Articles

, ,

Fujifilm X-H1 un nouvel hybride qui s’annonce extra !

Vous allez en entendre parler de ce nouveau boitier de chez Fujifilm qui s’appelle le X-H1 tout nouveau concept qui se place un peu plus au dessus dans la gamme que le XT2. J’ai eu la chance d’avoir ce boitier entre les mains et je me suis régalé mais un bug sur le prototype m’a empêché de faire une review complète. Fuji m’en renvoie un bientôt pour me permettre de vous donner mes premières appréciations. 

J’ai adoré l’ergonomie de ce boitier, la prise en main est pour moi proche de la perfection, on va plus loin que le XT2 qui m’avait déjà beaucoup plu. J’aime beaucoup l’ergonomie c’est un truc qui est trop souvent négligé, j’en ai souvent parlé, ici je trouve que c’est une vraie réussite. Le choix de Fujifilm de partir sur une ergonomie un peu old school m’a plu dès le départ, il n’y a rien de figé, les fonctions principales sont accessibles via des boutons physiques autant que par des molettes de réglages. en photo comme en video c’est un vrai régal.

Au menu des nouvelles fonctionnalités en video bien entendu avec un capteur stabilisé une définition 4K DCI 4 096 x 2 160 px à 24 i/s seulement les 25 et 30i/s sont réservées au mode UHD et un codec plus musclé à 200mb/sec

C’est pour le moment en photo que j’ai plus pris mon pied avec cet appareil, la qualité des Jpeg direct est toujours impressionnante chez Fuji et on peut noter qu’ils ont rajouté la simulation de film Eterna qui est chère a grand nombre de cineaste amoureux de la pellicule.

Portrait of Fatou / Jpeg Direct

Il est trop tot pour moi pour vous faire un vrai article sur ce boitier mais j’ai vraiment apprécié l’évolution depuis le XT2, il manque encore le 10bits et les fréquences d’image élevées pour faire du ralenti mais c’est un vrai régal en terme de rendu et toujours cette ergonomie qui me plait énormément.

Deborah Krey / Jpeg Direct

 

Plus d’infos sur le site Focus Numérique

Bientôt mes premieres images en video sur ma chaine Youtube

, ,

Pentax K5, le reveil du challenger ?

Ceux qui me lisent régulièrement connaissent mon attachement à la marque Pentax, j’ai goûté à peut près à tous les constructeurs et vu que j’ai fait une grosse partie de ma formation photo avec un Pentax P30, qui était à cette époque là (1990) le seul boitier réflex a un prix démocratique ,j’y suis resté attaché. Après je suis passé chez Nikon et j’ai gardé longtemps un F801 comme compagnon de jeu.

En 2004 j’ai ainsi acheté mon premier réflex numérique et c’était un Pentax ISTD*S convaincu par mon ami Richard qui avait décidé ce jour là de titiller la fibre qui est en moi et qui me pousse souvent à choisir l’alternative, le challenger plutôt qu’un leader trop “installé”.

Ainsi j’ai évolué dans la gamme Pentax numérique là ou la raison m’aurait poussé vers un D70 à l’époque, je suis passé ensuite au K10 puis au K20 puis au K7. Mais à l’arrivée des boitiers doté de fonctionnalités vidéo HD j’ai eu du mal à rester enthousiaste. Il faut dire que le K7 était vraiment à la ramasse de ce côté là.

Un K5 tout neuf entre les pattes, j’ai donc décidé de voir comment les choses avaient évolué. Et je dois dire que côté vidéo c’est vraiment pas la révolution attendue. Parlons plutôt de la photo, le K7 ne m’avait laissé qu’une impression moyenne, celle d’un boitier exceptionnel affublé d’un capteur sans grande envergure. Obligation sans doute due au partenariat avec le Koréen Samsung, moi qui faisait souvent des photos en basse lumière j’ai été déçu par la gestion des hautes sensibilités, le bruit était gênant dès 800 iso. Là la donne a donc changée , l’excellent capteur Sony Exmor déjà présent dans l’Alpha 55 de la même marque et le D7000 Nikon donne une toute autre dimension à cet excellent boitier. Le K5 a donc progressé par rapport au K7 a ce niveau là mais pas que.

