Articles

, , ,

Panasonic AU-EVA1 la mini Varicam ?

ça fait longtemps que j’attendais ce moment, et meme si Panasonic n’a pas choisi d’inclure cette EVA1 officiellement dans la gamme Varicam, elle est de toute façon dans cette cible.

Si il y a un domaine qui échappe totalement au geek lumineux que nous sommes ce sont les stratégies des marques concernant la création de leur gammes et il est clair que dans ce domaine les 2 constructeurs qui ont pris les plus gros risques ces dernières années sont Panasonic et Sony.
Les électroniciens comme on les appelle dans le jargon des journaliste photo sont dans une dynamique qui est géniale pour nous en nous proposant des outils toujours plus performants et de plus en plus abordables, bouleversant la donne et n’hésitant pas à mettre l’innovation au coeur de leurs stratégies. (Si Panasonic et Sony sont appelés les électroniciens c’est parce que Canon et Nikon sont eux des “opticiens” historiquement parlant) Néanmoins quand Panasonic sort un GH5 capable d’enregistrer de la video 4K dans un codec 4:2:2 10 bits ils se posent forcément la question au préalable des dangers de la canalisation des caméras plus chères. Panasonic comme Sony ont pris des risques de ce côté là. Sony avec ses Alpha, Pana avec les GH … Sony a lancé il y a quelques années la gamme FS d’abord timidement avec les FS100 et FS700 puis sont arrivés les FS7 et FS5 et c’est un succès. Nombreux sont ceux qui veulent du grand capteur mais sont allergiques aux petits boitiers photo hybrides. Les FS5 et FS7 ont donc fait le bonheur de bon nombres d’indépendants, de sociétés de production et on en voit meme chez les loueurs. Il manquait une baby Varicam à Panasonic pour rentrer dans cette danse là et c’est chose faite.
Le concept est simple si le GH5 pose des soucis d’ergonomie ou de crédibilité à certains si les Varicam S35 ou LT sont trop chères pour les petits budgets il y avait une place à prendre entre les 2 mondes. C’est clair que certains clients n’ont pas encore compris qu’il n’y a pas que la taille qui compte et qu’on a souvent besoin de montrer à ceux ci ou passe leur argent. (Regardez ma grosse caméra comme elle est belle !)
Meme si c’est en train d’évoluer, il m’est arrivé souvent de me retrouver face à un client qui me faisait remarquer que ma caméra était toute petite. Bref, on reste plus crédible quand on en a une grosse. La EVA1 n’est pas forcément grosse mais elle a plus un look de caméra que d’appareil photo est c’est un atout non négligeable.Coté look, pas grand chose à dire si ce n’est ce liseré rouge qui n’est pas sans rappeler la mode des GTI dans les années 80 comme l’a déjà fair remarquer Philip Bloom.
Techniquement parlant la Panasonic a l’air d’avoir assuré quand on regarde la fiche dévoilée par le constructeur, c’est plutôt alléchant. 4:2:2 10 bits 4K60p 240fps en 2K capable meme de faire du bon vieux 720p, moi je dit bravo. Support d’enregistrement SD pas trop cher, on en trouve partout ça aussi c’est bien vu. Pas de viseur, ça c’est moins cool, et monture EF là c’est pour moi un peu dommage. Certes ils ont du se poser plein de questions conserver le Micro 4/3 ou pas, repartir dans la direction de l’AF101 en utilisant un capteur et une monture M43 ou pas ? Le choix d’un capteur S35 ok c’est plus malin pour se différencier du GH5 ça c’est évident. Mais pour le choix de la monture c’est délicat la monture PL limite les choix et oriente vers des solutions trop onéreuses, impossible d’utiliser la monture Sony E c’est le rival faut pas déconner ! La monture EF semble donc évident car le parc optique en EF est immense. Néanmoins pour moi c’est une petite erreur, c’est se priver de bon nombre de possibilité d’associations camera / optiques car le tirage est trop important sur la monture EF. JVC a réussi à faire cohabiter un capteur S35 et une monture M43, pourquoi ne pas avoir suivi cette voix et proposer aussi un système de bagues adaptatrice pour aller vers les autre montures populaires comme le Canon EF justement mais pourquoi pas Nikon, Leica, Pentax etc ?
Panasonic ne mise pas du tout sur la base des utilisateurs GH qui auraient envie de monter en gamme et de ce payer cette EVA1 en conservant leurs optiques, c’est dommage. Ce qui est drôle du reste c’est que sur toutes les images livrées par les services de presse de Panasonic, la EVA1 est montrée avec une optique SIGMA et non du Canon (faut re pas déconner encore une fois)

