Articles

, , , , , , , , , , ,

4K, Ultra HD, le grand capteur est il indispensable et adapté au broadcast ?

Ca fait pas mal de temps que je réfléchi à cette problématique, à quelques heures de l’ouverture de la grand messe mondiale qu’est le NAB à Las Vegas je pense que je ne suis pas le seul à me poser des questions à ce sujet. Que font les constructeurs, pourquoi Sony par exemple n’a pas encore sorti de caméras 2/3 en 4K ? Peux t’on imaginer que le monde de la télévision passera au grand capteur ? Autant l’arrivée du Canon EOS 5DmkII et des C300 / C100 a changé la donne et on voit basculer depuis 5 ans la plus part des productions TV au grand capteur. Autant pour les émissions de flux réalisées en direct ou dans les conditions du direct ce genre d’outils n’est pour le moment pas vraiment adapté.

Pour rappel voici un célèbre graphique permettant de comparer la taille des capteurs des caméras qu’elles soient Video / Cinema / film / Télé etc.


C’est vrai que pour le moment le 4K est principalement réservé a des “grands capteurs” ce qui est logique pour les applications cinema mais pour la télévision c’est assez handicapant. Pourquoi ? parce qu’en Télévision on a l’habitude d’avoir des zooms à l’amplitude monstrueuse, Canon et Fujinon se livrent des batailles sans merci sur des rapport dépassant les X 100 … au Cinéma Angénieux et son 24/290 ou son 28/340 sont pour l’instant les maîtres du genre mais ces optiques meme si elle sont magnifique en terme de rendu sont très délicates à utiliser dans une application TV a cause de leur encombrement et de leur système de commandes pensées pour l’assitant caméra cinéma. En télévision le cadreur fait son point tout seul et il gère son zoom aussi la plupart du temps via des commandes déportées qui forment en quelque sorte un guidon, on appelle ça la « mobylette » avec un report pour le point et un report pour le zoom sur les bras de guidage de la tête fluide du trépied.
angénieux avait il y a quelques temps annoncé une poignée comme on en trouve sur les caméras d’épaule avec une commende de zoom électrique. Finalement le projet a été mis de côté et c’est Fuji qui a dégainé le premier avec 2 superbes zooms appelés Cabrio le 19/90 et le 75/300mm ces optiques sont très performantes, le piqué est exceptionnel et en terme d’ergonomie c’est un plaisir.

Canon emboite le pas et annonce quelques jours avant l’ouverture du NAB 2014 un Zoom doté d’une poignée et donc d’un report de commande électrique ainsi que d’un rapport assez important. Il s’agit donc du 17/120 qui a une ouverture glissante qui va de 2,95 a 3,9

canon-600x384
Fuji annonce aussi un zoom de grande amplitude pour grand capteur S35 au meme moment un cabrio 25/300 t:3,5 (voir les articles de Sylvain sur le Fujinon ici et sur le Canon ici )

fujinon_01-e1396453188789
Seulement voilà pour faire des matchs de foot c’est loin d’être suffisant imaginez que le rapport souvent utilisé en TV est un 80x qui commence à 7,5mm soit un équivalent 20mm sur un capteur Super 35 et qui va jusqu’a 600mm en 2/3 soit 1500mm environ en S35 … ce zoom pèserai donc 200kg et il faudrait un système complexe et couteux pour le supporter au niveau trépied et tête … impossible ou presque …
La solution passe par des convertisseurs, Sony l’a bien compris en proposant pour sa F55 un convertisseur optique qui fonctionne comme pour le speedbooster de nos petits photocam (mais qui coute bien plus cher ) ça permet de conserver la grande plage de focale mais par contre on perd les avantages liés au grand capteur pour ce qui concerne les faibles profondeur de champ ce qui va arranger les cadreur qui galèrent un peu comme quand on est passé de la SD à la HD il y a quelques année.

Sony-F55-B4-adapter Sony-F55-B4-Lens
Alors la solution serait peut être de sortir des caméras 2/3 avec des petits capteurs 4K … Quand on tape 4K 2/3″ broadcast camera on ne trouve rien ou pas grand chose dans google. Sony serait suffisamment influençable pour ne rien sortir en 2/3 ? Et Panasonic ? Grass Valey ? Hitachi ? Ikegami a annoncé en 2011 une caméra 4K avec un capteur Aptima de chez ARRI mais c’est encore du Super 35, Hitachi parle de 8K depuis quelques temps déjà mais c’est aussi du Super 35  … Vous allez me parler de la Blackmagic mais est-ce réellement une solution viable pour une utilisation en car régie ? N’y a t’il aucune alternative ? Le Broadcast va t’il devoir migrer aussi vers le grand capteur ? Pourquoi Sony ne propose que la F55 et son dock permettant son utilisation en car régie ? C’est beau, c’est magique si on se reporte a l’excellent concert de Peter Gabriel réalisé par Hamish Hamilton et présenté à Berlin dernièrement, mais est-ce la mort des caméras a capteur 2/3 de pouce ?