Lucie Songeuse à 3200 iso

Crop 1/1 à 3200 iso

Sur ces 2 images j’ai juste effectué un petit traitement noir et blanc sur Lightroom pour montrer le bruit, la photo n’est pas exceptionnelle mais je trouve ce bruit assez esthétique et très photographique. En gros je suis fan !

Mais commençons par le commencement, le boitier donc, pour ceux qui ne connaissaient pas le K7 c’est bien le même, magnésium, joints d’étanchéité proposant une tropicalisation là ou la concurrence s’arrête à un traitement mineur. Même le petit zoom du kit le 18/55 est doté de joints et d’une baïonnette métallique ce qui est rarement le cas dans cette gamme. Le boitier est petit, compact mais il s’en dégage une impression de robustesse, un petit côté “pro” qui est valorisant et rassurant. Le grip caoutchouté de première qualité offre une prise en main excellente, même s’il manque un peut d’espace pour poser le petit doigt mais bon, j’ai de grosses paluches. Le viseur est aussi très bon, large et assez clair, il possède un verre avec une granularité assez agréable même pour la mise au point manuelle. Les boutons tombent bien sous les doigts et l’interface logicielle est simple et efficace. On se promène dans les menus avec une facilité déconcertante. Le fameux bouton “RAW” (invention Pentax) est bien présent sur le côté, il permet d’un simple clic de basculer dans le mode raw quand on est en jpeg et qu’on a l’envie de basculer dans un mode plus sécure pour le post traitement. On peut par ailleurs modifier sa fonction dans les menus. La présence du fameux “bouton vert” chère à tous les Pentax adicts qui permet de proposer une valeur “Program” quand on est en manuel par exemple et qui lui aussi peut être programmé est bien positionné sous le pouce. Je ne suis pas fan du barillet de sélection de modes avec sa fonction de verrouillage, il peut s’avérer sécurisant pour certains mais pour moi qui apprécie de passer rapidement d’un mode priorité ouverture à un mode manuel très souvent, c’est pas super pratique d’avoir à déverrouiller via le petit bouton pour faire tourner d’un cran. Rien à redire sur l’écran qui est dans les standards qualitatifs du marché, petit plus sympa qui fait la différence, l’affichages des réglages se retourne automatiquement en mode portrait comme souvent chez Pentax, fallait y penser, c’est tout bête mais ils l’ont fait eux 😉 C’est comme le mode priorité sensibilité c’est un petit truc malin qui peut vous sauver la mise. On fixe un diaph, une vitesse et le boitier ajuste automatiquement le réglage de la sensibilité pour que le photo soit bien exposée.

Côté post-traitement un des avantages de Pentax et d’avoir aussi été les premiers à choisir le format DNG, le RAW “universel” selon ADOBE ce qui m’a permit de travailler mes clichés sans problème avec Lightroom alors que ce n’est pas le cas sur d’autres logiciels. Et c’est là que j’ai pu noter les progrès du capteur, non seulement le bruit en haute sensibilité est esthétiquement assez fin et très “argentique”, mais la dynamique qu’on arrive à enregistrer est assez impressionnante. En exposant la même image dans lightroom aux 2 extrêmes et en faisant un compositing ensuite avec les 2 images, on arrive à des rendus proches du HDR.

