Articles

Black Magic Pocket Cinema Caméra, le paradoxe !

Quand Blackmagic Design a annoncé sa première caméra en avril 2012 tout le monde  a cru que c’était une blague ou presque, malgré quelques début difficiles il semblerait qu’il faille désormais compter sur Blackmagic pour continuer à secouer le marché des caméras.

Lancée fin juillet 2013 cette caméra est enfin disponible chez les revendeurs c’est pas trop tôt me direz vous, il semble que Blackmagic ne soit pas encore super au point sur la partie de l’industrialisation de ces produits car la 4K production caméra, autre modèle annoncé en avril dernier au NAB est toujours elle dans la file d’attente. Moins de 2 ans après la première annonce au NAB 2012 Blackmagic a donc 4 caméras à son catalogue. La Black Magic  Cinéma Caméra en version Canon EF ou Micro 4/3 (monture passive) la Pocket Cinéma Caméra et la Production 4K Caméra.

La BMPCC, c’est comme ça qu’on l’appelle est donc une caméra minuscule a la qualité d’image assez incroyable. Son concept est donc une caméra aux dimensions proches d’un appareil photo compact  dotée d’ambitions professionnelles en terme de dynamique du capteur et des codecs utilisés. Imaginez donc avoir une caméra HD 1080p doté d’un capteur encaissant 13 diaphs de latitude et d’un enregistrement de grande qualité.

Pour le choix de la monture Blackmagic semble avoir compris qu’il ne suffisait pas d’être compatible avec les optiques Canon EF pour récupérer des clients. Le choix de la monture Micro 4/3 dont Olympus et Panasonic sont les créateur est un choix judicieux car il permet grâce à la faible distance entre la monture et le capteur (17mm) de monter à peu près toutes les optiques existantes ou presque. Blackmagic design a choisi un capteur plus petit que la moyenne, et positionne ainsi cette Pocket caméra comme une caméra Super 16. C’est un des soucis de cette caméra, comme pour la première édition la corrélation entre la monture et le capteur est un peu étrange car à moins de posséder des optiques dédiée Super 16 ça peut être vraiment problématique. Il faut prendre en considération un coefficient multiplicateur de X3 ainsi si vous montez un 50 mm ça transformera l’angle de prise de vue en un équivalent 150mm. C’est assez handicapant, car pour pouvoir trouver des optiques inférieures à 10mm et avoir ainsi des vrais grands angles ça va pas être simple. Le consortium Micro 4/3 a déjà intéressé plusieurs fabricants d’optiques, que ce soit Carl Zeiss, Leica, Panasonic, Olympus Zuiko, Sigma, Voigtlander etc. Le parc existant est assez vaste mais les grand angles existent notamment le zoom 7/14mm f:4 de Panasonic déforme beaucoup sur les bords.

BMPCC04

La bonne nouvelle vient de chez Metabones avec son « SpeedBooster » qui s’est intéressé au cas de la BMPCC et propose désormais un adaptateur pour convertir la focale d’origine de vos optiques au format du capteur sans perdre de luminosité voir même en en gagnant !

On pourra donc via des adaptateurs mettre des optiques des anciennes camera argentiques Super 16 mais elles sont de plus en plus rares à trouver et leur valeur sur le marché d’occasion a été multiplié par dix.

Pour ce qui est du « form factor » de la caméra il est assez paradoxal, proposer une pocket camera ambitieuse c’est bien mais si on prend on considération que pour pouvoir l’utiliser il va falloir l’accessoiriser généreusement ça la rend tout de suite moins « pocket »

La caméra est dotée d’un écran qui est assez grand et qui propose une bonne qualité d’image mais elle est dépourvue de viseur, ce qui imposera le rajout d’un viseur du genre  Zacuto ou Cineroïd ce qui pose déjà un problème de logique, ces accessoires et c’est le cas de tout ce qui sera nécessaire à bien faire fonctionner cette caméra, ont un prix de vente supérieure à la caméra elle même, c’est quelque part pas très logique.

