Articles

ça bouge chez RED !

Hier Jim Jannard nous a fait une petite annonce dont il a le secret.

L’Epic M est disponible immédiatement et quasiment sans délais. Les premières Epic X (accessible via un système de mise à jour pour les pocesseurs de la RED One) seront livrées fin aout, début septembre.

Compte tenu des problématiques liées au cataclysmes au Japon les prix vont bouger en 2012. Pour ma part je continue mes investigations et je suis toujours sous le charme de ce formidable outil qui offre un rapport compacité / qualité d’image hors du commun.

PRODUCT OLD PRICE NEW PRICE
RED ONE M-X $25,000 $25,000
RED ONE Side SSD Module $1,500 $1,500
Mysterium-X upgrade for RED ONE $5,750 $5,750
EPIC-M Package $58,000 $58,000
EPIC-M brain $39,500
EPIC-X Brain $28,000 $35,000**
EPIC PL Ti $2,000 $2,000
BOMB EVF $3,200 $3,200
REAR SSD MODULE $1,500 $1,500
SIDE SSD MODULE $1,500 $1,500
DSMC Side Handle $950 $1,750
MODULE ADAPTOR $300 $300
PRO BATTERY MODULE (QUAD) $1,950
RED Touch LCD 5″ $1,600 $1,950
REDmote $550 $750
Pro I/O Module $2,950 $3,750
Pro Battery Module (Dual) $1,250 $1,450
REDVolt $195
DSMC Travel Charger $125
EPIC-M custom lasercut Pelican case $595

RED Epic M mode HDRx premières impressions

Bon désolé les gars ceux qui attendent mes retours des tests sur le hack du GH2, j’ai trouvé plus passionnant ces jours ci. Faut dire que le même jour sont arrivés la bonne nouvelle de chez Vitaliy et le pélicase garni d’une RED Epic M … Vous m’excuserez donc d’avoir choisi de passer du temps avec le gros jouet plutôt qu’avec le petit.

J’ai déjà fait mumuse avec l’Epic en config « vrai tournage avec personnel qualifié » me fallait aussi passer un peu de temps pour voir si comme ils l’avaient annoncé chez les rouges, que cette caméra avait un « form factor » qui permettait de l’utilser aussi en configuration légère. Alors oui c’est plus lourd qu’un 5D et meme beaucoup plus qu’un GH2 mais ça reste compact, je vais vous montrer une petite photo pour illustrer mon propos … une camera avec ces capacités, qui est capable d’enregistrer un format Raw Compressé en 3:1 en 5120×2700 et faire du 300 images par secondes en 2k qui tiens dans un vulgaire fouretout, c’est tout simplement incroyable. Pourtant elle existe, elle est là.

Une des fonctionnalités les plus attirantes de cette nouvelle RED c’est sans doute son mode HDRx. Le principe est simple la red peut enregistrer jusqu’à 120 images secondes en 5K en ratio 2:40 donc pourquoi ne pas prendre 2 images très rapprochées et faire du bracketing ? … c’est ce qu’ils ont fait et ça marche plutot bien, il est clair qu’on ne peut pas envisager de filmer des mouvements rapides avec ce système car il y a un léger décalage entre les 2 images du bracketing. Le logiciel (gratuit) RedCineX permet de fusioner ces 2 images et de régler le mélange des 2 images. Je me suis amusé à développer les 2 images séparément pour vous montrer tout ça. La bonne nouvelle est que la derniere version de Davinci Resolve 8 qui vient de sortir intègre ce mode directement dans le logiciel. L’ami Thibaut va nous faire des tests prochainement avec toutes ces images pour voir ce qu’on peut en tirer mais ça s’annonce prometteur. Je ne sais pas si les 18 diaphs de latitude annoncés par la communication de chez RED sont là ou pas mais en tout les cas ya du monde, et ça fait plaisir. Je suis encore abasourdi par cette compacité, c’est gros comme un Mamya un peu plus lourd certes mais c’est quand meme un gros délire de ce dire qu’une si petite boite a de telles capacités. Rien ne vous empêche de partir avec une grosse et belle équipe de tournage et je vous recommande vivement un vrai pointeur car en HD c’etait déjà plus difficile de faire le point, en 4K encore plus mais en 5K … ouch !!!