Petit bémol toute fois sur le boitier, comme son prédécesseur le K7 le K5 rame côté post-traitement interne. Là ou les autres constructeurs mettent des processeurs de fous (2 Digic dans le 7D, 3 coeurs dans le Venus engine HD du GH2) Pentax semble un peu à la traine. L’affichage d’une simple photo prise en RAW+JPEG peut prendre plus de 6 secondes sur l’écran, ça fait partie des petits détails qui sont agaçants. Si on désactive la correction des optiques c’est beaucoup plus rapide c’est donc un problème de rapidité de processeur qui traite le signal. On a pris l’habitude de vérifier son exposition sur l’écran après la première photo d’une série, ce délais d’attente devrait pouvoir être réduit.

Quand à la vidéo, je suis tellement déçu que je ne vous montrerai rien, en vrac et dans le désordre voici les gros points noir de cette fonctionnalité :

  • Impossible de régler la sensibilité (en vidéo)
  • Contrôle du diaph impossible pendant la prise
  • Même si on choisi de bloquer le diaph la sensibilité varie ce qui provoque des pompages moches
  • Codec Motion Jpeg obsolète pourtant à 72MB/s ?!
  • Pas d’autofocus pendant la prise
  • traitement du bruit en basse lumière vilain là ou c’est quasi magique en photo ? pourquoi ?!

Msieu Pentax, vous avez tout pour être aussi un challenger qui compte et qui innove côté vidéo, vous ne pouvez pas rester à la traine à ce niveau là c’est dommage. La concurrence a déjà posé ses marques sur ce terrain, faut faire quelque chose, s’il vous plaît ! Je serais ravi de vous filer un coup de pouce à ce sujet …

Clafouti, Pentax K5 Kit Lens 1600 iso sans compensation de bruit

Ce que j’ai aussi particulièrement apprécié au delà de la qualité de l’image sur ce K5 c’est son côté pro, l’absence de programmes “scène” et pas trop de fonctions béatifiantes pour les gens qui connaissent la photo c’est mieux, en tout les cas j’apprécie de ne pas être envahi par des fonctionnalités presse boutons sur un boitier expert.

En conclusion : L’image produite par le K5 est vraiment d’une qualité rare sur ce genre de boitier, moi qui ai pratiqué le Canon 7D par exemple je la trouve un cran au dessus, elle a un atout charme indéniable, une texture qui me plait beaucoup et ce fameux bruit qui reste très proche de la granularité du film quand on pousse un peu les Iso. C’est vraiment dans ce domaine que Pentax à progressé. Dommage pour ceux qui rêvaient d’un vrai boitier rivalisant avec les performances des Canon EOS ou encore du GH2 qui sort ces jours ci, pour la vidéo de ce côté là c’est loupé. Une grosse déception donc pour la vidéo, mais grand bravo pour la photo !

Je posterai prochainement d’autres images et je vous tiendrai au courant bien entendu.

Sony, Nex VG10 premières images, premier retour d’utilisation, le paradoxe se confirme !

J’ai passé la journée d’hier avec la nouvelle Sony Nex VG10 … à peine disponible, mon ami Richard Studient m’a confié l’insecte. Si vous avez suivi les épisodes précédents Jean Marc qui intervient souvent ici avec une verve souvent passionnée mais très pertinente nous avait parlé du look, du design … Seulement voilà il me semblait que la notion de design n’était pas uniquement esthétique, il faut croire que seul le coup de crayon compte chez Sony parfois au détriment de l’ergonomie.