BMPCC03

L’ergonomie logicielle est en tout point similaire à la grande soeur dotée du capteur 2,5k, les menus sont identiques sauf que l’écran n’est pas tactile, il faudra vous contenter d’un classique trèfle à 4 direction et un bouton central de validation.  On notera au passage que certaines fonction d’accès direct notamment à la sensibilité aurait été souhaitable plutôt que de de devoir rentrer dans les menus, idem pour la gestion du shutter. l’autofocus est pour le moment totalement inefficace, compensé par la présence d’une fonction d’assistance à la mise au point qui surligne les endroit de l’image ou la mise au point est bonne (peaking) et un zébra paramétrable pour gérer son exposition. La cellule est pour le moment totalement inexploitable, elle se cale toujours sur les hautes lumières et il n’existe aucun système de bargraph. Autre point négatif, il n’y a aucune fonction de magnification pour pouvoir vérifier son point comme c’est le cas sur la majorité des caméras actuelles. Ce zoom dans l’image est bien pratique pourtant, espérant que Blackmagic corrigera ces petites erreurs par le biais d’une prochaine mise à jour logicielle.

Cette caméra peut désormais enregistrer Quicktime en Apple ProRes 4:2:2 HQ sur une carte SD ou du Cinema DNG RAW, attention celle ci doit être très performante car le débit supporté est assez musclé. Après avoir testé plusieurs cartes et seule la SanDisk Extreme Pro 95mb/s fonctionne correctement et ne fait pas de pertes d’images. Pour aller taquiner la qualité supérieure des ténors du marché Blackmagic Design comme sur le modèle 2,5k propose d’enregistrer en ProRes HQ en « mode Cinéma », c’est tout simplement ce qu’on appelle un « log » l’image est donc très neutre, totalement désaturée et très peu contrastée ce qui permettra d’avoir plus de latitude de correction à l’étalonnage de ce côté c’est une vraie réussite. Le constructeur annonce une mise à jour prochaine du logiciel interne qui permettra d’utiliser une version compressé du Cinema DNG, format RAW universel et open source lancé par ADOBE et choisi par d’autres constructeurs comme AATON ou Digital Bolex. Attention cependant il faut préciser que le poid des images est très élevé, une carte de SDXC de 64 go enregistrera un peu moins de 40 min de HD 1080p25 alors qu’en RAW on devrait être à 15 min environ . Pourquoi n’ont ils pas mis le ProRes 4:2:2 de base voir meme le ProRes LT ça aurait été tout à fait adapté et beaucoup plus cohérent. Les autres grief sont corrigible via une mise à jour logicielle, cette histoire de shutter non accessible, pas de vu-metres audio, et toujours pas la possibilité de formater ses cartes dans la caméra ni d’effacer les clips ?!

Cette caméra est pour moi assez paradoxale, d’un côté on a une image d’une qualité assez incroyable, un codec très musclé par rapport à ce qui se fait sur les DSLR mais une ergonomie et des petits défauts de jeunesse qui la rendent difficile à utiliser. Sacrifier l’ergonomie sur l’hotel de la qualité d’image n’est pas forcément la meilleure direction à prendre, cette caméra est au final pas si pocket que ça et son utilisation la plus évidente serait plutôt sur un pied en studio. Il n’empèche qu’a moins de 800€ HT c’est assez incroyable, l’image enregistrée est finalement assez proche de ce qu’on peut obtenir sur une Canon C300 ou une Sony F3 et au prix de quelques contorsions la jeune génération qui n’a pas comme mêtre étalon la caméra d’épaule et son confort y trouvera certainement son compte.

je vous invite à aller voir les images tournées à  New York par l’ami Thomas Garret qui nous avait fait sa review.

 

 

Les Caméras Blackmagic Design

Les geeks que vous êtes n’ont pas du louper la nouvelle du week end … Blackmagic sort enfin la version Micro 4/3 et en profite pour baiser les tarifs de cette camera 2,5k d’environ 30% ce qui la place désormais à moins de 2000€ même si les sites marchands de sont pas encore actualisés ça ne saurait tarder

blackmagiccinemacameramft.jpg
L’occasion pour moi de faire un petit point sur ces caméras.
Pour commencer quelques précisions la version 4k annoncée au NAB sera en retard, on parle d’après IBC dixit Le Big boss Grant Petty. La version Pocket est livrée au compte goûte et les premiers chanceux vont la recevoir d’ici quelques jours. Par contre comme je l’ai pressenti le RAW Cinema DNG compressé promis au NAB ne sera pas intégré dans la caméra. J’ai un gros doute sur ce sujet car il me semble que le simple fait de compresser du RAW soit un brevet déposé par RED. A voir donc dans l’avenir mais j’ai quand meme un gros doute car les personnes interrogées chez ADOBE m’ont dit que ce n’était pas prévu dans les développement du Cinema DNG mais que vu que c’était un projet plus ou moins open source, d’autres pouvaient s’y coller …

