, ,

Panasonic Varicam LT : la “petite” soeur

J’ai eu la chance de tester la Varicam Super 35 quelques semaines avant sa sortie en décembre 2014. J’avais été séduit par la qualité de l’image, une texture assez unique et un rendu sur les peaux vraiment très joli.
L’annonce d’une nouvelle Varicam m’a forcément excité car il était évidant que panasonic allait chercher à démocratiser un peu son vaisseau amiral. C’est chose faite, la VARICAM LT est annoncée et serait disponible dès le
mois d’avril (fin mars pour les plus optimistes des early adopters) C’est en direct de Barcelone ou que j’ai découvert cette nouvelle caméra lors du lancement européen organisé par Panasonic.05_VaricamLT_onShoulderLa Varicam LT peut être équipée d’une poignée façon Sony FS7 mais ce n’est quand meme pas du tout sa concurrente directe puisque son tarif puisque boitier nu s’élève à 18000€.

Les différences fondamentales sont que la petite soeur se limitera à un codec interne 4:2:2 10 bits 4K DCI alors que la big one enregistre et traite un signal 4:4:4 12 bits. Le Codec AVC-Intra est toujours au rendez vous et il est aussi décliné en version LT pour des fichiers plus légers car plus compressés mais surtout mieux compressés. Panasonic assure que la compression se fait sur la sortie du capteur avant la débayerisation ce qui est assez inédit.
Le boitier est plus compact, plus modulaire et plus léger. Elle est plus destinée à un opérateur travaillant seul mais conserve le meme panneau de contrôle que son ainée qui pourra être rattaché à loisir un peu partout sur la camera. C’est une des fonctionnalité qui fait aussi le charme de la Varicam S35 et qui fait qu’elle est très appréciée des assistants.

Le choix des codecs en double enregistrement est aussi plus restreint que sur la grande soeur. Ici un seul slot P2 Express mais on conserve le 2eme slot en Micro P2/ SD pour enregistrer éventuellement des proxy en AVC-Intra Long Gop à 6mb/s.

Nouveauté intéressante un crop mode 1/1 (1 pixel sur le capteur pour 1 pixel enregistré) pour tourner en 2k ou en HD est présent et c’est aussi la fonctionnalité qui permettra l’enregistrement en slow motion jusqu’a 240 fps
Disponible en standard en monture Canon EF, une version PL est aussi disponible en option et il semble assez simple de passer d’une monture à l’autre. A noter aussi la présence d’un filtre Infra Rouge amovible ce qui permettra des chose originales.

02_VaricamLT_SlantPL

Le sublimissime viseur Oled de la grande soeur, est aussi disponible mais il est proposé en option, heureusement car si sa suprématie qualitative est quasiment indéniable son tarif de 6000€ pourra en rebutter plus d’un. Heureusement vous pourrez vous contenter d’un Zacuto Gratical, d’un Small HD ou d’un Alphatron.

Bien entendu c’est le meme capteur qui est utilisé et la technologie du double câblage sur ce capteur offrant 2 sensibilités nominales à 800 ou 5000 ISO est toujours présente. La dynamique est assez exceptionnelle on peut mesurer plus de 14 diaphs, voir meme 15 mais Panasonic reste prudent pour ne pas froisser les ayatollahs de la fiche technique. La “Color Science” reste la même, ce qui garanti un rendu de très haute qualité, vraiment je conseille à tous les amoureux de l’Alexa de s’intéresser à cette famille de caméras qui propose un truc vraiment très sympa.

Caractéristiques techniques :

Weight 2.7kg/5.95lb (body only)
Lens Mount EF mount (PL mount option)
Media Slot Express P2 Card Slot x 1

SD Card Slot x1 for Proxy Meta Data

Connectors 3G-SDI OUT x3

(SDI OUT 1/SDI OUT2/VF-SDI)

Genlock IN

TC IN/OUT

LAN

USB HOST (for Network Connect)

USB DEVICE (miniB)

XLR 5 pin Hirose x2

Lens/Grip Connector 12 pin

12 V DC-IN 4 pin

Head Phone x1 3.5 mm Stereo Mini Jack

Rec Format 4K/UHD AVC-Intra 4K422: up to 30p

AVC-Intra 4K-LT: 30p to 60p

2K AVC-Intra 2K444: up to 30p

AVC-Intra 2K422: up to 60p, up to 120p (cropped)

AVC-Intra 2K-LT: 120p to 240p (cropped)

HD AVC-Intra444: up to 30p

AVC-Intra422: up to 60p, up to 120p (cropped)

AVC-Intra100: 50i/59.94i

AVC-IntraLT: 120p to 240p (cropped)

ProRes 4444: up to 30p

ProRes 422HQ: up to 60p

Proxy AVC-Proxy G6: up to 60p

J’ai eu la chance de faire quelques images avec la caméra dans cet hotel incroyable à Barcelone avec la merveilleuse violoniste Eve-Marie Bodet. Malgré le coté très improvisé de ce tournage, j’avoue être charmé par cette caméra qui n’est finalement pas si light que ça, mais qui a vraiment des caractéristiques très alléchantes. Son codec est noble, son ergonomie est vraiment bonne, on retrouve vite ses habitudes de caméra ENG et j’ai pris un pied monumental avec le Zoom Anarmorphique Angénieux 56/152 A2S. Les images sont actuellement en cours de traitement, c’est très très joli. Encore une foi, la texture est superbe et les peaux magnifiques.

J’aurais espéré une AF200 en monture M43 qui rentre en concurrence frontale avec le duo des FS5/ FS7 de chez Sony mais Pana en a décidé autrement. Comme à leur habitude, ils déclinent leur gamme progressivement du haut vers le bas avec cette nouvelle caméra qui est très alléchante mais un peu loin de mes capacités financières pour le moment. Néanmoins je pense qu’elle trouvera vite son public et je ne manquerai pas de l’utiliser en la louant de temps en temps. La descendante de l’AF 101 doit être programmée, j’espère en apprendre plus sur ce sujet pour le NAB 2016.

P2810880 P2810889 P2820015 P2820019 P2820022

 

J’ai eu la chance de pouvoir jouer avec quelques minutes. Dans le cadre d’un tournage de clip pour Eve-Marie Bodet

Voici donc les premiers plans tournés avec la VARICAM LT en 4K Anamorphique avec un Zoom Angénieux 56/152 les abonnés Vimeo pourront télécharger le fichier 4K ProRes 422HQ pour faire des essais d’étalonnage et juger ainsi de la qualité de ces images prises à 5000ISO !

Tomasz Wolski du site Cifrowy a lui aussi fait une video sur place ainsi que les copains de cinema5d

 

, , , , , ,

Sony Alpha 7R II, 4K interne et 42MP … I had a dream !

a7RII
Bon oui j’imagine déjà les râleurs râler, ça y est Pampuri il nous ponds un titre accrocheur comme si c’était la révolution. Ben ouais désolé les copains mais on se rapproche du but ultime. Oui, il y a un but ultime, le graal pour moi c’est l’extrême qualité dans un encombrement réduit  et une ergonomie qui tue.

Sony a fait très fort avec cette famille Alpha 7, un boitier aussi compact avec un capteur 24×36 c’est quand meme le rêve sur le papier. Après j’ai des choses à redire côté ergonomie mais on s’approche d’un dénouement heureux enfin, presque.

