Articles

Canon EOS M dans le petit monde des C.O.I, interrogations et réaction

L’EOS M est le premier boitier sans miroir de la marque rouge. Les C.O.I (Compact à objectifs interchangeables) sont apparus il y a quelques années déjà avec les premiers Olympus Pen et autres Panasonic GF. Sony a ensuite lancé sa gamme NEX et Nikon fut le dernier à rentrer dans la course avec les V1 et J1.

On a chacun ses marques préférées Canon est une des marques qui me titille le plus le nerf optique du geek que je suis. Autant certains produits m’emballent autant celui-ci ne me fait pas du tout envie. Contrairement au 650D qui m’a l’air proche de l’aboutissement d’une gamme avec des réflexions pertinentes je suis assez peu enthousiaste sur cet EOS M. Je mets de gros bémols à ce que j’écris là car je n’ai pas pu poser mes doigts ni mon zoeil dessus ! c’est pas faute d’avoir été invité mais y’a eu une incompatibilité d’agenda ce coup ci.

Je vous laisserai aller vous documenter sur la fiche technique et sur le point de vue des copains qui ont déjà pondu des comptes rendus en ligne genre chez Focus Numérique ou encore Lense

Par opposition quand Sony sort un NEX 7 dopé aux stéroïdes de l’innovation, ça me gêne de voir que Canon est dans la logique de prendre le train en marche et de suivre les autres. Certes c’est le premier boîtier d’une nouvelle gamme qui s’annonce intéressante, mais je suis déçu par cette annonce. On est typiquement dans la même démarche on garde le format du capteur APS-C on rabote de tous les côtés et on garde une compatibilité via un adaptateur pour les ceux-ce comme moi qui ont déjà des jolis cailloux série L. Sauf que si sur le papier le concept est alléchant, il reste de nombreuses questions sans réponse :

  • Ou est le viseur, ou la possibilité d’en brancher un ?
  • C’est quoi le souci pour mettre un flash embarqué, si la volonté n’est pas d’aller vers une cible « expert » a quoi bon proposer ce genre d’appendice qui va saouler les utilisateurs lambda. Le marketing qui raconte qu’on peut faire des arrières plans flous ça suffit a faire vendre ?
  • Une chtite molette pour régler notre exposition c’est possible ?

Je suis déçu, Canon est pour moi une marque qui se doit d’innover, qui dois élever le débat, proposer des astuces qui nous titille nous motive pour acheter, nous donner envie. Certes je suis peut être pas dans la cible, mais c’est qui la cible qui va mettre 900€ dans un tel produit ? Il est ou le Wifi pour envoyer ses photos sur Facebook ou Twitter si c’est un appareil grand public ? Il est ou le GPS ?

Je me suis embarqué dans l’aventure du micro 4/3 car il y avait une vraie ambition de changer les choses d’ouvrir la voie d’une vrai réflexion sur la photo et la vidéo numérique. J’attendais Canon sur ce chemin là et j’ai en réponse un produit qui m’embarrasse plus qu’il ne me fait envie. Sony avec ces NEX a produit des boitiers excellents et innovants, c’est ridiculement petit mais on garde un viseur électronique de qualité sur le NEX 7. J’ai un souci avec les objectifs NEX dont la qualité vraiment limite est compensée par par un traitement ultra musclé. Je n’aime pas la démarche mais il faut avouer que c’est efficace. En attendant je ne lâcherai pas mon petit GX1 qui a l’avantage de m’offrir la possibilité d’utiliser de vrais objectifs (genre Leica 25mm Sumilux f:1,4) dans un encombrement ultra réduit et un viseur greffon qui fonctionne plutôt très bien (Ce même viseur qu’on peut brancher sur un LX7 fraichement sorti)

Au final on assiste à 3 démarches différentes : Sony et Canon semblent préserver l’idée du capteur APS-C avec une compatibilité avec le parc optique via une bague, Nikon est à l’ouest (position personnelle qui n’engage que moi car ils en vendent parait il) avec un produit au capteur beaucoup trop petit, une gamme pas assez expert et rien de « rétro-compatible ». Panasonic et Olympus ont lancé le Micro 4/3 il y a 4 ans déjà et au final c’est la démarche qui me convient le mieux. La gamme optique est devenue assez excitante au fil du temps et on a le choix de poser ses vieux objectifs dessus (Pentax K pour ma part via une bague Novoflex). Sans oublier l’agressivité de Samsung qui va pas tarder à arriver à une synthèse intéressante. Le NEX 7 est un boitier d’exception mais si on veut de la belle optique on arrive à des objets disproportionnés voir disgracieux.