Demain je vais essayer les 300fps en 2K … et Promis je m’occupe du GH2 bientôt …

Epic HDRx Test, Image 2 développée sur les basses lumière

Epic HDRx Test, Image 1 développée sur les Hautes Lumières

Composition des 2 images dans RedCineX

Epic HDRx le résultat du compositing qui peut servir de base à l'étalonnage.

Epic HDRx exemple

Image Photo Lyon, GH2 Toujours en promo et financements !

 

Décidément, chez Image Photo ils proposent des services sympathique, au dela du conseil, et de l’accueil voilà maintenant le financement. Simple facile efficace …

Oui je fais un peu de propagande, mais c’est mes potes et pour une fois qu’une vraie boutique se décarcasse avec de vrais argument pour contrer l’offencive des boutiques en ligne, je pense que ça vaut la peine d’en parler !

Donc après le traditionnel 4x sans frais ils mettent aussi en place du 24x quasi pareil !

Petit exemple concret sur le GH2 avec la Promo en cours … si vous venez de ma part bien entendu …

GH2 + 14-140 : 1299€

252,43€ Comptant

23 X 45,01€ = 1035,23€
+11,36€ Valeur de rachat

= 252,43 + 1035,23 + 11,36 = 

1299,02€


Oui vous avez bien lu ! 2 centimes ça coute !

Alors oui ya un inconvénient majeur, faut bouger, se lever de son fauteuil et ça ne se fait pas en un clic, faut y aller, et en plus prendre le temps de discuter avec des vrais gens, qui en plus on un gros défaut, ce sont des passionnés sympathiques  …

 

Epic M … waou !

Ayé elle est arrivée, je voulais juste le crier a la face du monde oui j’aime l’EPIC M !!! J’en parlerai plus longuement et je connais déjà un peu la bête … mais … Je suis content comme un gosse de 8 ans qui vient d’avoir un merveilleux train électrique à noël … Merci à toi mon ami Jean Philippe sans qui toute cette aventure ne serait pas possible …

Angénieux et Sony vous invitent à St Héand …

Petite invitation sympathique pour les gens de Lyon et des alentours … pourquoi même des courageux qui viennent de plus loin. Sony et Angénieux vous invitent le Jeudi 16 juin à une Formation sur la PMW-F3 le matin et visite de l’usine Angénieux ensuite … je ne serais malheureusement pas là mais c’est assez savoureux non ? Ce sera l’occasion de tester la petite bombe de chez Sony et les superbes zooms Optimo de chez Angénieux.
La formation sera dispensée par le talentueux Thomas Ozoux qui connait fort bien la f3.

Des navettes en bus seront assurées depuis la gare de St Etienne.

Accueil et petit déjeuner à partir de 10h

Formation et visite de l’usine de 10h30 à 17h / déjeuner inclus

N’oubliez pas de réserver au : 0820400020 (cout d’un appel local depuis un fixe)

