qui surviennent de manière aléatoire mais qui n’affectent pas l’image enregistrée. 

Hormis ces petites contraintes (auxquelles on s’adapte évidemment), le boitier est étonnant :

– L’intra 72mbs n’est pas encore prêt pour une utilisation courante (attendre un potentiel hack), pour le moment l’image est vraiment trop bruité.

– Le AVCHD est proche de celui du GH2 (il se peut même qu’il soit identique?). 

– Le .mov en 50mbs est donc le choix le plus pertinent à mon sens pour le moment : les couleurs sont douces et on peut pousser à 1600 ISO sans trop affecter l’image. Au-delà, le résultat n’est pas exploitable si on tient à garder une qualité de diffusion optimale (à moins d’utiliser une solution pour réduire le bruit en post-prod). 

Le .mov du GH3 corrige tous les petits défauts du GH2 : finies les bouillies de pixels dans les zones d’ombres du GH2! Fini l’omniprésence du bruit en basse lumière! Fini le vrai-faux 25P encapsulé dans du 1080i! Fini le boîtier en plastique ultra léger qui ne permet jamais de stabiliser un plan correctement quand on tient l’appareil en mains! 

Ce qui distingue le GH3 du GH2 c’est surtout la possibilité d’avoir un retour son. Avec le GH2 il était impossible de s’aventurer seul (sans preneur de son) sur un sujet documentaire. C’est désormais possible… à condition de relier l’appareil à de très bons micros. 

En définitive, le GH3 permet de faire du ‘broadcast’ et des images superbes pour un budget incroyablement peu élevé. C’est même sans aucun doute la solution la plus économique qui soit. Un GH3 + un bon micro HF (capsule SANKEN – Lavalier) + 3 optiques fixes (Noktor 12mm f/1.6, Nokton 25mm f/0.95, Canon FD 50mm f/1.4) + un bon trépied = 4000 euros environ. 

C’est bel et bien un boîtier professionnel. 

Voilà je valide à 100% toutes ces conclusions, et même si je peux confirmer que je suis un peu déçu que le cap franchi avec le GH3 ne soit pas plus convaincant c’est quand même un boitier qui permet de faire des choses exceptionnelles comte tenue de son prix

UEMASTU San & Me

UEMASTU San & Me

En visite à Paris Michiharu UEMATSU et Fred ADACHI sont venu me voir pour parler du futur … C’est un grand honneur pour moi car UEMATSU est un des pères de la série Panasonic Lumix G. Mon intérêt pour cette marque et cette série est vous le savez bien réel et cette visite me fait chaud au coeur … merci à eux d’avoir pris le temps de venir visiter les installation de ma société Les Machineurs.

Petite balade en Slovenie avec la Canon EOS C-100

J’ai eu la chance de partir en voyage de presse avec Canon France il y a quelques semaines … bien décidé à faire quelques images j’ai par la suite manqué de temps pour rédiger ce que je voulais au sujet de mes essais et retour d’utilisation des boitiers mis à ma disposition. J’avais énormément de choix pour faire des tests mais j’ai jeté mon dévolu sur le le EOS 1DC et fait plus de photo que de video au final. Lors de la dernière journée étourdi par une fièvre carabinée j’ai pris le temps de faire des images avec la dernière née de la gamme EOS Cinéma, la fameuse C100. Je reviendrai ensuite sur le 1DX qui n’est pas une nouveauté mais avec lequel j’ai pris énormément de plaisir à faire des images.

EOS C100 HANDLE SIDE RIGHTJ’ai déjà raconté pas mal de chose sur cette caméra, la C100 est la petite soeur de la C300 doté du même capteur c’est une caméra plus accessible financièrement parlant qui est doté d’une ergonomie assez semblable qui je le rappelle est plutôt agréable. J’apprécie ce boitier monobloc à l’ergonomie proche d’un boitier moyen format type blad, mamya ou autre, cette petite poignée rotative, permet une prise en main et un positionnement de la caméra plaqué sur le torse que je trouve pratique pour avoir une certaine stabilité plus qu’avec un camescope dit “de poing”.

La plupart des boutons sont posés judicieusement mais pas tous, l’appel de certaines fonction n’est parfois pas forcément logique pour moi mais avec l’habitude ça devrait être assez utilisable.

