Articles

ARRI Alexa VS Red One Mx … suite …

La suite tant attendue du test comparatif réalisé à Etretat en compagnie de Matthieu Misiraca à la photo se passe sur Camera-forum à cette adresse, vous êtes invités à voter pour votre image préférée.

http://www.camera-forum.fr/index.php?/topic/6846-suite-du-test-alexa-vs-red-mx/

un estrait du post de Matthieu qui est directeur photo et qui a fait l’image de ce projet :

« En compagnie d’Emmanuel Pampuri, Thibaut Petillon, Michael Lagerwey, Armel Nknuidji et moi même nous avons regardé différentes images des deux cameras sur le Dav vinci Resolve

Personnellement les deux cameras se valent parfaitement c’est vraiment au poil de c… qu’on y trouve une différence à tel point qu’on savait plus quoi était quoi … Le piqué (details) des deux camera sont identiques « 

Mon point de vue personnel sur la question est que ARRI a travaillé dans le sens du poil de l’évolution tout en tenant compte du passé. Notre inconscient collectif, nos goûts sont forgés par plus d’un siècle d’image argentique, c’est ce qui fait que la plupart d’entre nous préfèreront le rendu « doux et cinématographique » de l’Alexa.

Pour ma part je préfère la RED pour 2 choses, la définition, ça me plait mais aussi la sensation de plus de modelé, plus de profondeur, plus de relief. L’image de l’Alexa a un je ne sais quoi de trop « aplat » c’est peut être comme le dit Matthieu lié au Log C qui écrase un peu trop la dynamique et et du coup on perdrait un poil dans les lumières intermédiaire. On aura sans doute un tout autre rendu quand on pourra travailler avec le fameux ARRI Raw.

En prime, le vrai making of signé Olivier Heraud

ARRI ALEXA Plus présentation au micro salon AFC

News en exclusivité planétaire pour le Pampuri’s Blog : le premier long métrage tourné en Alexa / Arri Raw sera mis en lumière par l’excellentissime Darius Khondji pour le prochain long métrage de de Mickael Haneke.

Salut bande de Geeks lumineux … ça fait bien 2 semaines que je vous ai pas conté des histoires de boiboites à image. Désolé mais j’ai un emploi du temps de ministre ces temps-ci.

Alors plutôt que de faire de la litérature, chose pour laquelle je ne suis pas forcément doué, je vais vous laisser regarder cette petite présentation de l’Alexa plus tournée au Micro Salon AFC à la Femis.

 

Frank van Vught chef opérateur qui travaille pour ARRI, nous expose les petits « plus » de ce modèle « plus » et nous explique la théorie de ARRI sur le Raw 3K, le workflow 2k etc.


ARRI Alexa / RED One MX … première sensations

Comme promis, je vais livrer mes premières sensations après ce test grandeur nature.

Pour commencer, sachez que comme j’en ai pris l’habitude, ce n’est pas un test scientifique comme il serait possible d’en faire mais uniquement mon appréciation du sujet. C’est subjectif, ça n’engage que moi et je ne prétend pas détenir la vérité absolue.

Ce test a été réalisé lors du tournage d’une fausse pub à Etretat pour Première Prise la société de production de Armel Nkuindji

Je tiens à remercier avant toute chose :

  • Magali Cavalier de chez TRANSPACAM pour l’Alexa
  • Cinélum pour la lumière.
  • Romain Prouveur qui a assuré les prises de vues en RED One pendant que Matthieu était afféré sur l’Alexa.
  • Les 2 super assistantes Prune Saunier-Dardant & Aurélie Temmerman.
  • Benjamin Fatras et son steadycam
  • Les deux électros Cédric Lemonnier & Victor Chwalczynski
  • Dorothy Roffat la makup artist
  • Natty notre joli modèle
  • Kévin O’Brian pour le stylisme
  • Olivier Héraud qui va nous pondre un petit film « Behind the scene » comme il en a le secret
  • Matthieu Misiraca DOP
  • Armel Nkuindji pour la prod, la réal, mais surtout la bonne idée et l’initiative de ce test

Merci à tous pour votre talent, votre énergie et votre temps passé sur ce projet.

