Articles

Les performance du capteur du GH1 sur DxOMark.

Petit article intéressant de chez DxO, les résultat concernent le capteur du GH1 et comble du comble, ils se permettent de le comparer en terme de dynamique et de sensibilité a celui du 7D. Pas besoin d’avoir un excellent niveau d’anglais pour lire les 2 derniers graphiques.

ça se passe ici : http://www.dxomark.com/index.php/eng/DxOMark-Sensor/DxOMark-reviews/DxOMark-review-for-the-Panasonic-Lumix-DMC-GH1

Lyon sous la neige, le film …

hier les photos aujourd’hui le film. Petite ballade sous la neige avec le GH1.



GH1 et photos sous la neige

Comment je le kiffe mon GH1 Rouge, vous n’imaginez même pas. Cette après midi ballade sous la neige. Il fait tout blanc à Lyon comme un peu partout en france. La lumière sous la neige est particulière, très diffuse. Je me suis amusé à faire des photos au ratio 4/3 ce que je détestait par dessus tout. Ce format proche du carré ne veut rien dire le rapport des cadres d’images photo est majoritairement 3/2. Bref, j’ai à ma disposition un K7 pentax, un Canon 7D, ben non, aujourd’hui il faisait froit et je voulais sortir léger, alors j’ai pris le GH1 rouge (ça va plus vite) et le 20mm f:1,7 … planqué dans la poche de mon anorak bien au chaud, je ne le sortait que quelques secondes sous les flocons pour prendre les images. J’adore ce jouet, c’est mon préféré. Ce n’est certainement pas le meilleur face à mes 2 autres boitiers plus orientés expert. Mais en rentrant, j’ai pu développer mes raw sous la beta de LightRoom 3 … super logiciel, tant pis pour apple et pour apperture qui me gonflent à s’endormir comme ils le font. Le résultat en image en dessous. le film sous peu, et oui, parce que j’ai aussi filmé 😉

Prohom Live @ Marché gare / Lyon Dec 2009 – “Ca oublie d’aimer” premier titre

Comme je vous l’avait évoqué dans un post précédent, voici le premier titre live issu du concert de Prohom et de ses invités (Laisy Daisy, Aston Vila, Fake Odity etc.) filmé au marché gare à Lyon en décembre 2009.

j’ai choisi ce titre car je l’aime beaucoup, c’est le premier tube de mister Prohom, et surtout car il était très dificile à filmer. La lumière était totalement géniale mais complètement infilmable. Le GF1 est un peu à la traine, du à l’impossibilité de réglages manuels à 100% et de son codec AVCHD Lite.Les gros écarts de lumière, allant de la pénombre au flash violent. Les focales utilisées pour ce tournage sont le GF1 avait un 20mm f:1,7 Pancake Panasonic. Et pour le reste un petit 14/45 panasonic, 85 PC Nikkor, 50 mm f:1,2 Canon, 28mm f:2,8 Minolta …
Prises de vues
4 Panasonic Lumix GH1
1 Panasonic Lumix GF1

Prise de Son : 4 pistes Zoom H4N (sortie de console de msieu LaFraise + ambiance)

Prises de vues
Arnaud Hauteroche
Loïc Paillard
Hérik Meyer
Emmanuel Pampuri

Réalisation & Montage
Emmanuel Pampuri

Tourné en 720p50 (sauf pour le GF1 en 720p25)
Synchronisé avec PluralEyes
Montage sur Final Cut pro 7 en ProRes HQ 720p50
Traitement Colorimétrique dans Color
Compression dans Compressor

Hérik Meyer nous fait un petit film au GH1 de Lyon sous la neige

Hérik fait partie du “G Maniaks Fan Squad” … Pocesseur d’un GH1 depuis longtemps nous nous sommes rencontré via le net pour découvrir ensuite que nous avions des amis en comun. Technicien polyvalent et et artiste talentueux, il fait partie de cette génération de Talents qui préfigurent d’une nouvelle ère. Il a digéré la technique et n’a pas peur de s’aventurer sur les terrains de la prise de vue à la post-production. Son univers est très sympathique et la qualité de ces films excellente. Depuis quelques jours il neige un peu partout en france. L’occasion pour Hérik de nous faire partager quelques prises de vues sympathiques de notre jolie ville sous les flocons.

