Articles

,

Digital Bolex S16 camera Raw … WTF !?!

Je viens de tomber sur un truc incroyable, avez vous entendu parler du projet Digital Bolex ? Une bande de fous furieux travaille actuellement sur une camera dotée d’un capteur CCD (oui c’est pas du CMOS) de taille S16 (12,25 x 9,64) de chez Kodak, capable d’enregistrer des fichiers RAW en 2048 x 1152 (Super 16mm mode) ou 1920 x 1080 pixels (16mm mode).

Doté de prises XLR et capable d’enregistrer sur des cartes CF en format Adobe Cinema DNG, format RAW universel libre choisi aussi pour la fameuse Pénélope Delta.

Dans un monde impitoyable ou tout semble nous pousser vers des cameras de plus en plus high tech, high end, un peu d’audace et de fraicheur me fait le plus grand bien et je trouve ce projet audacieux et terriblement excitant ! Qui sont ces gens ? d’ou viennent ils ? j’avoue que j’ai été tellement surpris que j’ai cru un instant qu’il s’agissait d’un canular ?!

Plus d’infos sur leur site internet 

et la fiche technique ici

une petite vidéo

Mediakwest, nouveau site d’information audiovisuel & cinéma

Faire un peut de pub pour les copains ça m’arrive, mais là en plus ya des vrais morceaux de Pampuri dedans. Quand l’ami Stéphan Faudeux m’a demandé de devenir rédacteur pour le nouveau site qu’il comptait mettre en ligne j’ai hésité environ 1/2 seconde … Il m’a demandé de lui pondre un article de fond offrant un panorama des photocams, on était fin décembre c’était avant les annonces de Nikon notamment donc le D4 et D800 ne sont pas cités mais c’est le propre de la temporalité de l’écrit …

Extrait de l'article sur les Photocam sur mediakwest.com

L’article : http://www.mediakwest.com/index.php/flipping/book/9-photocam/1-flipping-book.html

Informatif, bien conçu ,plutôt classe  avec son système d’affichage en flipbook, Mediakwest.com est né il y a quelques jours, ça cause de tout ce qui peut vous intéresser, des outils mais aussi des métiers, c’est le premier magasine web destiné aux professionnels de l’audiovisuel et du cinéma.

http://www.mediakwest.com/

Canon C300 enfin le plug pour FCPX …

ça vient de tomber sur les téléscripteurs, Canon USA a posté sur son site la mise à disposition gratuite de plugins pour gérer les fichiers issus de la C300 dans FCPX … Vous noterez aussi sur la page qu’il y a du grain à moudre pour les utilisateurs de FCP7 aussi …

ça se passe ici : http://usa.canon.com/cusa/professional/products/professional_cameras/cinema_eos_cameras/eos_c300#DriversAndSoftware

La post-production commence derrière le capteur de la caméra …

J’avais envie de vous causer d’un truc, suite aux explications de la dernière fois sur ce que font les Machineurs et la petite vidéo de Michael Cioni de chez Light Iron Digital au sujet du workflow du dernier film de David Fincher (qui n’est malheureusement plus en ligne) http://fcp.co/final-cut-pro/news/732-michael-cioni-talks-4k-workflow-and-fcp-proxies-for-the-girl-with-the-dragon-tattoo m’a donné envie de schématiser un workflow type. Parce qu’à mon avis la postproduction commence juste derrière le capteur de la caméra, il est fini le temps ou tout devait être segmenté, vive le workflow clé en main …

ça fait longtemps que j’avais envie de faire ce petit schéma … le workflow du moment en quelque sorte …

Micro Salon 2012, AATON Pénélope Delta, a star is born …

 

