, ,

MegaPROMO PANASONIC chez Image Photo Lyon

SUPER bon plan pour les lyonnais et ceux qui veulent commander en ligne … le GH4 reste une camera au top et à ce prix là c’est imbattable !!!

-10% sur toute la game Optique Photo LUMIX / PANASONIC et sur le GH4R

Toute commande passée avant le 19 décembre à minuit bénéficiera de la promo avec le code LENS2016 pour les optiques et GH4R2016 pour le GH4R

 

, , , , ,

DxO One, la taille d’un briquet, la puissance d’un reflex ! retour sur un an et demi d’utilisation.

J’ai eu la chance d’avoir été appelé par la société DxO pour tester leur fameuse DxO One, comme je l’avais écrit dans mon précédent article à l’annonce du produit, c’est un véritable rêve pour moi d’avoir en permanence au fond de la poche un appareil photo très performant tout en restant ultra compact et super léger. Le descriptif de ce produit ressemblait tout simplement à mon rêve, oui parce que mon iPhone est toujours au fond de ma poche mais même si sa caméra interne est plutôt bonne, elle ne me satisfait pas à 100% ni en photo, ni en video.

J’ai la DxO One depuis 1 an et demi dans ma poche et j’en suis ravi, l’équipe de DxO c’est montrée très réactive sur les différentes mises à jours du logiciel interne et de l’application iOS. Le concept était intéressant mais ce n’était pas gagné d’avance et le résultat est là, je suis séduit, non seulement la One fait ce qu’elle prétend faire mais elle le fait bien. Je n’utilise quasiment plus la caméra de mon iPhone, je m’amuse beaucoup plus, ça ouvre de nouveaux horizons.

En quelques secondes vous pouvez dégainer votre iPhone brancher la DxO One et hop l’application se lance toute seule. C’est très agréable à utiliser on se fait vite à cette nouvelle ergonomie qui est fort pratique pour aller chercher des axes audacieux. J’ai pu réaliser par exemple cette photo en plongée totale sur ma fille et mon neveu en pleine vaisselle cet été.

un axe de prise de vue improbable avec la DXO One

un axe de prise de vue improbable avec la DXO One

C’est en basse lumière que le duo formé par le capteur Exmor rétro-éclairé Sony 1 pouces et la puissance du traitement signé DxO font merveille, témoin cette image de feu d’artifice a 6400 ISO je n’ai pas vraiment fait de test poussé avec le mode “super Raw” pour le moment mais ca s’annonce au top. Même si au final on a un rendu un peu qui donne un effet de lissage prononcé, c’est assez incroyable de pouvoir faire des images en si basse lumière dans cette qualité avec un appareil aussi miniaturisé.  La qualité est impressionnante, les 20Mp du capteur Sony sont très bien exploités par le traitement de DxO.

3200iso sans corrections Shot with DxO ONE

3200iso sans corrections Shot with DxO ONE

A sa sortie, la partie vidéo reste un peu le parent pauvre de cette magnifique camera. En un an, DxO a fait énormément progresser la fonctionnalité mais souvent la camera embarquée de l’iPhone est supérieure en video. La stabilisation notamment fait cruellement défaut. Néanmoins les fonctionnalité video ont énormément évoluées durant toute cette année. Initialement bloquée en mode 30p ce qui interdisait l’utilisation de la One dans un flux de production TV en Europe ou le 25p reste la norme.  C’est résolu depuis par mise à jour du firmware, il faut dire qu’ils bossent chez DXO … L’image produite est néanmoins de bonne qualité grâce a un codec H264 dont on peut ajuster le bitrate.  Je pense qu’en vidéo aussi on a un potentiel énorme mais il faudra faire évoluer tout ça notamment sur la partie audio et la stabilisation qui reste en effet le plus gros souci sur cette camera. Imaginez ce que ça pourrait donner pour faire du live par exemple sur Facebook ou YouTube.

