Articles

,

Canon, Nouveauté pré IBC : EOS C700, toujours meilleur ! toujours plus cher ? + XC15

EOS C700 FSL UP 08

Canon annonce ce matin 2 nouvelles caméras, la très haut de gamme C700 déclinée en 2 version et la XC15 qui succède à la XC10 dont je ne vous ai pas trop parlé parce que je n’etait pas super fan. Bien que le concept de la XC10 était très séduisant il y avait quelques aberrations qui ne m’avaient pas plu notamment l’ouverture glissante sur le zoom qui semble malheureusement conservée f:2,8 à f:5,6 c’est pas digne d’un produit estampillé de la marque rouge. L’autre faille c’est le choix de carte mémoire C-Fast qui restent super cher ce qui n’est pas très cohérent au vu du prix de la camera. Dommage, son form factor et le reste de sa fiche technique était pourtant très alléchant avec un codec sympa une belle dynamique et le Canon Log. La XC15 ajoute quelques petites choses mais surtout un boitier de conexion son doté de prises XLR.XC15 FSL

Du côté de la C700 Canon a compris que pour marquer RED, SONY, PANASONIC et ARRI à la culotte il fallait faire un peu plus que la C500 notamment au niveau de la forme du boitier.

Voici les caractéristiques principales de la bête :

  • Enregistrement vidéo 4K (4096 x 2160) jusqu’à 810 Mbps
  • Enregistrement interne 10/12-bits XF-AVC ou ProRes
  • Enregistrement 4K jusqu’à 59,94P/50P en interne ou 100P/120P avec l’enregistreur CODEX optionnel
  •  Jusqu’à 15 IL de dynamique
  • AF CMOS à double pixel (EOS C700 uniquement) ou à obturateur de type Global Shutter

On peut compter sur Canon pour la partie capteur / processing c’est très séduisant. On voit que Codex est devenu l’enregistreur chouchou (et fort cher) de 3 des 5 principaux constructeurs de cameras cinema numériques. Arri / Panasonic et maintenant Canon. La fiche technique parle d’utilisation du ProRes, on ne sait pas si celui ci sera limité à la HD comme c’est le cas chez Sony et Panasonic par exemple ? La fiche technique annonce 15 diaphs de dynamique c’est prometteur ! Nottons enfin la presence du système AF Double Pixels, technologie à qui je tire mon coup de chapeau car elle fait des merveilles notamment dans le suivi des sujets en déplacement. Le global shutter est bienvenu, forcément, la sensibilité doit être exceptionnelle. A noter que Canon a pensé à proposer un adaptateur B4 ce qui peut etre intéressant pour des utilisations en captation. Le viseur a l’air aussi très bien conçu …

Néanmoins j’aimerai que Canon prenne aussi le chemin de l’hybride et avec l’annonce du 5D Mk IV c’est clair que c’est pas pour demain ! Après nous avoir fait saliver et provoqué une révolution qui a boulversé totalement le marché et les methodes de productions avec le 5D MkII, après avoir utilisé à outrance le mot “convergence” pour nous expliquer qu’un appareil photo pouvait être aussi une excellente camera video voir de faire du cinema. Voici que depuis ils font machine arrière et proposent des cameras d’un coté et des APN de l’autre. Elle est ou l’innovation disruptive, la création de l’outil que tout le monde va s’arracher ? Il est ou le viseur hybride, le formfactor ergonomique innovant ? Certes le 5D MK IV doit être une excellente machine à photographier et la video 4k malgré son crop factor aberrant doit etre de très bonne qualité mais c’est pas ça que j’attend, pas d’un boitier à plus de 4000 euros ! Heureusement il y a Sony et Panasonic qui eux ont pris possession de la place laissée vacante par Canon et Nikon qui sur le terrain de la video est toujours aussi peu enthousiasmant … Réveillez vous les gars !

La XC15 sera disponible en décembre au prix conseillé de 2719.99€

L’EOS C700 (EF/PL) sera disponible en décembre 2016 au prix de 32 569,99€ (34 759,99€ en version GS PL).XC15 MA400 BCKXC15 MA400 FRT

Plus d’infos pendant le Salon IBC ou je sera à partir du 9 septembre.

Communiqué de presse :

Canon lance l’EOS C700 (EF/PL) et l’EOS C700 GS PL : les nouvelles cameras EOS Cinéma 4K de haut de gamme.