Le micro salon de l’AFC est un des évènements les plus marquant de l’année en france en ce qui concerne les technologies et les métiers liés au Cinéma.
Pour y venir en tant qu’exposant, il faut se faire parrainer par un membre de l’AFC. Cette année on a pu se rendre compte de l’arrivé timide mais remarquée de Canon et Nikon, la C300 était présente sur le stand ARRI et chez le loueur RVZ alors que Nikon présentait son D4 sous une tente dehors chez un autre prestataire. Ni l’un ni l’autre n’avaient leur propre stand pourtant, il faudra bien compter sur ces 2 fabricants à l’avenir.
Je n’ai pas eu le temps de vraiment regarder toutes les nouveautés car j’ai été happé toute la journée par des discussions sympathiques avec des clients, amis et autre fournisseurs .. C’est un peu le dernier salon ou l’on cause ce micro salon là,
On pouvait aussi voir des Epic, des Scarlet et pas mal d’Alexa sur les stands. Nouveauté annoncée chez Angénieux, ou tout le monde s’inquiétait des dates de livraison des fameux 45/120 qui tardent à montrer le bout de leurs lentilles frontales … les premiers modèlent doivent arriver très prochainement chez les loueurs …

De mon côté j’ai noté la présentation d’une maquette de la fameuse poignée de zoom type ENG qu’on va pouvoir greffer aux 3 petits zooms Optimo.
Autre fait marquant la présentation de la Sony F65 sur pas mal de stands ainsi que la fameuse Pénélope Delta de chez AATON.

Des deux caméras ont été projetés des images dans la salle équipée pour l’occasion d’un superbe video-projecteur DCI 4K de chez Sony.

J’ai été vraiment bluffé par les images de la Pénélope, AATON a pris le temps certes, ça fait un peu 3 ans qu’on attend la commercialisation de cette caméra mais au vu des premières images projetées ça valait le coup d’attendre.
C’est un sacré challenge pour le constructeur français qui a annoncé il y a quelques mois l’arrêt de la production des caméras argentiques tout comme Panavision et ARRI. La Delta Pénélope est donc une déclinaison 100% numérique du projet qui devait être hybride à la base. L’idée était belle mais AATON a du laisser tomber le concept de dos interchangeable numérique / argentique car il était trop compliqué voir impossible à mettre en oeuvre, Et puis les temps ont changés, l’intérêt de la chose est amoindri et il est clair qu’une société innovante comme AATON se devait d’arriver dans la mêlée avec un outil pertinent.


Jean Pierre Beauvialat peut être fier de son bébé de ce que j’ai pu en voir. Quand on lui pose la question dans le public après la projection de savoir ce qu’il a privilégié entre la définition et la latitude il répond : les deux ! Et on pouvait constater qu’il n’a pas raconté de bêtises.

Le capteur CCD conçu par Dalsa est incroyable et ils ont fait un travail prometteur. Certes c’est des images issus d’un prototype mais sur l’écran l’image est à la fois douce et piquée et un grand soin a été porté à la cohérence des couleurs ainsi qu’a la latitude, l’image est numérique et c’est assumé mais elle n’a rien de clinquant ni d’artificiel.

L’outil semble robuste et bien conçu en terme d’ergonomie, c’est une vraie caméra d’épaule. En bref pour revenir sur la partie technique, je salue le choix du codec, le RAW Cinéma DNG. Le DNG est un codec mis au point par Adobe pour les fabricants d’appareils Photo, à ce jour à par Pentax qui propose ce format d’enregistrement au choix avec son .PEF propriétaire il n’y a pas grand monde. Pourtant la déclinaison en “Cinéma DNG” n’a séduit peut de monde pour le moment mais c’est pourtant un format bien conçu et surtout libre de droits, chaque image issue de la Pénélope peut s’ouvrir dans Photoshop sans aucune manipulation et il existe pas mal de logiciels capable de lire les DNG, Adobe a par ailleurs dédié un site à ce codec.

