, , ,

Sécurisation des données numériques issue du tournage et pendant la post-production, les assureurs exigent plus de rigueur !

CST-Ficam-AFCLe titre est un peu long mais il fallait qu’il soit explicite. Aux USA les assureurs exigent la présence d’un technicien sur le plateau pour gérer la sécurisation des rushs. On appelle ça un DATA WRANGLER et il est complémentaire au DIT (Digital Imaging Technician). En france on a un peu tendance à considérer que c’est un boulot de 2eme assistant ou de stagiaire. J’ai toujours été très ferme sur ce point, c’est un métier, les rushs c’est le film, sans rushs, pas de film !!! La malheureuse expérience de nos amis belge m’a mis la puce à l’oreille et j’ai cherché à connaitre l’avis des assureurs en france concernant la perte des données. Jusqu’a présent c’était le flou mais la CST, la FICAM et l’AFC ont publié un document en juin 2014 qui semblent avoir reçu un certain écho. Ainsi pour de nombreux assureurs il sera impossible d’assurer les ruhs de vos films si vous n’appliquez pas ces règles au pied de la lettre !

lien sur l’article intitulé “Sécurisation des données numériques en cours de tournage et de postproduction, sauvegarde et  conservation à court terme”

Les règles de base de la sauvegarde des rushs sont simple on fait 2 ou 3 copies sur 2 ou 3 disques. Je préconise pour ma part 2 disques et un LTO. Ce sera évident pour certain mais c’est loin d’être une généralité. C’est pas du boulot de stagiaire, c’est pas du boulot d’assistant c’est un métier à part entière et il y a des société comme les Machineurs (oui je fais un peu de pub au passage) qui peuvent vous proposer ce genre de prestation. Une fois les copies faites elles ne sont pas stockées au même endroit et ne sont pas transporté toutes en même temps par la même personne. Une catastrophe est arrivée sur une production en belgique, ils ont perdu 15j de tournage car tous les disques étaient stockés dans la même voiture qui a été visité et les disques durs ont été dérobés ! Je n’insisterai jamais assez sur la qualité des supports utilisés, la plupart ont le réflexe du porte monaie, faites des économies ailleurs mais pas sur ce poste ! Tous les disques durs ne sont pas aussi robustes et il m’est arrivé d’avoir 2 disques qui crament en même temps car achetés au même moment chez le même revendeurs ils avaient le meme défaut de fabrication.

Mes règles de base sont :GTECH_dRIVES

  • 2 disques durs robustes et performant au minimun tu utilisera ( j’en recommande 3) depuis quelques temps j’utilise les disques G-Technology qui sont remplissent très bien les critères.Backup-Silverstack
  • Un logiciel de backup incluant la vérification et la création de rapports tu achètera ou louera, je conseille vivement Silverstack de chez POMFORT car en plus vous pouvez le louer pour 30€ les 2 semaines. Une simple copie par copier coller ou glisser déposer ne suffit pas, et ce logiciel fait une vérification (checksum)
  • tous les oeufs dans le même panier tu ne mettra pas ! Chaque disque ne doit pas être stocké ni transporté par la même personne. J’irais même jusqu’a ne pas faire voyager les disque par le même moyen de transport.
  • Des logs tu sauvegardera et tu transmettra a ton producteur et au monteur.

Pomfort-silverstack-log

Pour moi le dispositif idéal est forcément de travailler sur au moins 2 copies sur disques + 1 LTO. Les rushs doivent être au moins envoyé au labo tous les 2 jours et la LTO peut etre faite à ce moment mais dans ce cas là c’est 3 disques sur le plateau, je préconinse un gros disque rapide et performant qui pourra stocker la totalité du film (en prévoir plusieurs si ça dépasse) le G-Speed Studio est très bien pour ça et il pourra stocker jusqu’a 24TO avec une sécurité RAID 5 par exemple (un peu moins après formatage) il est suffisament performant pour devenir aussi le disque de post-prod / montage si vous avez un mac récent. Le Système G-Dock + G-Drive est à mon avis le meilleur compagnon pour les backups du quodidien et disque navette.

