Articles

, , , ,

DJI Osmo, une camera du futur ?

P1020205Je vous l’avait dit dans mon précédent article pour moi la OSMO de chez DJI représente un produit assez visionnaire. D’une part j’aime particulièrement les petites bestioles qu’on peut avoir presque tout le temps sur soi mais ya vraiment un truc, une nouvelle façon de filmer qui découle d’un tel produit. C’est clair que le concept de camera stabilisée sur un gimbal 3 axes n’est pas nouveau mais il y a quelque chose de très séduisant dans ce concept.

L’Osmo sera donc utilisable avec les 3 cameras X3 X5 et X5 R, je vous renvoie à la page officielle du constructeur pour voir les différences mais c’est clair que la X5 aura forcément ma préférence ce qui ne retire rien à l’intérêt de la X3 si ce n’est qu’on est sur un “petit” capteur. Ce qui a pour avantage de proposer une profondeur de champ plus sécurisante au niveau de la mise au point mais ce qui est un avantage pour certain peut être un inconvénient pour d’autres, à savoir que les amateurs de bokeh risquent d’être un peu frustrés.

De mon coté je pense que le petit capteur de la X3 s’en tire pas mal du tout, la dynamique n’est pas mauvaise, ca encaisse plutôt bien et contre toute attente en basse lumiere c’est loin d’être mauvais. J’attire votre attention là dessus, je trouve qu’il y a trop de gens obsédés par le bruit, mais les images lisses moi ça me fait vomir, on avait du grain en photo et au cinema, ça nous allait très bien c’est quoi cette manie de vouloir des images sans vie ? sans bruit ? Oui ya du bruit dans une image quand elle est sous exposée, et quand les capteur sont trop boostés mais est-ce que c’est si moche et si insupportable ? Moi je ne trouve pas … l’image du OSMO X3 est plutôt intéressante, la compression est un peu forte certes mais ca fait largement la blague et c’est vraiment loin d’été moche ! Je trouve un certain charme à cette image et en tout les cas elle me convient parfaitement.

DJI OSMO Emmanuel Pampuri Eve Marie BodetComme tout outil ca nécessite un peu d’entrainement mais la prise en main est vraiment déconcertante et on peut très facilement faire des jolies bêtises avec. Certes la latence due à la liaison wifi avec le smartphone est parfois un peu gênante lors des mouvement très rapides mais ca reste largement utilisable. On m’a dit que l’autonomie était moyenne, oui c’est pas génial mais encore une fois c’est loin d’être mauvais et je me rend compte qu’il y a de plus en plus de gens qui passent leur temps à critiquer, moi je trouve ça largement utilisable, c’est vite rechargé, et de toute façon si on veut en faire un usage intensif il faut acheter d’autres batteries.

Le bruit de la ventilation est un peu gênant mais si vous écoutez bien je suis passé pendant la prise proche du joli micro Neuman et au final ça fait aussi la blague. Pour moi cette Osmo c’est une peut un truc visionnaire, je pense que le futur de nos cameras va ressembler à ça …

Pour ceux qui ne suivraient pas je rajoute en plus al video que j’ai tourné avec l’OSMO, la talentueuse Eve-Marie Bodet Violoniste et compositrice m’a fait l’honneur de se prêter au jeu de ce tournage. Un plan séquence de 2minutes tourné entièrement avec l’Osmo et la X3. Aucune stabilisation en postprod, j’ai tourné en 4K et le fichier est téléchargeable sur vimeo pour ceux qui ont un compte. Cette video est en quelque sorte le teaser d’un grand projet que nous avons Eve-Marie et moi qui s’appelle “Travelling musiques” et dont nous vous parlerons plus en détail prochainement.

 

vous avez dit 20000 Iso ? Loïc Paillard et la Canon EOS C300 … nouveau film test en basses lumières

La Canon EOS C300 est sorti et disponible depuis quelques semaines dans toutes les bonnes crèmeries et c’est déjà un succès. Quand Stéphane Dery de chez Canon France m’a dit, on ferait bien faire un film à un jeune réal / chef op, tu connaitrait pas quelqu’un qui puisse avoir le bon profil … j’ai réfléchi, pas longtemps et j’ai décroché mon téléphone.

Extrait de la conversation : “Allo Loïc, ça te brancherai … blabla … blablabla … C300 … bliblibli …

Réponse : “… j’arrive !”

Quelque jour après le sieur Loïc Paillard accompagné de son acolyte Arnaud Sadowski me proposent un petit scénario et banzaï !

L’idée était de faire un film en lumière naturelle et d’exploiter les hautes sensibilités de la C300 … on l’a fait il l’a poussé jusqu’à 20000 iso le bougre … alors vous dire que ça ne bruite pas ce serait mentir, mais le bruit est joli et plutôt cinématographique.