La RED One est sortie en 2007 et c’est en 2010 que la réponse d’ARRI pointe le bout de son nez avec l’ALEXA. L’Alexa est une caméra bien née, sur laquelle on a déjà beaucoup écrit. De mon côté j’ai suivi l’histoire depuis le début avec un vif intérêt. Qui d’autre que ARRI pouvait prétendre à proposer un outil comme Alexa ? Pour moi, Alexa est une caméra qui a un positionnement intéressant, puisant ses racines dans l’image sérieuse de la grande maison ARRI, elle saura rassurer les opérateurs qui ont été quelque peut dérouté par l’arrivée de la RED, car cette société n’avait aucune antériorité et encore moins dans ce domaine ou on aime appliquer le vieil adage : « c’est dans les vieux pots … »

L’Alexa rassure donc car c’est du ARRI et c’est pas du ARRI Low Cost comme pourrait le penser certains, en effet la D21 coutant plus de 200k€ c’est un peu ce que tout le monde a pensé à la sortie de cette « petite » caméra positionnée à 45k€. Sur ce point de vue ARRI a fait preuve de bon sens, en effet, la partie a évolué, la RED One mais surtout la déferlante DSLR sont autant d’éléments qui on redistribué les cartes. Les outils de création deviennent plus accessibles mais les prix de location ne sont plus calculés comme avant. Les phénomènes de mode et la rareté font que cette Alexa, malgré un prix presque abordable est pourtant très chère à la location (environ 1000€/j)

Je l’ai déjà écrit, ce qui me plait dans cette caméra c’est la façon dont elle a de rassembler les puristes et les geeks que nous sommes autour d’un outil qui est un véritable trait d’union entre tradition et modernité.

Dans sa conception on notera donc qu’avec son enregistrement Quicktime Apple ProRes 4:4:4 c’est sans aucun doute la caméra « tapeless »qui propose le service postprod le plus immédiat. On prend la carte, on la branche dans un slot ExpressCard et on peut monter directement dans Avid Média Composer 5 / Final Cut Pro ou encore Première Pro CS5. C’est à mon avis un avantage énorme pour tout ce qui doit finir à la télévision. Pub, clip, téléfilm etc sont donc le domaine rêvé pour cette caméra. Pour la fiction cinéma c’est à mon avis dommage d’avoir sorti une caméra limitée au 2K en 2010 et c’est la raison pour laquelle la RED One va garder ma préférence. 2011 sera l’année ou Texas Instrument va lâcher son offensive 4K pour le cinéma numérique aux USA et dans le reste du monde. Au final même si la résolution ne fait pas tout, c’est quand même important. Alors oui, l’Alexa a certainement une texture d’image et un « grain » plus sexy que celui de la RED One mais prendre l’option HD /2K à l’époque ou on est reste à mon avis une petite erreur.

Par contre là ou ARRI va en décevoir certains c’est tous ceux qui ont pu râler après RED qui avait sorti une caméra pas finie … Désolé les gars, mais l’Alexa c’est pareil voir pire sur certains points. Imaginez notre surprise quand nous avons découvert qu’on ne pouvait pas relire les clips ProRes sur la caméra !

Sinon oui, le Log C est un système qui permet d’avoir une latitude exceptionnelle et on peut tenir tête à un fichier Raw R3D à l’étalonnage sans aucun souci.

Exemple de traitement sur une image extraite en TIFF et retouchée dans lightroom comme si c’était une photo.

Fichier Jpeg exporté brut d'après le ProRes

Image développée dans lightroom d'après un fichier tiff extrait du ProRes

On a en effet toute la matière et toute la dynamique nécessaire pour créer de belles images.

Mis à part les petits défauts de jeunesse et quelques abérations comme le coup de la lecture, c’est donc une caméra qui donne envie de faire de belles images.

La suite bientôt avec une présentation plus poussée en projection en salle quand on aura eu le temps de post-produire tout ça chez les Machineurs.

ARRI Alexa VS RED One Mx … premieres photos

Pour ceux qui s’impatientent après une première journée de transports peu communs pour rejoindre la normandie, nous voici à l’oeuvre.

 

RED One MX / ARRI Alexa … tournage demain

En exlusivité planétaire et avec la complicité de Caméra-Forum et à l’initiative de Première prise. Nous partons demain pour tourner quelques images en Normandie. Ce sont deux des caméras qui passionnent le plus ces derniers temps, deux caméras cinéma numérique avec deux philosophie légèrement différentes mais une seule finalité : tourner du cinéma mais en numérique.