EOS C700 / C700 PL / C700 GS PL

Courbevoie, le 1er septembre 2016 – Canon dévoile aujourd’hui deux nouvelles

caméras 4K haut de gamme du système EOS Cinéma : les EOS C700 (EF/PL) et

C700 GS PL. Elles offrent un grand potentiel en termes de dynamique et de

niveau de qualité d’image. Ces deux modèles permettent en effet

l’enregistrement interne de vidéo 4K, avec des cadences d’acquisition élevées

atteignant 59,94P/50P et même 200p/240p en 2K (mode recadrage sur le

capteur), ou 100P/120P en 4K avec l’enregistreur compatible CODEX1 RAW (en

option). Conçues dans la logique du système EOS Cinéma, elles sont modulaires

afin de s’adapter à tous les impératifs de tournage et bénéficient pour la

première fois de la compatibilité avec le format Apple ProRes. Spécialement

développée pour l’enregistrement de scènes d’action et de sujets aux

mouvements rapides, l’EOS C700 GS PL est également la première caméra EOS

Cinéma dotée d’un obturateur électronique global (Global Shutter).

Qualité et polyvalence

Pour répondre aux attentes spécifiques des réalisateurs de cinéma et de

production télévisuelle, les deux caméras sont extrêmement polyvalence et

adaptables. Elles sont dotées d’un capteur Canon CMOS Super 35 mm de type

4,5 K2 (4,2 K pour l’EOS C700 GS PL) pour l’enregistrement 4K DCI ou 4K UHD

jusqu’au taux incroyable de 810 Mbps. Ce capteur est associé à trois processeurs

DIGIC DV5 garantissant des images incroyablement détaillées, pour des vidéos

spectaculaires, caractérisées par un faible bruit et des possibilités de profondeur

de champ très réduite. La plage ISO étendue jusqu’à 102.400 ISO et les filtres

neutres (ND) intégrés pour un contrôle de la luminosité jusqu’à 10 indices, offrent

une flexibilité inédite, même dans les conditions d’éclairage les plus délicates.

L’AF CMOS à double pixel de l’EOS C700 EF est incroyablement efficace en

matière de recherche et de suivi du sujet, permettant à l’opérateur de se

concentrer sur le cadrage. La performance de l’autofocus facilite le travail des

reporters et réalisateurs sur le terrain. Les opérateurs qui travaillent sur des

tournages de fictions apprécieront, quant à eux, la fonction d’assistance à la

mise au point Double Pixel, pour un contrôle et une précision accrue du point.

Grâce à sa compatibilité avec les Canon Log 3, Log 2 et Log Gamma, l’EOS

C700 (EF/PL) est en mesure d’enregistrer avec une dynamique incroyable

pouvant atteindre 15 stops (15 IL) (14 avec l’EOS C700 GS PL), les séquences ainsi

enregistrées pouvant être ensuite converties et équilibrées en post-production

dans un flux de traitement HDR.

Intégration dans un flux de production professionnel

L’EOS C700 (EF/PL) propose une grande variété d’options d’espace couleurs

comprenant les espaces Canon Cinema Gamut, BT.2020, et DCI-P3, ainsi que la

compatibilité avec ACES 1.0 workflow. Elle supporte en outre le monitoring HDR

avec SMPTE ST.2084. Pour une intégration efficace et fiable dans un flux HDR,

toutes les versions de l’EOS C700 peuvent être connectées directement au

nouveau moniteur de référence à haute luminosité Canon DP-V2420, compatible

avec le nouveau standard ITU-R BT.2100 de sortie HDR.

L’EOS C700 est par ailleurs capable d’enregistrer des fichiers 4K à débit élevé en

interne sur deux cartes CFast 2.0™, et de reconnaître les formats XF-AVC et

ProRes, tout en enregistrant simultanément des fichiers RAW 4K sur un enregistreur

externe. Équipé d’un connecteur Ethernet (RJ45), l’EOS C700 permet aux

cameramen de télévision de délivrer des séquences en Full HD via Internet et

peut également être connecté à un réseau Wi-Fi par l’intermédiaire d’un

transmetteur de fichiers sans fil WFT-E6B/WFT-E8 (en option).

Une caméra configurable

Les EOS C700 et C700 GS ont été conçues pour s’adapter parfaitement à tous les

impératifs de tournage grâce à une importante gamme d’accessoires. C’est le

cas du viseur OLED de 0,7 pouces (1,8 cm), l’EVF-V70, qui offre une résolution Full

HD (1920 x 1080) et un large espace colorimétrique. La télécommande

optionnelle OU-700 peut être utilisée pour contrôler la caméra dans une

configuration associant plusieurs unités. Un support d’épaule dédié, le SU-15, et le

nouveau grip d’épaule SG-1, seront également prochainement disponibles.