Je ne commencerai pas pas beugler tout ce suite, mais j’ai été énervé toute l’après midi. L’image produite est tout simplement superbe, à part quelques problèmes de moirage et d’alliasing pas toujours agréable sur les détails fins et répétitis (regardez les typos sur la canette de soda cola sur la table pendant la peinture au héné sur les mains de mes filles (oui je sais elle sont belles) … ça scintille … Le codec ne s’en sort pas trop mal sur les motifs réputés piégeux de l’eau. Je pense que le capteur est très bon et que le traitement est assez bluffant. Je suis resté sur un réglage “standard” au niveau des pictures preset à la prise de vue. Soit en manuel soit en priorité vitesse avec une obturation au 1/50e de sec ou 1/100e … La mesure de la lumière n’est pas extraordinaire. Le reste des automatismes a l’air plutôt bon mais  l’AF à détection de contraste a un peu trop tendance à faire ce qu’il veut et il a du mal à accrocher certaines fois. On peut forcer la détection en appuyant sur le bouton déclencheur photo mais comme sur les Panasonic G il doit d’abord faire le flou avant de retrouver le point. Sur ce détail on est pas encore sorti des ronces mais ça reste utilisable. Au final on sent nettement l’orientation haut de game grand public de l’appareil, a l’heure ou tout est logiciel dans ce genre de joujou, Sony pourrait laisser le choix à l’utilisateur. Par exemple ici on ne parle plus “ISO” mais sensibilité, pourquoi avoir fait le choix de l’exprimer en “gain” et en unité de “db” ? Le grand public n’est il pas plus familiarisé avec les ISO ? Le mode photo affiche bien des “ISO” pourquoi ne pas laisser le choix a l’utilisateur ?

Sony NEX-VG10

Côté son Final Cut Pro retranscrit le son Dolby multicanal en stéréo de bonne qualité, la petite bonnette anti vent est assez efficace, mais bon ça reste du “tout auto” … par contre il y a une sortie casque. Encore un paradoxe, au final à quoi peut servir de brancher un casque si on ne peut pas régler le niveau manuellement ?

Final cut pro gère très bien cet AVCHD 24 mb/s et c’est un régal meme en plein écran sur un 23″ … attention c’est une petite camera à moins de 2000€ dont on parle, et dans cette game de prix c’est plutôt une championne.

Je n’ai pu tester que le gros zoom livré en kit et le 16mm f:2,8 en monture E, j’espère pouvoir faire un test avec du verre plus lourd signé Carl Zeiss en monture A, prochainement. Le Zoom du kit 18/200 f: 3,5/6,3 s’en sort très bien il semble bien mieux loti que le transtandard livré avec le NEX-5. L’optique est plus lourde que le boitier ce qui déséquilibre un peut le tout mais ça reste jouable.

Arriere NEX-VG10

Parlons maintenant du sujet qui fache : l’ergonomie … Ya t’il des gens qui testent les produits autrement que pour des critères de performance et de look chez Sony ? La quasi totalité des boutons se retrouvent derrière l’écran qui est très bon certes mais tu coup si on veut tourner au viseur et garder un doigt sur la molette, on doit garder l’écran ouvert ?! Ce même écran ne se retourne pas à 180° ce qui empèche de le replier plaqué et ouvert dans son logement, de toute façon vu que les boutons de lecture se retrouvent derrière … grrr !

Sur la Sony EX1 / EX3, Sony a fait une poignée pivotante qui permet de tenir la caméra comme on le désire, j’aime bien pour ma part la poignée à la verticale et non à l’horizontale … on pourrait imaginer une poignée maline avec des boutons de réglages qui tombent sous les doigts, mais non là une seule molette cliquable fort mal positionnée. C’est une belle boulette pour ma part qui entache mon appréciation générale du produit, dommage !

Cette caméra a été conçue pour un public fan de haute technologie, attirée par les “beaux” objets mais au détriment de certaines choses qui pourraient en faire un must. Le résultat “full auto” est très flatteur, les images produites sont belles. Sans vouloir jouer au vieux con je pense que la meilleure ergonomie qui ait été inventée est quand même celle des cameras films Super 8 avec une bonne vielle poignée placée sous la camera (ou à côté comme sur un moyen format), avec un déclencheur genre gâchette de pistolet, la main gauche pouvant à loisir aller s’occuper de plaquer la camera contre l’oeil tout en restant disponible pour les réglages.

Les réglages des menus sont assez succincts par exemple pour l’auto-focus on a aucun réglage en mode vidéo sur le choix de la zone AF que certains comme moi préfèrent maitriser alors qu’en mode photo on peut ?