Le NAB 2014 apportera t’il des réponses à ces questions ? Je vois mal les grands broadcasters du monde basculer en S35 … Je pense aussi que le 4K va mettre du temps à s’installer dans la diffusion TV … pour l’instant à part Youtube et les contenus dématérialisés il n’y a pas grand chose à se mettre sous la dent des télés 4K et pourtant ces mêmes constructeurs vont devoir en vendre et pour vendre des télés 4K, il faut du contenu 4K… ce qui ne veut pas dire qu’il ne faut pas produire en 4K. Nombre de producteurs se mordent les doigts aujourd’hui de ne pas avoir fait certains documentaires en HD a il y a un peu moins d’une dizaine d’années et du coup leurs films sont aujourd’hui quasiment invendable.

, , ,

Panasonic GH4 premières impressions

Autoportrait-GH4

Pour le moment le premier contact est excellent. Déjà pour qui a eu le GH3 en main c’est tout simplement le meme boitier avec un petit bouton en plus sur le barillet principal qui permet de le bloquer dans un mode PSAM ce qui est ma foi fort pratique ça évite que ça bouge tout seul entre 2 transport dans un sac et de se retrouver en mode scène “photo d’anniversaire” au moment ou on dégaine son boitier pour faire la photo du siècle pensant que tout est réglé comme la dernière fois ou on l’a rangé.ous ne le savez peut être pas mais j’ai la chance d’avoir un exemplaire de pré-série du précieux Panasonic Lumix GH4 depuis quelques jours. Il tourne pour le moment avec un firmware en version Beta 0.4 mais j’ai quand meme eu l’immense privilège de vous montrer les premières images video issues du boitier.

J’ai commencé a faire quelques images histoire de voir ce que ça donnait au niveau du piqué et surtout de la dynamique car c’est une des promesses qui m’ont le plus enthousiasmé à l’annonce de la fiche technique.

En vrac et dans le désordre j’ai apprécié la latitude qui restait pour moi assez moyenne avec le GH3, l’augmentation de la définition est certes un énorme plus mais je n’ai pas encore accès a toutes les fonctions 4K qui ne sont pas toutes activées dans cette version beta. On est pour le moment limité à l’Ultra HD en 3840×2160 en 25p alors que la version finale devrait proposer aussi du 4096×2160 jusqu’au 30p.

IMG_6205

J’ai aimé la possibilité de régler la courbe des hautes lumières et des ombres comme on peut le faire sur le GX7, la présence des modes Cinelike D est un vrai plus. La possibilité de gérer un master pedestal, et d’avoir le choix d’un mode étendu gérant l’échelle de gris de 0 à 255 ou de 16 à 235 montre que Panasonic a décidé de pousser le bouchon beaucoup plus loin que sur les précédents modèles ce qui m’enchante.

IMG_6204

La qualité du viseur est très très bonne, on retrouve enfin un piqué suffisant pour faire le point et la présence de peaking est très utile, un grossissement réglable est accessible et c’est ma foi très très pratique. Je n’ai pas encore été jouer avec les basses lumières, j’attend que Panasonic m’envoie un nouveau firmware pour aller plus loin car cette version est encore très limitante.

 

Côté photo j’ai noté un truc très agréable l’obturateur annoncé comme nouveau fait un joli petit bruit discret et le mode rafale est tout simplement bluffant. La possibilité d’avoir accès a l’obturation électronique est toujours un plus énorme pour qui veut être parfaitement silencieux notamment pour les photos de spectacles et les photos de plateau.

En tout les cas ma sensation est vraiment très bonne, je suis très excité par ce nouveau boitier qui arrive vraiment à maturité. Depuis l’arrivée de la RED One, et après la sortie du GH1 je me suis mis à rêver d’un boitier hybride ultra compact, abordable et très performant avec une qualité d’image remarquable suffisamment qualitative pour attaquer le grand écran, que l’on puisse trimbaler partout. Je crois qu’il es né, je vous le confirmerai après des tests plus approfondis mais il me semble qu’il s’appelle GH4 ! IMG_6208 GH4Front

,

Sony FDR AX 100 permiere camera 4K abordable

SONY-FDR-AX100 Elle a été annoncée au CES et je ne n’en ai pas encore parlé, j’avais un peu laissé tomber les camescopes ayant ce “form factor” comme disent les anglo saxons … L’attrait du 4K accessible et abordable l’a remporté sur mes réticences à utiliser un “handicam de belle mère” pourtant ce format n’est pas désagréable à la prise en main et si j’avais à dessiner une caméra de poing, je pense qu’elle aurait de grande chance de prendre cette forme allongée car la prise en main est assez bonne. Imaginez néanmoins mon désarroi quand je me retrouve avec une vieille crève à greloter et à trembloter comme un marteau piqueur. Bref impossible de sortir de chez moi je n’en ai pas la force pourtant il fait beau dehors alors plus qu’un film j’ai mis bout à bout des plans avec la star du moment à savoir le chat et quelques plans de la fenêtre … C’est un modèle de pré-série qui n’est pas encore finalisé au niveau du logiciel interne, on mettra donc un gros bémol à ce que je vous raconte là.

N’hésitez pas à augmenter la qualité en cliquant sur le petit engrenage en bas à droite de l’image sur YouTube.

