Articles

, , , , ,

DxO One, la taille d’un briquet, la puissance d’un reflex ! retour sur un an et demi d’utilisation.

J’ai eu la chance d’avoir été appelé par la société DxO pour tester leur fameuse DxO One, comme je l’avais écrit dans mon précédent article à l’annonce du produit, c’est un véritable rêve pour moi d’avoir en permanence au fond de la poche un appareil photo très performant tout en restant ultra compact et super léger. Le descriptif de ce produit ressemblait tout simplement à mon rêve, oui parce que mon iPhone est toujours au fond de ma poche mais même si sa caméra interne est plutôt bonne, elle ne me satisfait pas à 100% ni en photo, ni en video.

J’ai la DxO One depuis 1 an et demi dans ma poche et j’en suis ravi, l’équipe de DxO c’est montrée très réactive sur les différentes mises à jours du logiciel interne et de l’application iOS. Le concept était intéressant mais ce n’était pas gagné d’avance et le résultat est là, je suis séduit, non seulement la One fait ce qu’elle prétend faire mais elle le fait bien. Je n’utilise quasiment plus la caméra de mon iPhone, je m’amuse beaucoup plus, ça ouvre de nouveaux horizons.

En quelques secondes vous pouvez dégainer votre iPhone brancher la DxO One et hop l’application se lance toute seule. C’est très agréable à utiliser on se fait vite à cette nouvelle ergonomie qui est fort pratique pour aller chercher des axes audacieux. J’ai pu réaliser par exemple cette photo en plongée totale sur ma fille et mon neveu en pleine vaisselle cet été.

un axe de prise de vue improbable avec la DXO One

un axe de prise de vue improbable avec la DXO One

C’est en basse lumière que le duo formé par le capteur Exmor rétro-éclairé Sony 1 pouces et la puissance du traitement signé DxO font merveille, témoin cette image de feu d’artifice a 6400 ISO je n’ai pas vraiment fait de test poussé avec le mode “super Raw” pour le moment mais ca s’annonce au top. Même si au final on a un rendu un peu qui donne un effet de lissage prononcé, c’est assez incroyable de pouvoir faire des images en si basse lumière dans cette qualité avec un appareil aussi miniaturisé.  La qualité est impressionnante, les 20Mp du capteur Sony sont très bien exploités par le traitement de DxO.

3200iso sans corrections Shot with DxO ONE

3200iso sans corrections Shot with DxO ONE

A sa sortie, la partie vidéo reste un peu le parent pauvre de cette magnifique camera. En un an, DxO a fait énormément progresser la fonctionnalité mais souvent la camera embarquée de l’iPhone est supérieure en video. La stabilisation notamment fait cruellement défaut. Néanmoins les fonctionnalité video ont énormément évoluées durant toute cette année. Initialement bloquée en mode 30p ce qui interdisait l’utilisation de la One dans un flux de production TV en Europe ou le 25p reste la norme.  C’est résolu depuis par mise à jour du firmware, il faut dire qu’ils bossent chez DXO … L’image produite est néanmoins de bonne qualité grâce a un codec H264 dont on peut ajuster le bitrate.  Je pense qu’en vidéo aussi on a un potentiel énorme mais il faudra faire évoluer tout ça notamment sur la partie audio et la stabilisation qui reste en effet le plus gros souci sur cette camera. Imaginez ce que ça pourrait donner pour faire du live par exemple sur Facebook ou YouTube.

Shot with DxO ONE

Concernant les bémols, le premier est ergonomique, le petit capot qui protège l’écran glisse souvent et je dois m’y reprendre à plusieurs fois pour ouvrir ou ferme. Le positionnement naturel de la main sur la camera fait qu’on oublie souvent l’index devant l’objectif, il y a une bonne façon de tenir la One, et une mauvaise, le souci est que la mauvaise est celle qui est la plus instinctive 😉 un petit ergot de protection, une zone rugueuse pour poser son index limiterai ce genre de souci. Je trouve qu’elle manque parfois de réactivité, l’enregistrement et le transfert des images sur l’iPhone est parfois trop long, l’autonomie est souvent limitante, même si on peut la recharger très rapidement. DxO a récemment rajouté une fonction intéressante pour permettre d’afficher une image sur le petit écran Oled à l’arrière de la caméra, c’est peu qualitatif mais ça m’a permis de faire quelques belles images. Même si le connecteur lightning est un atout indéniable je me suis mit à rêver d’une transmission wifi, quand on voit ce que Panasonic est capable de faire avec ses Lumix et son application iOS/ Android c’était un rêve et DxO l’a fait aussi dans la dernière mise à jour majeure de cette rentrée de septembre 2016. Il est désormais possible de travailler sans avoir le connecteur branché ce qui permet des axes incroyables. A noter aussi que DxO a sorti une gamme d’accessoire très bien conçus pour pouvoir jouer avec sa camera en toutes circonstances y compris en sous marin. J’adore le systeme qui permet de fixer un pas de vis kodak sur la base de la camera et ainsi l’accrocher ou l’on veut y compris sur un selfie stick sans oublier le porte filtres.

Je viens d’équiper mon iPhone d’une coque lifeproof car je le fixe sur ma moto comme GPS du coup je ne peux plus connecter ma One, c’est un choix cornélien, la photo ou la coque renforcée ?! Le connecteur est bien accessible mais il est un peu enfoncé dans la protection, un câble de chargeur passe sans problème mais pas la One dont le connecteur est affleurant, une extension ou un systeme de ralonge du port lighning serait vraiment bienvenue quoi qu’en wifi maintenant ça fait encore la blague !