 

Nouveau CANON EOS 650D, premières impressions …

Je dois l’avouer, je ne m’étais jamais intéressé à cette gamme de produit que ce soit chez Canon ou Nikon, n’ayant jamais touché à un 550d ni à son successeur le 600D. Appelé Rebel T4i outre atlantique les spécification de ce nouveau né de la marque rouge est vraiment prometteur. Tout d’abord la finition et les premières sensations au toucher sont plutôt bonne, c’est cette pas les revêtements des gammes pro ou plus haut de gamme mais ça tiens vraiment la route. Mis à part le viseur qui fait un poil étriqué pour mon oeil exigeant dans le domaine j’ai vraiment apprécié la prise en main et les sensations à l’utilisation. J’ai eu l’extrême honneur de pouvoir poser mes papattes velues sur ce boitier quelques minutes chez Canon France et je les en remercie.
Considérer mon modeste blog et me présenter ainsi des nouveaux produits en avant première est une marque de reconnaissance qui fait chaud au coeur, vous êtes nombreux à lire mes lignes et c’est aussi grâce à vous tous que mon petit blog à pris cette ampleur qui me permet aujourd’hui ce genre de considération de la part de constructeur comme Canon, alors je me dois de vous remercier vous tous fidèles parmi les fidèles.

 

Revenons à nos pixels, une des grosses nouveautés sur ce boitier c’est le fait de la présence d’un AF continu actif en vidéo. Pour ce faire Canon annonce une nouvelle série d’optiques dédiées à cette fonctionnalité. Cette nouvelle fonctionnalité rajoute un petit suffixe au nom de l’optique, baptisé poétiquement STM, il s’agit à mon avis d’un gros travail au niveau de la motorisation AF. 2 optiques inaugurent cette gamme

  • un « pancaike » EF 40mm f:2,8 STM
  • un 18/135 EF-S f:3,5/5,6 IS STM.

C’est certainement les moteurs des optiques EF qui empêchaient Canon d’être compétitifs dans le domaine de l’AF à détection de contraste. Quand on observe le fonctionnement de cette fonctionnalité encore lymphatique sur la plupart des boitiers DSLR de la marque on constate que les moteurs dits « pas à pas » ne peuvent fonctionner que par à-coups. Un moteur permettant plus de progressivité permettra donc d’avoir plus de réactivité et surtout de gagner en efficacité. Je n’ai pas encore plus tester mais le principe est alléchant. J’avoue que j’ai un gros faible pour le 40mm pancake, il ira très bien sur mon futur 5DMKIII quand j’en aurais un … parce que oui j’en ai envie mais …

Côté photo le 650D a progressé aussi à ce niveau là (et pas uniquement) l’Autofocus semble être monté en gamme et nettement plus réactif que son prédécesseur. Doté de 9 collimateurs croisés ça m’a l’air d’une performance de très bon niveau pour cette gamme de produit. Cet EOS est aussi meilleur à d’autres niveaux notamment les hautes sensibilités, domaine ou tous les constructeurs se tirent la bourre comme on dit le « petit » réflex peut monter à 25600 iso. Le processeur embarqué est le DIGIC5 là aussi ça monte en gamme. Sinon pour finir j’ai noté des fonctionnalités intéressante au niveau de la mesure de la lumiere il récupère le système Ifcl 63 zones. Un mode HDR spécial contre jour sur 3 image avec compositing automatique assez efficace a pris place dans ce 650D ainsi qu’un mode de pilotage multiflash simplifié. Autre nouveauté importante, l’écran orientable qui évolue lui aussi dans le bon sens offrant une très belle qualité d’image et une surface tactile assez réactive et agréable. Il est ainsi possible de pointer avec le doigt là ou on faut que l’AF à détection de contraste fasse le point.