Alors cette version II du A7R je l’ai attendue, je l’attend depuis longtemps, pour la photo j’ai déjà un gros faible pour ces boitiers mais ils ne m’ont pas encore totalement convaincu pour la video. L’enregistrement externe pour le 4K me laisse un peu sur ma faim, il faut dire que meme si la qualité d’image est impressionnante (pour le prix) il reste de nombreuses choses à dire côté ergonomie.

Le 7RII reprend le design de l’alpha 7 II qui est déjà sorti il y a quelques mois ils sortent aussi un nouveau capteur de 42 MP stabilisé sur 5 axes qui apporte un vrai plus en photo comme en video et un meilleur grip un peu plus proéminent. Reste cette satanée position pour le bouton d’enregistrement video, je ne comprend toujours pas, soit le designer a les mains d’un enfant de 8 ans soit il a décidé de nous enquiquiner ?! Allo ? y’a quelqu’un chez Sony qui écoute ce que disent les utilisateur ? vous avez réellement essayé de l’utiliser ce bouton ? Pourquoi ne pas nous permettre d’utiliser le bouton déclencheur de le la photo ?

Coté spécification une des grosses nouveauté se place au niveau du viseur, qui avance d’un grand pas, la technologie OLED est mise en avant avec une résolution améliorée, mais aussi un meilleur grossissement confié à une véritable optique signée Zeiss, sur le papier c’est assez excitant. J’ai hate de poser mon oeil dans ce viseur.

Le codec interne serait donc un XAVC-S à 100mb/s en 4K et 50 en HD. On peut noter la présence du SLog 2 et du Super Gamut. Si j’ai bien compris, pour l’enregistrement video, Sony garantie une qualité  au top côté 4K et ils ont bossé pour réduire les effets de moiré et d’aliasing que ce soit en mode full frame ou Super 35 / APS-C. Bien entendu le HDMI sort un signal 4K clean mais rien ne stipule pour le moment sur les documentations si il reste en 8 bits ou pas ?

Voici la premiere video démo proposée par Sony sur YouTube, n’hésitez pas à activer la lecture 4K meme si votre écran n’atteint pas cette résolution, c’est quand meme plus beau !

La traditionnelle détection de contraste est dorénavent couplée avec un système à détection de phase plus traditionnelle sur 399 collimateurs ce qui devrait satisfaire les plus exigeants car on ne peut pas dire que le A7R premiere génération soit un foudre de guerre au niveau Autofocus. Le constructeur annonce un mode burst à 5 i/s avec AF ce qui est assez alléchant.

Les spécifications à retenir :

  • Capteur 42MP 24×36 Exmor R BSI CMOS Sensor
  • BIONZ X Image Processor
  • 5-Axis SteadyShot INSIDE Stabilization
  • 399 Phase-Detect AF Points & 5 fps Burst
  • Internal 4K XAVC S Video & S-Log2 Gamma
  • Weather-Resistant Magnesium Alloy Body
  • Built-In Wi-Fi Connectivity with NFC

Le prix US est annoncé à moins de 3200$ et les commandes seraient ouvertes très bientôt, quand à la disponibilité pas de nouvelles.

Je rêve du boitier ultime hybride photo / video et j’avoue que Sony me bluffe de plus en plus avec ces Alpha 7, j’ai vraiment hate de tester cet engin qui j’espère pourra rejoindre ma besace rapidement ! Vous dire que je bave d’avance n’y changera rien, mais je le dit ou plutôt je l’écrit quand même !

PS: Allo Canon ? Allo Nikon ? c’est maintenant qu’il faut se réveiller !

, , , , , , , ,

NAB 2015, mes conclusions et la suite du programme …

Après un salon très très intense cette année je m’en vais vous livrer quelques conclusions.

Je tiens à féliciter les amis de www.newsshooter.com et www.cinema5d.com qui ont assuré grave la couverture du salon, quand on voit les équipes de Dan Chung (ils sont 13 là ou on est parti à 2) c’est énorme ! Bravo les gars ! Je dois remercier ma partenaire de choc et de charme, Eve Dufaud à qui j’ai fait subir une semaine intense. Parce que oui on a l’air de montrer qu’on se la coule douce, on est dans un cadre assez cool mais on a dormi entre 2 et 3h maximum par nuit pour vous concenter toutes ces petites vidéos.

Les annonces qui m’ont le plus intéressé cette année côté caméra c’est surtout la C300 MkII de chez Canon meme si elle affiche un tarif un poil prétentieux, ce sera une franche réussite, on peut leur faire confiance et les premières images sont vraiment très belles.

La URSA Mini semble confirmer que Blackmagic a enfin décidé d’écouter les utilisateur et de se pencher sérieusement sur l’ergonomie de ses caméras, les spécifications et le prix vont forcément faire douter beaucoup de monde, moi le premier, je suis vraiment très très tenté.

La DVX200 Panasonic semble un concept très intéressant, il faudra néanmoins attendre IBC pour avoir les spécifications définitives, je reste sur ma faim côté codec notamment et l’ouverture glissante du zoom est  un poil décevante.

Côté accessoires gros coup de coeur sur le Letus Helix Jr qui est sans aucun doute le stabilisateur le plus malin qui ait été créé depuis le Movi. J’en ai ramené un dans mes valises pour le tester plus en détails et je vous ferais un vrai compte rendu d’utilisation prochainement.

Le Mimic de chez Freefly system est aussi une vraie bonne idée, j’adore le concept et on peut compter sur eux pour que le produit soit au top.

Panasonic a aussi annoncé le nouveau firmware pour le GH4 qui propose enfin une véritable option anamorphique ! on attend toujours le V-Log mais ce sera pour plus tard …

C’était la foire du drone à Vegas, ça m’a gonflé, yen avait partout ils étaient tous plus mieux les uns que les autres, mais force est de constater que le DJI Phantom 3 est un joli jouet, toujours plus performant et toujours aussi peu cher un drone avec une caméra 4K intégrée à environ 1200€ ça calme !

Un des trucs que j’ai loupé c’est le système incroyable de chez RedRock système d’assistance à la mise au point baptisé HALO ça déboite sa mémé.

Toutes les vidéos sont sur ma chaine Youtube et ce qui serait cool c’est que tu t’abonnes, toi le geek lumineux qui lit ses lignes. Clique donc ici

Dans quelques jours vous aurez donc des nouvelles du Letus Helix JRet je vous annonce enfin un compte rendu d’utilisation sur la fameuse Digital Bolex D16 dont nous allons tester prochainement les 2 version Monochrome et Couleur avec Eve.

Eve et Manu et la D16

, , , , ,

NAB 2015, journée 1 résumé et premières impressions.

Salut les geeks lumineux.