Pour une totale liberté de création, les objectifs anamorphiques sont

compatibles, de même qu’une très importante quantité d’optiques Canon EF et

PL. Il faut ajouter à cela la possibilité d’utiliser les objectifs Canon Broadcast

compatibles avec les adaptateurs de monture B4 disponibles en option (en

mode Full HD). L’EOS C700 à monture EF avec verrouillage Cinéma et l’EOS C700

PL avec compatibilité Cook/i peuvent même éventuellement faire l’objet d’un

échange de monture par le SAV Canon.

 EOS C700 Ctrl panel FRT EOS C700 BSR 06 EOS C700 B4 adapter EOS C700 BSL 09 EOS C700 BSL 06

,

NAB 2016, les premiers reportages depuis LAS VEGAS

NAB 2016 cover Salut les geeks lumineux,
je suis au NAB à Las Vegas et cette année c’est mon 10eme NAB.
Plus que de grands discours voici les premiers reportages depuis le Salon.
Vous pourrez me suivre aussi pour un LIVE sur Facebook (c’est public, tout le monde peut voir mais n’hésitez pas à vous abonner meme si vous êtes déjà “amis” avec moi) ça se passe par ici : https://www.facebook.com/epampuri

Pour ce premier jour je suis aller voir GoPro pour sa solution complète dédiée au 360° Rig 6 cameras + Logiciel d’assemblage des 6 flux video + plateforme de diffusion.

Nouveauté chez DJI pour la camera OSMO et on parle de la camera X5R avec l’enregistreur RAW

Enfin Veydra qui est un petit constructeur d’optiques cinéma , les Mini Primes, pour la monture M4/3 et la Monture E

N’hésitez pas à vous abonner à ma chaine YouTube https://www.youtube.com/channel/UCIGdgUcYJEAbDJ3RNKYTK1A

Vous etez nombreux à me poser des questions sur la camera CRAFT, sachez qu’ils ne sont pas présent sur le Salon, que pour l’instant à part une fiche technique et une jolie video en animation 3D on a pas grand chose pour pouvoir se faire une opinion. ça me rappelle le lancement de RED et de la RED One en 2005 … au début on a cru que c’était un coup de bluf … j’espère que CRAFT sera une bonne surprise … pour le moment je suis un peu septique … Wet & Sea 😉

, , , ,

DJI Osmo, une camera du futur ?

P1020205Je vous l’avait dit dans mon précédent article pour moi la OSMO de chez DJI représente un produit assez visionnaire. D’une part j’aime particulièrement les petites bestioles qu’on peut avoir presque tout le temps sur soi mais ya vraiment un truc, une nouvelle façon de filmer qui découle d’un tel produit. C’est clair que le concept de camera stabilisée sur un gimbal 3 axes n’est pas nouveau mais il y a quelque chose de très séduisant dans ce concept.

L’Osmo sera donc utilisable avec les 3 cameras X3 X5 et X5 R, je vous renvoie à la page officielle du constructeur pour voir les différences mais c’est clair que la X5 aura forcément ma préférence ce qui ne retire rien à l’intérêt de la X3 si ce n’est qu’on est sur un “petit” capteur. Ce qui a pour avantage de proposer une profondeur de champ plus sécurisante au niveau de la mise au point mais ce qui est un avantage pour certain peut être un inconvénient pour d’autres, à savoir que les amateurs de bokeh risquent d’être un peu frustrés.

De mon coté je pense que le petit capteur de la X3 s’en tire pas mal du tout, la dynamique n’est pas mauvaise, ca encaisse plutôt bien et contre toute attente en basse lumiere c’est loin d’être mauvais. J’attire votre attention là dessus, je trouve qu’il y a trop de gens obsédés par le bruit, mais les images lisses moi ça me fait vomir, on avait du grain en photo et au cinema, ça nous allait très bien c’est quoi cette manie de vouloir des images sans vie ? sans bruit ? Oui ya du bruit dans une image quand elle est sous exposée, et quand les capteur sont trop boostés mais est-ce que c’est si moche et si insupportable ? Moi je ne trouve pas … l’image du OSMO X3 est plutôt intéressante, la compression est un peu forte certes mais ca fait largement la blague et c’est vraiment loin d’été moche ! Je trouve un certain charme à cette image et en tout les cas elle me convient parfaitement.