BlackMagic Pocket Cinema Camera
Cette gamme s’étoffe donc et voici ce que j’en pense. La version 4k est une “production camera » et non. Une “cinéma camera » d’après ce que j’ai compris il s’agit plus d’une camera orientée Broadcast que Cinéma. La dynamique est plus faible que la 2,5k et la colorimétrie serait aussi différente. Par ailleurs ces caméras 4k ne feront pas de RAW pour commencer mais uniquement du ProRes. Ceux qui se posent donc la question doivent prendre en considération cette information, la 2,5k a encore a mon sens un grand intérêt car pour le prix la qualité d’image qui en sort est assez bluffante. Je préconise par ailleurs la version M43 qui est pour moi une monture plus logique par rapport a la taille du capteur. vous pourrez plus facilement trouver des bafues adaptatrice pour monter vos optiques Nikon, Pentax, Leica, Minolta etc.
La pocket devrait avoir une image sympa et une dynamique très intéressante. J’avoue que je suis encore un peu dubitatif et que j’ai hâte d’essayer.

ADOBE Premiere Pro CC et le Multicamera …

BonaScreenCapture

J’ai repoussé l’échéance le plus longtemps possible, grand amateur de Final Cut Pro il a fallu que je fasse des choix. Autant Final Cut Pro X me satisfait pour un usage « alone in my world » autant dans un environement collaboratif ou j’ai à travailler avec d’autres, nottament un ingénieur du son qui va mixer mon film et un coloriste qui va étalonner, là il n’y a pas photo comme dirait l’autre FCPX n’est pas suffisamment bien paré à rentrer dans un workflow impliquant d’autres métiers … Je ne parle meme pas de l’idée de travailler à plusieurs sur un San comme nous le faisons chez les Machineurs via le superbe Metasan que nous a installé Atreïd par exemple.

Bref me voilà revenu à mes premiers amours grâce à la complicité de Paramax Films je reprend les manettes de la réalisation de concerts. Pour ceux qui ne savent pas c’est mon métier de base, celui qui m’a fait bouffer pendant plus de 15 ans. Vu que c’est un exercice assez addictif pour lequel j’ai parait il certaines facilité, j’ai pris la décision de refaire des concerts et pas juste de temps en temps, car j’aime ça et ça me manquait terriblement ! Bref mettons de côté l’aspect affectif et revenons à nos petites affaires technologique. C’est un nouveau challenge pour moi je me suis tellement habitué à l’ergonomie de Final Cut Pro 7 pour le multicaméras que j’ai eu du mal à me dire qu’il fallait que j’apprenne autre chose. J’ai bien été tenté de retourner a mon outil de prédilection mais j’ai été très vite refroidi. Sur mon live de Richard Bona, je me retrouve avec 5 pistes video tournés en XDcam HD 4:2:2 50mb (PDW700 SONY) 1 piste en XDcam HD 35mb (EX3 Sony) et mon prémix réalisé en direct via un mélangeur ATEM Blackmagic sur un recorder AJA KiPro Quad en Apple ProRes 4:2:2 HQ. Pourquoi le KiproQuad me direz vous ? Ben tout simplement parce que j’avais l’opportunité de le tester mais j’aurais pu prendre autre chose et pourquoi pas un HyperDeck de chez Blackmagic mais figurez vous que je ne sais pas pourquoi peut être une question d’habitude, je préfère les enregistreur AJA car je connais leur fiabilité. Non pas que les Blackmagic ne sont pas fiable mais il y a des petites choses qui m’agacent notamment le fait de devoir formater les disques sur le mac.