Nous nous sommes balladés hier Eve et moi dans les allées du convention center, vous dire que tout y est disproportionné ne changera rien mais il faut garder en tête que le NAB c’est 100x plus grand que le Satis par exemple, difficile donc de tout faire, on se doit d’être sélectif et ça se fait par le biais du web. Une fois un premier tri sur les différentes annonces des constructeur on décide de ce qu’on va traiter ou pas.

intro@2x

Cette année, bien entendu Blackmagic a encore des milliards de nouveauté, 17 a priori, toutes ne m’intéressent pas mais cette URSA Mini est la première caméra signée Blackmagic que je trouve excitante, le form factor ressemble à s’y méprendre à celui de la Sony FS7 et je suis heureux de constater que Blackmagic soit à l’écoute des critiques que peuvent leur faire les utilisateur, vieux motard … les caractéristiques sur la fiche technique sont alléchantes. On attendra les premiers tests réels avant de dire quoi que ce soit d’autre pour le moment 😉

La Micro Cinema Caméra semble aussi être très intéressante au niveau de ses spécifications, j’ai hate de pouvoir jouer avec en tout les cas.
Blackmagic Micro Cinema Camera drone

C’est chez Panasonic que j’ai eu envie d’aller en premier hier matin, cette DVX 200 est à mon avis une très belle idée pour qui a envie de basculer dans le 4K sans se farcir l’achat d’une panoplie d’objectifs. Une bonne vieille caméra monobloc avec un viseur, un LCD et un zoom fixe ça devrait plaire à pas mal d’entre vous. Après je dois avouer que les choix techniques me laissent un peu sur ma faim mais Panasonic m’a affirmé que rien n’était définitif de ce coté là.

En attendant une visite plus poussée chez Blackmagic je vous laisse déguster les 2 videos d’hier tournées chez Small HD qui présente son petit LCD / EVF Malin comme j’aime et un petit tour chez Film Power pour découvrir le Nebula 6000.

, , , , ,

Shape GH4 Cage

[vc_row el_position=”first”] [vc_column] [vc_column_text el_position=”first last”]

Petit retour sur l’utilisation de la solution épaulière pour GH4 signée Shape. J’avoue que je n’étais pas forcément emballé par l’idée de transformer mon GH4 préféré en une grosse caméra d’épaule. J’ai dans l’idée que si on a besoin d’une caméra d’épaule vaut mieux miser sur une vraie caméra d’épaule que de chercher à faire resembler un photocam à une épaulière. Seulement voilà il y a des cas ou on a quand meme besoin de ce genre d’équipement et ou on a pas le choix. L’ami Arnaud Sadowski ayant décidé de se lancer dans l’aventure du long métrage guérilla, le choix du GH4 semblait évident mais le directeur de la photo n’ayant pas forcément l’habitude de ces petites caméras il fallait trouver une solution d’autant plus qu’il avait un assistant pour le point donc follow focus indispensable. Dans ce cas de figure la solution Shape a fait merveille. On a réussi à tout faire rentrer, avec le YAGH et un petit moniteur DP4 de chez Small HD, du coup c’est vrai que c’est agréable sur l’épaule, on arrive bien à l’équilibrer, c’est confortable et on peut tenir ainsi pendant des heures. La petite matte box de chez Genius et le follow Shape se sont aussi montré très agréables à utiliser. L’ensemble était rangé dans un sac caméra ce qui nous évitait de tout démonter le soir. Bref, mis à part le fait que c’est pas forcément dans l’ADN de ce genre de caméras c’est bien pratique. La qualité de fabrication et le fameux bouton génial de chez Shape pour ajuster l’orientation des pognée ne sont pas une légende, c’est un régal. Le seul truc qui me gène c’est qu’en mode solo on a un peu du mal à attraper les boutons et les molettes sur le boitier du GH4 sans décrocher le tout de son épaule. Pour ça une solution intéressante un smartphone en wifi permet de déporter à peut près toutes les fonctions ce qui est fort pratique.

J’attend avec impatience de pouvoir enfin tester le Shogun et la PowerStation avec ce type de montage un Alpha7S ou un GH4 ça peut être une solution intéressante meme si le côté “Robocop” me gène un peu.

 

 

[/vc_column_text] [/vc_column] [/vc_row] [vc_row el_position=”last”] [vc_column] [vc_gallery title=”Shape GH4″ type=”flexslider_fade” interval=”3″ onclick=”link_image” img_size=”400×200″ images=”6362,6363,6364,6365″ custom_links_target=”_self” el_position=”first last”] [/vc_column] [/vc_row]

, , , ,

Panasonic Varicam S35 4K : la réponse ?

Varicam4KS35J’ai été un  des grand fan de la Varicam originale, mais c’était il y a plus de 10 ans, depuis comme beaucoup, je me demandait quand est ce que Panasonic allait rentrer dans la course. Cette Varicam comme pas mal de monde au final j’en ai rêvé, j’ai pesté après Panasonic de n’être pas rentré plus tôt dans la danse des caméras Digital Cinéma grand capteur.

La varicam originale avait pour elle une texture d’image qui la rendait unique et elle a connu son succès a une époque ou le cinéma numérique se faisait uniquement avec des caméras 2/3 de pouce à cette époque la Sony 900R était la seule concurrente ou presque. Quand Panasonic a commencé à montrer timidement des maquettes d’une Varicam 35 comme beaucoup mon coeur c’est emballé, car oui je fais partie du club des adorateurs de la Varicam à K7 DVCProHD. Seulement voilà arriver quasiment en dernier dans la course des caméras D-Cinéma 4K grand capteur il fallait arriver avec un produit au top.

Varicam4KPampuri

J’ai eu la chance de passer quelques jours avec cette caméra pour la tester alors que son firmware n’était pas finalisé et je suis tout simplement bluffé ! C’est pas un petit jouet, c’est pas un DSLR, c’est pas une caméra d’entrée de gamme, elle a été conçue pour être une reine dès le départ et si certain commencent déjà à râler sur son prix (45k€ en version S35 avec recorder et viseur) ce n’est pas plus cher qu’une ARRI Alexa ou une RED Epic Dragon M. Est-ce que c’est mieux, je sais pas, on rentre dans le domaine du subjectif, j’aime l’Epic, j’aime la F55, j’aime l’Alexa mais une chose est sure j’adore déjà la Varicam S35 !

IMG_8641

Livrée démontée dans un pelicase ou voit bien tous les éléments démontés. La tête caméra, l’enregistreur, le viseur et l’épaulière à glissière fournie en standard

 

Ce qui me plait déjà dans cette caméra c’est que c’est une vraie caméra d’épaule avec une recherche aboutie au niveau ergonomique. Son système d’épaulière sur glissière est très bien pensé, le viseur articulé qui bascule à droite pour les gauchers, le panneau de contrôle qu’on peu mettre ou on veut côté opérateur ou côté assistant tout ça sont autant de points forts pour cette caméra. Le coup du double cablage sur le capteur qui permet d’avoir 2 sensibilité nominale disponible est un petit coup de génie, oui il fallait y penser. Qu’est ce que ça donne est ce qu’il ny a réellement pas de bruit à 5000 ISO. La réponse est non, ça bruite un peu mais c’est du très joli bruit, fin et dénué de bizareries chromatiques. C’est très filmique, je suis charmé. Pour le moment la caméra est encore bridée, certaines fonctionnalités seront dévérouillées dans les prochaines mise à jour du firmware notamment l’enregistrement 12 bit 4:4:4 AVC-ultra. Je n’ai pour le moment pu jouer qu’avec du 10bits 4:2:2 mais c’est déjà terrible.