Le viseur est bien en deça de la qualité de ce qu’on a sur la C300 et c’est bien un point sur lequel il est dommage que Canon est choisi de faire des économie, il est un peu rikiki ou manque de grossissement. Ceci étant dit l’image dans l’oeilleton est plutôt agréable et précise. La colorimétrie pas toujours tip top mais c’est acceptable. L’écran est moins articulé que la C300 et il y a des positions qui sont peu exploitable car en position relevée il vient buter contre le viseur.

Globalement l’image produite est très bonne néanmoins un détail me chagrine c’est le choix du codec. Je peu comprendre qu’un constructeur ait une logique de gamme avec une échelle de prix et des différences notable entre les 3 cameras de la gamme EOS-C 100 /300 /500 néanmoins quand on sait que le petit EOS 6D va permettre dans un boitier à 2000€ d’avoir une qualité d’enregistrement nettement supérieure grâce à un codec Quicktime H264 intra image avec un débit presque 3x supérieur, je ne comprend pas ? L’AVCHD n’est pas un mauvais codec, loin de là, il va permettre d’avoir un un rapport poids de fichier / qualité d’image très intéressant mais il est vraiment limitant en ce qui concerne la latitude. Mon étalonneur préféré a un peu fait la tête pensant que les images enregistré avec la courbes de gamma cinéma permettraient d’avoir des fichiers assez malléables en étalonnage ce qui n’est malheureusement pas le cas.

Néanmoins cette caméra est très agréable et la qualité d’image est intéressante, elle est surtout destinée à ceux qui n’ont pas les moyens de taper plus haut dans la gamme, et répondra parfaitement aux besoin des auto entrepreneurs et autres petites société de production de documentaire qui trouverons là une alternative séduisante doté d’une ergonomie efficace pour tourner avec un grand capteur. L’après 5DMkII existe donc et pour ceux qui n’ont pas besoin de l’aspect hybride photo / video c’est un bon outil !

,

Panasonic Lumix GH3 interrogations sur le viseur OLED et taille du capteur.

Ça fait quelques jours que le GH troisième du nom est disponible sur le marché et je prend la plume ou plutôt le clavier pour écrire quelques réflexions après avoir passé un peu plus de temps en sa compagnie.
Je suis au regret d’écrire que si les progrès en photo ont l’air d’être assez notable je suis un poil déçu des avancées faites côté vidéo.
Pourquoi, Ben tout simplement parce que ce que j’avais demandé n’a au final pas vraiment été écouté. Le peaking le mode gamma “Cinema” sont les 2 points qui me manquent cruellement. Le nouveau codec est très bon mais il le semble que certaines choses sont gênantes, le bruit monte plus vite dans les noirs même sur une sensibilité normale en vidéo en tout les cas car ce n’est pas le cas en photo certes je pinaille et cette considération n’engage que moi.GH3-KIT

C’est le commentaire d’un de mes post précédent posté par Etienne Jacquemart (merci à toi) qui m’a mis la puce à l’oreille sur ce point, je n’avais pas du tout observé cette différence. Il y a donc bel et bien une petite perte de champ en vidéo ainsi qu’en photo, surtout en ratio 16/9e. Le capteur du GH3 est réellement plus petit que le GH2 c’est sur mais ça ne gène pas car en photo quand on est en plein format micro 4/3  pas de souci ! Le micro 4/3 est une norme créée par Panasonic et Olympus et je ne pense pas qu’il prendraient le moindre risque à ce niveau là.

C’est un détail certes et c’est pas ce qui me gêne le plus mais ça fait ch…

sensorGH2size

Comme on peut le voir sur ce schéma issu du site internet http://www.pattayadays.com/2010/12/panasonic-gh2-review/ Sur le GH2 on avait un capteur un peu plus grand qui permettait de ne pas trop perdre en définition lorsqu’on changeait de ratio d’image ce qui explique ce souci de différence d’ouverture de champ. Maintenant si mes calculs sont exacts c’est le GH2 qui permettait d’avoir une plus grande ouverture de champ et non le GH3 qui est en faute. Mais c’est vrai que c’est assez ennuyeux car on a la sensation de faire machine arrière. Comme on peut le constater en comparant les données du constructeur, on a quand même une perte de 2MP sur le ratio 16/9eme. Néanmoins on ne perd rien en définition horizontale.