Bon point aussi sur les batteries inutile de tout changer si vous aviez le modèle précédent, c’est à saluer car peux sont les constructeurs qui se soucient de ce genre de détails et c’est rageant de devoir changer tout son système d’énergie à chaque nouveau boitier. Le grip du 600D est aussi conservé. Par contre la prise casque semble etre une fonctionnalité plus haut de gamme puisqu’il en est privé 😉

Bref, je trouve que le rapport qualité prix de ce boitier est très bon et que pour qui n’a pas le budget pour plus gros c’est une belle façon de rentrer dans la famille Canon et de faire de belles image qu’elles soient fixes ou animées.

Les Prix annoncés :

–      EOS 650D (boîtier nu) : 849€

–      Kit EOS 650D + zoom 18-55 mm IS II : 949€

–      Kit EOS 650D + zoom 18-55 mm IS II + zoom 55-250 mm IS : 1199€

–      EF-S 18-135 mm f/3,5-5,6 IS STM : 549€

–      EF 40 mm f/2,8 STM : 279€

Canon 5D MKIII, Hacké ! Magic Lantern libère le HDMI

 

Je ne vous ferais pas de description très longue sur le sujet, mais le Canon EOS 5D MKIII vient d’être officiellement « magiclanternisé » au programme, la libération de la prise HDMI qui sortirait un magnifique final non compressé, je n’en sais pas plus pour le moment. Mis à part qu’a priori on pourrait sortir du 1080p60

La discussion sur Google group : http://groups.google.com/group/ml-devel/browse_thread/thread/c2b328772d2a36e6

Le lien du site wiki de Magic lantern : http://magiclantern.wikia.com/wiki/Magic_Lantern_Firmware_Wiki

pic.twitter.com/yGex4R8G

NAB 2012, Compte rendu et réflexions sur les nouveautés …

 

Vidéo d’un nouveau genre, pêle-mêle de réflexions et d’impressions sur les annonces des différents constructeurs, on parle de tout ou presque .. Première partie …

Nab première Vidéo … CANON C500 et EOS 1DC


Le comble du couple une des villes ou j’avais toujours eu un débit de folie dans les hôtels, plus de 13h de galère pour uploader un fichier de 280mo et encore j’ai du abaisser la qualité sinon ça ne passait pas …

Bref voici la première vidéo, ou Stéphane Dery nous présente les 2 plus grosse stars du stand Canon sur ce NAB 2012 la caméra EOS C500 et le boitier 1Dc.

Encore une fois merci à Skip The Use, groupe Lillois excellent a qui j’ai emprunté la musique pour le générique, si vous aimez, achetez donc l’album

 

Pré NAB 2012, Canon enfonce le clou ! EOS C 500 4K Raw et EOS 1D C + Optiques cinéma

C’est officiel, c’est énorme ça vient de tomber, Canon annonce de nouveaux produits quelques jours avant le NAB qui ouvrira ces portes le 16 avril prochain à Las Vegas.

J’y serait et je vous enverrais des nouvelles et des petits reportings comme les années précédentes …

L’EOS C500 présentée ici est donc un prototype, il es fortement possible que le boitier évolue. L’idée maitresse retenue par Canon est de sortir une caméra qui réponde à la foi aux besoin de la vidéo 1080 et Quad HD autant qu’au spécifications DCI (Digital Cinéma) 2K et 4K. Pour ce faire la caméra est dotée de fonctionnalités croustillantes et d’un prix assez agressif. La guerre à RED est clairement déclarée.

La EOS C500 serait dotée d’un capteur 9MP capable d’enregistrer en RAW sur un enregistreur externe. Il se murmure sur la toile que Blackmagic Design, AJA et Convergent Design seraient sur le point d’annoncer des enregistreur supportant ce nouveau codec qu’on appelle déjà EOS RAW. Le signa serait acheminé via 2 prises HDSDI 3G que l’on peut voir sur les photos du prototype ci dessous. Canon aurait par ailleurs travaillé à l’intégration de son codec raw dans de nombreux logiciel de finishing avec différents éditeurs.