Le principe du double circuit sur le capteur permet d’avoir une dynamique de 14 diaphs à 800 ISO comme à 5000 ISO -7 en dessous et + 7 au dessus. Ce qui est par ailleurs difficilement mesurable, on a fait un keylight

Comme beaucoup d’entre vous j’ai été étonné de voir que Panasonic se positionne si tardivement sur ce créneau des cameras Cinéma Numérique haut de gamme, je les attendait et je me disait que si il arrivaient si tard il devaient forcément arriver avec une proposition qui les positionnent un cran au dessus des autres compétiteurs. Mes premières sensations sont tout simplement énormes, cette histoire de capteur a double câblage va forcément agacer la concurrence et on devrait voir arriver des réponses bientôt. Il est clair que cette caméra est positionnée directement dans le haut u pannier, elle attaque de front les RED Epic Dragon, Sony F55 et autre ARRI Alexa … Il semble qu’elle soit à la hauteur et puisse réellement apporter son lot d’innovation et de particularités qui pourront séduire des chef opérateurs exigeants. Certes 45k€ prix public c’est cher mais c’est le prix de l’entrée de gamme chez ARRI, ça me semble assez cohérent au final, c’est pas un jouet en plastique mais un outil pro, destiné dans un premier temps aux loueurs. Bref, cet article est le premier, il y en aura au moins un autre. En attendant les résultat du Keylight je vous livre les premières images tournées à 5000 ISO avec les copains Thomas Jacquet, chef op talenteux et Myriam Robin assistante incroyable. Ces images sont brutes, sans aucun étalonnage.

Vous pourrez télécharger la source ici  et essayer de l’étalonner si ça vous intéresse. Le fichier est uniquement transcodé en Apple ProRes 4:2:2 HQ 10bits 4K attention ça pèse 20go !

Je vous donne rendez vous bientôt pour la suite de ces tests.

IMG_8648 IMG_8646 IMG_8645 IMG_8643

 

, , , , , , , , , ,

Micro 4/3 le point sur les optique pour votre GH4 votre BMPCC etc.

Avec le succès de la Pocket de chez Blackmagic ou encore le récent GH4 vous êtes nombreux à me harceler de questions sur le choix des objectifs pour ces boitiers et cette monture.Pour rappel, l’un des principaux avantages pour le Micro 4/3 c’est son faible tirage optique. je vous renvoie à mon article concernant les bagues adaptatrices et ce qu’on peut faire ou pas si on veut chiner des objos “vintage” ou ressortir ses trésors du placard. Je ne m’étendrai pas trop longuement sur la question vu que je l’ai déjà fait ici mais je me permet d’insister sur une chose, malgré leurs grande qualité et la sortie imminente d’une solution chez Metabones les Canon EF ne sont pas les plus adaptés. J’entend des abérations du genre je vais acheter un GH4 et je mettrais des optiques Canon EF avec une bague ! Cher geek lumineux c’est le truc à ne pas faire … sois tu as des Canon EF plein ton fourre-tout C1A70329C5BE4BA0B61968B9858EE4F0et à ce moment là c’est envisageable de trouver une solution mais quand on part de zéro c’est pas la bonne voie pour le moment   Envisager le long terme et choisir une série d’optique en partant du principe qu’on ne va pas changer tous les ans c’est une bonne démarche. Si vous avez envie de miser sur le Micro 4/3 ce qui est à mon avis très intéressant vous pouvez acheter des optiques dotées de ces montures, si vous n’êtes pas accro au “grand capteur” ce qui n’est pas indispensable pour faire de jolies images qu’elles soient fixes ou animées. Dans tous les cas il vous faudra trouver la bonne équation, c’est le but de cet article … Dans la famille Micro 4/3 il existe un vaste choix en neuf comme en occasion. Je vous invite à vous rendre sur le site internet qui est le site officiel du consortium M43 (micro 4/3) qui pour rappel a été fondé par Olympus et Panasonic en 2008. L’autre page intéressante sur ce site internet est celui dédiée aux optiques M43 orientées “Cinéma”       J’avais déjà écrit un article il y a bientôt 4 ans que je vous invite à lire, les choses ont évolué mais ce que j’ai écrit à l’époque est encore d’actualité. Depuis les choses ont évolué, la gamme “native” m43 a évolué, Panasonic et Olympus ont sorti de nombreuses optiques dont voici le récapitulatif. A noter les différents crop factors X2 en photo et HD pour les boitiers Olympus et Panasonic mais c’est différent pour le GH4 en 4k par exemple on est à X2,3 et x2,8 sur la pocket.

charte des objectif micro 4/3 du site http://www.four-thirds.org/

Pour être tout à fait clair je ne les connais pas toutes mais voici mes préférées A noter que les objectif de chez Olympus ne sont quasiment jamais dotées de stabilisation car Olympus propose une techno de stabilisation du capteur qui est aussi présente sur le GX7 Panasonic par exemple mais pas sur le reste de la gamme. Pour les focales fixes : Olympus-M.-Zuiko-Digital-ED-12mm-f2.0_02

  • 12 mm f:2 de chez Olympus taille rikiki, bague pour switcher entre MAP manuelle et AF via un système push / pull assez malin objectif très performant, très piqué, je l’adore ! (non stabilisé)
  • 14 mm f:2,5 il est en fin de vie et devrait être remplacé ce qui fait qu’on a du mal à le trouver en neuf. Très bon objectif, a un prix rikiki et idem pour l’encombrement. (non stabilisé)
  • 15 mm f:1,7 Summilux Panasonci / Leica, une petite bombe, piqué extraordinaire ! AF réactif et encombrement mini
  • 17mm Olympus existe en 2 version f:2,8 ou f:1,7 qui est très bon dans l’absolu mais je ne l’ai pas testé cependant les images qu’on peut voir sur le net montrent une optique de grande qualité
  • 17,5mm f:0,95 Voigtländer optique exceptionnelle, ouverture incroyable qui offre un bokeh digne d’un capteur full frame, cette optique comme les 2 autres est à mise au point manuelle, la construction est robuste, la course de la bague de mise au point suffisamment longue et le contrôle très doux. Un must !
  • le 20 mm f:1,7 est une des optiques les moins chères de la collection M43, ce petit pancake souffre d’un AF un peu anémique mais sa qualité et son rendu est au top !
  • 25mm f:0,95 Voigtländer optique exceptionnelle idem au 17,5, a noter que la V2 sortie en 2013 propose une bague de diaphragme déclicable, ce qui est ultra bienvenu en video !
  • 25mm f:1,4 Summilux Panasonic / Leica, un régal, un poil meilleur que le Voigtländer en terme de piqué mais doté d’un AF … aille ça pique ! A privilégier si vous utilisez beaucoup l’autofocus.

leica-dg-nocticron-42-5mm-f1-2-asph-power-ois-lens-from-panasonic-02

  • Le 42,5mm f: 1,2 Panasonic / Leica est tout simplement diabolique, j’espère que Panasonic va poursuivre cette voie là, construction qui inspire confiance, AF ultra rapide, prise en main excellente et d’un point de vue qualité d’image c’est du rarement vu ! Meme les copains de chez DXO Lab lui mettent une note exceptionnelle il est à mon sens une vraie alternative pour le portrait à un 85 f:1,2 Canon série L mais il coute 2x moins cher !
  • Je ne connais pas les Sigma pour le moment la game est intéressante mais elle ne propose pas de vraie alternative à mon sens sur le papier focales disponible :  19mm / 30 mm / 60mm tous f:2,8 ce serait bien que Sigma propose des choses plus “pertinentes” comme ils l’ont fait avec leur série ART qui est somptueuse notamment le 50mm f:1,4 et le Zoom 18/35 f:1,8 constant !!!

samyang_cinema_kit_3Une des alternative séduisante pour les “cinéastes” et autres “vidéastes” la gamme Samyang / walimex / Rokinon. Oui c’est un peu le bazar car en fonction de là ou vous les achetez la marque peut changer ?! pourquoi faire simple si on peut faire compliqué ?! Ces opticiens Koréens font de très bons cailloux, c’est du très bon matériel, vous en trouverez quelques uns en monture M43 sinon il faudra passer par une bague. A noter, ici point d’autofocus et les optiques “ciné” sont aussi sans clics sur la bague de diaphragme.