Au final elle ne me quitte plus, je l’adore, c’est un vrai appareil photo, puissant et super ludique, une proposition unique, disruptive qui permet aux photographes exigeants d’avoir la sensation de ne plus être tout nu, sans caméra (sensation qu’on a quand on sort sans son boitier préféré) J’ajoute qu’elle est plutôt robuste et supporte très bien la proximité d’objets non doux comme un trousseau de clés par exemple. Un an et demi au fond de ma poche elle est un peu patinée par le frottement du tissus mais garde un bel aspect et reste 100% fonctionnelle.

Pour moi, le premier bilan est très positif mis à part pour la vidéo, et des petits détails d’ergonomie qui vont forcément progresser, je suis vraiment impatient des prochaines évolutions de ce produit qui est au film très sexy.

Shot with DxO ONE

Shot with DxO ONE

Shot with DxO ONE

Shot with DxO ONE

Shot with DxO ONE

Shot with DxO ONE

22128596900_ce060764d2_k-1

Shot with DxO ONE

Shot with DxO ONE

Shot with DxO ONE

Shot with DxO ONE

, , ,

Panasonic AF101 … le white paper en dit un peu plus …

Encore des nouvelles de Panasonic côté pro ce coup ci. La caméra qui partage la même monture que nos GH1 et GH2 chéris est un peu plus dévoilée aujourd’hui.

Aux dernières nouvelles 50 exemplaires débarqueraient sur le sol français avant noël …

Panasonic Broadcast vient de public le “white paper” de l’AF100 / AF101. Qu’est ce que c’est que ce “Papier Blanc” allez vous me dire, c’est simplement comme ça que l’on appelle la documentation qui présente la technologie mise en oeuvre dans un produit.

Il subsistait des mystères autour de l’AF101 notamment, celui de la résolution du capteur, et sa taille réelle. C’est donc dans ce document que l’on apprend tout ça.

Le nombre de pixels utiles donc en 16/9eme sur ce Capteur au ratio 4/3 est de 12,4 Million de pixels, cette camera est mono capteur à la différence de ce qu’a pu produire Panasonic pendant des années.

La surface totale du capteur mesure 17,3x13mm et Panasonic met en comparaison le capteur Super 35 mm film qui offre une surface de 22x16mm et celle d’un capteur de type broadcast hd de 8,8×6,6mm.

La surface utilisée en 16/9eme dans ce capteur de 17,8×13 est de 17,3x10mm.

Un paragraphe cause du choix de cette taille de capteur par rapport à un capteur Full Frame 24×36 (parleraient ils indirectement du 5D MkII ?). D’après la firme d’Osaka, une telle résolution serait difficile à gérer au niveau électronique a une fréquence d’image élevée. Ils mettent en avant la difficulté de faire la mise au point avec une profondeur encore plus réduite qu’en film 35mm. Ils évoquent enfin le fait que les optiques “Prime” en monture PL destinées aux cameras film ne couvrent pas le 24×36 mais une surface inférieure (22×16). Ils mettent aussi l’accent sur le faible tirage optique de ce type de monture ce qui permet d’adapter de nombreuses bagues et donc de nombreuses optiques cinéma et photo.

Par exemple une monture PL a un tirage optique de 52mm alors que le Micro 4/3 n’a besoin que de 17,5mm (c’est pareil pour tous les boitier photo ayant la même monture comme les Olympus Pen et la série “G” Panasonic / Lumix (G1/G2/GH1/GH2/GF1/GF2 …)

L’optimisation du capteur pour un enregistrement vidéo a été fait dans le but de diminuer l’alliasing via un filtre optique. Il est précisé que seulement 2 millions de pixels sont utiles pour produire une image HD en 1920×180 et que la plupart des capteurs d’appareil photo sont passés au delà des 10MP.

Le filtrage optique a aussi été conçu pour réduire les hautes fréquences et les effets de moirage dus aux motifs répétitifs. Ce dispositif est doublé d’un traitement électronique spécifique afin de réduire ces effets d’alliasing.

Ils insistent aussi aussi sur le travail effectué sur la réduction des effets de rolling shutter une technologie appelée “high speed scanning” a même été développée.

Le reste parle des “plus” de cette camera face aux DSLR / Photocam avec un accent particulier sur :

Les filtre ND intégrés => Clear / 1/4 – 1/16 – 1/64

La partie Audio qui permet d’enregistrer des sources XLR avec ou sans Alim Phantom 48v en PCM 16bit 48khz en mode (AVCHD PH uniquement)

La partie Fréquences Variables pour les ralentis, l’AF101 est la première camera 1080 chez Panasonic à proposer du 1080p60 ou p50 les fréquences sont à choisir entre 12 et 60 i/s donc.

Ensuite ils parlent des différent points d’accroche mécaniques avec la possibilité de démonter la poignée latérale et la poignée de transport supérieure ce qui laisse accès a de nombreux pas de vis.

Les sorties HDSDI et HDMI sont actives en parallèle (sauf dans certains modes)

De nombreux marqueurs sont affichables dans le viseur notamment pour le 2/35 (on leur a expliqué qu’on était passé depuis longtemps au 2/39 😉 )

La possibilité de choisir un mode cinéma ou vidéo cam avec dans un cas des sensibilité affichées en gain et des vitesses en x/sec ou en ISO et degrés d’obturation dans le mode film cam.

Plusieurs courbes de Gama sont disponibles

La camera est dotée d’un mode DRS (Dynamic Range Strech) qui augmente la dynamique.

Un Oscillo Vecteur Scope sets disponible sur l’écran à la demande via un bouton

L’assistance à la mise au point avec un mode de surlignage des contours nets en rouge ou un mode “Focus Bas” (peu convaincant)

La détection AF des visages est possible avec les optiques Panasonic Lumix et on peut meme y affilier le réglage du diapo

La température de couleurs est réglable manuellement.

Etc.