Je vous invite a aller voir sa page VIMEO

En attendant on a commencé à parler de l’utilisation du GH1 dans des conditions un peu limites comme le froid et la neige en particulier ce matin sur FaceBook. Du coup l’idée est venue de donner quelques conseils.

à ma connaissance il n’existe pas de house de protection pour le GH1 mais on peut utiliser des modèles assez standards pour les autres réflex. Ou encore un sac étanche comme ça
http://www.camerasunderwater.co.uk/ewa_marine/slr/housings.html#ua

Les conseils basiques sont :

Conserver les batteries au chaud dans une poche près du corp car elles se vident plus vite en basse température.
protèger son appareil entre chaque prise de vue et glissez le aussi au chaud sous votre manteau.

Hérik précise qu’en plus des précautions habituelles liées au tournages dans le grand froid :

“Moi je rajouterai qu’il faut surtout laisser l’appareil remonter doucement en température dans sa sacoche lorsque que l’on passe du froid au chaud sinon attention à la condensation.”

Prohom Live 4 GH1 + 1 GF1 … Work In Progress

Ce soir j’ai tourné avec 3 autres “G Maniacs Guys” un concert de Philippe Prohom.
Arnaud, Hérik, Loïc sont venus me prêter main forte pour une première captation “multi GH1” une première pour moi. Il est 00H44, je suis en train de sauvegarder mes cartes mémoire. Je suis assez excité par les premières images qu’on a pu tourner ce soir. Chacun est venu avec son matériel, Arnaud et Loïc avec leurs “vieux” Canon FD, dont un 85mm f:1,4 et un 50 mm F:1,2, Hérik lui a des Minolta du même genre et ma pomme avec un Pentax 50 mm f:1,4 et un PC Nikkor 85mm f:2,8 à bascule et décentrement.

Le petit GF1 etait positionné sur pied en fixe face à la scène équipé du superbe PanCake 20mm F:1,7. On a tout tourné en 720p je verrais comme ça les différences entre les 2 codecs à la même résolution.

Nous avons enregistré 4 pistes sur le Zoom H4n, une sortie de console stéréo et une prise ambiance avec les micros.
Le concert était une petite merveille puisque Prohom avait invité Fake Odity, Buridane, Billie, Aston Villa, Laisy Daisy … un joli moment.
Première impression, tourner avec le GH1 pendant plus de 2h c’est quasiment aussi fatigant que de tourner avec une grosse camera. Par contre ce qu’on a vu dans nos viseurs etait souvent carement magique. j’ai hate de monter.
Si ça fonctionne et que le résultat est à la hauteur de mes espérances, ya de grandes chances qu’on continue sur d’autres artistes.
La suite en image dès que j’aurais quelques petits bouts de montage à présenter.
Je rajouterai de l’info au fur et a mesure de l’evolution de l’expérience.

Premier edit :
Les images du GF1 sont moins définies que celles du GH1 et surtout plus bruitées dans certaines zones d’ombre.
Je pensais que ça allait être plus “mélangeable” … Zut

Pour ceux qui avaient loupé, le dernier clip que j’ai réalisé pour Prohom .. un bon petit délire, tourné à l’époque en 1/2 journée avec une Panasonic HVX200.

,

GH1 nu ça y est ! 799€ si vous appelez de ma part …

C’est aujourd’hui que devrait sortir le GH1 en version “boitier nu” …le prix public est de 899 € ttc

Promotion du GH1 nu à 799 chez Photo Lyon Numérique si vous venez de ma part

Mais,  pour les petits veinards que vous êtes, en partenariat avec le Groupe Image et en particulier la boutique de Lyon (Photo Lyon Numérique) … demander Richard et dites que vous venez de ma part … vous aurez droit au prix promo de 799 € ttc

Photo Lyon Numérique

55 place de la République 69002 LYON

Tel : 04 78 42 15 55

Même si vous n’êtes pas sur Lyon, Richard vous trouvera une solution avec les autres boutiques du groupe image photo.

Banzaï !

“Flux” quelques explications

Bonjour, j’ai eu beaucoup de retours sur mon film “Flux” et je voulais expliquer quelques petites choses.