La bonne voie si on veut miser sur le long terme c’est à dire acheter des optiques comme celles ci, c’est très certainement du côté Nikon qu’il faut regarder, miser sur cette monture c’est s’offrir la plus grande compatibilité qui soit. En effet vous pourrez trouver des bagues pour les monter sur des cameras et photocam que ce soit des M43 ou des Canon ou des Nikon ou des Sony ! Les optiques Nikkor récentes ou vieilles ou que ce soit juste des Sigma par exemple en monture Nikon sont aussi de très bons choix car contrairement a leur équivalent en monture Nikon vous pourrez trouver des adaptateurs qui pilotent le diaph a moindre cout vu que la liaison d’origine entre l’objectif et le boitier chez Nikon se fait mécaniquement contrairement à Canon. C’est là le souci principal pour adapter des optiques Canon EF au reste du monde leur fichu système électronique ! Impossible de piloter le diaph sans passer par une bague doté d’un pilotage actif électronique via un autre boitier que celui des Canon c’est un peu dommage … vous faites ce que vous voulez mais moi j’ai revendu (a contre coeur) mes cailloux Canon à cause de ça. J’ai un pote qui lui a conservé un boitier Canon et qui l’emporte toujours avec lui meme s’il ne tourne plus avec uniquement pour pouvoir “régler” le diaph de ses optiques. C’est super pratique imaginez : il monte son 50mm f:1,4 sur son 7D règle le diaph et il l’installe ensuite sur son GH4 avec une bague. gros délire !!

Parlons des Zooms maintenant :

12-35-Panasonic-VS-70-200-CANON

35/100 Panasonic VS 70/200 Canon 2 zooms pour des résultats identiques, mais pas le meme poids ni le même encombrement !

Les 2 zooms de base de votre kit seront sans aucun doute le 12/35 f:2,8 Pana et son complément 35/100 f:2,8 tous deux stabilisés (stab très efficace en video comme en photo) ce sont 2 petits zooms très compacts et très bons. d’un point de vue optique pure, le 12/40 Olympus est un poil au dessus mais il n’est pas stabilisé, attention ! si on les compare a leurs équivalent chez Canon le 24/70 f:2,8 série L et le 70/200 qui sont dans les sacs de nombreux photographes et vidéastes aux 4 coins de la planète ce qui est frappant c’est leur différence d’encombrement et de poids ! OLYMPUS DIGITAL CAMERA1442vs20 A noter les 2 optiques motorisées qui vous permettrons de “zoommer comme avant” avec votre objectif de camescope les 14/42 f:3,5 / 5,6 qui une fois replié est d’un encombrement ridicule ! et son frangin 45/105. Les ouvertures “glissantes” sont un peu pénalisantes en condition de faible luminosité mais optiquement parlant ça tiens la route et c’est assez accessible.

A noter aussi que je ne connais pas bien les zoom Olympus mais qu’ils ont très bonne réputation, comme je l’ai dit plus haut il sont parfois meilleurs que les Pana mais l’absence de stabilisateur les rends moins polyvalents à mon sens.Tamron_14-150mm Un petit nouveau rentre dans la danse de cette monture Micro 43 c’est Tamron avec un 14/150 f:3,5 / 4,5 qui est non seulement pas cher, d’un encombrement très réduit mais en plus tout à fait correct. Il peut aisément devenir votre compagnon de voyage favori car il équivaut à un 28/300 mm mais son absence de stabilisation peut être un peu pénalisant pour la vidéo ou je lui préfère le 14/140 Panasonic malgré son encombrement nettement supérieur. Je n’en ai pas parlé mais il y a des outsiders comme SLR Magic qui proposent un 12mm f:1,6 un toy lens assez rigolo 25mm f:1,4 bourré d’abérations qui est fort sympathique, et un 25mm baptisé hyperprime cine qui ouvre à 0,95 aussi, c’est donc un concurrent du Voigtländer qui a en plus un système de crémaillère pour faciliter l’utilisation d’un follow focus. slrm-25mm-image_1_1_1Dans les autres optiques remarquable à noter le 7/14 mm f:4 de chez Pana qui est d’un piqué redoutable et qui meme s’il déforme un peu sur les bords à 7mm est un compagnon exemplaire pour la pocket. mft_lenses_kowa-550x286 On attend des nouvelles de KOWA, grand opticien Japonais qui a promis une série de primes appelés “Prominar” dédiées a cette monture qui me fait bien saliver car leurs optiques 35mm anamorphiques étaient superbes !

Pour finir sachez que le 12/35 f:2,8 est l’objectif qui est fixée le plus souvent sur mon GH4 j’irais même jusqu’a dire qu’a 70% du temps c’est ce cailloux que j’utilise. Il est compact, polyvalent, la stabilisation est excellente, la prise en main impeccable, il est tropicalisé, bref si je ne devais en conserver qu’un ce serait celui là. J’en ai certainement oublié, je reviendrai sur cet article au fur et à mesure mais c’est une bonne base pour choisir …

Petite note à l’attention de mes fidèles lecteurs, il devenait pour moi difficile voir impossible de continuer tout seul ce travail de blog, de plus en plus compliqué d’avoir du matériel en prêt, impossible pour moi de tout acheter car je n’ai pas les moyens, contrairement à d’autres blogueurs de l’image dont je terrais le nom, je ne suis pas rentier ! Donc depuis quelques mois sachez le je bosse pour Loca-Images. Cette société qui loue et vends du matériel audiovisuel depuis bientôt 40 ans sur Paris m’apporte un sérieux soutien, je pourrais au besoin vous aiguiller et vous conseiller dans vos achats, sur place quand je suis là bas mais il faudra prendre rendez vous. Je ne deviendrai pas vendeur pour autant mais si mon travail vous apporte quelque chose n’hésitez pas à me renvoyer la balle en allant faire vos emplettes là bas 😉 vous y trouverez les conseils avisés et la qualité de service qui fera que vous ne vous sentirez pas comme une merde la veille de partir en tournage a l’autre bout du monde … le jour ou précisément votre objectif favori viendra de vous lâcher. Pensez y, parfois gagner 10€ en achetant en ligne c’est parfois une économie qui n’en vaut pas la peine ! Que ce soit chez Loca-Images ou ailleurs il vaudra toujours mieux un vrai revendeur qui apportera conseil et service plutôt que d’acheter en ligne …

, ,

2 nouvelles Varicam chez Panasonic

 

Panasonic-VariCam-35Panasonic nous a présenté sous cloche une maquette de ce que préfigurait le futur de la Varicam en 4K. Une marque dans la marque comme cette grande maison a l’habitude de faire, Lumix pour les appareils photo, Viera pour les téléviseur et Varicam pour les caméras dédiées aux ralentis et surtout au cinema.