Même taille de capteur mais pas la même résolution, d’un côté ARRI opte pour le 2K alors que RED propose du 4K.

Trois années séparent les sorties des deux caméras, L’Alexa est clairement une réponse de ARRI à RED …

ARRI a préféré miser sur la latitude, la texture d’image et l’ergonomie, RED a depuis sorti un nouveau capteur et l’évolution logicielle de la RED nous offre désormais plus de chose, posée désormais à 800 ISO la RED One dans son évolution Mysterium X corrige les petits bémols du passé.

Loin de nous l’idée de proposer un vrai Match car nous savons dors et déjà que les 2 cameras offrent des positionnement lérèrement différents.

Le Casting :

Armel Nkuindji pour Première Prise qui assurera la prod et la réalisation

Matthieu Misiraca Chef Op fondateur du Camera-Forum

TRANSPACAM pour la partie ALEXA

Les Machineurs Pour la partie RED One MX & Postprod

CINELUM pour la lumière.

Je serais accompagné d’Olivier Héraud pour alimenter les tuyaux en image et en information

Pierre-Loïc Précausta nous donnera son feedback d’étalonneur sur ce qu’elles ont dans le bide ces caméras.

Rendez vous demain soir pour la suite et un premier feedback.

ARRI ALEXA, la réponse …

[vimeo http://vimeo.com/11254952]

Depuis quelques mois on entend parler de cette caméra, certains l’ont même baptisé la « bleue », elle montre enfin le bout de son nez.

Une belle bête que cette Alexa, ARRI semble tirer les leçons de la concurrence et des mutations du marché. Alexa est une caméra intelligemment pensée qui marie avec brio innovation, ouverture vers les jeunes générations et respect des exigences imposées par les professionnels établis. En bref, j’aime assez le concept d’une caméra plus abordable (50k€ avec viseur), ne sacrifiant rien en terme de qualité et de robustesse. Au programme, plus d’ouverture via une monture interchangeable, qui permettra de monter du Nikkor, du Canon, du PL ou du PV … Le choix de l’engeristement intégré en Apple ProRes 4:2:2 ou 4:4:4:4 sur des cartes SxS est bien entendu une excellente nouvelle. On peut ainsi proposer le ProRes comme proxy de montage en parallèle d’un enregistrement ARRI RAW via un Codex par exemple, ou faire de la HD dans une version plus évoluée du codec ProRes pour finir en téléfilm par exemple. On pouvait critiquer la D21 qui malgré ses qualités restait trop lourde,   trop chère et trop complexe à mettre en oeuvre, sans compter qu’elle finissait souvent sur un enregistreur P2 pour les téléfilms. Arri a réagi et la réponse semble prometteuse. ARRI apporte donc sa réponse à RED avec une caméra qui saura séduire les fidèles de la marque mais pas uniquement, la RED One rebute certaines opérateurs de part son côté « Geek » et Arri semble avoir trouvé une place qui leur va bien. Ils s’ouvrent et s’adaptent à l’évolution des technologies mais aussi a des opérateurs nouvelle génération. L’ouverture proposée par les choix technique qu’ils ont pu faire montre combien la marque a décidé de changer de stratégie, ce qui n’est pas pour me déplaire. Pour l’instant sur le papier, je dis bravo !

Une longue présentation toute en image avant de voir la caméra en oeuvre sur la croisette à Cannes pour le festival ou elle sera plus largement présentée.

NAB 2010, un bon cru.

Malgré l’absence fortement remarqué d’une de mes marques fétiches au logo croqué, ce NAB 2010 est un excellent cru. Côté caméra, je notterai les annonces de ARRI avec la fameuse ALEXA, (Vidéo à venir) RED et son annonce concernant l’ouverture des réservations pour l’EPIC X destinée aux pocesseurs de RED One. AATON avec son dos numérique pour la Pénélope. Panasonic avec la mise en réservation de leur petite camera 3D qui je pense va faire râler les stéréographe, mais je me dois de constater que le résultat a l’air étonnant … Enfin avec la AG-AF100 Panasonic se positionne enfin comme le premier constructeur à l’écoute des tendances du marché, là ou tout le monde attendait Canon avec une évolution de camescope à grand capteur, c’est Panasonic qui tire le premier. Faudra juste leur demander d’embaucher un designer !!!