DJI OSMO Emmanuel Pampuri Eve Marie BodetComme tout outil ca nécessite un peu d’entrainement mais la prise en main est vraiment déconcertante et on peut très facilement faire des jolies bêtises avec. Certes la latence due à la liaison wifi avec le smartphone est parfois un peu gênante lors des mouvement très rapides mais ca reste largement utilisable. On m’a dit que l’autonomie était moyenne, oui c’est pas génial mais encore une fois c’est loin d’être mauvais et je me rend compte qu’il y a de plus en plus de gens qui passent leur temps à critiquer, moi je trouve ça largement utilisable, c’est vite rechargé, et de toute façon si on veut en faire un usage intensif il faut acheter d’autres batteries.

Le bruit de la ventilation est un peu gênant mais si vous écoutez bien je suis passé pendant la prise proche du joli micro Neuman et au final ça fait aussi la blague. Pour moi cette Osmo c’est une peut un truc visionnaire, je pense que le futur de nos cameras va ressembler à ça …

Pour ceux qui ne suivraient pas je rajoute en plus al video que j’ai tourné avec l’OSMO, la talentueuse Eve-Marie Bodet Violoniste et compositrice m’a fait l’honneur de se prêter au jeu de ce tournage. Un plan séquence de 2minutes tourné entièrement avec l’Osmo et la X3. Aucune stabilisation en postprod, j’ai tourné en 4K et le fichier est téléchargeable sur vimeo pour ceux qui ont un compte. Cette video est en quelque sorte le teaser d’un grand projet que nous avons Eve-Marie et moi qui s’appelle “Travelling musiques” et dont nous vous parlerons plus en détail prochainement.

 

, , ,

DJI OSMO, le début d’une nouvelle ère …

dji-osmo-11-600Alors oui je ne l’ai pas encore testé mais j’espère pouvoir le faire bientôt. Je me suis dit quand meme un truc pareil c’est suffisamment excitant pour avoir envie d’en parler à mes geeks lumineux. Moi ça m’excite ce bidule, figurez vous que les gimbals c’est sympa mais c’est chiant et je suis sur que de plus en plus les laissent dans leur flycase … j’ai toujours été fan des “petits bidules malin” et celui ci me plait bien enfin d’après la fiche technique et les video de demo dont il faut se méfier.

les premiers prototypes avaient été présenté il y a quelques mois, il s’agissait juste de la caméra du INSPIRE One greffée au bout d’une poignée, au final ils sont allés plus loin, la camera semble avoir changée, vu que le capteur n’est plus un 1″ mais un 2/3″, le smartphone devient écran et interface utilisateur, les accessoires sont prévus, la rosette pour le fixer ou on a envie, la prise mini jack pour le son, bref, d’un point de vue de la conception ça semble très très alléchant. 750€ en version X3 (capteur 2/3″) quand on sait que le petit Nebula 4000 et une camera en plus ça va forcément couter au moins le double, c’est pas mal positionné. Bref, reste à voir la qualité de ce que ça sort en image mais une chose est sure vous aurez de mes nouvelles bientôt à ce sujet car cet outil m’inspire (sans jeu de mot)

Pour moi c’est le début d’une nouvelle ère parce que comme par exemple la petite DXO One qui au final a pas mal de similitude dans l’état d’esprit global, c’est un nouveau form factor, une réflexion globale sur l’ergonomie et la façon de filmer qui est expérimenté dans ce produit, la prise en main, la variété des axes proposée sont tout autant de facteurs qui pourraient faire de ce produit un must have si l’image enregistrée est à la hauteur.

J’avoue qu’une déclinaison avec les module camera X5 et X5R comme c’est proposé dans la video de présentation sera un gage de qualité supplémentaire et ça me fait déjà fantasmer car le capteur M43 et l’enregistrement RAW … miam ! En attendant on peut réellement se poser la question est-ce que DJI n’est pas en train de devenir le Apple de la prise de vue ? 2007 Apple réinvente le téléphone, 2015, DJI réinvente la caméra ? L’innovation qui vient de ces gens là est assez perturbante, et pour information c’est la premiere société a passer la barre symbolique du milliard de $ de capitalisation avec un modele économique basé sur le drone ! En mode boule de crystal je prédit que cet outil et ses déclinaison peut changer la donne sur le long terme et on devrait voir fleurir

, , ,

ma premiere nuit avec la Sony PXW-FS5

DSC06949

avec le prototype de Mini Prime Veydra 25mm

DSC06956

Ryan, CEO et fondateur de la maison VEYDRA qui a conçu les fameux mini prime bientot disponibles pour la monture Sony E

Il y a des moment dans la vie d’un homme ou on est plus fier que d’autres, forcément quand Sony Europe m’appelle pour me demander si je veux passer la nuit avec un prototype de FS-5, je vais pas dire non !