Sony NEX-FS100

Salut les geeks lumineux, désolé je vous délaisse un peu en ce moment mais je manque cruellement de temps pour vous raconter mes aventures technologiques mais elles sont denses en ce moment.
J’ai eu la chance de poser mes doigt potelés sur la petite soeur de la Sony PMW-F3 qui est délicieusement nommée NEX-FS100 … Je précise au passage qu’il serait grand temps d’arrêter de nous gaver la tête avec ses noms barbares, quand j’entend parler de l’Alexa ou de l’Epic, ou plus encore de la Pénélope, j’y associe beaucoup d’émotion alors si les constructeurs de cameras pouvaient avoir un peu plus d’imagination et de cohérence surtout dans la dénomination de leurs appareils ça serait bien sympa et ça aurait au moins le mérite de nous faire rêver.
J’en ai profité donc pour faire quelques images « behind the scene » sur le dernier jour de tournage du long métrage « En pays cannibale » puisque j’ai pris pars à cette aventure sympathique.
Ma premiere impression est plutôt mitigée, les images sont superbes, le capteur est très bon puisque c’est celui de la F3 mais l’optique qui est la meme que sur la NEX-VG10 me laisse un peu dubitatif, comme je l’avais dit à l’époque, c’est pas digne du tout de la caméra et l’ouverture glissante est vraiment trop glissante ! Quand à la prise en main et l’ergonomie, on frise le grand n’importe quoi, certes il y a la poignée orientable que j’apprécie énormément, héritée des EX1 et EX3, mais le reste ? Comment dire ?
L’idée d’un boitier cubique qu’on puisse accessoiriser a loisir et customiser est plutôt intéressante mais la logique qui a poussé les ingénieurs de chez Sony a faire certains choix me désespère ?! Vont-ils se décider a questionner les utilisateurs un jour ?
Le corps de la camera est une boite toute carrée, c’est déjà discutable mais bon, pourquoi pas. Mais il ya des boutons et des prises partout sans vraiment nous expliquer pourquoi !? Les prises XLR par exemple, une sur le coté une autre sur l’arrière du boitier, pourquoi ?! Si c’est pour faciliter le branchement du micro qui sera fixé sur la camera pour les ambiances c’est devant qu’il fallait la mettre la prise comme au temps des bonnes vieilles cameras d’épaule. Et en proposer 2 derrière avec la possibilité de choisir … Non ?
Quand a la qualité perçue c’est nettement moins rassurant que la concurrente chez Panasonic, l’AF101 m’avait semblé plus costaud. A voir a l’usage mais la finition ne me laisse aucune sensation de robustesse. le viseur / écran LCD est de bonne qualité, l’image est piquée et assez lumineuse. La fixation de la loupe de visée ne supportera sans doute pas les multiples accrochages / décrochages très longtemps par contre les plastiques font un peu cheap. Comme pour l’AF101 je regrette mille fois le positionnement de ce « viseur ». Même si le fait qu’il soit orientable est plutôt bien vu on a besoin d’un viseur qui soit sur le coté du boitier et non sur l’arrière. Quand a la multiplicité des boutons repartis tout autour du boitier c’est un peu too much, yen a partout, devat derriere, dessus, encore heureux qu’il n’y en ait pas dessous ! Il se passe quoi c’est quoi le concept ? on prend un boite et on pose des gommettes dessus tout autour comme à la maternelle ? C’est quand même dommage de ne pas mettre un peu plus de logique dans ces choix. Au final tout le potentiel de cette camera est un peu gâché, c’est bien dommage car encore une fois la qualité de l’image est vraiment au rendez-vous.
Les points super positifs vous l’aurez compris, c’est la qualité du capteur et un traitement de haut niveau. Certes l’enregistrement avchd ne satisfera pas tout le monde mais il est quand même d’une qualité intéressante et suffisante dans de nombreux cas. Toutes nos oeuvres ne finissant pas sur des écrans de 20 mètres de base en DCP 😉 Et encore je pense sincèrement que la qualité technique de l’image d’un film et la valeur esthétique relative de celui ci ne ce juge pas a la qualité de son codec.
Le prochain Astérix en 3D est par exemple tourné en Alexa et ils ont choisi le codec Apple ProRes 4:4:4:4 et si certains vont se poser la question de savoir pourquoi ils n’ont pas choisi le ARRI Raw, sachez que c’est pour des raisons de maturité, de coût (stockage) et de praticité.
Revenons a notre bestiole, une fois encore je précise que je donne mon point de vue qu’il est subjectif et qu’il n’engage que moi. A noter la particularité intéressante d’enregistrer en 1080p50 ce qui est assez sympa pour faire des ralentis à 50%  et risque à terme de devenir un vrai standard.
Cette camera représente une alternative intéressante a un photocam mais l’ergonomie camescope que l’on aimerait pouvoir retrouver sur ce genre d’appareil n’est vraiment pas au rendez-vous et c’est bien dommage.
La qualité du zoom trans-standard proposé en kit ne me convient pas et je pense que le capteur mérite mieux. La compensation électronique des défauts de l’optique est une tendance qui m’agace !
Néanmoins, les adaptateurs permettant de transformer cette monture « E » en ce qu’on veut reste un véritable atout comme pour le micro 4/3. Vous allez pouvoir adapter ce que vous voulez car encore une fois le tirage optique est super court.
Mon conseil : achetez des vieux cailloux nikon, pentax, canon,  minolta, leica  ou autre et faites vous plaisir !!! A vous les beaux flous et autres flairs sexy !
Bien entendu on peut aussi monter un adaptateur PL et la transformer en jolie petite bête a filmer du clip, de la pub et autre court Metrage de fiction.