G-DriveG-Dock
Son système de disque G-Drive Ev est non seulement performant mais très robuste, les mécaniques sont logées dans un boitier en alluminium et enrobées dans du caoutchouc (a l’intérieur). Chaque cartouche peut etre branchée dans le dock qui est lui meme relié en Thunderbolt a l’ordinateur. La connexion a l’intérieur est en Sata. Chacun des disques peut par contre etre relié en USB3 directement si on a pas le dock.  Le système permet de gérer ces disques comme on le faisait avec les cassettes c’est malin j’adore !

Bref soyez vigilants et rigoureux !

 

, , ,

Flanders Scientific annonce plein de nouveaux moniteurs au NAB 2013

Flanders Scientific (FSI) est une société créée par des belges qui ont une démarche intéressante. Plutot que de se fatiguer à fabriquer des écrans ils ont passé un deal avec un constructeur chinois qui les fabrique pour eux ce qui leur permet de se concentrer sur l’essentiel, la R&D et notamment la partie software car c’est la force de la marque les écrans de chez FSI peuvent voir leur logiciel mis à jour. De ce que j’ai pu voir et des retours d’utilisateurs que j’ai pu avoir la précision de la colorimétrie est assez bluffante et le rapport qualité prix incroyable et les fonctionnalités de calibration très poussées. Cette année ils annoncent de nombreuses nouveauté notamment une gamme CM (Cinema Monitor) qui complète les BM (Broadcast Monitor) avec une particularité, celle de pouvoir basculer de l’espace colorimétrique REC 709 au DCI P3. On peut bien entendu rajouter des LUT et gérer une source 2K qui sera automatiquement mis à l’échelle … Dalle 10 bits, processing 12 bits, – de 5000$ le 24″ J’adore !

, , ,

NAB 2013, Fred Rolland de chez ADOBE nous parle de l’évolution de Premiere Pro, After Effects …

Fred Rolland nous parle des nouveautés de la suite ADOBE CS, elle n’aurait plus de numéros et serait 100% dématérialisée fini les boites, les CD ou DVD d’installation, tout dans le cloud ! On peut dors et déjà dire qu’ADOBE enfonce le clou pour faciliter la vie à ceux qui cherchent un remplaçant plus logique à FCP7 que ne peut l’être Final Cut Pro X. Première Pro évolue donc dans le bon sens notamment avec l’adoption du codec ProRes en Natif qui va le rendre plus véloce sur mac et moult nouveautés que vous pourrez trouver. La grosse annonce c’est l’intégration du moteur 3D de Cinéma 4D dans After Effect qui est assez bluffante, une raison de plus pour que ma petite entreprise, bascule sur ADOBE CS (Scoop). Nombreuses sont les sociétés qui sont toujours sous FCP7 n’ayant pas eu envie de suivre la voie de FCPX ni celle d’Avid. La suite ADOBE se peaufine et deviens vraiment une alternative efficace à 100% … Je parle rarement de Post-Prod ici laissant ce rôle à mes amis de YAKYAKYAK mais cette annonce me plaisait bien et je voulais vous faire partager cette entrevue à la cool avec un mec bien, grand professionnel qui fera j’en suis sur avancer les choses dans le bon sens pour ADOBE.

 

, , , ,

The Touch, ou comment piloter Lightroom, Final Cut Pro X façon “gestures”

Je connais un gars qui s’appelle Vincent Zorzi, et vous le connaissez peut etre aussi sous le pseudo de Vince26, Réalisateur, photographe, bidouilleur génial … Ceux qui suivent YAKYAKYAK.FR sont déjà au courant mais je me devais de relayer l’information.