Les spécificité de la caméras sont intéressantes on le savait Il enregistre des images en 3840 x 2160 px sur une carte SDXC (classe 10) et peut aussi faire de la HDTV (1080/50p) tout ça dans un format assez compact : 915 g pour 22 cm. L’objectif est signé Zeiss, il ouvre à f:2,8 mais l’ouverture n’est pas constante. La plage de focale couvre un équivalent 24×36 allant de 29à 348mm. On peut noter aussi la présence de filtres ND intégrés 1/4 1/16 1/64 ce qui est bien pratique en cas de forte luminosité.

Codecs : – XAVC S 4K – XAVC S HD – AVCHD 2.0
Capteur : – CMOS Exmor R 1 pouce (14,2 Mpx)
Objectif : – Carl Zeiss Vario Sonnar T (f/2,8-f/4,5) – Zoom optique 12x, – Grand angle 29 mm (équivalent 24×36)
Interfaces : – HDMI, micro mini-jack, casque mini-jack, USB
Définitions : – 3840×2160, 25p, 24p – 1920×1080, 50p, 50i, 25p – 1440×1080, 50i – 1280×720, 25p (MP4)
Écran : – LCD 8,9 cm de 921 000 pixels
Viseur : – Couleur OLED 1 cm de 1,44 Mpx
media : – Cartes SD/SDHC/SDXC (SD XC classe 10 obligatoire pour 4K)

Dans les trucs un peu casse bonbon j’ai noté aussi qu’il était impossible d’enregistrer des images en 24 et en 25 sur la meme carte, elle doit être re-formatée, certes on n’a pas besoin de jouer avec ça mais on est encore chez Sony à la mode “je dois choisir et ce choix est définitif” ce qui est quand meme agaçant. Idem leur fâcheuse tendance à ne pas supporter si la carte a été utilisée dans un autre appareil, c’est dommage. La dite carte doit pédaler très vite si vous n’avez pas de SD-XC vous ne pourrez pas faire de 4K. A ce propos on devrait dire Ultra HD vu que c’est du 16/9eme et que cette définition 4K n’est destinée qu’au cinéma. L’enregistrement 24p est encore un 23,98p. Sony inaugure la premiere déclinaison “long-gop” de son nouveau codec XAVC dans sa version “grand public” appelée XAVC-S. Et on peut constater que c’est pas mal du tout à 60mb/sec l’image est belle très piquée et meme la réduction en HD sur mon plasma préféré reste ultra esbroufante ! Je suis pas près d’arrêter de le dire et de l’écrire le 4K ça pique ! Pour produire des images en 4K, l’AX100 utilise un large capteur assez grand de 1 pouce, c’est un capteur Sony bien entendu de la famille CMOS Exmor R d’une définition de 14,2 Mpx sensible jusqu’à 6 lux (1/60). Cette taille est assez inédite sur un caméscope de belle mère, L’ergonomie est plutôt intéressante, on trouve une bague sans fin sur l’objectif pour régler manuellement la mise au point, la vitesse d’obturation, l’iris et le zoom. La camera est très agréable à prendre en main, la finition est bonne, les petites trappes pour les prise HDMI, Jack pour le casque ou le micro sont assez bien répartie et plutôt de bonne facture, ça fait sérieux et on sent que ça tiendra longtemps, ce qui est rarement le cas sur ce type de produits. Detail-AX100On note la désormais traditionnelle griffe porte accessoire de Sony qui permet d’ajouter un preampli micro XLR K1M que l’on peut aussi brancher sur les Alpha 7 et 7R ainsi que sur les RX10 RX100 etc. Petit truc qui fait ch… la griffe est encastrée dans une trappe que l’on soulève et qui laisse apparaitre la griffe qui est enfoncée dans un creux qui ne permet pas de lui fixer ce qu’on a envie. C’est assez mal foutu, désolé je vais dire du mal mais à part les accessoires Sony on a parfois besoin de fixer autre chose, une minette, un micro d’une autre marque !? Je trouve par contre que le viseur comme le LCD articulé sont assez terne et pas bien calibrés, l’exposition est impossible à juger sur les écrans et j’ai fini quasiment surexposé tout le temps, à régler donc avant de partir en tournage ! Dans les trucs malins j’aime bien la gestion du on/off, la caméra se mets sous tension à l’ouverture de l’écran quand on tire sur le viseur qui est par ailleurs articulé. Dans les autres trucs pas glop, l’enregistrement des photos est interminable, et le délais de réactivité entre le moment ou l’on presse le bouton REC et le début effectif de l’enregistrement me rappelle les bonnes vielles caméras à bande ce qui n’est pas forcément ce que je préférait sur ces vieilles bécanes. J’ai noté en vrac que le capteur de 1 pouce était certes très défini, que les couleurs étaient assez intéressantes mais qu’elle avait du mal avec les basses lumières et surtout il y a un gros rolling shutter, très très vilain ! Meme si je ne suis pas un ayatollah du rolling shutter, argumentant à qui veut bien m’entendre que j’ai passé l’age de faire des panoramiques ultra speed façon MTV, j’avoue sur un capteur de cette taille c’est un peu abusé. Bref pour faire rentrer 14,2MP dans un capteur de 1 pouces il aura fallu y aller avec un chausse pied et ça se paye un peu sur les basses lumières mais le résultat final dans des conditions d’éclairage est vraiment très impressionnant, c’est le début de la 4K et j’avoue que le niveau est déjà très bon, je suis sur le c… côté piqué c’est assez incroyable ce que ça sort ! A ceux qui sont dubitatifs sur l’intérêt d’une telle définition, je vous invite à voir ce que ça donne en terme de piqué, on approche de la qualité de la photo, il ne faut pas oublier que l’on est passé de 2MP enregistrés en HD à 8MP en 4K et meme sur un écran HD la différence ce voit et c’est beau ! Je ne suis pas un aficionados de la résolution, pour moi il est clair que ce n’est pas forcément ce qui fait la qualité finale de l’image mais c’est comme le pognon, si ça ne fait pas le bonheur, ça y contribue … En attendant de pouvoir tester prochainement le GH4 de Panasonic qui me titille depuis son annonce je trouve que cette caméra est un vrai bel outil pour qui ne veut pas des optiques interchangeables et de l’ergonomie du boitier photocam, le prix est assez mesuré et malgré des petits défauts la qualité est vraiment au rendez vous pour qui a envie de se faire plaisir.