 

 

Réflexions sur la révolution numérique dans le cinéma.

Longtemps que je me pose des questions sur les futures évolutions de cette petite révolution que nous traversons actuellement nous les faiseurs d’images. J’ai déjà abordé le sujet à droite et à gauche et je me suis dit qu’un petit post rassemblant un peu les idées et les points de vues que je pouvais avoir sur la question pouvait être utile.

Il y a fort longtemps quand je suis sorti de l’école, j’avais déjà un comportement qui pouvait paraître étrange. En 1991, un mec qui était autant passionné par la musique, le son, la vidéo, ou la photographie, ça ne pouvait pas exister et on m’a souvent demandé de choisir, j’en fut incapable.

J’aime créer, et j’aime aussi les technologies associées à ces créations. Aujourd’hui a l’heure ou les contenus réalisés avec des Photocam ont envahi les écrans qu’ils soient grand  ou petits (même thalassa sur France 3 est tourné en DSLR) je pense que nous n’aurons plus besoin de choisir. Photographe, vidéase, cinéaste ? Peu importe, la génération qui arrive s’en fout royalement, il passent autant de temps à filmer qu’a photographier avec le même plaisir.

L’accessibilité à l’outil ne dispense pas le talent et le travail, mais cette démocratisation redistribue les cartes et les clivages liés au porte monnaie n’ont plus lieu d’exister, on peut venir d’un « milieu défavorisé » et faire du cinéma. On peut  acquérir à moindre frais des outils performants. Désormais seul le talent et le travail fera la différence.

Les constructeurs comme RED ou plus récemment, Canon ont créé des outils qui a bouleversé la donne, nous assistons à une réelle re-distribution des cartes dans le petit monde de la prise de vue. Non seulement il rassemblent photographes, vidéastes et cinéastes, mais en plus ces outils sont devenus presque accessibles, une vraie belle camera 35mm coute encore plus de 300k€ les optiques, une série de prime c’est 140k€ pour avoir de la belle qualité. Aujourd’hui une Alexa coûte 45k€ une RED One MX 25k$ Une Sony F3 15k€ une AF101 tout comme un Canon 1dMkIV et un  GH2 849€ … tous ces outils permettent de tourner des images d’une qualité encore inaccessible il y a peu de temps et cette qualité est largement suffisante pour  être projetée en salle. Certes ce n’est pas tout de la même qualité mais le fossé se resserre.

Basé sur la même révolution, celle du numérique, l’accès a la salle se démocratise grâce au numérique, le fameux fichier DCP (Digital Cinéma Package) qui va a terme remplacer la pellicule dans les salles est un formidable outil. La ou il fallait trouver pas loin de 10000€ pour une copie 35mm pour un court métrage, il en faut 10x moins en numérique.