Shot with DxO ONE

Concernant les bémols, le premier est ergonomique, le petit capot qui protège l’écran glisse souvent et je dois m’y reprendre à plusieurs fois pour ouvrir ou ferme. Le positionnement naturel de la main sur la camera fait qu’on oublie souvent l’index devant l’objectif, il y a une bonne façon de tenir la One, et une mauvaise, le souci est que la mauvaise est celle qui est la plus instinctive 😉 un petit ergot de protection, une zone rugueuse pour poser son index limiterai ce genre de souci. Je trouve qu’elle manque parfois de réactivité, l’enregistrement et le transfert des images sur l’iPhone est parfois trop long, l’autonomie est souvent limitante, même si on peut la recharger très rapidement. DxO a récemment rajouté une fonction intéressante pour permettre d’afficher une image sur le petit écran Oled à l’arrière de la caméra, c’est peu qualitatif mais ça m’a permis de faire quelques belles images. Même si le connecteur lightning est un atout indéniable je me suis mit à rêver d’une transmission wifi, quand on voit ce que Panasonic est capable de faire avec ses Lumix et son application iOS/ Android c’était un rêve et DxO l’a fait aussi dans la dernière mise à jour majeure de cette rentrée de septembre 2016. Il est désormais possible de travailler sans avoir le connecteur branché ce qui permet des axes incroyables. A noter aussi que DxO a sorti une gamme d’accessoire très bien conçus pour pouvoir jouer avec sa camera en toutes circonstances y compris en sous marin. J’adore le systeme qui permet de fixer un pas de vis kodak sur la base de la camera et ainsi l’accrocher ou l’on veut y compris sur un selfie stick sans oublier le porte filtres.

Je viens d’équiper mon iPhone d’une coque lifeproof car je le fixe sur ma moto comme GPS du coup je ne peux plus connecter ma One, c’est un choix cornélien, la photo ou la coque renforcée ?! Le connecteur est bien accessible mais il est un peu enfoncé dans la protection, un câble de chargeur passe sans problème mais pas la One dont le connecteur est affleurant, une extension ou un systeme de ralonge du port lighning serait vraiment bienvenue quoi qu’en wifi maintenant ça fait encore la blague !

Au final elle ne me quitte plus, je l’adore, c’est un vrai appareil photo, puissant et super ludique, une proposition unique, disruptive qui permet aux photographes exigeants d’avoir la sensation de ne plus être tout nu, sans caméra (sensation qu’on a quand on sort sans son boitier préféré) J’ajoute qu’elle est plutôt robuste et supporte très bien la proximité d’objets non doux comme un trousseau de clés par exemple. Un an et demi au fond de ma poche elle est un peu patinée par le frottement du tissus mais garde un bel aspect et reste 100% fonctionnelle.

Pour moi, le premier bilan est très positif mis à part pour la vidéo, et des petits détails d’ergonomie qui vont forcément progresser, je suis vraiment impatient des prochaines évolutions de ce produit qui est au film très sexy.

Shot with DxO ONE

Shot with DxO ONE

Shot with DxO ONE

Shot with DxO ONE

Shot with DxO ONE

Shot with DxO ONE

22128596900_ce060764d2_k-1

Shot with DxO ONE

Shot with DxO ONE

Shot with DxO ONE

Shot with DxO ONE

, , , , ,

RED Epic W et son capteur Helium 8K pour un nouvel épisode de “Caméra seduction”

et oui ça fait bien longtemps que je n’ai pas écrit ici … il faut dire qu’entre mes vrais métiers de prod, de réal, de directeur photo, ma chaine youtube, les articles pour Focus Numérique, les interventions, les salons, ça me laisse peu de temps pour passer en mode “rédacteur”

Comme moi vous avez certainement été surpris par l’annonce de RED le mois dernier concernant la EPIC W équipée du meme capteur HELIUM 8K que la Weapon.

J’ai eu la chance de jouer un peu avec ce super joujou et j’ai été totalement séduit, je n’ai pas eu le temps de faire de vrais tests mais je voulais vous confier mon retour d’utilisation. J’ai pris un pieds immense avec cet outil. Vous savez cette sensation qu’on peut avoir de temps en temps quand on a l’impression que tout est désormais possible, que le monde s’ouvre à vous et que vous êtes un roi 😉img_2792img_2794
J’ai dans un premier temps fait quelques retakes pour les copains Arnaud Tabarly et Julien De Volte pour leur long métrage Super Z histoire de voir ce que la bête avait dans le ventre et j’ai vraiment été conquis.img_2839