, ,

2 nouvelles Varicam chez Panasonic

 

Panasonic-VariCam-35Panasonic nous a présenté sous cloche une maquette de ce que préfigurait le futur de la Varicam en 4K. Une marque dans la marque comme cette grande maison a l’habitude de faire, Lumix pour les appareils photo, Viera pour les téléviseur et Varicam pour les caméras dédiées aux ralentis et surtout au cinema.

Ce matin est tombé un communiqué de presse faisant état des nouveautés de cette future bombe, et figurez vous qu’il n’y aurait pas une mais 2 caméras une au capteur 4k Super 35 et l’autre en 2/3 de pouce mais en HD avec un TRI-CMOS  …

voici les spécifications pour la Varicam 35

  • 4096 x 2160 Super 35mm CMOS sensor
  • 14+ Stops of Dynamic Range
  • PL Mount
  • Internal 4K up to 120fps
  • Records 4K & UHD in AVC-ULTRA 4K
  • Records 2K & HD in AVC-Intra 100/200
  • Capable of 4K RAW
  • 1.5 to 6 Mbps Proxies
  • Two expressP2 card slots (Record 130 minutes of 4K/24p with these cards)
  • Two microP2 card slots (for HD and 2K)
  • Four 3G-HD-SDI Outputs for 4K QUAD
  • Two 3G-HD-SDI Outputs for RAW
  • HD-SDI out for monitoring (down-converting from 4K)
  • Two XLR inputs can record four channels of 24-bit, 48KHz audio
  • Removable Control Panel
  • OLED Viewfinder with Optical Zoom
  • 120 i/s en 4K

Et celles pour la 2/3″ baptisée Varicam HS

  • Three 1920 x 1080 2/3″ CMOS Sensors (Red, Green, Blue)
  • 14 Stops of Dynamic Range
  • AVC-Intra Class 100 at 1080/24p/30p/60p with VFR (up to 240p)
  • AVC-Intra Class 200 up to 1080/30p/60i
  • 12-bit AVC-Intra Class 4:4:4 up to 1080/30p
  • 1.5 to 6 Mbps Proxies
  • Log, FilmRec, VideoRec and Dynamic Range Stretch (DRS) image contrast management controls
  • Two expressP2 card slots (32 minutes of 1080p 240fps)
  • Two microP2 card slots (Record HD/2K at more typical production frame rates)
  • RGB 4:4:4
  • One 3G-HD-SDI supports 1080/60p
  • HD-SDI out for monitoring
  • Two XLR inputs can record four channels of 24-bit, 48KHz audio
  • 240 i/s en HD

Varicam4K-PanasonicIls ont conservé l’architecture modulaire qui avait été présenté avec une tête caméra différente pour la S35 et la 2/3 et une partie “enregistreur” qui sera commune aux 2. La possibilité d’enregistrer le RAW en externe est au programme comme ça a été annoncé.

Varicams-4K-HDLes 2 devraient être présentées au NAB mais le lancement officiel sera pour IBC et je pense que les premières livraisons sont à prévoir pour la fin de l’année 2014.

Je suis très impatient de voir ce que ça va donner, j’ai été un des grand amoureux de la Varicam originelle qui avait une signature d’image unique. Bravo à eux !

Petite vidéo de rappel des annonces de IBC ou on parle déjà de la camera Varicam 35

Panasonic GH4 … 4K mon toi !

PANASONIC LUMIX GH4 Le GH4 est officiellement lancé aujourd’hui par Panasonic. Comme pour le GH3 j’ai pu observer et donner quelques idées aux équipes de Panasonic et j’en suis pas peu fier. 