tableau-comparatif-GH2-GH3-Pixels

SideBySide-GH2-GH3-CropFactor16-9Côté viseur, c’est la ou je suis encore très mitigé, et c’est à mon avis nettement plus préjudiciable au moment du choix. Si j’avais des doutes à ce sujet, je le confirme la visée OLED me gonfle. Autant le confort apporté en photo est assez sympathique, autant en vidéo y’a vraiment un souci, le GH2 été pourtant moins bien doté technologiquement parlant avec son viseur LCD, mais malgré la définition plus supérieure, le nouveau viseur perd en précision. La sensation de piqué est moins bonne et la ou c’était génial de pouvoir faire le point a l’oeil avec une précision acceptable avec des optiques exigeantes comme le 0.95 de 25 mm Voigdtlander, ou mes autres vieux Pentax des années bissextiles, c’est devenu impossible avec cet OLED. Oui ça m’agace, non on a pas besoin d’avoir une image flateuse dans le viseur, je préfère avoir des noirs moins profonds mais plus de précision. Et oui, j’ai alerté Panasonic sur ce viseur car il est aussi super traître en ce qui concerne sa fiabilité pour juger de l’exposition, ne vous y fiez pas ! regardez uniquement le waveform ou le baregraph d’exposition.

Au final personne n’à pris en compte ces interrogations, et alors que je pensais qu’il ne s’agissait que de problèmes de développement logiciel pour cette histoire de viseur, le firmware 1.0 n’apporte rien de mieux. Ils ont corrigé le shift de gamma important qu’on avait entre la pause et l’enregistrement dans le viseur, mais c’est tout. Je me demande si j’ai pas vraiment une allergie à l’OLED ?

Bref autant tout semble tirer vers le haut sur le papier avec une fiche technique très alléchante, et des progrès permettant à Panasonic de rattraper l’Olympus OMD côté photo, côté vidéo, c’est pas encore ça. J’adore pourtant ce petit boîtier qui est assez magique de part son rapport toujours aussi incroyable entre son prix et sa qualité d’image surtout en vidéo, mais ces petits défaut relevés ces derniers jours viennent un peu gâcher la fête. Néanmoins je prend du plaisir à utiliser ce GH3 encore plus que le GH2 … j’ai tourné une petite video avec ma fille Léna à la fête foraine il y a quelques jours.

, ,

GH3 firmware 1.0 nouvelle video dans le parking

Quand j’ai reçu ce firmware 1.0 il y a quelques jours j’ai poussé un petit cri de satisfaction (non ça n’a rien de sexuel) … Ayé le Panasonic GH3 est prêt à être lâché dans la nature … les premières livraisons ne devraient plus tarder …

Comme trop souvent je manque de temps, je me suis pris quelques minutes, pour tourner dans mon parking … la Citroën DS5 garée à côté d’une vieille Renault 6 des années bisextiles et qui n’a pas du bouger du parking depuis l’année de sa construction en 1974 … la lumière blafarde et l’ambiance particulière m’ont donné envie de faire quelques images avec mon nouveau jouet préféré équipé du superbe Leica Sumilux f:1,5 de 25mm petit bijou qui travaille en parfaite harmonie avec la série G … tout comme avant hier j’ai pris mon pied, le boitier est vraiment agréable … par contre je suis tjr aussi intérogatif sur la technologie OLED, l’écran etant un peu trop contraste à mon gout j’ai réussi à le régler un peu mais le viseur ?! rien n’est prévu ? Le picture profile que je me suis fait me parait encore bien dense, dommage qu’on ne puisse pas descendre plus au niveau du contraste … Bref je continue à découvrir ce GH3 et de jours en jours je suis de plus en plus excité … dommage qu’il fasse mauvais ce week end à paris …

GH3 firmware 1.0 Quelques heures après

Après avoir mis à jour le firmware estampillé 1.0 du GH3 que j’ai entre les mains depuis quelques semaines. J’ai réussi à faire quelques image, sans prendre le temps malheureusement de peaufiner mes cadres ni mes réglages. Sa bouge, c’est surex, ça n’a aucune prétention artistique mais j’ai décidé de vous faire découvrir ceux que je croise au quotidien au sein de commune image l’endroit ou j’ai installé mes bureaux depuis 1 an avec les Machineurs et TRACTOfilm.