Vincent et moi on se connait depuis le début du commencement, c’était avant le haut débit, on s’est rencontré via les forums ou il est très actif, et nous avons travaillé ensemble mais au delà de tout ça c’est un ami et un vrai talent !

title-the-touch

Nombreux sont ceux qui comme moi on du se dire un jour que l’ergonomie des logiciels n’est pas assez poussée. L’interface homme machine reste trop souvent limitée et limitante au duo clavier / souris … Hors les tablettes et autre gadget multitouch favorisent une gestion des interface via des “gestes”.

the touch

C’est sur la base de ce constat que Vincent et son ami Tim Armes ont créé The Touch. Un outil génial qui vous permet de piloter vos logiciels préféré du bout des doigts via un iPad ou un Magik Trackpad et du coup de rester concentrer sur l’écran plus que sur les curseurs et le pilotage des outils de vos logiciels. Ils ont commencé par lâcher un gros fake sur la toile, appelé “Color Touch X” pour voir la réaction des gens et vu que ça a été repris aux 4 coins de la toile ils ont décidé d’en faire une vraie … Je trouve cette application brillante et vraiment moderne … bravo les gars ! plus qu’un long discourt, je vous invite à essayer The Touch

voici la video de présentation faite par les Yaks

cont-fcpx-1

ça fonctionne sur Lightroom et Final Cut Pro X ça coute 19,95€

 

La demo Youtube pour FCPX

 

cont-lr-2

La démo YouTube pour LightRoom

Je vais approfondir mes connaissances sur ce nouvel outil en pratiquant un peu car c’est vraiment une approche qui me plait énormément.

,

Final Cut Pro X … premières impressions

A peine quelques heures après le téléchargement de FCPX je voulais déjà faire quelques commentaire. Final Cut Pro X est bien né, mais il est quand même incomplet. Ceux qui pensaient pouvoir switcher directement de FCP7 vont avoir de drôles de surprises, pour l’instant dans une utilisation professionnelle : abstenez vous !

Cette évolution n’en est pas une, c’est un produit en rupture totale. Même si vous avez fait un peu mumuse avec iMovie dans sa dernière mouture vous serez sans aucun doute largué à l’ouverture de la nouvelle version.

Je n’ai pas encore tout parcouru mais je voulais tester les capacités de traitement “natif” des différents codecs et voir comment ça se passait avec les codecs si compliqués qui nécessitaient des importations avec transformation en ProRes dans la précédente mouture comme le H264 .mov issu des Canon EOS ou encore l’AVCHD.

Premièrement, l’AVCHD est géré comme une camera on monte la carte, l’image disque directement dans le logiciel (a noter la grosse intégration de l’image disque) alors que les .mov des Canon sont à importer directement comme fichiers c’est un peu dommage. Ne vous amusez donc pas à essayer d’importer les .MTS directement le lien avec les metadonnées doit être encore essentiel (Première y arrive pourtant), marche pô. Côté R3D pour le moment je n’ai rien réussi à en faire en natif. Par contre nos photocams préférés sont plutôt bien lotis. J’ai testé, 5D MKII, 7D, 60 côté Canon et GH2 / GH2 /GF2 + AF101 côté Panasonic pas de problèmes. Pas de problèmes non plus avec le 1080p50 de la nouvelle Sony FS100. Par contre en ce moment je fait mumuse avec le microscopique HV9X de chez Sony qui est bougrement étonnant mais FCPX ne réagis pas super bien pour le moment sur le 1080p50 AVCHD de ce petit compact.

A noter qu’à la suite de l’installation vous pourrez directement via la mise à jour de logiciels (comme pour motion) installer en tout environ 2go de contenus supplémentaire et des mises à jours des codecs pour QuickTime :

Cette mise à jour comprend les codecs vidéo suivants utilisés par les applications liées à QuickTime :

  • Apple Intermediate Codec
  • Apple ProRes
  • AVC-Intra
  • DVCPRO HD
  • HDV
  • XDCAM HD / EX / HD422
  • MPEG IMX
  • Uncompressed 4:2:2

Cette mise à jour est recommandée pour tous les utilisateurs de Final Cut Pro X, Motion 5 et Compressor 4.

