Articles

La post-production commence derrière le capteur de la caméra …

J’avais envie de vous causer d’un truc, suite aux explications de la dernière fois sur ce que font les Machineurs et la petite vidéo de Michael Cioni de chez Light Iron Digital au sujet du workflow du dernier film de David Fincher (qui n’est malheureusement plus en ligne) http://fcp.co/final-cut-pro/news/732-michael-cioni-talks-4k-workflow-and-fcp-proxies-for-the-girl-with-the-dragon-tattoo m’a donné envie de schématiser un workflow type. Parce qu’à mon avis la postproduction commence juste derrière le capteur de la caméra, il est fini le temps ou tout devait être segmenté, vive le workflow clé en main …

ça fait longtemps que j’avais envie de faire ce petit schéma … le workflow du moment en quelque sorte …

Emmanuel Pampuri et les Machineurs … pour ceux qui n’ont pas compris …

ça fait plusieurs fois que je me dit que je communique mal sur le “d’ou je viens, qui je suis et dans quelle étagère ?”
Plusieurs fois aussi que je me retrouve nez à nez avec un client qui me reconnait et qui me dit que le lien entre mon blog et les Machineurs n’est pas évident.

Alors oui, un peu d’auto promo ne fera pas de mal, je suis le gérant et le fondateur des Machineurs. Quand j’étais plus jeune je voulais faire de la scène, Emmanuel Pampuri et les Machineurs ça sonne un peu comme un groupe de rock non ?

Au delà de la plaisanterie, je vous invite à aller voir notre site internet  et à aller cliquer sur j’aime sur notre page Facebook

Les Machineurs

Faites également la promotion de votre Page

Les Machineurs c’est donc une société qui propose un service innovant dans le petit monde du cinéma numérique et de la télévision et du web, l’idée est de proposer des “workflows” clé en main, allant de la prise de vue à la diffusion, “from Lens to DCP” diraient nos amis anglo saxons.

Parce qu’aujourd’hui si on anticipe pas et qu’on ne pense pas sa chaîne de production dans son ensemble on peut avoir de gros soucis. Pour moi la post-production commence derrière le capteur de la caméra, et chaque caméra nécessite quasiment un workflow différent, en tout les cas il faut respecter, et bichonner les images qu’elle produit sur toute la chaîne pour préserver la qualité jusqu’à l’encodage final du DCP.

Ainsi nous proposons des Caméras RED Epic parce que c’est nos préférées, mais nous ne sommes pas racistes, on aime aussi les Canon, les Panasonic, les Sony, les ARRI etc.

Nous proposons des services de laboratoire numérique, la gestion et la sécurisation des rushs, nous avons des technicien qui gèrent les media sur les tournages, en passant par le montage l’étalonnage, les effets spéciaux, les titrages et bien entendu le mastering DCP.

Les Machineurs sont des enfants du numérique, nous sommes tous tombés dedans quand on était petits … Une vraie bande de geeks comme on dit …

Les choix techniques et les méthodes de travail que nous avons mis en place parfois par dépit il y a plus de 10 ans, alors qu’on ne pouvaient pas faire comme les grands labos et les boites qui nous faisaient rêver sont aujourd’hui devenu la norme. Nous avons misé sur le tapeless le 100% logiciel depuis fort longtemps et c’est aujourd’hui cette appréhension particulière, la veille technologique de tous les instant et notre envie de faire “autrement” qui font notre force.

 

, ,

Après Peter Jackson et Ridley Scott, James Cameron signe pour l’Epic de chez RED

 

Et il fait pas les choses à moitié le bougre, ce sont 50 Epic M qui viennent d’être commandées d’après Jim Jannard, le boss de chez RED soit 25 unités 3D.

Ce qui est étonnant c’est que Cameron était plutôt affiché avec ARRI sur le NAB. La marque Allemande exhibait fièrement son Alexa M (oui pareil ya un M dans l’histoire …) sur le RIG PACE conçu pour le sieur Cameron.