Ce matin est tombé un communiqué de presse faisant état des nouveautés de cette future bombe, et figurez vous qu’il n’y aurait pas une mais 2 caméras une au capteur 4k Super 35 et l’autre en 2/3 de pouce mais en HD avec un TRI-CMOS  …

voici les spécifications pour la Varicam 35

  • 4096 x 2160 Super 35mm CMOS sensor
  • 14+ Stops of Dynamic Range
  • PL Mount
  • Internal 4K up to 120fps
  • Records 4K & UHD in AVC-ULTRA 4K
  • Records 2K & HD in AVC-Intra 100/200
  • Capable of 4K RAW
  • 1.5 to 6 Mbps Proxies
  • Two expressP2 card slots (Record 130 minutes of 4K/24p with these cards)
  • Two microP2 card slots (for HD and 2K)
  • Four 3G-HD-SDI Outputs for 4K QUAD
  • Two 3G-HD-SDI Outputs for RAW
  • HD-SDI out for monitoring (down-converting from 4K)
  • Two XLR inputs can record four channels of 24-bit, 48KHz audio
  • Removable Control Panel
  • OLED Viewfinder with Optical Zoom
  • 120 i/s en 4K

Et celles pour la 2/3″ baptisée Varicam HS

  • Three 1920 x 1080 2/3″ CMOS Sensors (Red, Green, Blue)
  • 14 Stops of Dynamic Range
  • AVC-Intra Class 100 at 1080/24p/30p/60p with VFR (up to 240p)
  • AVC-Intra Class 200 up to 1080/30p/60i
  • 12-bit AVC-Intra Class 4:4:4 up to 1080/30p
  • 1.5 to 6 Mbps Proxies
  • Log, FilmRec, VideoRec and Dynamic Range Stretch (DRS) image contrast management controls
  • Two expressP2 card slots (32 minutes of 1080p 240fps)
  • Two microP2 card slots (Record HD/2K at more typical production frame rates)
  • RGB 4:4:4
  • One 3G-HD-SDI supports 1080/60p
  • HD-SDI out for monitoring
  • Two XLR inputs can record four channels of 24-bit, 48KHz audio
  • 240 i/s en HD

Varicam4K-PanasonicIls ont conservé l’architecture modulaire qui avait été présenté avec une tête caméra différente pour la S35 et la 2/3 et une partie “enregistreur” qui sera commune aux 2. La possibilité d’enregistrer le RAW en externe est au programme comme ça a été annoncé.

Varicams-4K-HDLes 2 devraient être présentées au NAB mais le lancement officiel sera pour IBC et je pense que les premières livraisons sont à prévoir pour la fin de l’année 2014.

Je suis très impatient de voir ce que ça va donner, j’ai été un des grand amoureux de la Varicam originelle qui avait une signature d’image unique. Bravo à eux !

Petite vidéo de rappel des annonces de IBC ou on parle déjà de la camera Varicam 35

, , , , , , , , , , ,

Le point sur les “bagues” Metabones Speedbooster / NOVOFLEX / DEO TEC etc (edit)

Salut les geeks lumineux,

je me rend compte suite aux différents messages que j’ai pu recevoir ces derniers temps que nombreux étaient ceux qui étaient perdu dans ce petit monde des bagues et autre convertisseurs optiques.

L’avantage principal des boitiers hybrides dépourvus de miroir comme les Sony A7/A7R/NEX les Fuji X et autre Panasonic G / Olympus en Micro 4/3 c’est leur faible tirage optique qui permet d’adapter des bagues pour monter à peut près tout ce qu’on veut comme optique.

Ce qui n’est pas possible parfois de faire notamment avec les boitiers Nikon FX et DX, le tirage optique c’est la distance qui sépare le cul de l’objectif (pardonnez l’expression) du capteur ou au plan film. Les anglophones appellent ça “flange distance”

voici ce qu’on en dit chez Wikipediatirage optique - frange distance

Le souci avec les Nikon c’est que leur tirage optique est plus élevé que les autres boitiers avec 46,67mm contre par exemple 44 mm sur les Canon.

Sur un boitier Micro 4/3 c’est à peine 19,25 mm et là tout à coup vous voyez la lumière non ? Vous vous dites mais oui mais bien sur c’est pour ça qu’on ne trouve pas de bague pour mettre des optiques Canon sur les boitier Nikon. Par contre l’inverse est possible.

Voici un petit récapitulatif de ces tirages optiques en fonction des montures :

 

PENTAX 6X7 = 84,95mm

PENTAX 645 = 70,87mm

MAMYA 645 = 63,30mm

PANAVISION PV = 57,15mm

ARRI PL = 52mm

SONY B4 = 48mm

LEICA R = 47mm

NIKON F = 46,67mm

OLYMPUS OM = 46mm

PENTAX K = 45,46mm

M42 = 45,46mm

SONY / MINOLTA A = 44,50mm

MINOLTA SR = 43,50mm

CANON EF = 44mm

CANON FD = 42mm

OLYMPUS 4/3 = 38,67mm

CONTAX / YASHIKA RF = 34,85mm

CONTAX G = 29mm

LEICA M = 27,80mm

SAMSUNG NX = 25,50mm

Micro 4/3 = 19,25mm

SONY E mount = 18mm

CANON EF-M = 18mm

FUJIFILM X = 17,7mm

C Mount = 17,52mm

NIKON 1 = 17mm

PENTAX Q = 9,2mm

 

Plus votre boitier se trouve en bas de la liste plus vous avez de possibilité. En gros, tout ce qui se trouve au dessus dans la liste de votre monture sera en théorie compatible mais attention, il faut aussi compter sur ce que les anglophones appellent le “crop factor” ainsi, il faut avoir en tête que si l’on prend comme base la référence qui est le 24×36 (que l’on appelle a tord full frame ou plein format mais ça ne veut rien dire) suivant que vous avez un boitier type APS-C (équivalent 35mm cinema à un poil prêt) ou un Micro 4/3 ou encore une camera type Blackmagic, pocket ou la 2,5k il y a des conversions qui ne sont pas très heureuses et ce n’est marqué nulle part dans les notices ou sur les boites de ces appareils. Derniere chose il faut que la bague existe, je ne pense pas par exemple qu’il y ait un quelconque intéret à essayer de monter un objectif Pentax 6×7 sur un boitier NIKON 1 par exemple …

Ainsi Blackmagic a pour spécialité de ne pas stipuler le fait que si on monte un 50mm Canon EF sur la BMCC en monture EF c’est comme si on avait monté un 125mm le coefficient multiplicateur est de 2,39x, il est de 2x pour le Micro 4/3 et 3x pour la Pocket Cinéma Caméra !

Ainsi si vous mettez un 50mm sur la BMPCC (BlackMagic Pocket Cinema Camera) vous vous retrouvez avec un 150mm ce qui va poser problème pour trouver des grand angles.

Revenons a nos anneaux il en existe 3 sortes, les purement mécaniques, les mécaniques et électroniques et les mécaniques + convertisseur optiques.