Dans sa forme actuelle elle est calquée sur la C300. Mais Canon précise dans son communiqué qu’il est question que celle ci évolue.

Le RAW serait disponible en 12 ou 10 bits et les fréquences pourraient monter jusqu’à 120 i/s en 4K ou Quad HD en 10bits et 60 i/s en 2K ou 1080. L’idée du « crop factor » permettant de re-cadrer dans la surface utile du capteur serait présente car le capteur serait de type full frame 24×36 avec la possibilité d’avoir un fenêtrage S35. La caméra sera déclinée en 2 version PL ou EF. Les Gamma Canon Log sera présent aussi. En plus du RAW on pourra choisir un enregistrement 4:4:4 ou 4:2:2 L’enregistrement sur cartes en interne serait toujours possible dans des résolutions inférieures. Pour le moment la caméra est annoncée à 25000€ on

L’EOS 1DC est aussi annoncé comme il a déjà été plus ou moins présenté à l’automne le boitier EOS 4K il conserve l’enregistrement sur carte Compact Flash et ne sera pas doté du RAW comme annoncé à l’origine on se contentera ici d’un Mjpeg. Le prix serait situé en dessous de 10000€

  • Enregistrement vidéo 4K
  •  1080p à 50/60ips, courbe Gamma Canon Log
  •   Sortie HDMI non compressée
  •   Capteur CMOS plein format 18 MP
  •   Jusqu’à 12 im./sec. en photo, mode 14 im./sec.
  •   Système AF à 61 points
  •   Plage de sensibilité de 100 à 25 600 ISO
  •   Double processeur Canon DIGIC 5+

2 Objectifs Zoom de type « light weigh » seront aussi présentés un  15,5-47 mm T2,8  et un 3 0-105 mm T2,8   les deux sont annoncés pour un poid de 2Kg et seront disponible en version EF ou PL.

 

Au final c’est donc 3 boitiers EOS C 300 EOS C500 et EOS 1D-C qui sortent en quelques mois accompagnées de 7 optiques … Canon a vraiment décidé de frapper fort et de rentrer dans le vif du sujet du matériel prise de vue pour le cinéma numérique. Dire qu’il y a quelques années encore ils nous annonçaient du camescope HDV peut bandant a l’heure ou tout le monde passait au tapeless … qui aurait pu imaginer que la déferlante 5D aurait des retombées si positives …

Oups, j’allais oublier, un écran 4K 30″ est aussi sur le point de sortir …

Si tout ce passe bien je vais peut être pouvoir tester la C500 dans le courant du mois de mai … Stay tuned ! NAB cuvée 2012 is gonna be great !

Canon EOS 5D MkIII, meilleur partout sur le papier !

Alors oui avec un titre pareil vous allez vous dire que je prend des risques, je n’ai pas encore testé certes mais j’ai eu l’immense privilège de tripoter la granularité du revêtement de ce nouveau boitier signé Canon en avant première internationale de l’univers (over the word) …
Tout d’abord c’est un bel objet, il est légèrement plus massif que son prédécesseur et fait un poil plus « cossu ». Le 5DMkII reste pour le moment au

catalogue pour proposer une gamme et surtout un éventail de tarifs plus échelonné car le MkIII sera positionné un poil plus haut en gamme et un poil plus haut en tarif.

On devrait le trouver en boutique au mois d’avril aux alentours de 3200 / 3500€ dans toutes les bonnes crèmeries. Le design ne change pas radicalement il conserve ses rondeurs seul le revêtement évolue et se rapproche de ce que Canon a pu proposer sur le 7D ou le 1DMkIV …

Pour faire une synthèse, le boitier progresse a tous les niveaux côté photo et côté vidéo sans être une

révolution sur la fiche technique c’est une belle évolution. Canon a réitéré la démarche faite avec le 7D, ils ont écouté les critiques des utilisateurs et c’est une démarche que je dois saluer. Ca me plait bien moi ça quand les grands constructeurs se rapprochent des utilisateurs pour faire des choix et faire évoluer leurs produits.