La gamme GH est aujourd’hui au top avec ce petit boitier qui lance un véritable pavé dans la mare comme aiment à le dire les journalistes. Imaginez un boitier quasiment semblable à celui du GH3, boitier que je trouve assez réussi en terme ergonomique à quelques petits détails, donc c’est plutôt une bonne nouvelle. Ce boitier es tropicalisé et bénéficie d’une structure en alliage de magnésium qui lui procure la robustesse exigée par les Pros.
Le capteur est nouveau mais on reste sur 16MP et je dois saluer la sagesse de mes amis japonais à ce sujet car ils n’ont pas succombé à la pression qui consiste à rajouter de plus en plus de pixels. 16MP c’est à mon avis largement suffisant par rapport à la taille du capteur, inutile de revenir là dessus, bravo messieurs.
Côté Photo il semble que ce boitier soit un poil meilleurs que le GX7 qui fait aujourd’hui référence, mais aucune révolutions. Panasonic annonce que l’obturateur est désormais garanti 200000 déclenchements, c’est aussi un gage de robustesse et de fiabilité supplémentaire. Cet obturateur semble capable de prouesses techniques assez incroyable puisqu’il permet de shooter 50 images à à la cadence de 12 images par seconde en mode rafale !
La grosse nouveauté du GH4 c’est ses capacités vidéo 4K, en effet, si l’on mets à part le Canon EOS 1DC qui coute environ 5x plus cher c’est la première fois qu’un photocam hybride propose cette définition à l’enregistrement.
D’un point de vue des caractéristiques il faut noter que la qualité HD n’est pas laissée de coté puis qu’elle progresse aussi et on a désormais accès à un codec qui permet d’enregistrer jusqu’a 200mb/sec en HD en intra image H.264. Autre nouveauté intéressante les fonctionnalités Slow motion permettent jusqu’a 96 images par secondes en HD 1080p.
Le codec reste identique on a un H264 en quicktime qui peut travailler en intra image ou pas. On peut choisir entre 4K 4096×2160 ou Ultra HD 3860×2160 à 24,25 ou 30 images par secondes. A noter aussi qu’on peut choisir désormais entre un vrai 24p ou un 23,98p. L’appareil n’est donc plus vraiment sonné, enfin presque, la limitation à 29min d’enregistrement continu sera toujours présent sur les modèles européens. La qualité des images prises avec le prototype qui nous a été présenté m’a laissé sur le cul, excusez moi l’expression mais c’est tout simplement extraordinaire de voir qu’on peut arriver à une telle qualité et une telle finesse de détails avec une caméra aussi abordable et aussi compacte.
Depuis ma première rencontre avec Panasonic après le lancement du GH1 en 2009, je réclame plus de latitude et un mode gamma doux, plus cinéma et une dynamique étendue ! Et ben ça y est, ils ont bien bossé puisqu’ils ont été chercher les courbes de gamma Cinelike D et Cinelike V inaugurée dans la légendaire Varicam. Ils annoncent une latitude de 12 diaph, il faudra vérifier mais c’est déjà une belle nouveauté car c’était selon moi l’un des points faible des GH. La précision du viseur est augmentée on a désormais 3MP au bout du zeuil, c’est précis et on trouve enfin du peaking ! L’autofocus déjà très bon monte encore d’un cran.
Le codec en 4K ou UHD est par contre limité à 100mb/s en 4K ce qui n’est pas mal du tout et on a toujours ce coté sharp très présent comme j’ai pu l’observer sur le TV 60 pouces Panasonic 4K qui était connecté en HDMI 2.0
Pour enregistrer un tel débit une nouvelle déclinaison des cartes SD pointe le bout de son nez, il s’agit de la norme UHS.
On en avait parlé pour la sortie du GH3 et c’est maintenant qu’il arrive, un boitier externe se fixe sous le boitier du GH4 pour proposer des connectiques professionnelles. 4 sorties SDI 2G permettent de sortir un signal 4K ou UHD 4:2:2 10 bits ! Oui vous avez bien lu ! Le boitier permet aussi de connecter 2 XLR pour le Son avec un préampli complet permettant de choisir son impédance micro / ligne et 2 potentiomètres sont présent pour régler le gain. Une alimentation phantom est prévue. Autre prise disponibles une entrée Timecode extérieur et un XLR 4 broches pour une alimentation externe. Le wifi est toujours présent ce qui permet le contrôle via un smartphone ou une tablette.
P1130051 P1130053 PANASONIC GH4 LUMIX BOX
Le design de ce boitier de connexions n’est pas des plus réussi mais c’est une grande avancée, grâce à cet appendice, on pourra transformer son GH4 en bête de course et avoir la connectique nécessaire pour aller plus loin avec le GH4
Panasonic au fur et a mesure de l’évolution de sa gamme GH s’oriente de plus en plus vers les pros et ce nouveau boitier est clairement une nouvelle alternative très sérieuse à qui ambitionne d’avoir un boitier hybride au top pour faire de la video 4K ou HD.
Le GH4 devrait être disponible début avril pour un prix un poil plus élevé que le GH3, j’attend des précisions pour vous en dire plus.
Meme si je reste prudent et que je dois me faire mon opinion après avoir pu jouer avec,  j’avoue que je suis totalement emballé par toutes ces nouveautés, Pansonic frappe fort !
[EDIT] Petit bémol quand meme il semble que malgré la puissance d’un nouveau venus engine 4 coeurs il subsiste un petit effet de crop lors des tournages en 4K, ce qui n’est pas le cas en HD.
PS : on m’a posé plein de questions sur mon titre, c’est vrai que vous n’êtes pas dans ma tête … Mon cerveau est un vrai jukebox et je ne maitrise pas toujours la programmation, il m’arrive parfois que fredonner des chansons, et de faire des mélanges de mots … 4k mon toi est une déclinaison de “toi toi mon toi” de Elli Medeiros
, ,