Même si on a eu, Sylvain et moi des toutes petites nuits depuis le début du salon IBC, il faut dire que c’était vraiment tentant.

Alors, pour commencer n’insistez pas vous ne verrez pas d’images produites par ce joli bébé de 800g.

La raison est simple, nous avions dans les pattes un prototype, parfaitement fonctionnel mais au logiciel encore en version beta de chez beta !DSC06998

J’ai eu la chance de croiser Ryan le boss de Veydra, cette nouvelle société qui a lancé il y a quelques mois une série d’objectifs baptisé “Mini Primes” dédié au Micro 4/3, et bien figurez vous que la monture est interchangeable et que les focales supérieures au 24mm couvrent parfaitement le capteur S35 de la FS5. Je reviendrai en détail sur ces objectifs prochainement mais j’ai été très agréablement surpris pas la qualité de fabrication mécanique, la qualité optique semble être au rendez vous avec un soupçon de je ne sais quoi de supplément d’âme un peu vintage, les optiques ont été conçues dans l’idée de laisser passer quelques aberrations si charmantes comme sur les vieux cailloux qu’on aime tant.

Je suis totalement séduit par l’ergonomie de cette caméra, c’est un peu une fusion de l’ADN d’une Canon C100/C300 avec un soupçon de je ne sais quoi de EX3 et bien entendu une grosse inspiration de FS7. La FS5 est toute rikiki et ceux qui me lisent depuis toutes ces années savent combien j’aime les petites caméras légères aux grand coeur. On est bien en présence d’un objet ayant été conçu avec cet ADN. Le form factor est sans aucun doute dans la lignée de la FS7, mais en 2x plus compact, la poignée supérieure est vraiment bien foutue pour porter l’engin autant que pour filmer à bout de bras, le petit zoom électrique 18/105 bien que pas très lumineux est quand meme à ouverture constante f:4 Il et à la fois compact et parfaitement complémentaire avec la caméra. Il permet d’avoir un presque X10 donc on est pas loin de l’idée d’une caméra “Run&Gun” à grand capteur … la croisée des chemins en quelque sorte. Le grand capteur Super 35 et le zoom électrique de belle amplitude, voilà qui va plaire à pas mal de monde. Le petit écran LCD qui peut s’accrocher partout est vraiment bien pratique. Le viseur est un peu petit au niveau du grossissement mais il fait la job comme disent les cousins québécois. Le système de ND variable électronique est ma fois fort malin et il va rendre bien des services. Quand à la poignée rotative, c’est un pur régal d’autant qu’il est aussi possible de la déporter comme sur la FS7 via un petit bricolage que j’espère nous pourrons voir arriver de chez Shape justement, et les gars si vous me lisez y’a un petit truc qui manque à cette jolie demoiselle, un bras avec un petit déport, ce serait génial !

Le feeling global est donc plutôt excellent, non je n’abuse pas de superlatif, je suis vraiment séduit, c’est pour moi un outil qui pourrait être parfait, seule la limitation 4:2:0 8 bits me gonfle un peu, j’aurai vraiment préféré que Sony ne soit pas aussi protectionniste sur sa gamme, je pense que si on a besoin de la FS7 c’est pas uniquement le codec qui va faire la différence, alors oui les râleurs vont dire sur de la carte SD il faut éviter de prendre trop de risques, hum, désolé mais du XAVC 4:2:2 10 bits ça doit loger sans forcer avec les dernières cartes ! Donc voilà, reste plus qu’a tester la qualité d’image, mais on peut leur faire confiance là dessus ça fait quand meme bien longtemps qu’on a pas vu la maison sony nous sortir un truc moyen coté qualité d’image.
DSC06966