Au final beaucoup de paradoxes pour cette petite caméra qu’il faudra encore adapter à vos besoin pour la rendre productive. En vérité je suis un peu déçu, un produit sorti trop vite ? Trop de paradoxes on sent que le constructeur a du mal positionner son produit qui au final a des fonctionnalités plus poussées en photo qu’en vidéo, n’est-ce pas un comble pour un produit signé “Handycam” ? Un exemple, pourquoi mettre à disposition l’affichage d’un histogramme en vidéo et pas de réglages plus fins de l’autofocus ?

Espéront que les mises à jour du Firmware vont corriger tout ça ?!

Pour ceux qui seraient tenté, et malgré mes critiques sachez que la NEX VG10 est disponible chez Photo Lyon Numérique dès lundi 14h.

Conclusions :

Les plus :

  • Belle qualité d’image
  • bonnette anti vent
  • Codec AVC-HD 24 mb
  • poid / encombrement
  • Qualité de l’écran
  • Bel Objet

Les Moins :

  • Poignée non orientable
  • Boutons de réglage derriere l’écran (impossible de modifier le diaph si l’écran est fermé et qu’on veut travailler au viseur)
  • Pas de réglage manuel de niveau de l’entrée son
  • Pas de sélection possible de la zone AF en vidéo
  • déséquilibre vers l’avant avec le zoom du kit
  • Fonctionnalités et réglages plus poussées pour la photo que pour la vidéo ?!
, ,

Les nouvelles du web Sony / Nikon / RED …

Dans quelques semaines ce sera la Photokina, les constructeurs “Photo” en profitent pour faire gronder le Word Wide Web à l’approche de ce grand évènement, sans oublier dans le petit monde du broadcast, le Fameux IBC qui aura lieu dans quelques semaines à Amterdam. Il y a quelques jours, RED communique un poil sur mon arlésienne préférée, la Scarlet, la fin du cauchemar serait proche !

chez Engadget on annonce un évènement important chez Sony le 24 aout prochain, la présentation en parallèle de la camera NEX-VG10 de nouveaux boitiers réflex, seront ils hybrides ? mo petit doigt me dit que Sony a décidé de nous faire plaisir et de rattraper le temps perdu.

Nikon Rumors de son côté annonce un D3100 il serait peut être le premier réflex Nikon équipé de la vidéo 1080 ? Ils se posent des questions sur la présence d’un bouton mystère près du déclencheur ?

Toujours chez ENGADGET on en apprend un poil plus sur la Scarlet, après des déboires liés a un bug dans le firmware du futur “bébé” de chez RED, et les autres galères liés au choix de Foxcon pour fabriquer cette nouvelle caméra (Foxcon qui fabrique aussi de nombreux produits Apple, délocalise l’usine en question de la chine vers taiwan !)  il semblerai que l’horizon se dégage. Pour autant aucune annonce officielle d’une quelconque date de commercialisation. Pour revenir sur ce sujet il faut rappeler qu’a moins de 5000$ la Scarlet est un produit qui est plus “mass markett” que la One ou encore l’Epic qui eux conserveront un mode de production plus artisanal car en plus petite série.

La scarlet filmant l'Epic équipé d'une optique Canon !

On peut voir un petit plan de qq secondes sois disant issu de la scarler qui filme une optique canon … comme prévu l’épic pourra donc piloter le moteur ultrasonic des optiques Canon (Et Nikon) … Ted le N°2 de chez RED m’annonçait que tout ceci serait possible via la REDMOTE pro, par contre il ne m’a pas précisé si c’était un auto-focus ce qui m’étonnerai beaucoup. A priori, si j’ai bien tout compris, la REDMOTE Pro ferait juste office de télécommande, sorte de FollowFocus HF.

Bref, si comme Jim Jannard l’a dit sur le forum REDUSER.NET on devrait en savoir plus et peut être voir la Scarlet disponible avant la fin de l’année. I hope so !

Sony Projet “Sneak Peek”, Capteur Exmor APS dans un camescope AVCHD.