Canon lance son moniteur 4K

Ca fait un bout de temps qu’on en parle et c’est désormais officiel le moniteur 4K signé Canon sera bientôt disponible. Il s’appelle DP-V3010, je l’ai vu au NAB et ça semble assez prometteur. Il s’agit d’une dalle IPS LCD 10 bits rétro éclairée par LED RVB un peu le même type de technologie employée par Dolby pour ces fameux moniteurs PRM 4220. C’est un 30 pouces qui est vraiment orienté pour le monitoring d’une salle d’étalonnage par exemple. Il sera capable d’afficher les espaces colorimétrique DCI P3 / REC 709 / EBU / SMPTE-C. Bien entendu il pourra afficher le Log Canon présent sur les caméras de la marque. La calibration d’usine est annoncée comme très précise. Elle serait facilité par l’ajout d’une simple sonde sans passer par un PC. Il sera bien entendu compatible avec les LUT 1D et 3D ainsi que ASC – CDL ( American Society of Cinematographers Colour Decision List ) qui semble devenir un standard universel. Il sera capable d’afficher des fréquences d’image allant du 23,98 au 60p ce qui est plutôt bienvenu car non seulement y’a peu de moniteurs 4K mais ceux qui sont capable d’afficher plus de 30 i/s sont encore plus rares …

Sa dalle propose une résolution de 4096 x 2560 pixels, permettant l’affichage de résolution native 4K DCI (4096 x 2160 pixels) sans mise à l’échelle. L’upscaling pour les sources HD et 2K est bien entendu proposé. Un petit panneau de contrôle déporté permettra d’accéder au réglages ce qui est aussi très pratique. La connectique annoncée sera en HD SDI 3G et en DisplayPort ce qui pourra en faire un super moniteur pour le futur MacPro qu’on attend avec impatience.

C’est une bien bonne nouvelle car pour l’instant il y a peu de moniteur 4K pro sur le marché, pour ceux qui vont au Salon de la Photo ce week end il sera présent sur le stand CANON.

Il sera disponible au premier trimestre 2014 pour une somme encore inconnue, de tout ce que j’ai pu voir c’est le moniteur 4K qui a ma préférence sur le marché. J’ai hâte d’avoir aussi les infos sur les futurs écrans pro 4K de chez Panasonic.

En tout les cas msieu Canon on le teste quand tu veux sur le DaVinci Resolve des Machineurs 😉

Canon DP-V3010 display

 

voici la fiche technique :

DP-V3010

Panel Type IPS LCD panel
Screen Size 30 inch (76.1 cm)
Aspect Ratio 16:10
Resolution 4096 x 2560 pixels (10.5 megapixels)
Active Display Area Approx. 645.1 x 403.2mm
Pixel Pitch 157.5 µm
Panel Driver 1024 gradations 10-bit for each RGB colour
Brightness (Standard) 48cd/m2 (DCI), 100cd/m2
View Angle (Up, Down, Left, Right) 178° (contrast ratio 10 : 1 or higher)
Surface Treatment Low-Reflection Glare
Backlight Type RGB LED, direct type
Power Rated Voltage: 100V to 240V, ACRated Frequency: 50/60Hz
Power consumption At maximum load: Approx. 370WAt factory shipment: Approx. 130W
Environmental conditions (operating) Range:5 to 35°C, 20 to 80 %RH (no condensation)
Recommended: 15 to 30°C
Environmental conditions (storage/transporting) Range:-20 to 40˚C, 10 to 85 %RH (no condensation)
Recommended: 41 to 60˚C, 10 to 40 %RH (no condensation)
Dimensions (width x height x depth) Approx. 708 x 474 x 189mm
Weight Approx. 24 kg
Mounting Hole Pitch VESA* standard 200 x 200mm
Input Interfaces 3G/HD-SDI, 8 (2 systems)  DisplayPort*, 4 (1 system)
Output Interface 3G/HD-SDI, 8 (2 pass-through systems)
Control Interfaces USB, 1 (USB 2.0 High Speed supported)LAN, 1
Supplied Accessories Display Controller, AC Power Cord, Compact Power Adapter, AC cable, Tip Prevention Fitting, LAN Cable, Rack Mount Bracket, Rack Mount Bracket Screw, Hex Key, Instruction Manual, Instruction Manual Disc

DP-V3010 Controller

Power Rated Voltage: 100V to 240V, ACRated Frequency: 50/60 Hz
Power consumption At maximum load: Approx. 2WAt factory shipment: Approx. 2W
Environmental conditions (operating) Range:5 to 35 °C, 20 to 80 %RH (no condensation)
Environmental conditions (storage/transporting) Range:-20 to 40˚C, 10 to 85 %RH (no condensation)
Dimensions (width x height x depth) Approx. 419 x 56 x 88 mm
Weight Approx. 460g
Mounting Hole Pitch 76.2 x 465.9mm, EIA 2U standard
Interface Control LAN, 1
*DisplayPort & VESA are registered trademarks of Video Electronics Standards Association in the U.S and other countries.
*Specifications and exterior are subject to change without notice.