, ,

IBC 2015 – Sony PXW FS5 et Alpha 7S Mark II

Sony A7SII Pampuri

Sony FS5 pampuriC’est sans aucun doute les 2 nouvelles stars du salon, Comme l’an dernier ou Sony avait su capter la plupart de l’attention des visiteurs du salon IBC à Amsterdam, ils renouvellent l’exploit et nous présentent deux petites caméras. La PXW-FS5 est clairement la petite soeur de la PXW-FS7, un boitier plus compact aux dimensions et au form factor proche de la famille C100/C300/C500 de chez Canon ce qui n’est pas pour me déplaire car j’aime cette ergonomie et j’aime les petites caméras (mais pas que), meme capteur, codec un peu plus light puisqu’on est sur du 4:2:0 8 bits en XAVC Long Gop mais on peut sortir mieux via un enregistreur comme l’excellent PIX-E 5 de chez Video Device par exemple ou les traditionnels Shogun Atomos et Audissey Q7+
J’aime beaucoup le concept.
Concernant le A7SII pas grand chose à dire, le produit s’améliore avec l’enregistrer 4K interne XAVC 100mb/s et l’arrivé de la courbe Slog3 pour la premiere fois dans un appareil de cette taille.

Plus qu’un grand discourt, voici la video :

, , , ,

IBC 2015 – Panasonic DVX200 et GH4 V-Log

DVX200 pampuriJ’ai eu la chance d’être convié il y a quelques jours à une présentation de la DVX 200 mais je n’avais pas eu le temps de vous en parler mes petits geeks. Alors la DVX 200 on en parle depuis le NAB, c’était au mois d’Avril dernier et depuis ils ont bien bossé les ingénieurs de chez Panasonic. Le concept est simple pour ceux qui n’ont rien à faire de changer les optiques et qui préfèrent l’ergonomie d’un camescope de poing avec un zoom électrique, qui malgré tout rêvent de grand capteur et de pouvoir jouer avec la profondeur de champ,  cette caméra vous est destinée. Au programme on a le meme capteur que le GH4 on peut faire du 4K DCI et du UHD jusqu’au 60p, on enregistre toujours sur des cartes SD en H264 avec un codec interne à 100mb/s mais la possibilité d’enregistrer du 4:2:2 10 bits en externe.  Le V-Log L comme sur le GH4 est aussi présent et pourra donner satisfaction a tous les cineastes qui pourront se faire plaisir à l’étalonnage. Positionnée comme l’héritière de la DVX-100 camescope qui fit de nombreux heureux il y a 13 ans en proposant du progressif sur du mini DV et une image plus “cinema” que les concurrentes de chez Sony comme la PD150, la DVX 200 devrait trouver son public, ce n’est clairement pas ce genre d’outils qui m’excite mais je sais que nombreux sont ceux qui sont attaché à ce type d’ergonomie, en attendant je retourne à mon GH4 et j’attend le moment ou on pourra brancher un recorder 4K sur mon nerf optique.

Panasonic a choisi plusieurs directeur photo et réalisateurs autour de la planète pour aller tester les premiers prototypes au Japon comme j’avais pu le faire en 2010 avec la AF101. Voici la video tournée par Emilie Aujé a Kyoto

Plus que des grands discours voici la video de présentation par Luc Bara de chez Panasonic, suivie d’une petite séquence tournée lors de cet évènement avec le GH4 en V-Log, j’ai volontairement laissé les images sans étalonnage pour que vous puissiez juger de ce que c’est que le VLog L.

Pour les furieux de la fiche technique vous pourrez la retrouver ici http://pro-av.panasonic.net/en/sales_o/broch_pdf/ag-dvx200.pdf

, , , , , ,

Sony Alpha 7R II, 4K interne et 42MP … I had a dream !

a7RII
Bon oui j’imagine déjà les râleurs râler, ça y est Pampuri il nous ponds un titre accrocheur comme si c’était la révolution. Ben ouais désolé les copains mais on se rapproche du but ultime. Oui, il y a un but ultime, le graal pour moi c’est l’extrême qualité dans un encombrement réduit  et une ergonomie qui tue.

Sony a fait très fort avec cette famille Alpha 7, un boitier aussi compact avec un capteur 24×36 c’est quand meme le rêve sur le papier. Après j’ai des choses à redire côté ergonomie mais on s’approche d’un dénouement heureux enfin, presque.

Alors cette version II du A7R je l’ai attendue, je l’attend depuis longtemps, pour la photo j’ai déjà un gros faible pour ces boitiers mais ils ne m’ont pas encore totalement convaincu pour la video. L’enregistrement externe pour le 4K me laisse un peu sur ma faim, il faut dire que meme si la qualité d’image est impressionnante (pour le prix) il reste de nombreuses choses à dire côté ergonomie.