Première conclusion à chaud, le boitier est plutôt agréable le grip est bon et les boutons tombent assez bien sous les doigts, il y a quelques petits détails qui demandent que je m’habitue notamment une bosse au dessus de la roue de sélection arrière.

Pour l’isntant je suis juste un peu chagriné par la calibration du viseur et du LCD c’est assez mauvais le GH2 est plus fiable de ce côté là je ne sais pas si au final je fais pas une allergie à la technologie Oled … j’ai pas besoin d’une image flateuse dans mon viseur, ni sur le LCD le contraste est too much et le gama étrange ?! J’espere que ce sera corrigé rapidement mais là c’est perturbant. Je trouve aussi qu’on manque de précision pour le point dans le viseur qui est censé être meilleur en terme de définition ? je pige pas …

Sinon comme ça a été dit sur le net il subsiste des petit soucis de moirage, pas super génant pour moi quand à l’aliasing je trouve ça plutot très correct … le codec intra image Qtime H264 à 72mb/s est assez impressionnant et si les images en haute sensibilité ne sont pas aussi lisses que certains l’espérait moi ça me va nickel … Bref il me faudra un moment pour m’habituer à ce nouveau joujou étonnant qui garde les caractéristiques de base de ce qui a fait le succès de son ainé mais en remontant le curseur d’un niveau pour toutes les fonctionnalités. Il me manque encore le peaking qui devrait arriver plus tard par mise à jour de firmware. Le gamma neutre que j’avais réclamé n’est toujours pas à l’affiche … Bref ça avance dans le bon sens mais c’est pas encore tout à fait ça … Néanmoins je trouve que c’est certainement l’un des produits les plus intéressant de l’année le rapport qualité d’image / prix encombrement est tout simplement exceptionnel.

 

 

En conférence au SATIS 2012

Vous pourrez me retrouver au SATIS comme intervenant dans la conférence “Quoi de neuf en prise de vue”
Cette conférence présentera les nouveautés sortis et à venir en 2012, et donnera la parole à
des constructeurs et aux premiers utilisateurs.

ça se passe Salle Thema 1, le 15 novembre / 15h00 – 16h30

L’année 2012 est marquée par l’arrivée sur le marché d’un nombre toujours plus croissant de
caméscopes, caméras, et DSLR. Cette gamme de nouveaux outils vient elle se substituer,
compléter ou cannibaliser le marché existant ? De plus de nouveaux acteurs renforcement leur
position avec des produits qui suscitent l’engouement et le buzz, comment se placent ils dans
l’offre existante.

• 2K, 2.5K, 3K, 4K, 5K, quelle résolution, pour quel usage ?
• Comment gérer ses data sur le tournage ?
• Comment accessoiriser sa caméra ou son DSLR ?
• L’éclairage LED, quelles évolutions pour le cinéma
INFOS PRATIQUES

Le SATIS se déroule du 13 au 15 novembre, Halle Freyssinet / 55 boulevard Vincent Auriol / PARIS 13e

Si vous venez en Métro,

Ligne 6 – arrêts : Quai de la Gare ou Chevaleret
Ligne 14 – arrêt : Bibliothèque François Mitterrand

Informations pratiques pour se rendre sur place http://www.satis-expo.com/site/FR/Infos_pratiques,C1328,I1852.htm?KM_Session=6a54b13a48fd141600d1989d9c62b2ff

Panasonic GH3 en avant première à Lyon le 17 novembre

Salut à tous mes amis et partenaires d’Image Photo Lyon présenteront en avant première mondiale le GH3. Pour ceux qui comme moi n’auraient pas pu se rendre sur le Salon de la photo, ce sera une bonne façon d’approcher la bête. Je ne serais malheureusement pas présent contrairement à ce qui était prévu car je serais à BREST pour remettre un prix au 27eme festival européen du film court.

De mon côté j’attend que Panasonic mette à jour le firmware du prototype que j’ai entre les mains pour vous apporter de nouvelles informations.

à noter que la beta de Lightroom 4.3 annoncée il y a quelques jours permet de traiter les RAW du GH3 … je vais tester ça prochainement.