NOVOFLEX est un constructeur Allemand qui fait des bagues dans tous les sens mais sans conversion optiques. C’est notamment chez eux grâce à leur petit outil en ligne que vous saurez ce qu’il est possible de marier ou pas. Dans la colonne de gauche vous choisissez votre monture à droite l’optique que vous voulez adapter … c’est simple et efficace. Dans 95% des cas, si c’est pas sur le site NOVOFLEX c’est que le mariage optique / monture est contre nature et que ça ne fonctionnera pas. Ils sont plus cher que certaines bagues “No Name” que vous trouverez sur la baie mais c’est de la mécanique de précision et vous ne vous risquez pas de vous retrouver avec une optique coincée dans une bague mal ajustée qui peut en plus vous couper les doigts ! Autre chose il sont souvent doté d’une bague de diaph manuelle dé-crantée ce qui est assez appréciable en tournage video. Bref depuis le début de ce blog je préconise NOVOFLEX et je sais pourquoi 😉

novoflex-adaptateur-fuji-x-pro-1-nikon-f

Chez NOVOFLEX point de convertisseur optique, c’est la grande nouveauté depuis l’an dernier, METABONES et son SpeedBooster arrive comme une solution miracle. Ils font aussi des bagues de bonne facture, c’est bien fini et précis.

mb_spnfg-bmcc-bm1_01s

Mais ils apportent un truc à eux, c’est l’ajout d’une lentille au milieu de la bague qui permet de diminuer ou d’anéantir totalement ce fameux “crop factor” ainsi si vous avez un boitier de la famille SONY NEX ou FUJI X vous pourrez via un speedbooster monter des optique NIKON, CONTAX, LEICA et j’en passe en retrouvant leur focale d’origine et dans la plupart des cas en gagnant 1 diaph voir plus, c’est assez magique ! Les coefficients de conversion sont expliqué sur ce tableaux que vous trouverez sur leur site internet

 

BMCC Matrix S-1

 

A noter aussi que Metabones propose aussi des bagues avec des lentilles spéciales pour les capteurs de la 2,5k  (BMCC) et  la pocket (BMPCC) qui ont des drop factors différents.

Nouveau venu dans cette petite famille c’est MX Camera qui propose les bagues DEO TEC dédiées au SONY NEX ou ALPHA 7 qui proposent en plus le pilotage de l’autofocus des objectifs comme par exemple pour piloter ces optiques Contax G signée Carl Zeiss sur le SONY A7 et qui existent aussi pour les CANON EF.

contax-g-v2

Grâce à ces bagues on peut ressortir du placard les vieux objectifs du papy et il y a des pépites à petit prix sur le net et dans les brocantes photo. Attention les prix augmentent à un rythme fou, il reste des bonnes affaires à faire mais certains objectifs deviennent rares à dénicher.

Dernier avantage ces objectifs pour une utilisation video / cinema ont des bagues de mise au point avec une course beaucoup plus grande que leurs homologues modernes qui n’ont été prévus que pour être utilisés en autofocus.

https://vine.co/v/hYT1zWeXJrY

Mes préférés :

Série Contax / Yashica signé Zeiss, c’est fabuleux et ça coute pas trop trop cher ainsi qu’une mention spéciale pour la série G pour les NEX et Apha 7

LEICA R, plus grand monde n’en veut, mais c’est des optiques fabuleuses qui commencent à devenir difficiles à trouver en bon état.

Les Leica M sont souvent hors de prix

PENTAX K et M42 un Super Takumar à vis le 50mm f:1,4, c’est juste magique pour les flair ils ne sont pas traités contre ça !!!

CANON FD, optiques vraiment pas chères et pourtant il y a des pépites notamment un 85 f:1,2 qui n’a pas grand chose à envier a sa déclinaison EF

Les NIKON AI et AIS se négocient aussi à moindre frais et c’est juste superbe meme sur une RED Epic !

 

SpeedBooster-NOVOFLEX-DEOTEC metabones Speedbooster deotec

J’ai gardé le meilleur pour la fin la grosse problématique aujourd’hui c’est aussi le pilotage des optiques modernes et en particulier les CANON EF. A l’heure ou le M43 rencontre un certain succès suite à la sortie des GH3/GH4 et des nouveautés Blackmagic bon nombre de ceux qui se sont rués sur les boitiers CANON 5D MKII 7D et consorts se demandent comment utiliser leurs objectifs sur un GH4 par exemple. Vous trouverez pléthore de montures qui fonctionnent très bien d’un point de vue mécanique et si vous acceptez de vous assoir sur l’autofocus, il reste un problème de taille c’est celui du pilotage du diaph car contrairement à NIKON ou de nombreux autres fabricants CANON a supprimé le pilotage mécanique du diaph par le boitier, sur les optiques EF ça se fait de façon électronique. Hors pour le moment il semble que ce soit un peu compliqué à gérer. Metabones est sur le coup et on rêve tous d’un speedbooster CANON EF vers Micro 4/3 qui piloterai le diaph et pourquoi pas le point ?

Pour le moment la seule solution très fastidieuse est de conserver un boitier canon, en effet une fois que le diaph est fixé par le boitier quand vous démontez l’objectif il reste à sa position … j’ai vu faire ça par de nombreuses personnes, c’est chiant, mais ça marche !

En attendant 2 solutions existent elle sont un peu onéreuses mais totalement fonctionnelles :

MTF systems propose une bague avec une télécommande séparée qui fonctionne très bien, c’est un peu cher mais très efficace.

Front lensadaptor_0 EF to E - website_0

 

 

 

 

 

 

 

 

L’autre solution est proposée par Red Rock Micro  c’est un peu le meme principe, on pilote le diaph via un petit boitier mais là il est fixé sur la bague.

3-090-0001_med

 

Il existe une bague de chez Kipon qui a rajouté un diaph dans la bague, mais je ne suis pas super satifait du résultat, beaucoup de diffraction, ça fait des trucs bizarres dans l’image.

un dernier truc qui lui semble intéressant mais pas 100% satisfaisant car il ne propose pas de lentille de conversion comme les speedbooster c’est le système holymanta … le principe est simple on cherche souvent à utiliser son objectif à pleine ouverture (ce qui est assez simpliste comme approche mais c’est la mode) pour obtenir des arrières plans flous. Holymanta cumule une bague adaptatrice mécanique avec un filtre neutre à densité variable. C’est plutôt malin et assez efficace d’après l’ami Sylvain du Laboscope.

A noter que ces 2 solutions ne proposent pas de convertisseurs optique, il faudra donc faire avec le “crop factor” du Micro 4/3 qui est de X2 je le rappelle à part pour quelques bizarreries comme la Pocket de chez Blackmagic et le GH4 qui en mode 4K est plus proche de 2,2 …

 

, , , ,

Retour d’utilisation de la Blackmagic Cinéma Caméra par Marc LINNHOFF

Tournage clip Broad Rush - Don't stop
Il m’arrive de temps à autre de donner la parole à d’autres, Marc a produit tourné, réalisé et postproduit un joli clip et je lui ai proposé de nous causer de la BMCC qu’il a entre les mains depuis quelques temps.

voici le clip :

 

voici ce que Marc Linnhoff en dit

Je réalise, tourne et monte mes films depuis quelques années avec parfois des pics de sur-motivation, l’arrivée du GH1 dans mes pattes a été un grand moment, je remercie au passage Emmanuel Pampuri pour son film “Flux” qui impulsa l’achat de mon premier boitier 🙂

Tournage clip Broad Rush - Don't stop

Avec l’annonce de la BMCC au NAB 2012 et celle de la Digital Bolex via Kickstarter peu de temps avant, j’ai vu l’avenir sous un jour nouveau! Enfin l’arrivée d’outils “abordables” qui ne compromettent pas la qualité de nos images..

