Eve et Manu et la D16

C’est pas facile de se présenter surtout quand on fait beaucoup de choses différentes. Je suis passionné par la technologie mais je suis avant tout un artiste qui a la particularité d’avoir besoin de savoir comment fonctionnent ses outils de création.

Suivez moi sur instagram http://instagram.com/epampuri

Pour résumer, je suis un faiseur d’images (fixes ou annimées),  je photographie, je réalise, je produis, et je suis aussi consultant pour les fabricants de caméra. C’est pour cette raison, pour que ça prenne moins de place sur ma carte de visite, j’ai noté éleveur de pixels.

J’ai commencé ma carrière en 1991 en tant qu’apprenti photographe dans un studio, puis je suis passé à la prise de vue d’images qui bougent et j’ai enchainé les métiers de cameraman, de monteur, puis de réalisateur pour la télévision avant de m’orienter vers le cinéma. En france il est de bon ton de mettre les gens dans des cages, je suis un rebelle, je n’ai jamais voulu choisir, cinéma, télévision, photographie, vidéo … au final est-ce si différent pour moi c’est cohérent.

]’ai lancé ce site internet en 2008 dans l’idée de créer un peu de documentation en français car il y avait peu de contenu causant des caméras dans la langue de Molière à ce moment là. Les référents anglo-saxons sont nombreux mais je me suis souvent demandé pourquoi on ne parlait pas de tout ça en français ?

Vous trouverez aussi ici mon travail personnel en image fixes ou animées, ainsi que les productions sur lesquelles je travaille en producteur ou en réalisateur.

Je diffuse ici des informations diverses sur les sujets qui me passionnent. Le sujet principal abordé tournera autour  des outils de tournage, les caméras, les petites, les grosses et tous les nouveaux outils de prise de vue HD, 4K et Cinéma Numérique.
J’entend déjà râler les puristes, quoi comment mélanger les appareils photos dotés de fonction vidéo HD avec nos brillantes et super hype caméras cinéma … sacrilège ! Ben oui ici c’est comme ça, j’aime bien le mélange des genres et c’est une de mes particularités. J’aime autant travailler avec du « gros matos de super pro » que du « petit matos de rigolo » … ça me plait, non même, ça m’éclate !

Mise en garde : ce blog est truffée de fautes, j’en suis sincèrement désolé. Je fais ça souvent à l’arrache donc pardon !

Autoportrait

PortraitF55Pampuri

Il y a souvent un déclic, un évènement déclencheur qui donne envie de faire carrière dans un domaine précis. En ce qui me concerne, j’ai eu 2 déclics.

Le premier j’avais 6 ans, je vivais au fin fond de la lozère et FR3 à l’époque (oui ça s’appelait comme ça) faisait un reportage sur les difficultés des ramassages scolaires dans les zones rurales. Faut dire qu’en hivers là bas la neige bloquait pas mal de choses. L’équipe tournait en pellicule et j’étais le petit écolier qui écrivait le mot « FIN » sur son cahier devant la camera … Frocément c’est une expérience qui m’a marqué.

le deuxième c’ était en  1979, et ma classe fera partie du premier test de sensibilisation à l’informatique, programme qui devait devenir plus tard le plan « informatique pour tous » initié en collaboration entre l’éducation nationale et IBM. J’ai depuis ce jour un gros défaut, je suis technophile, mais j’en ai fait une carte maîtresse, plus qu’un problème c’est devenu ma botte secrète.

En 1990 je suis rentré comme apprenti dans un studio photo, et après avoir photographié 250 paires de chaussures avec un Haselblad 6×6 je me suis enfui. Quelques mois plus tard j’ai bifurqué sur la vidéo. D’abord cadreur puis monteur, puis réalisateur.
1991 j’ai eu la chance de faire mes débuts en tant que cadreur dans la captation de concert, un de mes premiers concerts fut une expérience marquante puis qu’il s’agissait de Miles Davis …1994 J’ai touché du bout des doigts les premières caméras HD avec Ex Camera / Thomson et le programme européen « Vision 1250″
Depuis le début de la révolution numérique je travaille au quotidien avec les caméras «NextGen». J’ai été un des premiers utilisateur de la RED One en 2007, au point de figurer dans la liste des « Patient zero » les « firsts filmmakers infected by RED Virus » J’ai la chance de faire du Beta test pour les cameras mais aussi pour les solutions de postproduction.J’ai en quelques années effectué des choix techniques qui m’ont fait passé pour un farfelu mais qui sont aujourd’hui de plus en plus prisés, basés sur une devise : il y a forcement une alternative au dictats de l’uniformité bien pensante …