Dans son positionnement Panasonic n’a semble t’il pas souhaité faire de cette EVA1 une Varicam Mini pourtant c’est fortement possible qu’elle soit baptisée comme ça par les utilisateurs. Le simple fait de l’utilisation de leur technologie de double câblage qui permet d’avoir 2 sensibilités natives comme sur les Varicam LT et S35 affiche une partie de l’ADN commun ou en tout les cas du meme géniteur … Pour le moment ces 2 sensibilités ne sont pas affichées, pour rappel sur les Varicam on est à 800 et 5000, si on pouvait avoir par exemple un 800/3200 a minima ce serait topissime.

Le capteur semble avoir 5,7k ce qui est une bonne idée pour palier à la perte de résolution due à la débayerisation, c’est aussi une bonne idée pour le RAW ça permettra de cropper en post !

Panasonic annonce donc un outil qui sur le papier semble très prometteur puisqu’il vient titiller Sony sur son terrain FS5 / FS7 mais aussi RED avec la Scarlet W. J’ai hate à se sujet de voir comment le RAW sera géré, j’espère qu’ils confieront son enregistrement aux constructeurs habituels. Je note aussi la bonne idée du connecteur SDI 6G qui permettra de sortir toute la qualité sur un simple SDI, il y a fort à parier que ATOMOS, Videodevice ou Convergent Design seront les premiers à proposer de l’enregistrement RAW DNG sur ce petit jouet qui s’annonce très excitant.  La disponibilité est annoncée pour l’automne au pris approximatif de 8000€.

J’espère pouvoir faire partie de ceux qui pourrons faire joujou en premier avec cette caméra qui s’annonce dors et déjà comme un killer product comme le disent les ricains. J’aime le concept, le positionnement tarifaire a l’air juste, meme le nom, si Panasonic comprend enfin qu’on en a mare de ne pas pouvoir avec de lien affectif avec nos outils à cause de leurs noms barbares c’est un petit pas pour l’homme, un grand pas pour les geeks lumineux.

la fiche technique
Sensor Super-35 5.7K Dual Native ISO Beautiful Colorimetry (j’aime beaucoup cette donnée très technique)
Lens / Image Path EF Mount / Electronic Image Stabilization (EIS) / IR Cut In/Out
ND Filter Wheel (2/4/6 stops)
Processing
4K60p / 2k up to 240p 422 10-bit
Video Codec up to 400 Mbps for Robust Recording
V-log & V-gamut
SD Card Recording
5.7K Raw Output (future update)
Other
XLR Audio
HDMI & SDI 4K Video Outputs
1.2 kilogramm
6.69″ x 5.31″ x 5.23″ (LxHxW)

 

Je vous conseille la video (en anglais) de l’ami Nino Leitner ou il interview Nela Pertl et Luc Bara de Panasonic au sujet de la EVA1 justement a Cinegear

Micro Salon 2012, AATON Pénélope Delta, a star is born …

 

Le micro salon de l’AFC est un des évènements les plus marquant de l’année en france en ce qui concerne les technologies et les métiers liés au Cinéma.
Pour y venir en tant qu’exposant, il faut se faire parrainer par un membre de l’AFC. Cette année on a pu se rendre compte de l’arrivé timide mais remarquée de Canon et Nikon, la C300 était présente sur le stand ARRI et chez le loueur RVZ alors que Nikon présentait son D4 sous une tente dehors chez un autre prestataire. Ni l’un ni l’autre n’avaient leur propre stand pourtant, il faudra bien compter sur ces 2 fabricants à l’avenir.
Je n’ai pas eu le temps de vraiment regarder toutes les nouveautés car j’ai été happé toute la journée par des discussions sympathiques avec des clients, amis et autre fournisseurs .. C’est un peu le dernier salon ou l’on cause ce micro salon là,
On pouvait aussi voir des Epic, des Scarlet et pas mal d’Alexa sur les stands. Nouveauté annoncée chez Angénieux, ou tout le monde s’inquiétait des dates de livraison des fameux 45/120 qui tardent à montrer le bout de leurs lentilles frontales … les premiers modèlent doivent arriver très prochainement chez les loueurs …

De mon côté j’ai noté la présentation d’une maquette de la fameuse poignée de zoom type ENG qu’on va pouvoir greffer aux 3 petits zooms Optimo.
Autre fait marquant la présentation de la Sony F65 sur pas mal de stands ainsi que la fameuse Pénélope Delta de chez AATON.