J’ai ensuite contacté Pia Lustenberger, amie comédienne de grand talent pour lui proposer de jouer avec moi au petit jeu de la “caméra seduction” histoire de tester la camera sur un projet plus personnel. L

e principe est simple c’est une camera subjective qui se positionne à la place du regard d’un homme sur la femme qu’il aime, plutôt dans une phase de séduction ou de début d’histoire d’amour … Le résultat est étonnant, c’est la premiere fois ou j’ose jouer aussi la comédie et ainsi donner la réplique donne une toute autre intensité à ce jeu là …
Je reviendrai prochainement sur cette jolie bestiole pour vous donner plus de détails mais l’idée de capturer des images de 35,4 MP 24 fois par seconde est vraiment ultra excitant.
Pour ce petit film j’ai joué avec les optiques Sigma Cinéma, le 18/35 T:2 et le 50mm T:1.5 un Petit Biflex de chez Aladdin Lights et une épaulière Shape.
Postproduction simplifiée, monté dans FCPX, j’ai aussi essayé dans Premiere Pro CC 2017 ça marche nickel, un petit coup de grade dans Film Convert et un export 4K pour YouTube.

Voici le résultat de mon premier tournage :

pour ceux qui préfèrent Vimeo et qui veulent télécharger la source :

, ,

Dernieres videos du NAB 2016

tout est dans le titre ou presque voici les derniers reportages réalisés au NAB 2016 pour celles et ceux qui ne seraient pas encore abonnés à ma chaine YouTube

Qinematiq est certainement l’innovation qui m’a le plus marqué pour cette édition 2016 du NAB, j’ai forcément pas tout vu étant donnée l’étendue du salon mais j’avoue que leur truc m’a vraiment emballé.

les copains de chez Aladdin Lights ont créé un système de panneau LED très malin car pliable

C’est désormais une tradition: Petit tour du stand Panasonic avec Luc Bara.

Idem chez Canon avec Vincent Heligon

 

 

, ,

Panasonic Varicam LT : la “petite” soeur

J’ai eu la chance de tester la Varicam Super 35 quelques semaines avant sa sortie en décembre 2014. J’avais été séduit par la qualité de l’image, une texture assez unique et un rendu sur les peaux vraiment très joli.
L’annonce d’une nouvelle Varicam m’a forcément excité car il était évidant que panasonic allait chercher à démocratiser un peu son vaisseau amiral. C’est chose faite, la VARICAM LT est annoncée et serait disponible dès le
mois d’avril (fin mars pour les plus optimistes des early adopters) C’est en direct de Barcelone ou que j’ai découvert cette nouvelle caméra lors du lancement européen organisé par Panasonic.05_VaricamLT_onShoulderLa Varicam LT peut être équipée d’une poignée façon Sony FS7 mais ce n’est quand meme pas du tout sa concurrente directe puisque son tarif puisque boitier nu s’élève à 18000€.

Les différences fondamentales sont que la petite soeur se limitera à un codec interne 4:2:2 10 bits 4K DCI alors que la big one enregistre et traite un signal 4:4:4 12 bits. Le Codec AVC-Intra est toujours au rendez vous et il est aussi décliné en version LT pour des fichiers plus légers car plus compressés mais surtout mieux compressés. Panasonic assure que la compression se fait sur la sortie du capteur avant la débayerisation ce qui est assez inédit.
Le boitier est plus compact, plus modulaire et plus léger. Elle est plus destinée à un opérateur travaillant seul mais conserve le meme panneau de contrôle que son ainée qui pourra être rattaché à loisir un peu partout sur la camera. C’est une des fonctionnalité qui fait aussi le charme de la Varicam S35 et qui fait qu’elle est très appréciée des assistants.

Le choix des codecs en double enregistrement est aussi plus restreint que sur la grande soeur. Ici un seul slot P2 Express mais on conserve le 2eme slot en Micro P2/ SD pour enregistrer éventuellement des proxy en AVC-Intra Long Gop à 6mb/s.

Nouveauté intéressante un crop mode 1/1 (1 pixel sur le capteur pour 1 pixel enregistré) pour tourner en 2k ou en HD est présent et c’est aussi la fonctionnalité qui permettra l’enregistrement en slow motion jusqu’a 240 fps
Disponible en standard en monture Canon EF, une version PL est aussi disponible en option et il semble assez simple de passer d’une monture à l’autre. A noter aussi la présence d’un filtre Infra Rouge amovible ce qui permettra des chose originales.