Les deux compères voulaient jouer avec des ralentis dont tout a été tourné en 720p50, les optiques utilisés 100% Canon série L : Un 16/35 f:2,8 + 24/70 f:2,8 + 35 mm f:1,4

Le Machineur Arthur c’est frotté à l’étalonnage et ses conclusions sont assez proches de celles de Thibaut Pétillon qui avait fait les premiers test lors de notre review de la C300 qu’on a fait avec Sébastien Devaud.

Loïc a aussi un blog voici ce qu’il raconte sur son expérience …

Merci Narta ! ( Un article sur la Canon C300 )

Le 3 Novembre 2011, Canon et Red annonçaient leurs petites dernières. La C300 pour Canon et la Scarlet pour Red .

A la surprise générale, nous apprenions que la C300 ne ferait pas de 4K, ne proposerait pas le format RAW et pour finir, ne ferait que du 50 fps en 720p comme les petits 7D, 550D, 60D …. Décevant sur le papier vu le prix de cette dernière .

Peu de temps après cette annonce, Vincent LaForet sortait son court métrage ” Mobius “, une très jolie démonstration de la C300 en condition. wouaouhhhh ! l’image est belle! Après tout, il faudrait quand même tester cette cam …

Il y a deux semaines, Emmanuel PAMPURI ( TRACTOFilm / Les Machineurs ) me demandait si je serais intéressé pour faire mumuse avec la dernière de chez Canon. Un instant de réflexion et quelques bruits de feuilles plus tard ( oui, il faut faire genre de regarder dans son agenda, même si vous n’en avez pas, ça fait plus pro ) je lui réponds un ” oui bien sûr ” très maitrisé avant de m’appliquer à effectuer la danse du mec content .

Reunion de crise avec Arnaud Sadowski ( co(pain) Réal/Scénariste et Doubleur en poncho sexy ), on veut tourner un ” vrai ” truc alors il nous faut écrire un court qui mettra en avant les principales caractéristiques de cette caméra :

La gestion des basses lumières .

L’absence de rolling shutter .

Le fait de pouvoir tourner en équipe très réduite et de pouvoir monter les rushs sur un Macbook rapidement .

En deux jours, nous avions un scénario et les “accessoires indispensables” qui vont avec, les comédiens : Sébastien SOUDAIS, Alix BENEZECH et Adrien STASIULIS . ( Merci à eux pour avoir joués le jeu ! :) )

Le challenge : tourner en deux soirs, sans équipe et avec des mouvements de caméra .

C’est dans la souffrance et le froid d’une nuit noire que nous avons tenté de relever notre pari ( bon il y avait des M&m’s et du coca quand même ) .

Un jour de montage plus tard, nous présentions “Mademoiselle” à Stephane Dery de chez Canon France …. ( Je remercie Narta pour homme d’avoir limité les odeurs désagréables pendant la présentation ).

” Ok, c’est super ce que vous avez fait, on la balance sur notre Facebook! Bon boulot les gars… ” .

Forcément, à ce moment là, j’ai dû rentrer chez moi pour effectuer un changement de caleçon tout à fait approprié vu le panel d’émotions qui ont eu raison de lui .

Ensuite, coups de téléphone. Besoin d’une musique originale et d’un bon sound design pour dans 3 jours . (Nous avons failli être responsable du décès de notre cher compositeur Théophile RIVIERE.)

Aujourd’hui, Mardi 28 Février, le sound design est presque fini grâce à notre cher et tendre Adrien SALIBA, le son est en cours de mixage final, l’étalonnage est prévu pour demain chez les Machineurs et je suis sous antidépresseurs depuis ma séparation avec C.TROISSANT … ( vous aurez noté bien évidemment ce super jeu de mot ).

BILAN:

Cette caméra est au final tout ce qu’il manquait au DSLR. Un codec suffisant pour beaucoup de projets, une bonne ergonomie, la possibilité d’upgrader le débit d’encodage si besoin, la gestion des basses lumières qui m’a fait tombé amoureux ( je suis monté jusqu’à 20 000 ISO en ayant un léger grain pas dérangeant ) et le fait de pouvoir monter chez soi les rushs sans problème dans Final Cut .

Je ne suis pas un grand fan des tournages à grosse équipe alors cette caméra m’a permis de tourner seul – un 1er assistant caméra aurait été un gros plus ( d’ailleurs j’en cherche un pour des projets futurs ! ) – tout en ayant un rendu plus que satisfaisant.

Le seul truc qui m’a vraiment dérangé pendant le tournage, c’est de ne pas pouvoir sélectionner la zone d’aide de mise au point dans l’image. Elle est bloquée au centre ( le zoom numérique qui permet de vérifier sa mise au point ) mais on m’a dit que je ne suis pas le seul à avoir fait ce retour et que ça pouvait facilement se régler dans une prochaine mise à jour !