Plusieurs questions me viennent en tête, ya t’il un problème avec ARRI ? Même si PACE est une société qui gère plein de projets 3D, 50 unités de RED Epic c’est quand même beaucoup non ? Tout ça pour Avatar 2 ?

Certaines rumeurs font état de problemes sur le dernier film de Michael Haneke photographié par Darius Khondji et sur lequel ils devaient expérimenter le ARRI Raw, a priori ça c’est pas super bien passé … est-ce une relation de cause à effet ?

Vu la taille de la structure je pense plutôt qu’ils utilisent tous les bons outils car PACE n’est pas uniquement dédiée à James Cameron puisque c’est eux qui signent la 3D du dernier pirate des caraïbes tourné en RED One et en 3D …

 

,

Annonces Pré-NAB #1 Convergent Design lance le Gemini 4:4:4

Le NAB commence dans moins de 3 semaines et les annonces des constructeurs commencent à arriver.

C’est un peu à la mode à force de nous sortir des cameras avec des codecs un peu “limite” depuis l’avènement du HDV (codec que j’execre beurk !) bon nombre de constructeurs se sont lancé dans la fabrication de petits enregistreurs autonomes équipé de codecs plus nobles.

 

Convergent Design avait donné le ton avec son FLASH XR et son NANO FLASH qui font aujourd’hui référence. Malgré le choix qu’un Mpeg2 encore un peu controversé, les très hauts débits ateints et les supports d’enregistrement peut honéreux en ont fait un succès. La déclinaison NANO Flash 3D est une petite bombe qui permet d’enregistrer à un coût mesuré et dans un encombrement mini 2 flux video HD de très haute qualité parfaitement synchro. AJA a sorti le Kipro et le Kipro Mini tous deux sont très intéressant car ils utilisent le codec Apple ProRes dans ses différentes déclinaisons.

Avec l’arrivée de nouveaux produits comme le Cinedeck ou le Ninja de chez Atomos, il était temps de réagir en proposant un enregistreur équipé d’un écran. C’est désormais chose faite et le Gemini 4:4:4 sera présenté au NAB.

 

 

Pour résumer il s’agit d’un réel concurrent du Cinedeck plutôt haut de gamme , voici les caractéristiques principale

 

Welcome | Bienvenue …

Le nouveau Pampuri’s blog est dorénavant actif. Merci à Fred alias LeFred.com de m’avoir filé un gros coup de main sur ce transfert qui j’espère s’est démoulé sans accros.

Logiquement tout est là il faudra sans doute que vous vous “ré-inscriviez” rien n’est encore définitif mais je voulais que la migration soit effective pour le NAB qui se rapproche à grand pas. Tout n’est pas encore 100% fonctionnel mais ça arrivera progressivement, n’hésitez pas à me faire vos remarques et suggestions…

Merci encore a tous de votre fidélité, j’arrête pas de ne pas en revenir !

Je suis actuellement à Hong Kong pour le FilmArt, qui est un énorme évènement en Asie pour la production internationale. J’ai mis quelques photos en ligne sur mon flickr

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

http://www.vimeo.com/21263635

Petit film qui sert à rien, tranche de vie façon Pampuri filmé à l’autre bout du monde.

[EDIT] La transition a entrainé une panne de 24h, tout a fonctionné jusqu’au moment ou ça devait fonctionner et là ça ne fonctionnait plus … comment ça je suis pas clair ? c’est le décalage HORREUR 😉

 

Migration Phase 2 …

Salut à vous, la migration vers le nouveau blog est en cours de transfert … le temps que les DNS se propagent sur les serveurs du word wide web …

Merci de ne noter que l’adresse http://www.pampuri.net je laisserai en ligne un moment cette adresse wordpress.com en cas de problème mais dorénavent tout se passsera sur pampuri.net

On se retrouve de l’autre côté

Réflexions sur la révolution numérique dans le cinéma.

Longtemps que je me pose des questions sur les futures évolutions de cette petite révolution que nous traversons actuellement nous les faiseurs d’images. J’ai déjà abordé le sujet à droite et à gauche et je me suis dit qu’un petit post rassemblant un peu les idées et les points de vues que je pouvais avoir sur la question pouvait être utile.