La Pénélope peut à priori enregistrer 7K de définition horizontale ou 3,5k au choix, la différence se voit à l’écran, en tout les cas, même réduit en 4K c’est assez impressionnant. Ca fait un moment que je suis l’aventure de ce grand constructeur français qu’est AATON, j’ai diffusé déjà un petits reportage lors du NAB 2010 et je n’ai malheureusement pas eu le temps de le faire l’an dernier (pas monté).

voici pour les retardataires l’interview réalisée en 2010, le produit a bien évolué depuis …

C’est évident qu’il faudra compter sur eux à l’avenir certes 80 à 90kk€ c’est pas a la portée de tout le monde mais c’est le prix à payer pour la qualité et l’innovation made in France. L’Alexa Studio est elle aussi affichée à ce prix là mais l’AATON a quelques atouts, si leur point commun est la visée claire, chère à de nombreux chefs opérateurs je trouve par certains aspects la Pénélope plus intéressante, de part le fait qu’elle enregistre son RAW sur des magasins SSD internes à la caméra alors que l’enregistreur CODEX dédié à l’Alexa est un peu volumineux et forme une sorte de greffon à la caméra.
L’avenir nous dira la suite mais je trouve en attendant la période très excitante, entre les Canon et Nikon qui rentrent dans la danse et les 4 ténors qui se tirent la bourre ARRI, RED, SONY et AATON … reste à voir comment tout ça va évoluer et ce que va donner les premiers véritables exemplaires de cette fameuse Pénélope, caméra qui s’annonce vraiment prometteuse.

http://www.aaton.com/files/delta-p_sept-2011.pdf

Emmanuel Pampuri et les Machineurs … pour ceux qui n’ont pas compris …

ça fait plusieurs fois que je me dit que je communique mal sur le “d’ou je viens, qui je suis et dans quelle étagère ?”
Plusieurs fois aussi que je me retrouve nez à nez avec un client qui me reconnait et qui me dit que le lien entre mon blog et les Machineurs n’est pas évident.

Alors oui, un peu d’auto promo ne fera pas de mal, je suis le gérant et le fondateur des Machineurs. Quand j’étais plus jeune je voulais faire de la scène, Emmanuel Pampuri et les Machineurs ça sonne un peu comme un groupe de rock non ?

Au delà de la plaisanterie, je vous invite à aller voir notre site internet  et à aller cliquer sur j’aime sur notre page Facebook

Les Machineurs

Faites également la promotion de votre Page

Les Machineurs c’est donc une société qui propose un service innovant dans le petit monde du cinéma numérique et de la télévision et du web, l’idée est de proposer des “workflows” clé en main, allant de la prise de vue à la diffusion, “from Lens to DCP” diraient nos amis anglo saxons.

Parce qu’aujourd’hui si on anticipe pas et qu’on ne pense pas sa chaîne de production dans son ensemble on peut avoir de gros soucis. Pour moi la post-production commence derrière le capteur de la caméra, et chaque caméra nécessite quasiment un workflow différent, en tout les cas il faut respecter, et bichonner les images qu’elle produit sur toute la chaîne pour préserver la qualité jusqu’à l’encodage final du DCP.

Ainsi nous proposons des Caméras RED Epic parce que c’est nos préférées, mais nous ne sommes pas racistes, on aime aussi les Canon, les Panasonic, les Sony, les ARRI etc.

Nous proposons des services de laboratoire numérique, la gestion et la sécurisation des rushs, nous avons des technicien qui gèrent les media sur les tournages, en passant par le montage l’étalonnage, les effets spéciaux, les titrages et bien entendu le mastering DCP.

Les Machineurs sont des enfants du numérique, nous sommes tous tombés dedans quand on était petits … Une vraie bande de geeks comme on dit …

Les choix techniques et les méthodes de travail que nous avons mis en place parfois par dépit il y a plus de 10 ans, alors qu’on ne pouvaient pas faire comme les grands labos et les boites qui nous faisaient rêver sont aujourd’hui devenu la norme. Nous avons misé sur le tapeless le 100% logiciel depuis fort longtemps et c’est aujourd’hui cette appréhension particulière, la veille technologique de tous les instant et notre envie de faire “autrement” qui font notre force.