Des deux caméras ont été projetés des images dans la salle équipée pour l’occasion d’un superbe video-projecteur DCI 4K de chez Sony.

J’ai été vraiment bluffé par les images de la Pénélope, AATON a pris le temps certes, ça fait un peu 3 ans qu’on attend la commercialisation de cette caméra mais au vu des premières images projetées ça valait le coup d’attendre.
C’est un sacré challenge pour le constructeur français qui a annoncé il y a quelques mois l’arrêt de la production des caméras argentiques tout comme Panavision et ARRI. La Delta Pénélope est donc une déclinaison 100% numérique du projet qui devait être hybride à la base. L’idée était belle mais AATON a du laisser tomber le concept de dos interchangeable numérique / argentique car il était trop compliqué voir impossible à mettre en oeuvre, Et puis les temps ont changés, l’intérêt de la chose est amoindri et il est clair qu’une société innovante comme AATON se devait d’arriver dans la mêlée avec un outil pertinent.


Jean Pierre Beauvialat peut être fier de son bébé de ce que j’ai pu en voir. Quand on lui pose la question dans le public après la projection de savoir ce qu’il a privilégié entre la définition et la latitude il répond : les deux ! Et on pouvait constater qu’il n’a pas raconté de bêtises.

Le capteur CCD conçu par Dalsa est incroyable et ils ont fait un travail prometteur. Certes c’est des images issus d’un prototype mais sur l’écran l’image est à la fois douce et piquée et un grand soin a été porté à la cohérence des couleurs ainsi qu’a la latitude, l’image est numérique et c’est assumé mais elle n’a rien de clinquant ni d’artificiel.

L’outil semble robuste et bien conçu en terme d’ergonomie, c’est une vraie caméra d’épaule. En bref pour revenir sur la partie technique, je salue le choix du codec, le RAW Cinéma DNG. Le DNG est un codec mis au point par Adobe pour les fabricants d’appareils Photo, à ce jour à par Pentax qui propose ce format d’enregistrement au choix avec son .PEF propriétaire il n’y a pas grand monde. Pourtant la déclinaison en “Cinéma DNG” n’a séduit peut de monde pour le moment mais c’est pourtant un format bien conçu et surtout libre de droits, chaque image issue de la Pénélope peut s’ouvrir dans Photoshop sans aucune manipulation et il existe pas mal de logiciels capable de lire les DNG, Adobe a par ailleurs dédié un site à ce codec.

La Pénélope peut à priori enregistrer 7K de définition horizontale ou 3,5k au choix, la différence se voit à l’écran, en tout les cas, même réduit en 4K c’est assez impressionnant. Ca fait un moment que je suis l’aventure de ce grand constructeur français qu’est AATON, j’ai diffusé déjà un petits reportage lors du NAB 2010 et je n’ai malheureusement pas eu le temps de le faire l’an dernier (pas monté).

voici pour les retardataires l’interview réalisée en 2010, le produit a bien évolué depuis …

C’est évident qu’il faudra compter sur eux à l’avenir certes 80 à 90kk€ c’est pas a la portée de tout le monde mais c’est le prix à payer pour la qualité et l’innovation made in France. L’Alexa Studio est elle aussi affichée à ce prix là mais l’AATON a quelques atouts, si leur point commun est la visée claire, chère à de nombreux chefs opérateurs je trouve par certains aspects la Pénélope plus intéressante, de part le fait qu’elle enregistre son RAW sur des magasins SSD internes à la caméra alors que l’enregistreur CODEX dédié à l’Alexa est un peu volumineux et forme une sorte de greffon à la caméra.
L’avenir nous dira la suite mais je trouve en attendant la période très excitante, entre les Canon et Nikon qui rentrent dans la danse et les 4 ténors qui se tirent la bourre ARRI, RED, SONY et AATON … reste à voir comment tout ça va évoluer et ce que va donner les premiers véritables exemplaires de cette fameuse Pénélope, caméra qui s’annonce vraiment prometteuse.

http://www.aaton.com/files/delta-p_sept-2011.pdf