Il y a fort longtemps quand je suis sorti de l’école, j’avais déjà un comportement qui pouvait paraître étrange. En 1991, un mec qui était autant passionné par la musique, le son, la vidéo, ou la photographie, ça ne pouvait pas exister et on m’a souvent demandé de choisir, j’en fut incapable.

J’aime créer, et j’aime aussi les technologies associées à ces créations. Aujourd’hui a l’heure ou les contenus réalisés avec des Photocam ont envahi les écrans qu’ils soient grand  ou petits (même thalassa sur France 3 est tourné en DSLR) je pense que nous n’aurons plus besoin de choisir. Photographe, vidéase, cinéaste ? Peu importe, la génération qui arrive s’en fout royalement, il passent autant de temps à filmer qu’a photographier avec le même plaisir.

L’accessibilité à l’outil ne dispense pas le talent et le travail, mais cette démocratisation redistribue les cartes et les clivages liés au porte monnaie n’ont plus lieu d’exister, on peut venir d’un “milieu défavorisé” et faire du cinéma. On peut  acquérir à moindre frais des outils performants. Désormais seul le talent et le travail fera la différence.

Les constructeurs comme RED ou plus récemment, Canon ont créé des outils qui a bouleversé la donne, nous assistons à une réelle re-distribution des cartes dans le petit monde de la prise de vue. Non seulement il rassemblent photographes, vidéastes et cinéastes, mais en plus ces outils sont devenus presque accessibles, une vraie belle camera 35mm coute encore plus de 300k€ les optiques, une série de prime c’est 140k€ pour avoir de la belle qualité. Aujourd’hui une Alexa coûte 45k€ une RED One MX 25k$ Une Sony F3 15k€ une AF101 tout comme un Canon 1dMkIV et un  GH2 849€ … tous ces outils permettent de tourner des images d’une qualité encore inaccessible il y a peu de temps et cette qualité est largement suffisante pour  être projetée en salle. Certes ce n’est pas tout de la même qualité mais le fossé se resserre.

Basé sur la même révolution, celle du numérique, l’accès a la salle se démocratise grâce au numérique, le fameux fichier DCP (Digital Cinéma Package) qui va a terme remplacer la pellicule dans les salles est un formidable outil. La ou il fallait trouver pas loin de 10000€ pour une copie 35mm pour un court métrage, il en faut 10x moins en numérique.

Je ne cherche pas à faire du mal à ceux qui aiment la pellicule, je l’aime aussi et a mon avis autant elle perdurera encore de façon marginale pour la prise de vue pour les productions qui auront envie de se démarquer par son esthétisme. Autant en tant que support de diffusion, on ne peut que constater le déclin. Oui la pelloche comme on l’appelle est encore supérieure aux caméras cinéma numérique, mais pour combien de temps encore ? Si on regarde le petit monde de la photographie qui a entamé sa révolution numérique bien avant cette du cinéma on peut aisément se projeter. Mais revenons à la diffusion, il y a 9 ans (2002) la norme DCI est sortie des cartons du consortium portant le même nom, début 2009 il y avait moins de 300 écrans numériques sur le parc de 5400 écrans en France. Nous aurons atteint les 2000 écrans à la fin du premier trimestre. En 2006 les gros multiplexe des grands groupes d’exploitants faisaient de la place dans leurs cabines de projection aujourd’hui c’est les projecteurs 35mm qui s’en vont des mêmes cabines.

Là ou le bas blesse c’est qu’il n’y a plus de réel fossé technologique entre le cinéma et la télévision, la haute définition est devenue un standard et ses normes techniques sont suffisamment proches de celle du cinéma. Entre HD et 2K seuls quelques pixels séparent les 2 mondes. Un bon lecteur bluray, un bon projecteur home cinéma HD et on se retrouve à avoir une meilleure qualité à la maison que dans certaines petites salles de cinéma. C’est à mon avis par le 4K que le cinéma créera la distance qualitative qui le séparera de la HD et donc de la télévision (si on met de côté la 3D mais c’est un autre débat). Le parc de projecteur installé est en grande partie “upgradable” avec les nouvelles puces DLP 4K.