Sony installe son “Digital Motion Picture Center” à Pinewood Studios

Pinewood2 Quand Sony Europe invite la presse spécialisée européenne à Londres pour visiter leurs nouvelles installations dédiées a la présentation de leur matériel Cinéma Numérique forcément je me demande pourquoi m’ont il invité moi aussi petit blogueur ? Et passé l’effet de surprise arrive celui de l’autosatisfaction mais aussi des questions, qu’est ce que c’est que ce truc ? de quoi ça cause et qu’est-ce qu’on y fait ? Aller hop un petit tour de l’autre côté de la manche et c’est parti.

Déjà Pinewood Studio ça en jette un max, c’est sans aucun doute le plus gros complexe de production cinéma en europe et en tout les cas celui qui accueille les blockbuster … Impossible de sortir une caméra sans qu’on se fasse interpeler par un vigile, ici ça rigole pas, faut dire que le prochain Disney “Cinderella” est en cours de tournage dans le plus grand secret … La dernière fois que je sui venu ici c’était il y a un peu plus de 2 ans en 2011 pour venir chez RED Europe et me former a l’Epic pour mon tournage Orange Labs / Roland Garros.

Arrivé sur place et on assiste à une présentation dans une belle salle de projection de quelques personnes haut placées chez Sony Broadcast / Cinealta et de chez Sony Pictures mais aussi de quelques pointures du cinéma européen et mondial avaient fait le déplacement, jugez plutôt …

Katsunori Yamanouchi, Vice President of Sony Professional Solutions, Sony Europe

Peter Sykes, Strategic Technology Manager, Sony Professional Solutions, Sony Europe

Spencer Stephens, Chief Technology Officer, Sony Pictures Entertainment

Grant Anderson, Executive Director, Sony 3D Technology Center

 

Nigel Walters, President of IMAGO

Andrew Smith, Director of Strategy and Communications at Pinewood Group

Steve Lawes, Cinematographer

Nic Morris, Cinematographer

Sarah Mackey, CEO of UK Screen Association

Rolf Coulanges, Cinematographer

Nick Morris BSC, Cinematographer

P1070586 P1070583 P1070581 P1070580 P1070579 P1070575 P1070574 P1070567

Après les discours et une impressionnante présentation de Pinewood Studios  découvre un lieu sympathique ou tout ceux qui le désirent peuvent prendre rendez vous pour venir tester les produits CineAlta. Situé au coeur des légendaires studios Pinewood, les locaux que vient d’inaugurer Sony sont assez classe, et chaleureux. Ils ont sur conserver et mettre en valeur la beauté de ces locaux assez anciens à l’architecture typique.

Au milieux de cet espace chaleureux vous trouverez un décor sympa et bien doté en lumière pour tester les F5/F55/F65 mais aussi les workflows qui en découlent. En partenariat avec AVID, ADOBE, Blackmagic Design, Nordlight, Codex et d’autres vous aurez la possibilité de venir triturer le RAW 4K, chahuter le XAVC et tordre le S-Log dans ses derniers retranchements.

On envisage du reste de préparer une éventuelle délégation pour aller profiter de ce super endroit, amis faiseurs d’image n’hésitez pas à me solliciter si ça vous branche d’aller passer une journée à London dans ce DMPC comme ils l’appellent.

 

lien sur le site dédié au DMPC Sony à Pinewood

http://www.sony.fr/pro/article/broadcast-products-pinewood-about-dmpce

Les Caméras Blackmagic Design

Les geeks que vous êtes n’ont pas du louper la nouvelle du week end … Blackmagic sort enfin la version Micro 4/3 et en profite pour baiser les tarifs de cette camera 2,5k d’environ 30% ce qui la place désormais à moins de 2000€ même si les sites marchands de sont pas encore actualisés ça ne saurait tarder

blackmagiccinemacameramft.jpg
L’occasion pour moi de faire un petit point sur ces caméras.
Pour commencer quelques précisions la version 4k annoncée au NAB sera en retard, on parle d’après IBC dixit Le Big boss Grant Petty. La version Pocket est livrée au compte goûte et les premiers chanceux vont la recevoir d’ici quelques jours. Par contre comme je l’ai pressenti le RAW Cinema DNG compressé promis au NAB ne sera pas intégré dans la caméra. J’ai un gros doute sur ce sujet car il me semble que le simple fait de compresser du RAW soit un brevet déposé par RED. A voir donc dans l’avenir mais j’ai quand meme un gros doute car les personnes interrogées chez ADOBE m’ont dit que ce n’était pas prévu dans les développement du Cinema DNG mais que vu que c’était un projet plus ou moins open source, d’autres pouvaient s’y coller …

BlackMagic Pocket Cinema Camera
Cette gamme s’étoffe donc et voici ce que j’en pense. La version 4k est une “production camera” et non. Une “cinéma camera” d’après ce que j’ai compris il s’agit plus d’une camera orientée Broadcast que Cinéma. La dynamique est plus faible que la 2,5k et la colorimétrie serait aussi différente. Par ailleurs ces caméras 4k ne feront pas de RAW pour commencer mais uniquement du ProRes. Ceux qui se posent donc la question doivent prendre en considération cette information, la 2,5k a encore a mon sens un grand intérêt car pour le prix la qualité d’image qui en sort est assez bluffante. Je préconise par ailleurs la version M43 qui est pour moi une monture plus logique par rapport a la taille du capteur. vous pourrez plus facilement trouver des bafues adaptatrice pour monter vos optiques Nikon, Pentax, Leica, Minolta etc.
La pocket devrait avoir une image sympa et une dynamique très intéressante. J’avoue que je suis encore un peu dubitatif et que j’ai hâte d’essayer.