Pour la postprod, AVID rattrape son retard et joue l’ouverture au ProRes pour les codecs et au MXO2mini pour le monitoring, 10 ans après FCP on peut enfin faire du glisser déposer vers la timeline ! Adobe sort une CS5 performante et prometteuse avec un moteur nommé Mercury assez bluffant. Le support du 64 bits est à la ramasse chez apple dans leurs propres logiciels (Logic et apperture mis à part) et c’est donc Adobe qui grille la politesse sur cette technologie et sur le support du calcul GPU. Quand à BlackMagic je vous ai déjà dit beaucoup de chose sur eux, une annonce aussi gonflée, yavait pas !

La suite des reportages après quelques jours de vacances ce sera Panasonic , ARRI, Aigle etc.

A bientôt

Emmanuel

NAB Pampuri’s Blog report Episode #2 Zacuto & divers

Bonjour 2eme video en anglais encore (je suis désolé j’ai vraiment pas le temps de vous faire les traductions et les soustitres) Le son est un peu saturé, j’ai pas eu le temps de resyncrhoniser le son pris avec le zoom. On est déjà sur le pied de guerre aujourd’hui c’est intense … ya Supermeet !

Quelques images en vrac de L’Alexa ARRI, le prototype de l’AF 100 la fameuse camera micro 4/3 de panasonic et pour finir une interview de Seve Weiss le charismatique et sympathique patron de ZACUTO USA qui nous présente le nouveau viewfinder pro … Enjoy !

A noter aussi le descriptif complet du DaVinci version Mac Os X sur le site d’Atreïd

[vimeo http://vimeo.com/10897905]

ARRI ALEXA … SxS & ProRes 4444 !

C’est la nouvelle qui est passée au travers du filet (du mien en tout les cas), et c’est sans doute ce qui fera grand bruit au cours du SuperMeet de Las Vegas la semaine prochaine.

La fameuse Alexa, qui est en quelque sorte la réponse du berger à la bergère de ARRI à RED pourra au choix enregistrer de la HD en Quicktime ProRes 4:2:2 ou 4:4:4:4 sur cartes SxS Sony soit sur un codec Raw via un enregistreur SSD de chez Codex (excellent système mais ultra cher)

. Soit sur l’enregistreur de son choix via les sorties dual HDSDI, en 2k ou via une down-convertion en 1080.

La D21 avait un workflow assez complexe qui entrainait les producteur à saboter les capactiés du bestiau par un choix un peu limite. La plupart des D21 etaient pluggées sur des magnéto HDCam ou P2 ce qui pouvait se justifier sur du téléfilms mais quand même !? Une camera de ce poid et avec ces capacités qui fini sur un scope HD, bof … Avec ce nouveau système d’enregistreur SxS intégré et le support natif de Final Cut Pro (elle gère directement le XML au format FCP !) ARRI va se réconcilier avec pas mal de monde. 45k€ c’est le prix pour rentrer dans le monde de l’ALEXA.

Sinon, ils annoncent un nouveau capteur révolutionnaire de 3,5k posé à 800 iso (tiens ça me rappelle un truc ?) avec une latitude de 13,5 stops !

Autre info qui pourait en intéresser plus d’un, ARRI semble décidé à jouer l’ouverture et à suivre RED dans sa démarche pour faire en sorte que le cinéma dans sa version numérique soit un peu moins snob que n’a pu l’être son aileul argentique. Ils annonce un système de monture interchangeable permettant de choisir des optiques PL, PV, mais aussi Nikkor ou Canon ! (Exchangeable Lens Mount ELM). Autre avancée qu’il faut souligner, la D21 a souvent été critiquée pour son poid (surtout par nos amis steadycamers) Alexa a fait un régime, elle pêse moins de 6kg !

Là ou c’est un peu moins drôle c’est quand Arri copie red sur des points assez criticables ainsi sur leur site on peut lire « Every thing is about to change » et ils ont mis en ligne un système de réservation (souscription ?).

ARRI a présenté son prototype a l’IDIFF et au Micro Salon AFC dernièrement mais c’est en grande pompe qu’elle sera présentée au NAB dans quelques jours.

Merci à twitter qui est sans aucun doute l’un des meilleurs outils qui soit pour rester « aware » dans ce petite monde des « blogtechs » les infons viennent de chez Gizmodo, preuve que la grande maison ARRI a envie de rajeunir son image.