Depuis 2006 je m’essaye au métier de producteur, j’ai décidé de me spécialiser dans la fiction, le long métrage et la série avec une nouvelle structure qui s’appelle MANTAfilms.

Ce n’est pas ma seule activité, mon envie de faire des images est de plus en plus présente, ma passion est au centre de ma vie, j’ai la chance de vivre de ma passion et même si j’en ai bavé pour en arriver là, je suis pleinement conscient que c’est un privilège.

Vous pouvez me contacter pour vos projets je serais ravi de faire les images de vos films ou de vous proposer mes services de photographe.

Logo-Manta-fd-noir-flat

I created this blog in 2009 and most of my job here is for french speaking people. If you want to know more about me, I am a producer, Director working in the industry since 1991.

I started my career in 1991 as an assistant photographer. One year after I became cameraman for TV and 2 years after I became a director. I directed more than 100 hours of concert for TV and DVD then I became a producer since 2006 I am the producer or coproducer of more than 30 short films and 10 feature films (all of them are not referenced on IMD) 

I have new feature films and shorts coming soon ..

http://www.imdb.com/name/nm1593909

Réalisateur musical

Musicien moi même j’ai un rapport très instinctif avec la musique, mon travail de l’image est donc souvent très « musical » … Depuis 1991, j’ai réalisé essentiellement des captations de concerts et de spectacles vivants. Je me suis aussi exercé au clip, au documentaire, au corporate et a la pub. J‘ai un rapport vicéral avec la musique. Il parait que ça se voit dans mon travail ?

Artisan du numérique

Ma passion pour les hautes technologie et mon parcours professionnel me permettent d’avoir une connaissance pointue des outils et des méthodes de travail. Du tournage à la diffusion en salle ou en télé, j’ai été confronté à de nombreuses problématiques qui me permettent aujourd’hui de proposer un panel de solutions «digéré» à mes clients. 

Partenariat créatif, TRM c’est des professionnels, un un vrai souci de qualité de service, des conseils pertinents en fonction de vos besoins, allez les voir de ma part, vous serez bien reçu pour vos courses de geeks lumineux et c’est en particulier les revendeurs officies des caméras RED pour la france.

Je travaille avec ATREÏD comme conseiller technique depuis plus de 10 ans, je fais de la veille technologique pour eux ainsi que des tests en production des outils qu’ils vendent. 100% du catalogue d’ATREÏD ou presque a été testé en condition réelle d’utilisation, c’est à l’issue de ces tests que Jean Philippe Marianni choisi de commercialiser ou non tel ou tel produit et surtout à quel type de clientelle il va pouvoir le proposer.
Les Machineurs servent de laboratoire de test à ATREID et testent les produits en production avant qu’ils ne soient commercialisés.

Image Photo Lyon c’est différent, une belle histoire aussi puisque j’ai acheté mon premier réflex là bas, j’avais 18 ans. Un olympus OM 101, un truc de dingo avec la mise au point « power focus » pilotée par le pouce … au final c’était rigolo, mais pas la meilleur invention, je suis ensuite passé chez Minolta avec mon premier boitier AF, un Dynax 7000i, une rolls, mais je me suis fait jetter par mes profs parce qu’il avait trop d’automatismes. Je me suis donc rabatu sur un P30 de chez PENTAX (qui fonctionne tjr) pour passer ensuite chez NIKON avec un F801 … depuis j’ai claqué un fric fou dans cette boutique et j’ai eu le temps de sympathiser avec Richard Studient et toute son équipe. C’est des passionnés, des commerçants comme on les aime, qui font un vrai boulot de sélection dans ce qu’ils vendent. N’hésitant pas à prendre des risques quite à se « fâcher » avec les constructeurs.