“Flux” est un film de commande, j’appelle ça un “court métrage communicant”.
C’est YN productions, Gérard Pélisson qui est venu me chercher pour réaliser ce film. Au début ce devait être un simple film de communication institutionnelle. J’ai proposé au Sytral qui est l’organisme qui gère les TCL (Transports en Commun Lyonnais) un tout autre film. Je suis tombé sur un service de communication et un président intelligent qui ont validé mon idée basée sur le fait de raconter une histoire, une sorte de mini film choral focalisé sur les usagers et non sur les infrastructures techniques. Je dois les remercier et remercier aussi mon producteur qui ont su me faire confiance et me donner carte blanche.

Le choix de tourner léger c’est imposé par des problématiques de logistique, pour réduire les temps de trajets, nous avons
monté une équipe qui ne se déplaçait qu’avec les transports en commun. Régie minimum embarquée dans un sac à dos, pied ultra légers type “GorillaPod” pour se fixer sur les rambardes et les poignées dans les métros. Maquilleuse équipée d’une simple trousse de maquillage et qui faisait aussi la comédienne, tout le monde (sauf moi) faisait partie du film et des figurants. Tourner avec le GH1 m’a aussi permis de faire des économies non négligeable et j’ai pu ainsi avoir tous mes figurants / comédiens et disposer du temps necessaire pour faire mon film. Au final les plans Hélicoptère ne sont pas indispensables au film mais j’ai aimé les faire pour le 2eme film car le Stytral m’a commandé une version institutionnelle quand même qui présente le réseau TCL et ses évolutions futures.

Les photos du tournage sont ici

http://www.hauteroche.com/flux/

Pour ceux qui ont loupé la présentation du film voici plusieurs adresses pour le voir

Sur vimeo (excellente qualité en mode 720p mais un peu lourd pour les vieux ordis et les connections trops lentes)

ici : http://vimeo.com/7602370

Sur YouTube, la qualité est moins bonne mais la plateforme de diffusion s’adapte plus facilement.

ici :

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=La_7HNRADIE]

Prise de son avec les réflex video ?

Hé oui c’est un problème. Quelle que soit la marque il n’y a rien de génial, les Canon et le Lumix GH1 sont équipés de prises minijack mais imposible de voir le niveau, ni même de le contrôler.

A part utilsier le firmware alternatif “magic lantern” sur le 5D qui propose des vu-metres, rien n’est vraiment efficace. Pire encore la qualité des convertisseur est tellement médiocre que tout le monde est unanime . Donc même si vous greffez un bon micro sur votre appareil le son à cause du gain automatique et des convertisseurs médiocres ne sera pas vraiment utilisable pour une utilisation professionnelle. Le firmware alternatif open source Magic Lantern que je n’ai pas pu tester pour le moment propose de désactiver le gain auto, ce qui permet d’avoir à priori moins de bruit. Magic lantern

Je n’ai pas fait très original après avoir zieuté chez Sony, Tascam ou Edirol pour un enregistreur autonome, j’ai jeté mon dévolu sur le ZOOM H4N.

Enregistreur 4 piste autonome Ce petit boitier a la particularité d’enregistrer 2 ou 4 piste en simultané avec une qualité assez bluffante. Il possède des entrées Jack ou XLR et peut enregitrer simultanément une ambiance avec son couple de micro stéréo et une voix en simultané via un micro cravate par exemple. Il est équipé d’un pas de vis qui lui permet de prendre place sur une griffe porte accessoire.

Une astuce préconisé sur pas mal de site anglophones propose de relier la sortie minijack dans l’entrée du boitier reflex video. J’en propose une autre : il s’agit de lancer le rec sur l’enregistreur Zoom en premier,  et de filmer le timecode de l’écran avec votre HD-SLR préféré pendant quelques secondes au début de chaque prise. Une fois en montage avec final cut pro par exemple vous pouvez utiliser un timecode auxiliaire correspondant à celui du TC enregistré à l’image. et ensuite de faire une synchro … c’est assez simple et très efficace.