Depuis 3 ans maintenant les Machineurs, se sont positionnés sur le DCP, la route est encore longue car nous n’avons pas l’antériorité ni reconnaissance en tant que laboratoire. Certains on tenté l’aventure du DCP Machineurs et nous ont fait confiance en rentrant par la petite porte, publicités, bandes annonces, courts métrages etc. Depuis, nous avons encodé plusieurs DCP de long métrage et la qualité de notre travail a satisfait plusieurs producteurs et distributeurs qui apprécient le rapport qualité prix mais aussi la complémentarité de l’offre avec Cinego qui gère les KDM et Filmor qui s’occupe de la duplication et de l’acheminement des copies (matériel ou immatériel)

http://vimeo.com/20430474

2011 est plus que jamais l’année de la numérisation du cinéma.

, ,

ARRI Alexa VS Red One Mx … suite …

La suite tant attendue du test comparatif réalisé à Etretat en compagnie de Matthieu Misiraca à la photo se passe sur Camera-forum à cette adresse, vous êtes invités à voter pour votre image préférée.

http://www.camera-forum.fr/index.php?/topic/6846-suite-du-test-alexa-vs-red-mx/

un estrait du post de Matthieu qui est directeur photo et qui a fait l’image de ce projet :

“En compagnie d’Emmanuel Pampuri, Thibaut Petillon, Michael Lagerwey, Armel Nknuidji et moi même nous avons regardé différentes images des deux cameras sur le Dav vinci Resolve

Personnellement les deux cameras se valent parfaitement c’est vraiment au poil de c… qu’on y trouve une différence à tel point qu’on savait plus quoi était quoi … Le piqué (details) des deux camera sont identiques “

Mon point de vue personnel sur la question est que ARRI a travaillé dans le sens du poil de l’évolution tout en tenant compte du passé. Notre inconscient collectif, nos goûts sont forgés par plus d’un siècle d’image argentique, c’est ce qui fait que la plupart d’entre nous préfèreront le rendu “doux et cinématographique” de l’Alexa.

Pour ma part je préfère la RED pour 2 choses, la définition, ça me plait mais aussi la sensation de plus de modelé, plus de profondeur, plus de relief. L’image de l’Alexa a un je ne sais quoi de trop “aplat” c’est peut être comme le dit Matthieu lié au Log C qui écrase un peu trop la dynamique et et du coup on perdrait un poil dans les lumières intermédiaire. On aura sans doute un tout autre rendu quand on pourra travailler avec le fameux ARRI Raw.

En prime, le vrai making of signé Olivier Heraud

,

ARRI ALEXA Plus présentation au micro salon AFC

News en exclusivité planétaire pour le Pampuri’s Blog : le premier long métrage tourné en Alexa / Arri Raw sera mis en lumière par l’excellentissime Darius Khondji pour le prochain long métrage de de Mickael Haneke.

Salut bande de Geeks lumineux … ça fait bien 2 semaines que je vous ai pas conté des histoires de boiboites à image. Désolé mais j’ai un emploi du temps de ministre ces temps-ci.

Alors plutôt que de faire de la litérature, chose pour laquelle je ne suis pas forcément doué, je vais vous laisser regarder cette petite présentation de l’Alexa plus tournée au Micro Salon AFC à la Femis.

 

Frank van Vught chef opérateur qui travaille pour ARRI, nous expose les petits “plus” de ce modèle “plus” et nous explique la théorie de ARRI sur le Raw 3K, le workflow 2k etc.


,

Micro 4/3 – Panasonic AF101 – Lumix “G” mes optiques préférées

Plusieurs personnes m’ont sollicité pour que je fasse un petit article de fond sur les optiques destinées a la gamme Panasonic Lumix “G” (GH1/GH2 G1/G2 GF1 et bientôt GF2 + G10)

On va distinguer 4 catégories d’optiques.