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=kUE_LzU7Thc&feature=player_embedded#!]

Je n’en ai pas parlé plus tôt car il n’y a que peu d’informations qui filtrent sur ce projet. Sony a annoncé le mois dernier un camescope équipé d’un capteur de taille APS-C (taille équivalente au film 35mm, Nikon D90 / D300s, Canon EOS 7D et 550D). Il semblerai que cet appareil puisse être annoncé à la PhotoKina. Cet appareil sera équipé de la monture E initiée sur les petits hybrides NEX 3 et NEX 5. Le tout enregistré en AVCHD, pas vraiment concurrent du AG-AF100 Panasonic dont j’ai parlé précédemment car il semble moins bien doté pour une utilisation professionnelle. Ce type d’appareil reste néanmoins intéressant, surtout que les test que j’ai pu faire avec le NEX5 m’ont agréablement surpris du point de vue de la qualité d’image. Wait & see …

, ,

Sony NEX5, première appréciation

J’ai pu tripoter quelques instants le NEX5. J’ai réalisé vite fait quelques images test, mes premières impressions sont plutôt positives. La qualité perçue est bonne, l’écran superbe et son articulation plutôt maline.

Quand à ma grande crainte sur le fait que la doc parle de 1080i elle est balayée, sauf modification du firmware car j’ai testé un modèle non finalisé. C’est bien du 1080p.

Je vais regarder de plus près les vidéo et les éditer un poil avant de mettre en ligne ces 2 plans tournés à l’arrache dans un environnement à la lumière peu flatteuse.

Les fonctionnalités de panoramique en rafale sont vraiment sympa comme sur le petit compact HX5 qui m’avait déjà impressionné.

Je n’ai pas encore pu vérifier le débit réel de l’AVCHD mais il est parfaitement reconnu par Final Cut Pro 7

Plus d’infos et j’espère un test complet dès que j’aurais reçu un exemplaire de ce jouet.

, ,

NEX Génération, chez Sony … la concurrence au micro 4/3 arrive !

Sony comme à son habitude a choisi de faire cavalier seul sur ce projet NEX, rappelons qu’il s’agit d’un APN genre compact à optiques interchangeable. Ils ont fait des prouesses de miniaturisation, le design est sympa, la fiche technique alléchante … Après le Micro 4/3 qui je le rappelle est en passe de devenir une norme puisque cette monture est désormais choisie par Panasonic, Olympus, Kodak, Sigma, Fuji, Sanyo etc. Samsung et Sony on décidé de faire un choix de monture propriétaire.

Certains détails sont intéressant comme la compacité du boitier par rapport à la taille du capteur, l’écran orientable, le choix du codec AVC HD … je reste néanmoins sur ma faim en ce qui concerne les options choisies pour le moment sur la visée. A part un viseur optique qui ira sur le Pancake 16mm f:2,8. On noterai que le NX3 se contente de resolution 720 alors que le NX5 de 1080. Je n’en sais pas beaucoup plus au niveau des taux de compression et des possibilités qui nous intéressent quand à la fréquence d’images, les possibilités de réglages manuels ou non. Une chose est sure je pense que des gens comme Novoflex ont une nouvelle monture … faut y aller !

Reste plus qu’a tester les bestioles. Allo msieu Sony tu m’entends ?

Je vous recommande l’excellent site internet du monde de la photo

ou vous trouverez tous les détails technique des 2 boitiers NEX 3 et NEX 5.

[EDIT] Je viens d’apprendre une nouvelle dégoutante qui reste à confirmer … SONY aurait choisi de faire du 1080i ?! j’espère que c’est une mauvaise traduction du communiqué de presse, sinon faudra m’expliquer pourquoi ? A part Papy Mougeot pour filmer ses petits enfants qui aujourd’hui désire faire de l’entrelacé surtout avec un capteur équivalent à du 35mm. On veut l’image cinéma non ? [EDIT]