Articles

Final Cut Pro X … premières impressions

A peine quelques heures après le téléchargement de FCPX je voulais déjà faire quelques commentaire. Final Cut Pro X est bien né, mais il est quand même incomplet. Ceux qui pensaient pouvoir switcher directement de FCP7 vont avoir de drôles de surprises, pour l’instant dans une utilisation professionnelle : abstenez vous !

Cette évolution n’en est pas une, c’est un produit en rupture totale. Même si vous avez fait un peu mumuse avec iMovie dans sa dernière mouture vous serez sans aucun doute largué à l’ouverture de la nouvelle version.

Je n’ai pas encore tout parcouru mais je voulais tester les capacités de traitement « natif » des différents codecs et voir comment ça se passait avec les codecs si compliqués qui nécessitaient des importations avec transformation en ProRes dans la précédente mouture comme le H264 .mov issu des Canon EOS ou encore l’AVCHD.

Premièrement, l’AVCHD est géré comme une camera on monte la carte, l’image disque directement dans le logiciel (a noter la grosse intégration de l’image disque) alors que les .mov des Canon sont à importer directement comme fichiers c’est un peu dommage. Ne vous amusez donc pas à essayer d’importer les .MTS directement le lien avec les metadonnées doit être encore essentiel (Première y arrive pourtant), marche pô. Côté R3D pour le moment je n’ai rien réussi à en faire en natif. Par contre nos photocams préférés sont plutôt bien lotis. J’ai testé, 5D MKII, 7D, 60 côté Canon et GH2 / GH2 /GF2 + AF101 côté Panasonic pas de problèmes. Pas de problèmes non plus avec le 1080p50 de la nouvelle Sony FS100. Par contre en ce moment je fait mumuse avec le microscopique HV9X de chez Sony qui est bougrement étonnant mais FCPX ne réagis pas super bien pour le moment sur le 1080p50 AVCHD de ce petit compact.

A noter qu’à la suite de l’installation vous pourrez directement via la mise à jour de logiciels (comme pour motion) installer en tout environ 2go de contenus supplémentaire et des mises à jours des codecs pour QuickTime :

Cette mise à jour comprend les codecs vidéo suivants utilisés par les applications liées à QuickTime :

  • Apple Intermediate Codec
  • Apple ProRes
  • AVC-Intra
  • DVCPRO HD
  • HDV
  • XDCAM HD / EX / HD422
  • MPEG IMX
  • Uncompressed 4:2:2

Cette mise à jour est recommandée pour tous les utilisateurs de Final Cut Pro X, Motion 5 et Compressor 4.

La deuxieme mise à jour rajoute du contenu

Cette mise à jour intègre le contenu ci-dessous à utiliser dans Final Cut Pro X :

  • Effets sonores : plus de 1300 effets sonores libres de droits installés dans le navigateur audio de Final Cut Pro X.
  • Préréglages d’effets audio : préréglages d’effets supplémentaires pour le module externe Space Designer.

Cette mise à jour est recommandée pour tous les utilisateurs de Final Cut Pro X.

idem pour Motion :

Cette mise à jour intègre le contenu ci-dessous à utiliser dans Motion 5 :

  • Modèles Motion : une gamme de modèles conçus par des professionnels et personnalisables.
  • Contenu de bibliothèque Motion : graphiques vectoriels animés, arrières-plans, données relatives aux modèles, projets Motion d’exemple et images statiques libres de droits d’auteur.
  • Contenu mulimédia Motion d’exemple : plans et images à utiliser avec les exemples et les tutoriels de l’Aide Motion.

Cette mise à jour est recommandée pour tous les utilisateurs de Motion 5.

Je suis bluffé par l’interface je pense que ça va glisser tout seul, il faut ré-apprendre, accepter de repartir de non pas de zéro mais faire un pas en arrière, se dire que le changement ça a du bon. En tout les cas c’est réactif, fluide, intuitif et parfois déroutant. Petit message personnel : FCPX c’est un peu comme le web 2.0 faudra attendre avant qu’on retrouve tous nos petits, certaines choses sont agaçantes certes mais laissons leur le temps d’évoluer. Malheureusement je rejoint ceux qui pensent qu’une boite qui annonce 60 Milliard de $ de cash n’ai pas souhaité utile de garder quelques traces de l’ADN de FCP pour qu’on conserve au moins la rétro-compatibilité et les bases qu’on apprécie. Exit les sorties sur bande, les numérisations idem.

Les grands absents sont sans aucun doute l’OMF et la gestion du Hardware dédié aux entrées sorties. Cependant la plateforme est forcement ouverte sur les développements tiers puisque FXFactory est déjà compatible. Automaticduck propose déjà un système pour récupérer vos projets dans ProTools .

En guise de première conclusion après seulement quelques minutes d’utilisation je dirais que pour ceux qui bossent au quotidien n’espérez pas switcher directement ce serait une grossière erreur. Pour tous ceux qui sont dans le 100% Tapeless sur des petites prods autonomes par contre ya pas grand chose à perdre. De mon côté j’espère avoir un peu de temps pour creuser plus profond, je suis très intrigué en ce qui concerne les fonctionnalités de synchronisation par l’audio, si ya ça devrait y avoir un monde montage multicamera, les fonctionnalités de synchronisation par le son façon plural eyes doivent bien servir à qq chose non ?

Par contre aucun hardware de tierce partie n’est actuellement supporté. Quand on lit le manuel des drivers beta de chez AJA on est mort de rire. ça gronde, les pros sont déçus, j’espere juste que la réaction sera a la hauteur et que d’ici quelques mois les options qui nous manquent seront rajoutés.