Pour ceux qui ont l’anglais fluide, je vous conseille l’article de Vincent Laforet ici 

Au programme côté photo, ils n’emboitent pas le pas de la course au Megapixels et c’est un soulagement pour moi je pense qu’on atteins une limite ou ça va devenir de plus en plus complexe de traiter les images et que peut de monde a aujourd’hui vraiment besoin de plus de 20MP. J’engraisse déjà assez les fabricants de disques dur 😉

Au programme donc on doit saluer plusieurs choses

Premièrement côté vidéo :

Alleluia n° 1 : l’arrivée de la prise casque !!! oui ayé, vous ne rêvez pas on en a rêvé, ils l’ont fait on va pouvoir enfin contrôler ce qui rentre dans la boiboite ! Alléluia n° 2 : A priori le nouveau processeur Digic 5+ fait des miracles au niveau du traitement de l’image si j’en crois les infos que j’ai eu exit la décimation exit l’alliasing fort embarrassant qu’on a pu avoir sur l’ancêtre MkII. Alléluia n° 3 : La progression vers les hautes sensibilités semble aussi assez significative même si ça demande un test poussé, tout ça est très alléchant. Les mêmes recettes de cuisine que pour le capteur du 1Dx ont été utilisé, augmentation de la taille des photosites moins espacés et amplification de la lumiere via des micro lentilles Alléluia n° 4 : La fameuse barriere des 4go et désormais contournée le boitier est capable d’enchainer les clips sans interruption au delà des 12 min. Alléluia n° 5 : Canon a compris que le codec avait une importance sans apporter une vraie révolution il est désormais possible de choisir entre le H.264 Long Gop ou une compression Intra image qui serait aux alentours de 40mb/s … Sans être une révolution j’insiste sur ce point car l’importance d’un codec embarqué qui soit supérieur me semble ultra important. Mon point de vue sur la chose est qu’on a laissé tombé les caméras + magnétoscopes en bandoulière à la fin des années 80 et que l’idée d’avoir un fil à la patte pour gérer l’enregistrement sur un appareil externe ne m’emballe pas du tout. On reste en 4:2:0 en H.264 mais l’intra image va nous apporter un gain qualitatif notable et surtout moins de mauvaises surprise en postproduction. Alléluya n° 6 : le double slot SD / CF avoir le choix c’est toujours bien avec plein de fonctions sympa mais pas de raid 1 pourquoi ? Alléluia n° 7 : La molette devient tactile pour ne pas avoir de « clic clic clic » pendant que ça tourne … énorme !

http://vimeo.com/37784419

Côté photo ils ont énormément bossé sur l’autofocus qui au passage progresse légèrement en vidéo aussi mais on est loin des performance d’un petit GH2 ou d’un Alpha 77 … ya encore du boulot de ce côté là. Par contre en photo c’est la classe puisque c’est le capteur AF du 1DX qui débarque dans le boitier. Avec tout plein de presets impressionnant à utiliser en fonction des spécificité des domaines de photos sportives à faire, il y a un mode AF sports mécaniques par exemple et d’autre pour la voltige le cyclisme qui sont encore paramétrable … ça a l’air très pointu comme sur le 1Dx. Les Hautes sensibilités sont aussi directement héritées du grand frère ce qui s’annonce prometteur. Gros travail sur l’obturateur aussi qui permet un mode rafale à 6i/s et jolie innovation aussi un mode « silencieux » très étonnant.

Voilà vous trouverez la liste des spécifications en bas de cet article tout bientôt et je reviendrai plus largement sur le sujet dès que j’aurais pu faire un vrai test en attendant c’est une très belle évolution sur le papier qui semble prometteuse et qui va pouvoir séduire autant les photographes exigeants que les vidéastes qui ont envie d’évoluer vers le mieux mais qui ne sont pas près à sacrifier la polyvalence photo / video pour une C300 (ou qui n’ont pas le budget). Mes 2 principaux regrets : Un AF plus efficace et un mode ralenti limité au 720p ce qui est un peu désuet, mais mon impression reste positive et j’ai hate d’essayer ce nouveau jouet.