 

,

CANON EOS C300, appréciations et commentaires …

Comme promis voici la vidéo réalisée la semaine dernière. Pour vous parler de la C300 jai invité Sébastien Devaud, Directeur Photo mais aussi réalisateur Sébastien nest plus à présenter, il a notamment rédigé un ouvrage de référence qui porte le nom poétique de “Tourner en vidéo HD avec les réflex Canon” aux éditions Eyrolles

Sébastien a réalisé et photographier de nombreuses émissions pour la TV en particulier pour Canal + et M6. Cest un pionnier qui a été tout de suite passionné par lavènement des Phococams, mais vous le connaissez certainement tout. Je vous invite à aller visiter sa page VIMEO

On avait envie de faire autrement pour parler de la C300, envie aussi de faire un truc ensemble, histoire de croiser nos points de vues sur la C300. Certes cest encore un peu maladroit et il manque un peu dimages ou on voit la caméra, mais lidée est simple, se poser, et discuter du produit en se faisant filmer par lui. Nous nous sommes donc posés à Commune Image lieu de travail collaboratif des métiers de l’image qui héberge une quarantaine de sociétés notamment Les Machineurs la société que je dirige (pour ceux qui suivent pas 😉 ).

Coup de chapeau à mon partenaire a Thibaut Pétillon qui est le grand Machineur étalonneur et que nous avons sollicité afin quil nous donne son point de vue sur le fameux Canon Log.

Voici donc la Vidéo

 

PS : Un grand merci a Sophie et Arthur pour leur aide dans ce projet.

Canon dépose un brevet sur un codec 4K Raw …

Tout est dans le titre ou presque, mais il est clair que la gamme EOS Cinéma n’est pas prévue pour se contenter d’une caméra HD 4:2:2 à 50mb/s

Canon vient donc de déposer un brevet sur un codec 4K Raw il est visible ici

Une bonne nouvelle qui laisse présager une évolution intéressante dans les mois à venir, j’espère que c’est un premier prémisse d’une annonce au NAB.

, , ,

RED Epic (& Scarlet X), les accessoires que j’ai choisi.

RED livre à tour de bras ses caméras Epic X, M et la Scarlet arrive dès janvier. Ces jolies boites à image entre les mains vous allez vite vous rendre compte que pour pouvoir répondre à toutes vos attentes, il va falloir les accessoiriser. J’ai donc décidé de vous causer de mes choix, cet article sera mis à jour régulièrement car je suis en train de finaliser mes choix en fonction des réactions des différents assistants camera que je croise.

“Charlotte” notre première Epic M est arrivée en juin dernier, sa petite soeur baptisée “Brigitte” nous a rejoint il y a quelques semaines.

Mes critères de sélection sont principalement axés sur le rapport qualité / prix mais surtout la pertinence de ces accessoires.

Après avoir suivi les aventures de Brook Willard, le DIT du dernier Spiderman, j’ai commandé un premier “top chease plate” … plaque en aluminium joliment usinée que vous pouvez faire graver au laser avec votre logo.

Pour la deuxième unité j’ai commandé un kit complet composé d’une top chease plate une autre pour le dessous et 4 bras en allu dotés de perforations en pas kodak pour pouvoir accrocher toutes les petites choses dont les assistant on besoin. Ainsi la “cage” de chez ViewFactor a été choisie comme base.

Appelé “Full métal jacket” je trouve le système moins encombrant que celui proposé par RED

 

Ensuite il fallait choisir un système d’alimentation …

J’ai beaucoup apprécié le système proposé par les suisse de chez Action Product mais c’est vraiment trop cher à mon sens au vu des petits moyens dont je dispose pour le moment pourtant après moult investigations il n’y a pas mieux si on veut un truc complet doté de multiples prises, compact et malin …

Sur cette photo, vous pouvez observer plusieurs produits de chez Action Product qui propose aussi un top chease plate doté de prises desitnées à distribuer certaines choses utilise comme les prises 12volts, les HDSDI, la synchro etc sur des bon, lemo XLR et compagnie. C’est classe mais les tarifs un peut too much pour moi.


Heureusement Brook Willard, notre sauveur a sorti lui aussi une plaque batterie qui vient prendre appuis sur l’accroche DSMC de l’Epic.