Mélangeur Atem Blackmagic 1ME

Bref, 3 sortes de codecs différents ce qui sur Final Cut Pro 7 nécessitait de tout transformer dans un même codec puisque le multicam de FCP7 ne sais pas « brasser » plusieurs codecs. C’est sans doute une des grosses force de Premiere Pro CC, cette capacité de gober tous les codecs de façon native ou presque. Je dis presque car j’ai actuellement pas réussi à lui faire manger du MXF Sony SR Lite 400mb …

Côté hardware j’ai voulu mettre à l’épreuve mon vieil iMac 27″ de fin 2011 (core i7 16go de RAM GPU ATI 2go de Vram) le tout branché en Thunderbolt sur un Pegasus R6. Ben figurez vous que ça marche ! mon projet multicam dure 1h20 et j’ai eu de belles performances, sauf en activant les 27 pises audio là c’était plus ou moins réactif, j’ai donc remplacé ces pistes par un prémix stéréo … J’ai voulu pousser le bouchon un peu plus loin et tester sur une config « vacances » mon MacbookPro Rétina 15″ et un petit disque LaCie LittleBigDisk Thunderbolt 1to … et ben idem, ça fonctionne c’est fluide et agréable … j’aurais aimé pouvoir tester aussi le stockage de chez G-Tech mais je ne l’ai pas encore reçu.

BonaTimelinePPCC

Concernant L’ergonomie logicielle, j’avoue avoir été un peu dérouté par la méthode de synchro mais heureusement que j’avais un assistant compétent pour ça merci à toi Geoffrey. Pour le switch à proprement parler, sauf erreur de ma part, la programmation du clavier est encore un peu à la ramasse par rapport à ce qu’on pouvait faire sur FCP7. La possibilité de sélectionner les touches numériques pour les programmer avec une fonction « cut to camera number xx » ou « Change camera angle to camera xx » je n’ai pas trouvé … Je ne monte pas en simili direct je suis là pour affiner mon switch que j’ai fait en direct et donc j’ai besoin de précision et aussi de rapidité d’exécution. Le logiciel a été ultra stable, sauf un petit bug qui je pense sera corrigé rapidement. Le passage de mon projet entre mon iMac et mon MacBook Pro a posé souci, le passage de « Mercury engine » d’une architecture Open CL à Cuda … ça c’est mal passé … impossible de réouvrir le projet, j’ai du aller fouiller dans mes fichiers autosave pour trouver un projet antérieur qui fonctionnait. Bref, j’espère qu’Adobe va corriger le tir car je n’imagine même pas ce que ça pourrait donner si j’avais du porter mon projet de OS X.8 à Windows ?!

En gros, j’ai un peu cherché mes petits au début, j’avoue que je suis vieux, un peu grincheux et que mes petites habitudes notamment les raccourcis claviers revenaient spontanément, je sais que j’aurais pu les changer, mais quitte a ré-apprendre un truc  autant aller jusqu’au bout.

Bref, j’ai appris un nouvel outil pour une utilisation très spécifique, je suis assez satisfait du résultat, le programme sera diffusé sur Mezzo à la rentrée …

La migration vers Adobe Creative Cloud est donc bien amorcée …

 

Dimension 3 / Le Big shot … Retrouvez moi sur le stand Adobe

Retrouvez moi sur le stand Adobe au salon Dimension 3 / Le big shot pour causer des nouveaux produits Adobe Créative Cloud.
Mardi 18 et mercredi 19 de 14h a 16h.

Et ne manquez pas la conférence de Michael Coleman
Senior Product Manager for Adobe Anywhere et Créative Cloud le mardi 18 Juin de 17h30 a 19h30

NAB 2013, Fred Rolland de chez ADOBE nous parle de l’évolution de Premiere Pro, After Effects …