02_VaricamLT_SlantPL

Le sublimissime viseur Oled de la grande soeur, est aussi disponible mais il est proposé en option, heureusement car si sa suprématie qualitative est quasiment indéniable son tarif de 6000€ pourra en rebutter plus d’un. Heureusement vous pourrez vous contenter d’un Zacuto Gratical, d’un Small HD ou d’un Alphatron.

Bien entendu c’est le meme capteur qui est utilisé et la technologie du double câblage sur ce capteur offrant 2 sensibilités nominales à 800 ou 5000 ISO est toujours présente. La dynamique est assez exceptionnelle on peut mesurer plus de 14 diaphs, voir meme 15 mais Panasonic reste prudent pour ne pas froisser les ayatollahs de la fiche technique. La “Color Science” reste la même, ce qui garanti un rendu de très haute qualité, vraiment je conseille à tous les amoureux de l’Alexa de s’intéresser à cette famille de caméras qui propose un truc vraiment très sympa.

Caractéristiques techniques :

Weight 2.7kg/5.95lb (body only)
Lens Mount EF mount (PL mount option)
Media Slot Express P2 Card Slot x 1

SD Card Slot x1 for Proxy Meta Data

Connectors 3G-SDI OUT x3

(SDI OUT 1/SDI OUT2/VF-SDI)

Genlock IN

TC IN/OUT

LAN

USB HOST (for Network Connect)

USB DEVICE (miniB)

XLR 5 pin Hirose x2

Lens/Grip Connector 12 pin

12 V DC-IN 4 pin

Head Phone x1 3.5 mm Stereo Mini Jack

Rec Format 4K/UHD AVC-Intra 4K422: up to 30p

AVC-Intra 4K-LT: 30p to 60p

2K AVC-Intra 2K444: up to 30p

AVC-Intra 2K422: up to 60p, up to 120p (cropped)

AVC-Intra 2K-LT: 120p to 240p (cropped)

HD AVC-Intra444: up to 30p

AVC-Intra422: up to 60p, up to 120p (cropped)

AVC-Intra100: 50i/59.94i

AVC-IntraLT: 120p to 240p (cropped)

ProRes 4444: up to 30p

ProRes 422HQ: up to 60p

Proxy AVC-Proxy G6: up to 60p

J’ai eu la chance de faire quelques images avec la caméra dans cet hotel incroyable à Barcelone avec la merveilleuse violoniste Eve-Marie Bodet. Malgré le coté très improvisé de ce tournage, j’avoue être charmé par cette caméra qui n’est finalement pas si light que ça, mais qui a vraiment des caractéristiques très alléchantes. Son codec est noble, son ergonomie est vraiment bonne, on retrouve vite ses habitudes de caméra ENG et j’ai pris un pied monumental avec le Zoom Anarmorphique Angénieux 56/152 A2S. Les images sont actuellement en cours de traitement, c’est très très joli. Encore une foi, la texture est superbe et les peaux magnifiques.

J’aurais espéré une AF200 en monture M43 qui rentre en concurrence frontale avec le duo des FS5/ FS7 de chez Sony mais Pana en a décidé autrement. Comme à leur habitude, ils déclinent leur gamme progressivement du haut vers le bas avec cette nouvelle caméra qui est très alléchante mais un peu loin de mes capacités financières pour le moment. Néanmoins je pense qu’elle trouvera vite son public et je ne manquerai pas de l’utiliser en la louant de temps en temps. La descendante de l’AF 101 doit être programmée, j’espère en apprendre plus sur ce sujet pour le NAB 2016.

P2810880 P2810889 P2820015 P2820019 P2820022

 

J’ai eu la chance de pouvoir jouer avec quelques minutes. Dans le cadre d’un tournage de clip pour Eve-Marie Bodet

Voici donc les premiers plans tournés avec la VARICAM LT en 4K Anamorphique avec un Zoom Angénieux 56/152 les abonnés Vimeo pourront télécharger le fichier 4K ProRes 422HQ pour faire des essais d’étalonnage et juger ainsi de la qualité de ces images prises à 5000ISO !

Tomasz Wolski du site Cifrowy a lui aussi fait une video sur place ainsi que les copains de cinema5d

 

, , , ,

DJI Osmo, une camera du futur ?