Je remercie ma famille … ah non pardon c’est pas ce discours … un grand merci évidemment à Emmanuel PAMPURI pour m’avoir fait confiance, à Stéphane DERY de Canon France pour son engouement et puis toute l’équipe de ” MADEMOISELLE ” !

,

RED Epic 300 images par secondes dans la piscine …

J’ai fait un petit essai avec l’Epic M puisqu’elle est donnée pour tourner à 300 fps en 2k en ratio 2:40 … fallait que je teste. A tous ceux qui on un jour espéré qu’on puisse faire du 2K sans avoir de réduction de la surface utile du capteur désolé mais c’est totalement incompatible avec la technologie Raw, ça nécessiterai un post-traitement hors ce qui est est un avantage du système RED depuis le premier jour c’est le fameux RED Code (appelé aussi R3D). Le principe est de compressé directement les données brutes du capteur sans aucun traitement d’image. On reste donc sur un mode “crop” sur le capteur. 300 images par secondes c’est pas rien, on commence à avoir un truc très intéressant au niveau ralenti, ce n’est pas une Phantom Flex mais ça commence à faire la blague.

J’en ai profité pour tester FCPX, je reviendrai là dessus plus tard, mais au delà de la grosse râleriez mondiale on a quand même de bonnes raisons de s’inquiéter. Un des petits plus de FCPX est de pouvoir exporter directement vers Vimeo par exemple, il m’aura fallu recommencer 3x la manip, impossible de reprendre une opération qui a échoué donc recommencer tous les réglages sans oublier qu’il m’a rajouté 2 min de noir à la fin sans savoir pourquoi et qu’il est impossible de mettre la main sur le fichie d’export ?! Autre bug, un simple titrage dont les réglages de typo sautent entre 2 fermetures / ouverture de projet …

Prohom Live 4 GH1 + 1 GF1 … Work In Progress

Ce soir j’ai tourné avec 3 autres “G Maniacs Guys” un concert de Philippe Prohom.
Arnaud, Hérik, Loïc sont venus me prêter main forte pour une première captation “multi GH1” une première pour moi. Il est 00H44, je suis en train de sauvegarder mes cartes mémoire. Je suis assez excité par les premières images qu’on a pu tourner ce soir. Chacun est venu avec son matériel, Arnaud et Loïc avec leurs “vieux” Canon FD, dont un 85mm f:1,4 et un 50 mm F:1,2, Hérik lui a des Minolta du même genre et ma pomme avec un Pentax 50 mm f:1,4 et un PC Nikkor 85mm f:2,8 à bascule et décentrement.

Le petit GF1 etait positionné sur pied en fixe face à la scène équipé du superbe PanCake 20mm F:1,7. On a tout tourné en 720p je verrais comme ça les différences entre les 2 codecs à la même résolution.

Nous avons enregistré 4 pistes sur le Zoom H4n, une sortie de console stéréo et une prise ambiance avec les micros.
Le concert était une petite merveille puisque Prohom avait invité Fake Odity, Buridane, Billie, Aston Villa, Laisy Daisy … un joli moment.
Première impression, tourner avec le GH1 pendant plus de 2h c’est quasiment aussi fatigant que de tourner avec une grosse camera. Par contre ce qu’on a vu dans nos viseurs etait souvent carement magique. j’ai hate de monter.
Si ça fonctionne et que le résultat est à la hauteur de mes espérances, ya de grandes chances qu’on continue sur d’autres artistes.
La suite en image dès que j’aurais quelques petits bouts de montage à présenter.
Je rajouterai de l’info au fur et a mesure de l’evolution de l’expérience.

Premier edit :
Les images du GF1 sont moins définies que celles du GH1 et surtout plus bruitées dans certaines zones d’ombre.
Je pensais que ça allait être plus “mélangeable” … Zut

Pour ceux qui avaient loupé, le dernier clip que j’ai réalisé pour Prohom .. un bon petit délire, tourné à l’époque en 1/2 journée avec une Panasonic HVX200.

Ouverture du salon de la photo


P1000389

Mise en ligne par Epampuri

Bonjour, c’est donc aujourd’hui mon baptème du feu, première présentation chez Panasonic à 17h … sinon que dire de ce salon, si ce n’est que je suis toujours partagé sur ma perception de ce monde des “photographes”.

J’aime la photo, mais quand je vois que ce qui attire le plus de monde c’est les stands avec des modèles féminins légèrement vêtus ou qu’on crée l’attractivité avec du body-painting sur nichons vulgaire je me pose des questions … tout le monde s’aglutine autour de ces stands et tente de se prendre pour Jean Lou Sieff ou Helmutt Newton en essayant de se frayer un chemin pour faire la même photo que le voisin … no comment (ah si ? je viens d’en faire un 😉 )
Sinon ben, c’est grand, ya du monde et c’est la bonne surprise. Côté nouveautés on parle bien entendu du 7D de chez Canon et du nikon D3s etc.