La deuxieme mise à jour rajoute du contenu

Cette mise à jour intègre le contenu ci-dessous à utiliser dans Final Cut Pro X :

  • Effets sonores : plus de 1300 effets sonores libres de droits installés dans le navigateur audio de Final Cut Pro X.
  • Préréglages d’effets audio : préréglages d’effets supplémentaires pour le module externe Space Designer.

Cette mise à jour est recommandée pour tous les utilisateurs de Final Cut Pro X.

idem pour Motion :

Cette mise à jour intègre le contenu ci-dessous à utiliser dans Motion 5 :

  • Modèles Motion : une gamme de modèles conçus par des professionnels et personnalisables.
  • Contenu de bibliothèque Motion : graphiques vectoriels animés, arrières-plans, données relatives aux modèles, projets Motion d’exemple et images statiques libres de droits d’auteur.
  • Contenu mulimédia Motion d’exemple : plans et images à utiliser avec les exemples et les tutoriels de l’Aide Motion.

Cette mise à jour est recommandée pour tous les utilisateurs de Motion 5.

Je suis bluffé par l’interface je pense que ça va glisser tout seul, il faut ré-apprendre, accepter de repartir de non pas de zéro mais faire un pas en arrière, se dire que le changement ça a du bon. En tout les cas c’est réactif, fluide, intuitif et parfois déroutant. Petit message personnel : FCPX c’est un peu comme le web 2.0 faudra attendre avant qu’on retrouve tous nos petits, certaines choses sont agaçantes certes mais laissons leur le temps d’évoluer. Malheureusement je rejoint ceux qui pensent qu’une boite qui annonce 60 Milliard de $ de cash n’ai pas souhaité utile de garder quelques traces de l’ADN de FCP pour qu’on conserve au moins la rétro-compatibilité et les bases qu’on apprécie. Exit les sorties sur bande, les numérisations idem.

Les grands absents sont sans aucun doute l’OMF et la gestion du Hardware dédié aux entrées sorties. Cependant la plateforme est forcement ouverte sur les développements tiers puisque FXFactory est déjà compatible. Automaticduck propose déjà un système pour récupérer vos projets dans ProTools .

En guise de première conclusion après seulement quelques minutes d’utilisation je dirais que pour ceux qui bossent au quotidien n’espérez pas switcher directement ce serait une grossière erreur. Pour tous ceux qui sont dans le 100% Tapeless sur des petites prods autonomes par contre ya pas grand chose à perdre. De mon côté j’espère avoir un peu de temps pour creuser plus profond, je suis très intrigué en ce qui concerne les fonctionnalités de synchronisation par l’audio, si ya ça devrait y avoir un monde montage multicamera, les fonctionnalités de synchronisation par le son façon plural eyes doivent bien servir à qq chose non ?

Par contre aucun hardware de tierce partie n’est actuellement supporté. Quand on lit le manuel des drivers beta de chez AJA on est mort de rire. ça gronde, les pros sont déçus, j’espere juste que la réaction sera a la hauteur et que d’ici quelques mois les options qui nous manquent seront rajoutés.

Je vous conseille de vous documenter chez les YAKs ils sont à fond et les nouveaux articles pleuvent en ce moment sur ce sujet brulant. Je ne manquerai pas de vous communiquer mon feedback au fur et à mesure …

,

Matrox MXO2 / Max … le booster !

Dans mes “gears” embarqués avec moi lors de mon périple à Osaka, Matrox par l’intermédiaire de  Christophe Crespin et de Paul Mothersill que je remercie ici, m’ont prêté un MXO2 LE … je ne sais pas si vous connaissez cet outil mais je me permet d’en parler car c’est une des briques de mon système que j’adore.

Matrox est un constructeur peut etre moins connu dans le monde des cartes et autres outils pour gérer les entrées / sorties vidéo professionnelles avec Final Cut, AJA et BlackMagic sont souvent les seuls dont on parle pourtant il en existe d’autres tout aussi méritants et proposants des outils malins et de qualité.