P1020205Je vous l’avait dit dans mon précédent article pour moi la OSMO de chez DJI représente un produit assez visionnaire. D’une part j’aime particulièrement les petites bestioles qu’on peut avoir presque tout le temps sur soi mais ya vraiment un truc, une nouvelle façon de filmer qui découle d’un tel produit. C’est clair que le concept de camera stabilisée sur un gimbal 3 axes n’est pas nouveau mais il y a quelque chose de très séduisant dans ce concept.

L’Osmo sera donc utilisable avec les 3 cameras X3 X5 et X5 R, je vous renvoie à la page officielle du constructeur pour voir les différences mais c’est clair que la X5 aura forcément ma préférence ce qui ne retire rien à l’intérêt de la X3 si ce n’est qu’on est sur un “petit” capteur. Ce qui a pour avantage de proposer une profondeur de champ plus sécurisante au niveau de la mise au point mais ce qui est un avantage pour certain peut être un inconvénient pour d’autres, à savoir que les amateurs de bokeh risquent d’être un peu frustrés.

De mon coté je pense que le petit capteur de la X3 s’en tire pas mal du tout, la dynamique n’est pas mauvaise, ca encaisse plutôt bien et contre toute attente en basse lumiere c’est loin d’être mauvais. J’attire votre attention là dessus, je trouve qu’il y a trop de gens obsédés par le bruit, mais les images lisses moi ça me fait vomir, on avait du grain en photo et au cinema, ça nous allait très bien c’est quoi cette manie de vouloir des images sans vie ? sans bruit ? Oui ya du bruit dans une image quand elle est sous exposée, et quand les capteur sont trop boostés mais est-ce que c’est si moche et si insupportable ? Moi je ne trouve pas … l’image du OSMO X3 est plutôt intéressante, la compression est un peu forte certes mais ca fait largement la blague et c’est vraiment loin d’été moche ! Je trouve un certain charme à cette image et en tout les cas elle me convient parfaitement.

DJI OSMO Emmanuel Pampuri Eve Marie BodetComme tout outil ca nécessite un peu d’entrainement mais la prise en main est vraiment déconcertante et on peut très facilement faire des jolies bêtises avec. Certes la latence due à la liaison wifi avec le smartphone est parfois un peu gênante lors des mouvement très rapides mais ca reste largement utilisable. On m’a dit que l’autonomie était moyenne, oui c’est pas génial mais encore une fois c’est loin d’être mauvais et je me rend compte qu’il y a de plus en plus de gens qui passent leur temps à critiquer, moi je trouve ça largement utilisable, c’est vite rechargé, et de toute façon si on veut en faire un usage intensif il faut acheter d’autres batteries.

Le bruit de la ventilation est un peu gênant mais si vous écoutez bien je suis passé pendant la prise proche du joli micro Neuman et au final ça fait aussi la blague. Pour moi cette Osmo c’est une peut un truc visionnaire, je pense que le futur de nos cameras va ressembler à ça …

Pour ceux qui ne suivraient pas je rajoute en plus al video que j’ai tourné avec l’OSMO, la talentueuse Eve-Marie Bodet Violoniste et compositrice m’a fait l’honneur de se prêter au jeu de ce tournage. Un plan séquence de 2minutes tourné entièrement avec l’Osmo et la X3. Aucune stabilisation en postprod, j’ai tourné en 4K et le fichier est téléchargeable sur vimeo pour ceux qui ont un compte. Cette video est en quelque sorte le teaser d’un grand projet que nous avons Eve-Marie et moi qui s’appelle “Travelling musiques” et dont nous vous parlerons plus en détail prochainement.

 

, ,

Webinar Sony PXW-FS5

J’aurais l’immense honneur d’être en direct des Studios Pinewood le 17 décembre prochain, invité par Sony Europe pour présenter la PXW-FS5, le maitre de cérémonie sera l’inénarrable Philip Bloom accompagné de la talentueuse documentariste Luana Knipfner.