Le 7RII reprend le design de l’alpha 7 II qui est déjà sorti il y a quelques mois ils sortent aussi un nouveau capteur de 42 MP stabilisé sur 5 axes qui apporte un vrai plus en photo comme en video et un meilleur grip un peu plus proéminent. Reste cette satanée position pour le bouton d’enregistrement video, je ne comprend toujours pas, soit le designer a les mains d’un enfant de 8 ans soit il a décidé de nous enquiquiner ?! Allo ? y’a quelqu’un chez Sony qui écoute ce que disent les utilisateur ? vous avez réellement essayé de l’utiliser ce bouton ? Pourquoi ne pas nous permettre d’utiliser le bouton déclencheur de le la photo ?

Coté spécification une des grosses nouveauté se place au niveau du viseur, qui avance d’un grand pas, la technologie OLED est mise en avant avec une résolution améliorée, mais aussi un meilleur grossissement confié à une véritable optique signée Zeiss, sur le papier c’est assez excitant. J’ai hate de poser mon oeil dans ce viseur.

Le codec interne serait donc un XAVC-S à 100mb/s en 4K et 50 en HD. On peut noter la présence du SLog 2 et du Super Gamut. Si j’ai bien compris, pour l’enregistrement video, Sony garantie une qualité  au top côté 4K et ils ont bossé pour réduire les effets de moiré et d’aliasing que ce soit en mode full frame ou Super 35 / APS-C. Bien entendu le HDMI sort un signal 4K clean mais rien ne stipule pour le moment sur les documentations si il reste en 8 bits ou pas ?

Voici la premiere video démo proposée par Sony sur YouTube, n’hésitez pas à activer la lecture 4K meme si votre écran n’atteint pas cette résolution, c’est quand meme plus beau !

La traditionnelle détection de contraste est dorénavent couplée avec un système à détection de phase plus traditionnelle sur 399 collimateurs ce qui devrait satisfaire les plus exigeants car on ne peut pas dire que le A7R premiere génération soit un foudre de guerre au niveau Autofocus. Le constructeur annonce un mode burst à 5 i/s avec AF ce qui est assez alléchant.

Les spécifications à retenir :

  • Capteur 42MP 24×36 Exmor R BSI CMOS Sensor
  • BIONZ X Image Processor
  • 5-Axis SteadyShot INSIDE Stabilization
  • 399 Phase-Detect AF Points & 5 fps Burst
  • Internal 4K XAVC S Video & S-Log2 Gamma
  • Weather-Resistant Magnesium Alloy Body
  • Built-In Wi-Fi Connectivity with NFC

Le prix US est annoncé à moins de 3200$ et les commandes seraient ouvertes très bientôt, quand à la disponibilité pas de nouvelles.

Je rêve du boitier ultime hybride photo / video et j’avoue que Sony me bluffe de plus en plus avec ces Alpha 7, j’ai vraiment hate de tester cet engin qui j’espère pourra rejoindre ma besace rapidement ! Vous dire que je bave d’avance n’y changera rien, mais je le dit ou plutôt je l’écrit quand même !

PS: Allo Canon ? Allo Nikon ? c’est maintenant qu’il faut se réveiller !

, , , ,

Panasonic réinvente son best-seller la DVX 200 4k est née ce matin

c’etait il y a bien longtemps au temps de la SD, Panasonic sortait une DVX 100 première caméra DV a faire du progressif en 25p avec une image cinema !

13 ans plus tard ils sortent la déclinaison 4k elle s’appelle tout dimplement DVX 200 ! 

Capteur Micro 4/3 mais zoom fixe, Vlog elle devrait sortir a l’automne pour un prix aux alentours de 5000€

Plus d’infos très vite en vidéo !

 

, , , ,

Panasonic Varicam S35 4K : la réponse ?

Varicam4KS35J’ai été un  des grand fan de la Varicam originale, mais c’était il y a plus de 10 ans, depuis comme beaucoup, je me demandait quand est ce que Panasonic allait rentrer dans la course. Cette Varicam comme pas mal de monde au final j’en ai rêvé, j’ai pesté après Panasonic de n’être pas rentré plus tôt dans la danse des caméras Digital Cinéma grand capteur.