Je vous conseille de vous documenter chez les YAKs ils sont à fond et les nouveaux articles pleuvent en ce moment sur ce sujet brulant. Je ne manquerai pas de vous communiquer mon feedback au fur et à mesure …

Final Cut Pro X, après avoir révolutionné le montage non linéaire, Apple révolutionne sa révolution ;-)


Oui il est un peu pompier, mon titre mais c’est un tour de force auquel je viens d’assister.
Je me rappelle de 1999 a l’époque on n’avait le droit qu’a Avid Media Composer, LightWorks, Video Sphère, Edit et tout un tas de softs plus ou moins aboutis et plus ou moins intéressant.
Je me souvient de cette époque ou un des cadres d’une grande entreprise depuis disparue m’avait dit ces mots : Final cut ? Mais ça marchera jamais ce truc … La boite s’appelait Perfect … RIP …

Depuis c’est le succès que l’on connais avec plus de 2 millions d’utilisateurs enregistrés, et l’euphorique période ou début à laissé la place à une période de doute. C’est dur depuis un an pour beaucoup de monde, certains résistent d’autres ont succombé au charme de la concurrence, les performances d’Avid MC 5 ou Première Pro CS 5 ont convaincu certains de mes camarades de changer de camp. Las de ne voir rien arriver de satisfaisant sous le pommier. De mon côté même si le doute m’habitait, je préférais garder confiance, miser sur le fait qu’on abandonne pas sur le bord de la route 2 millions d’utilisateurs officiellement enregistré (ce qui veut dire qu’on est au moins 3x plus en content ceux qui ne veulent pas acheter leur licence !) Je me disais aussi qu’apple ne pouvait pas décevoir cette communauté et que s’ils prenaient autant de temps c’est que ça en valait la peine.
Le premier Final Cut Pro en 1999 a été un évènement majeur dans ma carrière car c’était l’aboutissement d’une quête, celle de l’autonomie technique qui me permettait de consacrer plus de temps à la création.
C’est cette petite révolution qui est aussi en train de ce passer avec les DSLR et toute ces petites caméras qui nous plaisent temps. C’est la même chose en terme de « philosophie ».

La soirée de ce soir était attendue, certains grinçaient des dents et c’étaient déjà fait une raison, d’autre piétinaient, trépignaient d’impatience. Je suis resté enthousiaste et confiant. Confiant dans la tradition de cette société qui a pour habitude de faire avancer les chose et de tout miser sur l’innovation. Présenter ça le soir du supermeet déjà, il fallait avoir une belle paire de coucougnettes car a la moindre faiblesse le public aurait sorti les tomates pourries (j’en avait emmené plein). Bref il fallait qu’ils aient vraiment confiance en ce qu’ils allaient annoncer, et je peux vous dire que j’ai pas été déçu. Même si je suis lucide et que ce n’est qu’une démonstration. On sait très bien que la réalité est souvent tout autre chose, j’ai été tout simplement ébloui.
Je faisait la comparaison avec l’iPhone, apple réinvente le téléphone et transforme nos habitudes, donne le la à tout une horde de constructeurs qui ne font de décliner le concept. Je vais me faire critiquer mais tant pis, après avoir démocratisé le montage virtuel et bouffé de grosses parts de marché, Apple réinvente le montage, oui le montage, non pas simplement l’outil de montage mais la façon de monter et l’avènement de ce nouvel outil aura forcément des conséquences sur nos métiers et j’irais même plus loin c’est ce genre d’outil qui crée des mutations professionnelles.
Au final toutes les interfaces de montage non linéaire sont quasiment identique et les fonctionnalité aussi.
Après nous avoir conforté sur le fait que toute la technologie mise en oeuvre dans Mac Os X Snow Leopard sera belle et bien utilisée (64 bits, core audio, core video, core animation, grand central etc.) c’est l’interface et les fonctionnalités de montage pur qui sont bouleversés. C’est con à dire mais j’en ai eu une petite émotion, je l’assume totalement le boulot qui a été fait est tout simplement énorme.

Alors oui on a plein de questions en tête après avoir vu une telle démo : du genre c’est bien joli tout ça mais comment on sort ? ou encore Motion, ça devient quoi ? Color is dead … realy ? et mes compressions ?

Plutôt que de rentrer dans les détails technique et vu que mon ami Jean Philippe nous a concocter un petit article sur tout ce qu’il a vu et entendu ce soir à ce niveau là je vous envoie sur l’excellent article qu’il a rédigé www.atreid.com

Merci encore à tous ceux qui se sont levé et qui nous sont suivi avec les Yaks / FCP BE et FCP MTL.
Plus qu’un long discours et meme si j’en ai raconté pas mal, je vous invite à regarder la vidéo que j’ai enregistré l’intégralité ou presque de la présentation sera disponible dans quelques heures.
Je vais découper ça en 2 parties et profiter de la rapidité de l’internet américain pour vous uploader tout ça

La première partie dure 24 minutes c’est la présentation des fonctionnalité du logiciel, la 2eme a peut près pareil, elle arrivera par la suite. Vous excuserez la médiocrité de la chose mais c’est pas facile de twitter d’une main et de filmer de l’autre tout ça avec un simple monopode coincé avec la canne de ma valise à roulette.
En direct live de Las Vegas, je vous salue les geeks …

La video sera normalement lisible vers midi heure française. La deuxieme … plus tard 😉

 

désolé il en manque un bout, merci de me faire penser de dire à Panasonic que la saleté de limitation à 30min d’enregistrement est une chianlit redoutable !