  1. Les objectifs micro 4/3
  2. Les objectifs 4/3
  3. Les optiques photos nécessitant une bague adaptatrice
  4. les optiques cinéma nécessitant aussi une bague adaptatrice.

1. Les Optiques micro 4/3

Pour le moment il n’y a pas énorméments de fabricants qui produisent des optiques micro 4/3

Chez Panasonic je retiendrai essentiellement :

le 14/140 qui est à mon avis le “zoom de base” pour l’AF101 qui a de grandes qualités mais aussi un gros défaut. Ce zoom propose une plage de focale allant de 14mm à 140m soit une amplitude X10 ce qui est très confortable, sa qualité optique comme son stabilisateur sont très bons, il a de plus un AF et un stabilisateur ultra silencieux ce qui ne gâche rien. Son défaut c’est sa faible ouverture en effet f:4/4,8 c’est pas génial dès qu’on veut travailler en basse lumière.

Panasonic 14/140

L’autre objectif  Zoom intéressant dans la gamme c’est le 100/300 stabilisé aussi et de très belle qualité optique.

Le Zoom grand angle 7/14 f:4 est une petite bombe, il est un peu cher mais la qualité est vraiment de très haut niveau. La distorsion est assez prononcée dans les angles est sur les bords à 7mm mais c’est le jeu à cette focale.

Je ne suis pas fan du 14/42 et lui préfère le 14/45 un poil au dessus en terme de qualité, néanmoins il faut bien commencer par quelque chose et c’est loin d’être mauvais.

Petite note importante : les objectifs Panasonic sont les seuls à réellement communiquer à 100% avec le boitier que ce soit l’AF101 ou le GH2 par exemple ils bénéficient d’un traitement électronique associé permettant de corriger les aberrations chromatiques et autre vignetage.

L’objectif exceptionnel de la gamme c’est le 20mm f:1,7, ce “Pancake” ultra mini a non seulement une ouverture intéressante, un beau “bokeh” , un piqué superbe, mais aussi un prix très attractif, son seul défaut, un moteur d’autofocus bruyant. Cette optique vous permettra de produire des images de très grande qualité. Sur une AF101 ça fait un peu ridicule mais la priorité c’est la qualité des images produites.

Panasonic 20mm f:1,7

Le 45mm f:2,8 Macro signé Leica est aussi une optique d’exception que j’affectionne particulièrement mais elle est un peu chère.

Le 14mm f:2,5 est un super cailloux aussi, il fait partie de mon équipement de base et malgré sa taille ridicule il produit de très belles images, c’est en plus une optique très abordable.

Il existe aussi un 8mm fish eye très bon.

Pour conclure, il n’y a pas de vilain petit canard dans cette gamme mais j’espère comme beaucoup d’entre vous que Pansonic va nous pondre un vrai “trans-standart grand ouverture” Lors de la Photokina 2010 nous avons entendu parler d’un Zoom 12/75 f:2,5/3,3 est il tombé aux oubliettes ? Etait-ce une rumeur ?

Les autres marques en micro 4/3

Le serial killer de l’ouverture est sans aucun doute le Voigtländer Nokton 25mm f:0,95 cette optique 100% manuelle est une optique d’exception nécessitant un minimum de “maitrise” car à 0,95 pour faire le point ça ne pardonne aucune approximation.

Voigtländer Nokton 25mm f:0,95

D’autre marques comme Sigma propose ou vont proposer des objectifs en monture micro 4/3 . J’aime bien Sigma j’utilise souvent le 30mm f:1,4 EF sur le 7D et le 50mm f:1,4

Le constructeur sud-coréen Samyang va proposer aussi des objectifs en monture micro 4/3 100% manuels. Ces optiques sont assez étonnantes et leur rapport qualité prix incroyable. Leur manque juste un peu de notoriété. Leur fisheye 8mm et surtout le 85mm f:1,4 ont été annoncés il y a quelques mois.

Je connais très mal les optiques micro 4/3 Olympus, j’ai souvent privilégié les optiques Panasonic à cause de leur lien avec le boitier qui active les circuits de correction. La seule optique que j’ai vraiment testé est le 14/35mm f:2 via un adaptateur 4/3 vers micro 4/3.