Je ne cherche pas à faire du mal à ceux qui aiment la pellicule, je l’aime aussi et a mon avis autant elle perdurera encore de façon marginale pour la prise de vue pour les productions qui auront envie de se démarquer par son esthétisme. Autant en tant que support de diffusion, on ne peut que constater le déclin. Oui la pelloche comme on l’appelle est encore supérieure aux caméras cinéma numérique, mais pour combien de temps encore ? Si on regarde le petit monde de la photographie qui a entamé sa révolution numérique bien avant cette du cinéma on peut aisément se projeter. Mais revenons à la diffusion, il y a 9 ans (2002) la norme DCI est sortie des cartons du consortium portant le même nom, début 2009 il y avait moins de 300 écrans numériques sur le parc de 5400 écrans en France. Nous aurons atteint les 2000 écrans à la fin du premier trimestre. En 2006 les gros multiplexe des grands groupes d’exploitants faisaient de la place dans leurs cabines de projection aujourd’hui c’est les projecteurs 35mm qui s’en vont des mêmes cabines.

Là ou le bas blesse c’est qu’il n’y a plus de réel fossé technologique entre le cinéma et la télévision, la haute définition est devenue un standard et ses normes techniques sont suffisamment proches de celle du cinéma. Entre HD et 2K seuls quelques pixels séparent les 2 mondes. Un bon lecteur bluray, un bon projecteur home cinéma HD et on se retrouve à avoir une meilleure qualité à la maison que dans certaines petites salles de cinéma. C’est à mon avis par le 4K que le cinéma créera la distance qualitative qui le séparera de la HD et donc de la télévision (si on met de côté la 3D mais c’est un autre débat). Le parc de projecteur installé est en grande partie « upgradable » avec les nouvelles puces DLP 4K.

Depuis 3 ans maintenant les Machineurs, se sont positionnés sur le DCP, la route est encore longue car nous n’avons pas l’antériorité ni reconnaissance en tant que laboratoire. Certains on tenté l’aventure du DCP Machineurs et nous ont fait confiance en rentrant par la petite porte, publicités, bandes annonces, courts métrages etc. Depuis, nous avons encodé plusieurs DCP de long métrage et la qualité de notre travail a satisfait plusieurs producteurs et distributeurs qui apprécient le rapport qualité prix mais aussi la complémentarité de l’offre avec Cinego qui gère les KDM et Filmor qui s’occupe de la duplication et de l’acheminement des copies (matériel ou immatériel)

http://vimeo.com/20430474

2011 est plus que jamais l’année de la numérisation du cinéma.

ARRI Alexa VS Red One Mx … suite …

La suite tant attendue du test comparatif réalisé à Etretat en compagnie de Matthieu Misiraca à la photo se passe sur Camera-forum à cette adresse, vous êtes invités à voter pour votre image préférée.

http://www.camera-forum.fr/index.php?/topic/6846-suite-du-test-alexa-vs-red-mx/

un estrait du post de Matthieu qui est directeur photo et qui a fait l’image de ce projet :

« En compagnie d’Emmanuel Pampuri, Thibaut Petillon, Michael Lagerwey, Armel Nknuidji et moi même nous avons regardé différentes images des deux cameras sur le Dav vinci Resolve

Personnellement les deux cameras se valent parfaitement c’est vraiment au poil de c… qu’on y trouve une différence à tel point qu’on savait plus quoi était quoi … Le piqué (details) des deux camera sont identiques « 

Mon point de vue personnel sur la question est que ARRI a travaillé dans le sens du poil de l’évolution tout en tenant compte du passé. Notre inconscient collectif, nos goûts sont forgés par plus d’un siècle d’image argentique, c’est ce qui fait que la plupart d’entre nous préfèreront le rendu « doux et cinématographique » de l’Alexa.