Fred Rolland nous parle des nouveautés de la suite ADOBE CS, elle n’aurait plus de numéros et serait 100% dématérialisée fini les boites, les CD ou DVD d’installation, tout dans le cloud ! On peut dors et déjà dire qu’ADOBE enfonce le clou pour faciliter la vie à ceux qui cherchent un remplaçant plus logique à FCP7 que ne peut l’être Final Cut Pro X. Première Pro évolue donc dans le bon sens notamment avec l’adoption du codec ProRes en Natif qui va le rendre plus véloce sur mac et moult nouveautés que vous pourrez trouver. La grosse annonce c’est l’intégration du moteur 3D de Cinéma 4D dans After Effect qui est assez bluffante, une raison de plus pour que ma petite entreprise, bascule sur ADOBE CS (Scoop). Nombreuses sont les sociétés qui sont toujours sous FCP7 n’ayant pas eu envie de suivre la voie de FCPX ni celle d’Avid. La suite ADOBE se peaufine et deviens vraiment une alternative efficace à 100% … Je parle rarement de Post-Prod ici laissant ce rôle à mes amis de YAKYAKYAK mais cette annonce me plaisait bien et je voulais vous faire partager cette entrevue à la cool avec un mec bien, grand professionnel qui fera j’en suis sur avancer les choses dans le bon sens pour ADOBE.

 

Des nouvelles du front …

Certains d’entre vous doivent se poser la question : mais comment se fait il que l’on ai moins de nouvelles du côté de chez Pampuri. Non je n’ai pas essayé le 5DmkIII de chez Canon, Non je n’ai pas non plus parlé des chinois de chez KINERAW et de leurs 3 caméras RAW, ni de l’Alpha 99 sony ni de la FS700, ni du futur mirorless façon Canon ni de la C500, ni du GH3 Panasonic, ni de la Flea3 de chez Point Grey, sans oublier le projet de camera 4K Opensource Axiom, ni de la Blackmagic Camera, ni de la Digital Bolex depuis un moment. Ce n’est pas l’envie qui manque, mais je manque de temps. Pourtant il y aurait tant à dire. Notament aussi sur les difficultés de l’emblématique constructeur de caméra AATON qui est passé en mesure de sauvegarde depuis le début d’année. Verras t’on un jour sortir la Pénélope numérique ? On pourrait parler aussi du décollage du codec RAW Cinema DNG de chez ADOBE qui semble être de plus en plus adopté par les constructeurs qui proposent une alternative. Pourquoi donc ce silence et ces longue périodes entre deux articles ?

Tout simplement parce que j’ai besoin de me consacrer pleinement à mon métier ou plutôt mes métiers. Mes 2 casquettes de prestataire et de producteur monopolisent 100% de mon temps. Les Machineurs grandissent et c’est bien bon de sentir cette évolution au quotidien. Cette année nous aurons plusieurs longs métrages machinés chez les Machineurs qui sortiront sur les écrans.

Après « Donoma » de Djin Carrénard sorti fin 2011 ou nous avons assuré l’étalonnage, les titrages et les DCP. « Opération libertad » de Nicolas Wadimoff est sorti en suisse et en belgique il y a quelques semaine après une sélection remarquée à la Quinzaine à Cannes.  « En pays cannibale » d’Alexandre Villeret et « Macadam Baby » qui sortiront d’ici la fin de l’année. San oublier « INUK » qui a commencé sa carrière au Groenland et dont on attend une date pour la sortie en france. Je voulais dans ce post tirer un coup de chapeau à Thibaut Pétillon, Pierre-Emmanuel Samson, Arthur Paux, Paul Roumet, Alice Masera, Isabelle Le Guern, Mathilde Cuenne qui m’épaulent et sont investis a mes côté pour faire avancer cette aventure Machineurs et TRACTOfilm. en attendant voici la bande démo de notre maître étalon comme je m’amuse à l’appeler … bande démo étalonnage donc

http://vimeo.com/pampuri/review/45190880/46dae7993d J’ai a un moment pensé à chercher des solutions pour me permettre de rentabiliser mon blog et d’en faire une source de revenus pour en vivre un peu vu le temps que ça me prend mais je pense pas que ce soit le moment car pour passer cette étape ça nécessiterait d’avoir un peu moins de temps pour la pratique, hors c’est le fait d’avoir les mains dans le cambouis qui me donne cette crédibilité, c’est parce que je produis des images tournées avec ces outils que j’ai la possibilité de vous donner mon feedback. Le Pampuri’s blog ne s’arrêtera donc pas pour autant, et je vous réserve une belle surprise pour la rentrée en attendant comptez sur moi pour faire de petites interruptions dans les silences et venir vous rappeler à mon bon souvenir au travers de petites images et de nouvelles pas toujours très fraiches.