Comme l’hiver en Alsace, le délai de livraison de ma BMCC s’est fait largement ressentir.. Ce fut l’occasion pour moi de me former sur Resolve et d’appréhender un nouveau workflow. J’ai reçu ma caméra, fais quelques tests puis me suis lancé dans l’écriture et la réalisation du clip “Don’t Stop” sur une musique de mon ami Broad Rush. Ce tournage fut l’occasion pour moi d’apprivoiser la bête..

Voici mes impressions et remarques sur son utilisation :

Tout d’abord, la BMCC : à nue son ergonomie n’est vraiment pas idéale, équipée d’un rig, d’une batterie externe et d’un moniteur ou d’un EVF, tout roule, ce ne sont pas les options de configuration qui manquent.. Il est donc indispensable d’équiper un minimum la caméra qui présente encore des inconvénients certains (jusqu’à une possible mise à jour du firmware…?) :  pas d’affichage de vus mètres audio, pas de possibilité de formater le disque ou d’effacer nos clips via la caméra elle-même.

Sans l’affichage d’oscilloscopes sur un moniteur externe, les zebras permettent de gérer l’exposition, sans quoi on est vite perdu sur de la prise de vue en extérieur. La BMCC n’étant pas munie de filtres intégrés, mon filtre ND variable (Genustech Eclipse)  m’a plus d’une fois sauvé la mise… 
Tournage clip Broad Rush - Don't stop

Le choix DNG / Prores avec la license Resolve en prime sont pour moi des atouts indéniables.

Pour le tournage du clip “Don’t Stop”, j’ai shooté le tout en RAW, environ 750GO.. Notre belle équipe a passé deux jours sur les lieux du tournage (Les anciens thermes de Soultzbach-les-Bains), disposant de tous les accessoires dont nous pouvions avoir besoin pour ce clip, du levier à la voiture sans permis décapotable. J’ai ramené le citron. Le script était dans ma tête, le découpage technique à moitié et le reste s’est fait sur le vif. La caméra était équipée de son Rig Bebob, on avait un petit lot d’optiques CP.2 (21, 35, 50), une Tokina 11-16, un 55mm Mikro Nikkor AI-S, un cineslider, un travelling, une Kino, quelques mandarines, fresnels, réflecteurs… Le temps était de la partie, il a fait moche, froid et il a plu pendant deux jours !!

Le clip ‘Don’t Stop’ a été ma première expérience de workflow avec des fichiers RAW, je le dis haut et fort : j’aime Resolve !! Il existe de nombreux tutos sur le net, des formations complètes en français, en anglais.. et évidemment des centres de formations pour ceux qui le peuvent. J’ai opté pour la série de tutos avec exercices à la clé, je dois reconnaître que ça m’a ouvert les yeux.

Connaître les possibilités qu’offre un logiciel d’étalonnage dans le traitements des DNG à une incidence sur nos prises de vue, notre lumière… L’annonce dans Resolve 10 de l’option d’étalonnage “Online” nous permettra d’aller plus loin, j’ai hâte de tester cet fonction.

 

Voici le workflow que j’ai appliqué à la post-prod du clip “Don’t Stop” :

1- J’ai importé mes rushs dans Resolve, augmenté légèrement le contraste et la saturation de l’ensemble de mes clips puis exporté mes Proxies

2- J’ai importé ces Proxies dans mon événement FCPX, dérushé, monté et exporté mon XML

3- De retour sur Resolve, j’ai importé le XML, étalonné le tout en exploitant la forte lattitude de mes DNGs puis exporté le clip en Prores 4444 2,5K 

4- J’ai finalisé dans After Effect avec un passage par Mocha Pro pour la première disparition du protagoniste, ajouté mes effets puis redimensionné dans ma composition 1920/816px (rapport 2:35)  et exporté mon Master

La Blackmagic Cinema Camera est un outil qui me pousse à aller plus loin dans l’écriture de mes films et dans le traitement de mes images, elle me stimule et couvre la plupart de mes besoins qui sont principalement du clip, de la fiction et du film corporate.

Après l’expérience “Don’t Stop”, je n’ai qu’une envie c’est de remettre ça et vite. S’il est vrai que les modèles de caméras se multiplient à grande vitesse en les rendant obsolètes de plus en plus tôt, la plus grande accessibilité à des outils comme la BMCC et la démocratisation de pratiques telles que l’étalonnage sous Resolve sont pour moi très bénéfiques.
Tournage clip Broad Rush - Don't stop

L’annonce des nouvelles moutures Blackmagic Production et Pocket Camera a frappée fort. Je vois bien la BMCC associée à plusieurs pockets camera pour du multi-cam efficace et discret, pour ce qui est de la Blackmagic Production Camera, je jubile à l’idée de l’avoir entre les mains..

Marc Linnhoff

 

Marc synthétise là tout ce que je pense de cette caméra, elle produit une image d’une qualité incroyable mais elle a été conçue avec les pieds. Autant on peut saluer Blackmagic pour avoir réussi à démocratiser le RAW en video mais aussi pour tout le travail depuis la première carte Decklink il ya 10 ans, autant l’ergonomie est vraiment peu encourageante.

Mais quand on rentre les images dans un système d’étalonnage musclé comme Resolve, en effet, c’est un régal !

la dynamique, la résolution sont d’une qualité exceptionnelle compte tenu du prix, tous ces éléments en font un produit incroyable pour peu qu’on accepte ses handicaps. La colorimétrie est très bonne aussi. Bref, en attendant la D16 de Digital Bolex qui a l’air d’être un poil mieux conçue sur le papier, il semblerai que cette BMCC et ces futures déclinaisons M43, 4K (Production caméra) et 1080p (Pocket) vont se vendre comme des petits pains. Si ADOBE sort réellement un Cinéma DNG à compression Lossless c’est gagné ! Car ce qui est incohérent dans la chaîne qui découle de ces caméras c’est le prix du stockage nécessaire à chaque projet quand on tourne en RAW. Avec des débit allant de 8,5 à 10,5 go/ min suivant le framerate ça complexifie la donne.

Aujourd’hui RED règne en maître absolu dans cette guerre des codecs car c’est les seuls à faire un RAW compressé d’un rapport poid de fichier / qualité d’image incomparable. A la question ” qu’attendent donc les autres ?” la réponse est sans doute du côté d’un brevet déposé par RED sur le fait de compresser le RAW. L’alternative Cineform semble tomber aux oubliettes, c’est bien dommage car ce codec est très bon mais depuis le rachat par GoPro on ne sait pas trop ce que ça va devenir …

Wet & see

 

// DON’T STOP//

Production et réalisation : Marc Linnhoff – marclinnhoff.com

Musique de BROAD RUSH, téléchargez la version complète : hook-up.fr/broad-rush-dont-stop/

Photos de tournage par P-mod : flickriver.com/photos/p-mod/sets/72157633312056426/

Avec : Joffrey Schmidt – Clarisse Hagenmuller – Denis Jelly – Nina Schouler – Pierre Riff

Cadre et post-prod : Marc Linnhoff

Lumière : Ludovic Haas – Dom Pichard / P-mod

Maquillage et coiffure : Anne-K Lejeal – Elsa Parmentier

Un grand merci à Yoko Tsuji, Jacques Roth, Tsaki, Arnaud Masson, Jessi & Michel.

Lieux du tournage : les Anciens Thermes de Soultzbach-les-Bains https://sites.google.com/site/lesanciensthermes/