Articles

,

AATON PENELOPE ∆ … montrera le bout de son nez au NAB 2010

C’est au tour d’AATON prestigieux fabricant français de cameras de rentrer dans la danse des annonces pré-NAB …

On avait entendu parlé de cette fameuse évolution numérique de la Pénéolope il y a fort longtemps, mais c’était un peu l’arlésienne. AATON produisant des produit d’un niveau d’excellence rare, je peux comprendre qu’ils aient pris leur temps. Leur créneau est de satisfaire les professionnels et de répondre positivement à certaines habitudes et en prenant le contre pied des critiques qui peuvent avoir été faite sur les premières cameras dédiées au cinéma numérique comme la RED, la Genesis ou la D21. La Pénélope aura donc la particularité de pouvoir être équipé d’un capteur numérique S35 ou d’un magasin argentique. Le meilleur des deux mondes en somme. Le procédé est intelligent et modulaire, ce qui permet par exemple de tourner les plans nécessitant des trucages numériques avec le dos numérique évitant les procédés de scans et le reste en argentique avec une meilleure latitude.

Voici ce qu’ils annoncent :

  • Visée Réflex
  • Lut 3D
  • Capteur super 35 posé au choix à 100 ou 800 iso
  • Enregistrement simultané en RAW DPX et proxy DNX HD sur carte SDHC !
  • poid de 7,5 kg en ordre de marche
  • boot de 4 secondes !
  • basse consommation électrique

Le nouveau court métrage des frères Rifkiss tourné avec la RED des Machineurs

Les Photos du tournage sont ici : http://www.flickr.com/photos/mrgroove/sets/72157623275939846/

Un sacré challenge que ce film, un plan séquence de 10 minutes, tourné en RED One, c’est du sport ! Le steadycamer a mouillé sa chemise mais ça vallait le coup. Patrick De Ranter est un expert du stead et il fallait bien ça pour ce long plan séquence de 10 minutes. Nicolas Manson chef opérateur et ami a du éclairer une zonne immense et il l’a fait avec talent, figuration, timing, chorégraphie, une leçon de cinéma ! le visionnage des premières images nous laisse envisager un film de qualité. L’étallonage et toute la postprod se fera chez les machineurs très prochainement et je pense qu’on entendra parler de ces “10 dernieres minutes”.

Satis de crise

C’est un satis assez spécial qui s’achève. C’est sans doute l’effet de la crise économique mondiale qui a touché tous le secteurs de la communication … je ne sais pas vraiment qu’en penser ?

Les visiteurs étaient pourtant au rendez vous, certe un espace plus confiné donne une impression qu’il y a plus de monde, mais les stands des grands industriels de l’audiovisuel étaient plus petits que d’habitude. Autre effet marquant, les stands étaient aussi pour la plupart, moins bling bling … Plus sobre, voir plus cheap …
Mis a part quelques nouveautés annoncées en simultanné comme le Canon 1D mk IV et les sony xdcam ex, pas grand chose de croustillant. De mon côté, je trouve que les constructeurs comme les éditeurs manquent d’ambition. Nous sommes dans rythme d’auto suffisance ou seules des petites évolutions poussées par des contraintes marketting ne me satisfont plus vraiment.
Est ce que le petit monde du broadcast et du cinema numerique attendra encore longtemps avant de contrer l’offensive des reflex video hd ? Je pense que la route initiée par Red et dans laquelle Canon semble s’engoufrer n’est pas un simple effet de mode. Ce petit monde ronronne depuis trops longtemps et le réveil risque d’être douloureux pour ceux qui ont décidé de l’ignorer.