NAB 2012, Compte rendu et réflexions sur les nouveautés …

 

Vidéo d’un nouveau genre, pêle-mêle de réflexions et d’impressions sur les annonces des différents constructeurs, on parle de tout ou presque .. Première partie …

Digital Bolex S16 camera Raw … WTF !?!

Je viens de tomber sur un truc incroyable, avez vous entendu parler du projet Digital Bolex ? Une bande de fous furieux travaille actuellement sur une camera dotée d’un capteur CCD (oui c’est pas du CMOS) de taille S16 (12,25 x 9,64) de chez Kodak, capable d’enregistrer des fichiers RAW en 2048 x 1152 (Super 16mm mode) ou 1920 x 1080 pixels (16mm mode).

Doté de prises XLR et capable d’enregistrer sur des cartes CF en format Adobe Cinema DNG, format RAW universel libre choisi aussi pour la fameuse Pénélope Delta.

Dans un monde impitoyable ou tout semble nous pousser vers des cameras de plus en plus high tech, high end, un peu d’audace et de fraicheur me fait le plus grand bien et je trouve ce projet audacieux et terriblement excitant ! Qui sont ces gens ? d’ou viennent ils ? j’avoue que j’ai été tellement surpris que j’ai cru un instant qu’il s’agissait d’un canular ?!

Plus d’infos sur leur site internet 

et la fiche technique ici

une petite vidéo

NAB 2010, un bon cru.

Malgré l’absence fortement remarqué d’une de mes marques fétiches au logo croqué, ce NAB 2010 est un excellent cru. Côté caméra, je notterai les annonces de ARRI avec la fameuse ALEXA, (Vidéo à venir) RED et son annonce concernant l’ouverture des réservations pour l’EPIC X destinée aux pocesseurs de RED One. AATON avec son dos numérique pour la Pénélope. Panasonic avec la mise en réservation de leur petite camera 3D qui je pense va faire râler les stéréographe, mais je me dois de constater que le résultat a l’air étonnant … Enfin avec la AG-AF100 Panasonic se positionne enfin comme le premier constructeur à l’écoute des tendances du marché, là ou tout le monde attendait Canon avec une évolution de camescope à grand capteur, c’est Panasonic qui tire le premier. Faudra juste leur demander d’embaucher un designer !!!

Pour la postprod, AVID rattrape son retard et joue l’ouverture au ProRes pour les codecs et au MXO2mini pour le monitoring, 10 ans après FCP on peut enfin faire du glisser déposer vers la timeline ! Adobe sort une CS5 performante et prometteuse avec un moteur nommé Mercury assez bluffant. Le support du 64 bits est à la ramasse chez apple dans leurs propres logiciels (Logic et apperture mis à part) et c’est donc Adobe qui grille la politesse sur cette technologie et sur le support du calcul GPU. Quand à BlackMagic je vous ai déjà dit beaucoup de chose sur eux, une annonce aussi gonflée, yavait pas !

La suite des reportages après quelques jours de vacances ce sera Panasonic , ARRI, Aigle etc.

A bientôt

Emmanuel

Las Vegas, NAB 12 Avril 2010, ADOBE ferait un pied de nez à Apple ?

http://cs5launch.adobe.com/?PID=2036421

Sur cette page Adobe annonce le lancement mondial de sa suite logicielle CS5 quelques heures avant l’ouverture officielle du NAB.

Et si la grande nouveauté de ce NAB au niveau de la post-production c’était tout simplement que ADOBE sorte une réelle alternative à Final Cut Studio ? Une suite full 64bits, intégrant leur technologie mercure avec accélération GPU à tous les étages ? Je suppute encore me direz vous mais, il n’y a pas de raison qui s’opposent à moi de raconter ce qui se passe dans mon cerveau. Quand un éditeur du niveau d’ADOBE se fait secouer par apple dans bien des domaines (flash le dernier en date) n’est il pas normal qu’il aient envie de faire leur réponse du berger à la bergère ? Voui je sais j’utilise trop d’expressions toutes faites, mais je suis comme ça.

Ci dessous la petite vidéo qui circule sur les nouveautés de Photoshop 5 … on s’approche de la magie ou presque.

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=NH0aEp1oDOI&feature=player_embedded#]