Le gros avantage de ce système c’est qu’il peut se connecter via un adaptateur soit à un portable via le port XPressCard ou via un adaptateur PCI. Ca en fait un des outils les plus adaptable qu’il soit. Les 2 cartes sont par ailleurs fournies dans la boite.

La gamme MXO comporte plusieurs produits dont les prix s’échelonnent de 299€ HT à 1990€HT pour la grosse version RACK. J’avait testé le premier MXO qui m’avait permis il y a déjà 4 ans de sortir des vidéos de mon premier MacBook Pro dans un car régie HD en HDSDI lors d’un programme en direct pour France 2 tourné à Orange (Opéra / Roberto Alagna) On m’avait à l’époque pris pour un extra terrestre et les techniciens de France TV me toisaient un peu du regard pensant que je n’arriverai jamais à leur délivrer un signal broadcast sortant de mon petit portable et pouvant être d’une qualité suffisante pour m’inter-conecter avec leur gros car régie à plusieurs millions d’euros. Et pourtant, la plupard des sujets et l’habillage avait été entièrement été géré via ce boitier MXO, le premier MXO ne faisait que des sorties, il permettait de sortir un signal HD SDI de la sortie DVI du mac, et ça marchait déjà pas mal.

Le MXO2 se décline dans une gamme qui va du “Mini” au “Rack” intégrant ou non la technologie MAX.

C’est grace à cette technologie MAX que j’ai pu encoder en temps record et dans une qualité exceptionnelle (bien meilleure que la qualité de l’encodage logiciel de compressor) mes vidéos réalisées à Osaka.

Sur mon vieux MacBook Pro (early 2008) Alors que l’encodate H264 1080p25 à 10mb/s me prend en général pas loin de 40min d’encodage pour 5 min de film, avec le MXO2 LE Max que Matrox m’a mis à disposition j’étais quasiment temps réel … Ce qui procure un gain de temps extra, et une qualité incroyable, je sais pas comment ils font mais j’insiste vraiment, sur la qualité de la comrpession qui est en plus bien meilleure que la compression software de Compressor.

A noter que si vous avez déjà un MacPro avec une autre carte, la carte de compression H264 Hardware existe en version solo, elle s’appelle “Compress HD” et fait le même boulot pour moins de 450€ ht.

J’aime bien la version LE que j’utilise souvent pour l’enregistrement “direc to disk” dans les cars régie par exemple, mais pour mon utilisation de bloggueur, la version “Mini” est amplement suffisante puisque j’utilise le HDMI pour le monitoring principalement. A noter que cette version “Mini” est désormais validée par AVID pour le monitoring de Média Composer 5.

Plus d’infos sur ces produits chez mes partenaires d’ATREID

Encodage DCP Jpeg 2000, TARIFS de fous chez les Machineurs !

Bonjour,
c’est bientôt Cannes, les festivals de l’été s’approchent et vous êtes à la bourre pour livrer vos films … Avez vous pensé au DCP ?
Avec plus de 1000 écrans en numérique en décembre 2009 pour la sortie d’Avatar et pas loin du double prévu pour la fin de l’année 2010, le Cinéma vit aussi sa révolution numérique dans les salles. Chez les Machineurs nous avons décidé d’accompagner cette transition et, parce que nous croyons que le numérique doit démocratiser l’accès à la salle nous vous proposons les tarifs les plus bas.

2D / 3D / 2K / 4K … KDM …

n’hésitez pas à nous consulter :
contact@machineurs.com
09 800 850 55

Banzaï !

Da Vinci Resolve Mac OS X … Là ou Color s’est arrêté, Black Magic enfonce le clou.

Au final on peut le redire c’est BalckMagic Design qui vole la vedette à tout le monde pour ce NAB 2010.

Je viens d’assister à la démo du logiciel en version “light” une simple carte graphique à 400€ GTX 285 Nvidia pour faire tourner un soft aussi énorme c’est assez impressionnant. C’est puissant, réactif, alors certes les pannels à 29k$ c’est encore un peu cher pour un indépendant, mais la puissance que blackmagic rend accessible est tout simplement bluffante.