Pour ma part je préfère la RED pour 2 choses, la définition, ça me plait mais aussi la sensation de plus de modelé, plus de profondeur, plus de relief. L’image de l’Alexa a un je ne sais quoi de trop « aplat » c’est peut être comme le dit Matthieu lié au Log C qui écrase un peu trop la dynamique et et du coup on perdrait un poil dans les lumières intermédiaire. On aura sans doute un tout autre rendu quand on pourra travailler avec le fameux ARRI Raw.

En prime, le vrai making of signé Olivier Heraud

Cineroid, le viseur HDMI malin.

Une bien bonne nouvelle, le viseur HDMI qui a été annoncé
le mois dernier sera distribué en France par CARTONI et figure en bonne place parmi
un catalogue déjà riche de produits assez malin. C’est donc un
dispositif de visée de 3,2 pouces qui se branche sur le port HDMI
qui associe un écran et une loupe façon Z-Finder. Quelques astuces
sont à noter, une fonction « pixel to pixel » permettant de faire un
zoom pour affiner la mise au point. Un mode de surlignage rouge
aussi pour l’assistance à la mise au point et un Zebra luminance ou
Chrominance. Il existe un modèle avec une fonction de boucle du
HDMI (in + out) permettant de brancher un autre moniteur. Il est
compatible du 480 au 1080 i ou p. La résolution est de
800×480. Il est complètement orientable. Côté batteries,
dommage qu’il n’aient pas emprunté la bonne idée de Small HD dont je vous avait parlé lors
d’un post en direct (presque) du NAB. Chez Small HD vous choisissez
votre « monture batterie » en fonction de la marque que vous utilisez
pour votre boitier, ce qui au delà de la qualité de leurs écrans
est un argument vraiment sympa. J’espère pouvoir tester rapidement
cet accessoire qui s’annonce fort prometteur. Ah, j’oubliais le prix : 649€ ht

AATON Penelope ∆ … Camera D-Cinema Made In France

Pour ceux qui seraient plus à l’affut de matériel pro, plus haut de gamme, voici des informations qui devraient vous plaire si vous n’êtes pas déjà au courant.

Je pensais avoir perdu ce petit bout de film car j’avais égaré la carte SD sur lequel il se trouvait, tourné à l’arraché à la cloture du NAB 2010 en avril dernier, même si ces informations ne sont pas de la première fraicheur, je pense que ça intéressera du monde.

Si vous ne connaissez pas AATON, c’est un fabricant français, fleuron de notre industrie dont nous pouvons être fier, non seulement ils fabriquent parmi les meilleures caméra cinéma au monde mais en plus ils n’arrêtent pas d’innover. AATON est comme Angénieux, une marque plus connue à Hollywood et à Bollywood que dans leur Pays d’origine.

Vous avez peut être entendu parler du Cantar qui est un enregistreur audio numérique multipiste haut de gamme dédié a l’enregistrement du son pour le cinéma.

L’AATON K est un imageur 35mm cinéma qui permet le retour sur support film d’après des fichiers numérique avec une précision incomparable (4K).

Chez AATON on sait marier avec un certain talent tradition et modernité, c’est en tout les cas ce qui ressort de leurs travaux.

Jean Pierre Beauviala qui est le fondateur de cette société est un personnage a qui l’on doit beaucoup d’inventions qui ont marqué le monde de l’image, le moteur à quartz, la camera paluche, les « 3 perfo » sur le film 35 mm etc. (Wikipedia)

La Penelope est une caméra qui est déjà sortie il y a bientôt 2 ans dans sa version 35mm, c’est une des caméras film les plus modernes du marché. Depuis quelques années on sait que ce projet de camera recevra un dos numérique qui se greffera à la place du traditionnel magasin 35mm. La camera devrait enregistrer au moins du 4k en DPX sur des enregistreurs composés de disques SSD montés en RAID 0. Par ailleurs elle enregistrera des proxy pour le montage en DNX HD Avid et peut etre même dans d’autres codec comme le ProRes (à confirmer)