On bosse dessus avec l’ami Alain Boutillot de chez Zxtrem afin de proposer une plaque arrière V-Mount avec quelques prises pour y brancher les accessoires de chez Lent Equip, des canadiens malins …

En cumulant les 2 systèmes on devrait avoir un truc assez efficace, et certainement moins sexy que le magnifique de chez Action product, mais …

Il ne faut pas oublier les autres accessoiristes, chez RED j’ai bien aimé les système d’accroche “quick release” le “clutch” est aussi un joli système mais j’ai déjà l’épaulière “Mantis” de chez Element Technica modifiée pour plus de robustesse.

Pour revenir aux accessoires RED ils sont souvent d’un positionnement tarifaire pas toujours cohérent avec le reste de leurs équipements mais c’est quand meme du bon matos.

Les 2 autres fabricants qu’il faut donc citer sont Wooden Camera chez eux j’ai trouvé plein de petites choses intéressantes mais je n’ai pas encore passé commande. 

Pour terminer donc Element technica racheté récemment par 3Ality sort une gamme complète d’accessoires pour le système DSMC RED (Epic & Scarlet)

Prochainement des photos en action sur le tournage de “Macadam Baby” qui commence la semaine prochaine.

 

 

,

Canon C300, présentation européenne à Berlin, premières impressions …

Petit retour sur mon voyage à Berlin. Tout d’abord c’est la première fois qu’un grand constructeur, acteur majeur des outils de prise de vues comme Canon m’invite en tant que “presse” et ça c’est déjà une belle forme de reconnaissance.

Le voyage etait très agréable, on a bien mangé, on a été reçus comme des rois mais j’ai prévenu tout le monde, je serais comme à mon habitude sévère mais juste  !

La soirée a commencé par une presentation sur scène de la C300 suivi par des projections des films de Sébastien Devaud et Vincent Laforet … à la fin l’écran s’est envolé au plafond pour ouvrir sur un magnifique espace ou nous attendait des ateliers de prise en main et de présentation du produit,

Mes premières impressions sur l’arrivée de cette C300 sont assez mitigés vous le savez à la fois je salue l’arrivée de Canon sur ce marché et le fait que cette marque innovante se lance dans cette aventure ne peut être que bénéfique pour nous autres consommateurs de boites à pixels.

Alors voui, la C300 n’enregistre pas de 4K, elle est limitée à un «vulgaire» HD 1080p … c’est décevant, on pensais tous qu’ils allaient nous sortir un outil très haut de gamme à un prix ultra agressif, au final on a une caméra qui est plus la concurrente directe de la Sony F3 que de la RED Epic, certes, mais il y a plein de choses qui me paraissent vraiment intéressantes et novatrices dans cette C300.

J’aime l’Epic qui est une vraie petite bombe mais pour le moment 99,99% de ce que je livre est soit du HD soit du 2K. As-t’on réellement besoin de livrer du 4K ? Depuis que j’ai la RED One je n’en ai livré qu’une fois en 4 ans ! Alors oui c’est utile et magique d’avoir du 5K pour la 3D et pour pouvoir recarder. La précision que ça apporte est non négligeable mais il faut quand même l’avouer le Log et la HD sont vraiment loin d’être décevant sur grand écran. L’Alexa a fait se preuve, allez donc voir “Drive” au cinéma si ce n’est pas déjà fait …

D’après Canon, le 4K est en cours de développement et nous verrons prochainement arriver un boitier photo capable d’enregistrer de la vidéo 4K mais en MJpeg, ça c’est un peu dommage ce codec est loin de faire des miracles, il est pour moi totalement obsolète.

Après discussion avec des cadres sympathiques de cette grande maison la plus grosse problématique serait l’enregistrement. Il est vrai qu’a part le RED Code qui reste a mon sens l’inovation principale de chez RED, le 4K pèse très lourd et nécessite du stockage performant et de grosses capacités ce qui va à l’encontre des standards actuels du marché. Si RED a choisi le SSD avec un format propriétaire pour ces nouvelles caméras en ayant abandonné le disque dur et le compact flash sur ses nouvelles caméras c’est qu’il y a une raison. Bref, messieurs au travail et souhaitons que les prochaines EOS C400 soient 4K et pourquoi pas RAW !