2. Les Optiques 4/3

Avant le micro 4/3 il y avait le 4/3, seul Olympus a continué dans cette voie et produit de très jolis cailloux. Attardons nous un moment sur les 2 optiques Zuiko digital vraiment exceptionnelles que sont les 14/35 f:2 et le 35/100 f:2

ZUIKO DIGITAL 35-100mm

J’ai pu essayer le 14/35 avec l’AF101 a Osaka lors de mon petit périple au Japon. Cette optique est tout simplement incroyable, le piqué est excellent et l’ouverture à f:2 constant sur un zoom c’est pour ainsi dire , magique !

Seulement voilà il y a un hic, voir même deux, le premier c’est le prix, plus de 2000 euros pour le 14/35, je pense néanmoins que ce zoom doit être l’optique de base de tout utilisateur d’AF101 exigeant n’ayant aucune optique en sa possession. Le deuxième bémol concerne la mise au point, l’auto-focus n’est pas 100% opérationnel, il faut se mettre en “manuel” et utiliser le bouton “push auto” sur la caméra. Le pilotage du diaph ne pose lui aucun problème.

De nombreuses images du film que j’avais tourné à Kyoto sont tournée avec ce 14/35 Zuiko Digital.

D’autres optiques sont disponibles en 4/3 chez Sigma et Olympus mais aussi chez Leica / Panasonic.

vous trouverez la liste sur le site http://www.four-thirds.org/en/fourthirds/lense.html

3. Les Optiques “Photo”

Comme je l’ai écrit à plusieurs reprises l’intérêt de ces boitiers et caméras équipés de cette monture c’est leur capacité via des bagues adaptatrices de monter des optiques photos. Ainsi les photographes équipés d’optiques Nikon, Canon, Pentax, Minolta, Leica, etc. Pourront à loisir monter leur cailloux préférés sur l’AF101, les Lumix “G” ou encore les Olympus Pen.

Je n’ai pas de préférence particulière mais j’ai en stock des vieilleries sympathiques griffées Pentax ou Nikon qui sont de très bons compagnons de mes boitiers GH1 / GH2

Pour le choix des bagues le constructeur Allemand Novoflex a longtemps eu ma préférence mais je dois avouer m’intéresser de près a Kipon qui propose notamment une bague pour monter les optiques Canon EF qui a la particularité d’être équipée d’un iris manuel.

Bague Kipon Canon EF vers micro 4/3 avec iris

Un seul conseil, si vous voulez aller voir du côté d’eBay et des nombreuses bagues chinoises “no name” sachez que c’est “pile ou face” j’ai eu de bonne comme de très mauvaises surprises.

2. Les Optiques “Cinéma”

il existe plusieurs adaptateurs pour passer a la monture PL. HotRod Caméra reconnaissable à sa couleur vert anodisé aluminium.

AG-AF100 + monture HotRod Camera PL et optique Zeiss Ultra Prime

L’autre marque qui fait parler d’elle c’est DENZ disponible chez Photocinerent son avantage est d’être intégrée à une base et de tiges. Le problème est que la monture de l’AF101 est conçue pour des optiques pesant 1kg ce qui est souvent limite car ces objectifs pèsent lourd.

Adaptateur PL Denz

Il existe d’autres outsiders comme MTF qui propose une monture PL to micro 4/3 à moins de 400€

Monture PL pour micro 4/3 de chez MTF services

Sur eBay on trouve aussi un revendeur qui propose des choses plus exotiques pour monter des optique BNCR ou encore en monture PV (Panavision)

Côté optiques vous aurez le choix, Cooke, Zeiss, UniQoptics, Hawk, Panavision, Fujinon, RED ou encore les superbes zooms Angenieux.

AF101 Panasonic + Optimo 28/76 Angenieux

Voilà en conclusion vous arriverez comme moi à vous dire que c’est quasiment impossible de parler de toutes les possibilités offerte par cette monture super maligne qu’est le micro 4/3.