J’essayerai de faire un petit tuto en vidéo pour expliquer tout ça.Pour ceux qui se contenteraient d’une prise de son à gain automatique, on peut compenser par un bon micro. Un modèle semble faire l’unnanimité c’est un “RODE” le fameux VideoMic qui existe en 2 versions mono ou stéréo. La version mono est très directionnelle et convient parfaitement à la prise de son pour des interviews avec une personne proche de l’appareil pendant la prise. La qualité sur un 5D par exemple est très bonne, l’incontournable Philip Bloom en équipe très souvent ses boitiers Canon. Ce micro est un accessoire accessible, vous le trouverez pour un prix aux alentours de 100€ chez les bons marchands. Je vous conseille “Le Marchand de Sons” boutique amie, efficace, sérieuse et aux prix compétitifs.

Pourquoi je préfère le GH1 ?

Parce que !

Le GH1 est mon chouchou depuis le début. Pourquoi ?

J’ai eu la chance de tester tout ce qui se fait sur le marché … J’ai préféré le GH1 parce que j’ai déjà d’autres caméras plus volumineuses et que je cherchais une mini camera performante … Gérant d’une société qui propose du matériel de tournage à la location comme la petite P2, la déjà ancienne HVX200 panasonic ou encore la superbe RED One, j’avais au début tout misé sur le 5D mkII … mais voilà, comme je l’ai déjà dit c’est un boitier impossible à utiliser tel quel. Sans un pied, impossible de cadrer correctement à bout de bras avec le LCD … il existe des loupes qui se greffent sur le Viseur, mais c’est quand même pas donné et pas forcément pratique. L’autre étape qui m’a refroidi c’est la postprod. Etant très exigeant, vu que chez les Machineurs on vend aussi de l’étalonnage, je ne pouvait envisager de rester dans le codec de base des Canon. Hors, pour pouvoir exploiter correctement les fichiers il faut les transcoder dans un codec plus souple à utiliser et surtout moins destructif en postprod. La phase d’import et de transformation de code doit se faire par une conversion dans Compressor ou par MpegStreamClip par exemple. C’est fastidieux !

Le GH1 propose une ergonomie qui n’est pas parfaite mais qui le rend utilisable directement à la sortie de la boite l’oeil rivé dans le superbe viseur électronique. Ou par le biais du LCD orientable. C’est un plus non négligeable. Autre chose importante le GH1 est le seul appareil qui a un Autofocus efficace en vidéo par détection de contraste. On peut dans le cas ou on utilise un steadycam par exemple quasiment faire confiance a l’autofocus. Un des critères qui on fait que je me suis intéressé à cet appareil c’est son ouverture sur le monde exérieur, au niveau des optiques. Ayant toute une panoplie d’optiques Nikon et Pentax, à l’aide de superbes bagues Novoflex j’ai pu adapter des jolis cailloux et profiter ainsi de mon 50mm f:1,4 qui offre de très jolis flous à pleine ouverture.

GH1 sur le tournage de "flux"

Pour revenir sur la postproduction, le codec AVCHD est entièrement géré dans mon logiciel préféré, Final Cut Pro. La fonction “lister et transférer” permet de dérusher de façon précise, de donner des noms de clips, de n’importer que les parties intéressantes en utilisant des point d’entrée et de sortie, mais aussi de rajouter des métadonnées pour l’indexation. Et comble du luxe, le tout s’effectue en tache de fond !

Alors oui, le codec du GH1 est un poil moins bon que celui des Canon … mais je trouve que le jeu n’en vaut pas la chandelle. Je préfère sacrifier un peu de la qualité d’image sur l’hotel de l’ergonomie.

Le 7D est arrivé dans ma besace je vais pouvoir le tester plus en profondeur … mais je pense que la route est longue pour arriver à me combler comme le fait le GH1.

Certains vont sans doute critiquer le fait que le GH1 ne fait pas assez “pro” et ils ont raison. Cela n’enlève rien à la qualité de ces images mais il est clair que si Panasonic décide de sortir une version plus “pro” avec quelques améliorations j’en serais ravi.En vrac, si tu m’écoute msieu l’ingénieur en chef, responsable du développement de chez Panasonic, pense à nous faire :

  1. Un boitier plus costaud, avec un vrai revêtement pourquoi pas tropicalisé et avec un meilleur grip
  2. Une sortie HDMI active a la prise de vue !
  3. Un gain manuel pour le son avec une prise un peu plus standard et un vu-metre
  4. Un débit plus élevé sur L’AVCHD (au moins 24mb comme sur les caméscopes)
  5. Un zoom trans-standard avec une ouverture constante à F:2,8 du genre 12/40 mm