 

 

vous avez dit 20000 Iso ? Loïc Paillard et la Canon EOS C300 … nouveau film test en basses lumières

La Canon EOS C300 est sorti et disponible depuis quelques semaines dans toutes les bonnes crèmeries et c’est déjà un succès. Quand Stéphane Dery de chez Canon France m’a dit, on ferait bien faire un film à un jeune réal / chef op, tu connaitrait pas quelqu’un qui puisse avoir le bon profil … j’ai réfléchi, pas longtemps et j’ai décroché mon téléphone.

Extrait de la conversation : « Allo Loïc, ça te brancherai … blabla … blablabla … C300 … bliblibli …

Réponse : « … j’arrive ! »

Quelque jour après le sieur Loïc Paillard accompagné de son acolyte Arnaud Sadowski me proposent un petit scénario et banzaï !

L’idée était de faire un film en lumière naturelle et d’exploiter les hautes sensibilités de la C300 … on l’a fait il l’a poussé jusqu’à 20000 iso le bougre … alors vous dire que ça ne bruite pas ce serait mentir, mais le bruit est joli et plutôt cinématographique.

Les deux compères voulaient jouer avec des ralentis dont tout a été tourné en 720p50, les optiques utilisés 100% Canon série L : Un 16/35 f:2,8 + 24/70 f:2,8 + 35 mm f:1,4

Le Machineur Arthur c’est frotté à l’étalonnage et ses conclusions sont assez proches de celles de Thibaut Pétillon qui avait fait les premiers test lors de notre review de la C300 qu’on a fait avec Sébastien Devaud.

Loïc a aussi un blog voici ce qu’il raconte sur son expérience …

Merci Narta ! ( Un article sur la Canon C300 )

Le 3 Novembre 2011, Canon et Red annonçaient leurs petites dernières. La C300 pour Canon et la Scarlet pour Red .

A la surprise générale, nous apprenions que la C300 ne ferait pas de 4K, ne proposerait pas le format RAW et pour finir, ne ferait que du 50 fps en 720p comme les petits 7D, 550D, 60D …. Décevant sur le papier vu le prix de cette dernière .

Peu de temps après cette annonce, Vincent LaForet sortait son court métrage ” Mobius “, une très jolie démonstration de la C300 en condition. wouaouhhhh ! l’image est belle! Après tout, il faudrait quand même tester cette cam …

Il y a deux semaines, Emmanuel PAMPURI ( TRACTOFilm / Les Machineurs ) me demandait si je serais intéressé pour faire mumuse avec la dernière de chez Canon. Un instant de réflexion et quelques bruits de feuilles plus tard ( oui, il faut faire genre de regarder dans son agenda, même si vous n’en avez pas, ça fait plus pro ) je lui réponds un ” oui bien sûr ” très maitrisé avant de m’appliquer à effectuer la danse du mec content .

Reunion de crise avec Arnaud Sadowski ( co(pain) Réal/Scénariste et Doubleur en poncho sexy ), on veut tourner un ” vrai ” truc alors il nous faut écrire un court qui mettra en avant les principales caractéristiques de cette caméra :

La gestion des basses lumières .

L’absence de rolling shutter .

Le fait de pouvoir tourner en équipe très réduite et de pouvoir monter les rushs sur un Macbook rapidement .

En deux jours, nous avions un scénario et les “accessoires indispensables” qui vont avec, les comédiens : Sébastien SOUDAIS, Alix BENEZECH et Adrien STASIULIS . ( Merci à eux pour avoir joués le jeu ! :) )

Le challenge : tourner en deux soirs, sans équipe et avec des mouvements de caméra .

C’est dans la souffrance et le froid d’une nuit noire que nous avons tenté de relever notre pari ( bon il y avait des M&m’s et du coca quand même ) .

Un jour de montage plus tard, nous présentions “Mademoiselle” à Stephane Dery de chez Canon France …. ( Je remercie Narta pour homme d’avoir limité les odeurs désagréables pendant la présentation ).

” Ok, c’est super ce que vous avez fait, on la balance sur notre Facebook! Bon boulot les gars… ” .