La varicam originale avait pour elle une texture d’image qui la rendait unique et elle a connu son succès a une époque ou le cinéma numérique se faisait uniquement avec des caméras 2/3 de pouce à cette époque la Sony 900R était la seule concurrente ou presque. Quand Panasonic a commencé à montrer timidement des maquettes d’une Varicam 35 comme beaucoup mon coeur c’est emballé, car oui je fais partie du club des adorateurs de la Varicam à K7 DVCProHD. Seulement voilà arriver quasiment en dernier dans la course des caméras D-Cinéma 4K grand capteur il fallait arriver avec un produit au top.

Varicam4KPampuri

J’ai eu la chance de passer quelques jours avec cette caméra pour la tester alors que son firmware n’était pas finalisé et je suis tout simplement bluffé ! C’est pas un petit jouet, c’est pas un DSLR, c’est pas une caméra d’entrée de gamme, elle a été conçue pour être une reine dès le départ et si certain commencent déjà à râler sur son prix (45k€ en version S35 avec recorder et viseur) ce n’est pas plus cher qu’une ARRI Alexa ou une RED Epic Dragon M. Est-ce que c’est mieux, je sais pas, on rentre dans le domaine du subjectif, j’aime l’Epic, j’aime la F55, j’aime l’Alexa mais une chose est sure j’adore déjà la Varicam S35 !

IMG_8641

Livrée démontée dans un pelicase ou voit bien tous les éléments démontés. La tête caméra, l’enregistreur, le viseur et l’épaulière à glissière fournie en standard

 

Ce qui me plait déjà dans cette caméra c’est que c’est une vraie caméra d’épaule avec une recherche aboutie au niveau ergonomique. Son système d’épaulière sur glissière est très bien pensé, le viseur articulé qui bascule à droite pour les gauchers, le panneau de contrôle qu’on peu mettre ou on veut côté opérateur ou côté assistant tout ça sont autant de points forts pour cette caméra. Le coup du double cablage sur le capteur qui permet d’avoir 2 sensibilité nominale disponible est un petit coup de génie, oui il fallait y penser. Qu’est ce que ça donne est ce qu’il ny a réellement pas de bruit à 5000 ISO. La réponse est non, ça bruite un peu mais c’est du très joli bruit, fin et dénué de bizareries chromatiques. C’est très filmique, je suis charmé. Pour le moment la caméra est encore bridée, certaines fonctionnalités seront dévérouillées dans les prochaines mise à jour du firmware notamment l’enregistrement 12 bit 4:4:4 AVC-ultra. Je n’ai pour le moment pu jouer qu’avec du 10bits 4:2:2 mais c’est déjà terrible.

Le principe du double circuit sur le capteur permet d’avoir une dynamique de 14 diaphs à 800 ISO comme à 5000 ISO -7 en dessous et + 7 au dessus. Ce qui est par ailleurs difficilement mesurable, on a fait un keylight

Comme beaucoup d’entre vous j’ai été étonné de voir que Panasonic se positionne si tardivement sur ce créneau des cameras Cinéma Numérique haut de gamme, je les attendait et je me disait que si il arrivaient si tard il devaient forcément arriver avec une proposition qui les positionnent un cran au dessus des autres compétiteurs. Mes premières sensations sont tout simplement énormes, cette histoire de capteur a double câblage va forcément agacer la concurrence et on devrait voir arriver des réponses bientôt. Il est clair que cette caméra est positionnée directement dans le haut u pannier, elle attaque de front les RED Epic Dragon, Sony F55 et autre ARRI Alexa … Il semble qu’elle soit à la hauteur et puisse réellement apporter son lot d’innovation et de particularités qui pourront séduire des chef opérateurs exigeants. Certes 45k€ prix public c’est cher mais c’est le prix de l’entrée de gamme chez ARRI, ça me semble assez cohérent au final, c’est pas un jouet en plastique mais un outil pro, destiné dans un premier temps aux loueurs. Bref, cet article est le premier, il y en aura au moins un autre. En attendant les résultat du Keylight je vous livre les premières images tournées à 5000 ISO avec les copains Thomas Jacquet, chef op talenteux et Myriam Robin assistante incroyable. Ces images sont brutes, sans aucun étalonnage.

Vous pourrez télécharger la source ici  et essayer de l’étalonner si ça vous intéresse. Le fichier est uniquement transcodé en Apple ProRes 4:2:2 HQ 10bits 4K attention ça pèse 20go !

Je vous donne rendez vous bientôt pour la suite de ces tests.

IMG_8648 IMG_8646 IMG_8645 IMG_8643

 

Items portfolio