, , , ,

REDUCATION en france !

C’est officiel depuis quelques temps mais j’avais pas encore relayé l’information sur mon blog … Le programme REDucation débarque en France. RED est une société qui est parti de nulle part et qui a su en 6 années s’imposer face aux constructeurs de caméras. Le programme REDucation après avoir tourné à New York, Tokyo ou Los Angeles se devait de venir en France. Seulement, voilà on a nos particularités et notamment celle de ne pas forcément tout bien causer la langue de Shakespeare. Faisant parti des premiers fous furieux qui ont cru à cette marque et à leurs outils (premier tournage en octobre 2007 avec la RED One) et ayant établi un lien sympathique avec quelques personnes haut placées chez eux, je me suis dit que je me devais de mettre mon grain de sel et proposer des solutions pour que REDucation vienne à Paris et que la formation se fasse en français. Après plusieurs mois de travail c’est officiel, ils déboulent dans un gros studio avec plein de caméras, d’optiques, de roulante DIT et un énorme projecteur 4K qui permettra à tout le monde de voir les images produites pendant la formation en 4K !

 

PRESENTATION DU “FRENCH REDUCATION 2013”

Il s’agit d’une cession de formation dispensée par des professionnels actifs, pour des professionnels actifs et tous ceux qui désirent travailler dans le domaine du Cinéma Numérique et la Post-Production Haute

2 JOURS DE FORMATION “REDUCATION”

Les course sont dispensés par Ted Schilowitz et Emmanuel Pampuri, accompagnes d’une équipe expérimentée habituée aux productions et post-productions professionelles RED.

Du Samedi 21 Septembre au Dimache 22 Septembre

Horaires : 9h-18h

La formation REDucation se déroule sur deux jours de formation ciblés sur la prise en main de l’ensemble de caméras RED Digital Cinema (EPIC, SCARLET, et RED ONE). Apprenez, filmez et visionnez vos images en 4K sur grand écran chaque jour.

Le stage REDucation est un atelier de deux jours et demi qui couvre :

  • Le montage et la vérification de caméras EPIC et SCARLET – La mise en situation d’un essai caméra équivalent à celui que vous trouverez chez un loueur impliquant le choix des objectifs et les test des équipements.
  • Une exploration complète des options et menus de la caméra.
  • La gestion de l’exposition : Filmer avec une RED en basse lumière, avec des contrastes élevés ou en lumière du jour extérieure.
  • L’expérience d’un plateau de tournage RED : DIT, rushes, Dailies, enregistreurs externes et data management.
  • Deux exercices de prise de vue pour optimiser le temps de manipulation de la caméra et des accessoires
  • Ingénierie RED : La matrice de Bayer, résolution, choix des codecs, la technologie wavelet et la colorimétrie.
  • Workflow : Post production, Etalonnage, archivage, édition etc..
  • Projection de films 4K issus de l’événement “RED and Students”, et de courts-métrages issus du “SHOT ON RED Film Festival”.

 

INSCRIVEZ-VOUS MAINTENANT

A PROPOS DE REDUCATION:  Grâce à REDucation, RED Digital Cinema fait un pas de plus vers l’évolution constante de nos efforts en terme de pédagogie. Le but est de proposer une formation de terrain en immersion totale des systèmes des caméra REDONE / EPIC / Scarlet, aussi bien pour l’utilisation en tournage qu’en post-production.

 

Pour les intermittents a éligibles à une prise en charge par l’AFDAS contacter directement  a l’adresse réduction ( at ) machineurs (dot) com

shotonred-Logo

, ,

CANON EOS C500 et 1DC opération 4K

Hello

Je vais inaugurer un truc un peu nouveau et interactif avec vous. J’imagine que vous êtes nombreux à vous poser des questions sur les caméras 4K CANON, le 1DC boitier type DSLR capable de filmer en 4K en Mjpeg sur carte Compact Flash, mais aussi de faire des photos et la C500 vaisseau amiral de la gamme EOS Cinéma qui peut sortir du 4K Raw via un enregistreur externe.

J’ai déjà parlé de ces caméras qui ont chacune leurs particularités mais l’idée est d’aller un peu plus loin.

CAnon EOS 1D C je vous invite à poser des questions sur les fonctionnalités et sur la pratique de ces outils dans les commentaires, je réaliserai une vidéo présentant ces produits et j’essayerai de répondre à vos questions. Je proposerai aussi un ou plusieurs workflow possible qui soit le plus cohérent avec ces caméras.

à vos plumes !

EosC500Prototype