Quand fin 2006 apple à racheté le logiciel Final Touch et la société Final Touch, nous avons pu observer une mutation du marché. Mais 3 ans plus tard color n’a guerre évolué depuis sa sortie. Et le développement semble à la traine depuis quelques mois.

Un “Dav” comme l’appellent les professionnels de l’image c’était 200k€ minimum, 800k€ pour la configuration musclée 16 processeurs … là c’est 1000$ de software et ça tourne sur un portable !

J’ai confiance en la capacité d’Apple à nous étonner prochainement en sortant de nouveaux produits innovants et pertinants. Je me souviens de ce NAB 2007 et de l’annonce de Final Cut Studio 2 … c’était une mini révolution, un stand gigantesque, 3 ans après ils sont juste absents.

Je pense que la victoire est belle d’avoir réussi à imposer un codec là ou personne ne pouvait parrier dessus. Adobe et Avid surpportent désormais le ProRes, c’est une vraie avancée et ça permettra plus d’ouverture et de choisir encore plus la pertinence de l’outil en fonction de la tache et non parce qu’on sera obligé de le faire. Là ou je ne suis plus c’est sur ce satané culte du secret. Steve Bayes, que j’ai eu la chance de rencontrer est un mec extraordinaire, il a fait un travail de fou pour cette suite logicielle, mais hier lors du supermeet, il s’est confronté à un silence religieux, venir parler de l’iPad et du fait que les plus grandes productions faisaient désormais leurs montage sur Final Cut Pro devant plusieurs centaines de fans absolus du logiciel et terminer par un timide “on travaille en se moment” sincèrement c’est pas encourageant.

La communeauté Final Cut a besoin d’être rassurée … messieurs du pommier, on attend …

, ,

Blackmagic Design, NAB 2010 masters of ceremony ! Details

C’est bien eux les maîtres de ce NAB 2010 alors qu’on peut voir qu’ils ont pris la place de la grande banière à l’entrée du Convention Center de Las Vegas, on sait désormais pourquoi.

En vrac et dans le désordre :
Le DaVinci devient une application mac os X.6 64bit travaillant sur le GPU à 995$ oui vous avez bien lu.
La grosse machine sous linux existe toujours mais sa licence passe de 200k$ à 20k$. Elle seule pourra gérer la stéréoscopie.
Pour supporter tout ça au niveau hardware BMD sort une carte Decklink 3D double sortie HDSDI et un HDlink pro 3D, processeur capable de récupérer les 2 flux HDSDI d’images 3D et de les transformer au choix pour une sortie HDSDI ou HDMI 1.4 dans toutes les sauces possibles Side by Side etc, interlaced etc.
C’est la fête de l’USB 3 chez BMD et ils sortent de nouveaux produits intéressants. Une petite interface jolie dans le meme esprit que la decklink mais en version boitier externe usb 3 … Serait-ce un indice sur les spécifications des nouveaux MacBookPro ? Réponse apple demain.
Plus de details a la cloture de cette premiere journée. Le Nab ouvre ses portes dans qq minutes que restera t’il comme annonces ?

plus d’infos sur le Nab après cette premiere journée à cette même adresse …

, , ,

Panasonic Camera 3D & tutti

C’est Panasonic qui ouvre le Bal en annonçant se matin avant l’ouverture officielle du NAB la “mise en réservation” de la nouvelle camera 3D la AG 3D A1. C’est RED qui avait lancé cette mode qui après avoir été très critiquée fait finalement quasiment l’unanimité chez les constructeur puisque ARRI s’y est mis aussi. Cette technique de vente permet de se rendre compte des “intentions” d’achat des clients …

C’est tout un écosytème qui arrive avec un moniteur 3D pro (BT-3DL 2550) décliné du 2550 et un mélangeur gérant les doubles flux.