Forcément, à ce moment là, j’ai dû rentrer chez moi pour effectuer un changement de caleçon tout à fait approprié vu le panel d’émotions qui ont eu raison de lui .

Ensuite, coups de téléphone. Besoin d’une musique originale et d’un bon sound design pour dans 3 jours . (Nous avons failli être responsable du décès de notre cher compositeur Théophile RIVIERE.)

Aujourd’hui, Mardi 28 Février, le sound design est presque fini grâce à notre cher et tendre Adrien SALIBA, le son est en cours de mixage final, l’étalonnage est prévu pour demain chez les Machineurs et je suis sous antidépresseurs depuis ma séparation avec C.TROISSANT … ( vous aurez noté bien évidemment ce super jeu de mot ).

BILAN:

Cette caméra est au final tout ce qu’il manquait au DSLR. Un codec suffisant pour beaucoup de projets, une bonne ergonomie, la possibilité d’upgrader le débit d’encodage si besoin, la gestion des basses lumières qui m’a fait tombé amoureux ( je suis monté jusqu’à 20 000 ISO en ayant un léger grain pas dérangeant ) et le fait de pouvoir monter chez soi les rushs sans problème dans Final Cut .

Je ne suis pas un grand fan des tournages à grosse équipe alors cette caméra m’a permis de tourner seul – un 1er assistant caméra aurait été un gros plus ( d’ailleurs j’en cherche un pour des projets futurs ! ) – tout en ayant un rendu plus que satisfaisant.

Le seul truc qui m’a vraiment dérangé pendant le tournage, c’est de ne pas pouvoir sélectionner la zone d’aide de mise au point dans l’image. Elle est bloquée au centre ( le zoom numérique qui permet de vérifier sa mise au point ) mais on m’a dit que je ne suis pas le seul à avoir fait ce retour et que ça pouvait facilement se régler dans une prochaine mise à jour !

Je remercie ma famille … ah non pardon c’est pas ce discours … un grand merci évidemment à Emmanuel PAMPURI pour m’avoir fait confiance, à Stéphane DERY de Canon France pour son engouement et puis toute l’équipe de ” MADEMOISELLE ” !

CANON EOS C300, appréciations et commentaires …

Comme promis voici la vidéo réalisée la semaine dernière. Pour vous parler de la C300 jai invité Sébastien Devaud, Directeur Photo mais aussi réalisateur Sébastien nest plus à présenter, il a notamment rédigé un ouvrage de référence qui porte le nom poétique de « Tourner en vidéo HD avec les réflex Canon » aux éditions Eyrolles

Sébastien a réalisé et photographier de nombreuses émissions pour la TV en particulier pour Canal + et M6. Cest un pionnier qui a été tout de suite passionné par lavènement des Phococams, mais vous le connaissez certainement tout. Je vous invite à aller visiter sa page VIMEO

On avait envie de faire autrement pour parler de la C300, envie aussi de faire un truc ensemble, histoire de croiser nos points de vues sur la C300. Certes cest encore un peu maladroit et il manque un peu dimages ou on voit la caméra, mais lidée est simple, se poser, et discuter du produit en se faisant filmer par lui. Nous nous sommes donc posés à Commune Image lieu de travail collaboratif des métiers de l’image qui héberge une quarantaine de sociétés notamment Les Machineurs la société que je dirige (pour ceux qui suivent pas 😉 ).

Coup de chapeau à mon partenaire a Thibaut Pétillon qui est le grand Machineur étalonneur et que nous avons sollicité afin quil nous donne son point de vue sur le fameux Canon Log.

Voici donc la Vidéo

 

PS : Un grand merci a Sophie et Arthur pour leur aide dans ce projet.

Canon dépose un brevet sur un codec 4K Raw …

Tout est dans le titre ou presque, mais il est clair que la gamme EOS Cinéma n’est pas prévue pour se contenter d’une caméra HD 4:2:2 à 50mb/s

Canon vient donc de déposer un brevet sur un codec 4K Raw il est visible ici

Une bonne nouvelle qui laisse présager une évolution intéressante dans les mois à venir, j’espère que c’est un premier prémisse d’une annonce au NAB.