 

J’ai longtemps râlé après l’ergonomie déplorable des Photocams EOS qui filment en HD il semble que je n’ai pas été le seul et que Canon ait décidé de nous surprendre agréablement. Il faut dire que les camescopes de la marque rouge ont souvent été novateurs rappelez vous la forme de la XL1, très critiquée à ses débuts elle a quand meme donné des idées à Sony avec la EX1 / EX3 ?! C’est une caméra qui à l’époque avait fait beaucoup de bruit et qui m’avait séduit. Ya rien à faire j’aime quand un constructeur mets un soupçon d’audace dans ses produits quitte à ce que ça en agace certain.

L’ergonomie de la C300 est donc à mon sens une bonne synthèse entre le camescope de poing et le boitier photo moyen format. La poignée rotative et amovible, le micro joystick qui tombe pil poil sous le pouce et qui permet de piloter la majeure partie des menus sans avoir à faire de la gymnastique avec les doigt est un vrai régal, le viseur placé à l’arrière ça nous gonfle sur les caméras qui sont dans un format allongé mais là c’est plutôt efficace, le LCD qui tourne dans tous les sens mais avec quelques «crans d’arrêts» est assez pertinent aussi avec notamment la possibilité de l’orienter vers l’assistant.

Les boutons tombent naturellement sous les doigts et la prise en main est vraiment intéressante, ça va pas plaire à tout le monde comme à chaque fois qu’un constructeur innove un peu et ne se contente pas de produire un truc dont la finalité est de satisfaire les habitudes des professionnels …  moi je suis séduit, na !

La qualité perçue est très bonne, les matériaux utilisés inspirent confiance et c’est agréable au toucher.

Avoir rassemblé toute la conectique du même côté est aussi une très bonne idée, on assiste de plus en plus sur les nouvelles cameras à des emplacements de câbles qui une fois tous branchés donnent une espèce de pieuvre envahissante masquant parfois l’accès a certains boutons chez la concurrence.

Je suis assez séduit au final vous l’aurez compris et je ne tarderai pas de vous donner des informations complémentaires quand j’aurais pu tester la bête plus longuement. J’espère pouvoir avoir la possibilité de toucher aussi à ces optiques qui s’annoncent prometteuses.

En conclusion je voulais vous dire quelques mots sur l’évolution actuelle de mon blog et de mon boulot depuis quelques temps.

Je ne pensais pas en donnant cette orientation à mon petit blog que 2 ans après je serais invité comme ce fut le cas ce coup ci à Berlin.

Hormis mon extraordinaire voyage à Osaka l’an dernier pour aller découvrir la Panasonic AF101 c’est assez rare et vraiment appréciable d’avoir ce type de considération.

Il est vrai que je ne suis pas vraiment représentatif de la presse spécialisée et que mes multiples casquettes sèment parfois le trouble,il semble néanmoins que mes choix stratégiques mon positionnement et mon orientation professionnelle soit enfin compris et je salue les 2 grandes maisons que son Canon et Panasonic d’avoir compris l’intérêt de tout ce que j’ai mis en place depuis quelques années.

Tout est imbriqué, mon activité de prestataire technique, ma casquette de producteur, ce petit blog ou je vous raconte ma perception de l’évolution des technologies de l’image, tout ça est intimement lié et je suis heureux de la tournure que ça prend.

Quand au beau milieu d’une interview un cadre de chez Canon me pose des questions sur mon ressenti sur un produit qui sera proposé dans quelques temps à la vente forcément je touche à mon but et ça me conforte dans le rôle que je peux jouer dans cette partie passionnante. Je passe parfois pour un trublion mais je n’ai d’autre objectif que de fait avancer les choses.

Merci encore à Canon France, Stéphane Dery, Pascal Briard et tous ceux qui m’ont permis de faire partie de cette aventure mon ami Richard Studient avec qui j’ai partagé des moments sympathiques pendant ce voyage.

A bientôt pour la suite.