ça se passe en direct sur internet et vous pouvez vous inscrire ici : http://response.pro.sony.eu/BC_FCP_FS5_EN?leadsrc=PSE.SonyW webinarsonyfs5 webinarSonyFS5-2

Ma premiere nuit avec le prototype de la Sony PXW-FS5

Ma premiere nuit avec le prototype de la Sony PXW-FS5

, , ,

DJI OSMO, le début d’une nouvelle ère …

dji-osmo-11-600Alors oui je ne l’ai pas encore testé mais j’espère pouvoir le faire bientôt. Je me suis dit quand meme un truc pareil c’est suffisamment excitant pour avoir envie d’en parler à mes geeks lumineux. Moi ça m’excite ce bidule, figurez vous que les gimbals c’est sympa mais c’est chiant et je suis sur que de plus en plus les laissent dans leur flycase … j’ai toujours été fan des “petits bidules malin” et celui ci me plait bien enfin d’après la fiche technique et les video de demo dont il faut se méfier.

les premiers prototypes avaient été présenté il y a quelques mois, il s’agissait juste de la caméra du INSPIRE One greffée au bout d’une poignée, au final ils sont allés plus loin, la camera semble avoir changée, vu que le capteur n’est plus un 1″ mais un 2/3″, le smartphone devient écran et interface utilisateur, les accessoires sont prévus, la rosette pour le fixer ou on a envie, la prise mini jack pour le son, bref, d’un point de vue de la conception ça semble très très alléchant. 750€ en version X3 (capteur 2/3″) quand on sait que le petit Nebula 4000 et une camera en plus ça va forcément couter au moins le double, c’est pas mal positionné. Bref, reste à voir la qualité de ce que ça sort en image mais une chose est sure vous aurez de mes nouvelles bientôt à ce sujet car cet outil m’inspire (sans jeu de mot)

Pour moi c’est le début d’une nouvelle ère parce que comme par exemple la petite DXO One qui au final a pas mal de similitude dans l’état d’esprit global, c’est un nouveau form factor, une réflexion globale sur l’ergonomie et la façon de filmer qui est expérimenté dans ce produit, la prise en main, la variété des axes proposée sont tout autant de facteurs qui pourraient faire de ce produit un must have si l’image enregistrée est à la hauteur.

J’avoue qu’une déclinaison avec les module camera X5 et X5R comme c’est proposé dans la video de présentation sera un gage de qualité supplémentaire et ça me fait déjà fantasmer car le capteur M43 et l’enregistrement RAW … miam ! En attendant on peut réellement se poser la question est-ce que DJI n’est pas en train de devenir le Apple de la prise de vue ? 2007 Apple réinvente le téléphone, 2015, DJI réinvente la caméra ? L’innovation qui vient de ces gens là est assez perturbante, et pour information c’est la premiere société a passer la barre symbolique du milliard de $ de capitalisation avec un modele économique basé sur le drone ! En mode boule de crystal je prédit que cet outil et ses déclinaison peut changer la donne sur le long terme et on devrait voir fleurir

, , ,

ma premiere nuit avec la Sony PXW-FS5

DSC06949

avec le prototype de Mini Prime Veydra 25mm

DSC06956

Ryan, CEO et fondateur de la maison VEYDRA qui a conçu les fameux mini prime bientot disponibles pour la monture Sony E

Il y a des moment dans la vie d’un homme ou on est plus fier que d’autres, forcément quand Sony Europe m’appelle pour me demander si je veux passer la nuit avec un prototype de FS-5, je vais pas dire non !

Même si on a eu, Sylvain et moi des toutes petites nuits depuis le début du salon IBC, il faut dire que c’était vraiment tentant.

Alors, pour commencer n’insistez pas vous ne verrez pas d’images produites par ce joli bébé de 800g.

La raison est simple, nous avions dans les pattes un prototype, parfaitement fonctionnel mais au logiciel encore en version beta de chez beta !DSC06998

J’ai eu la chance de croiser Ryan le boss de Veydra, cette nouvelle société qui a lancé il y a quelques mois une série d’objectifs baptisé “Mini Primes” dédié au Micro 4/3, et bien figurez vous que la monture est interchangeable et que les focales supérieures au 24mm couvrent parfaitement le capteur S35 de la FS5. Je reviendrai en détail sur ces objectifs prochainement mais j’ai été très agréablement surpris pas la qualité de fabrication mécanique, la qualité optique semble être au rendez vous avec un soupçon de je ne sais quoi de supplément d’âme un peu vintage, les optiques ont été conçues dans l’idée de laisser passer quelques aberrations si charmantes comme sur les vieux cailloux qu’on aime tant.

Je suis totalement séduit par l’ergonomie de cette caméra, c’est un peu une fusion de l’ADN d’une Canon C100/C300 avec un soupçon de je ne sais quoi de EX3 et bien entendu une grosse inspiration de FS7. La FS5 est toute rikiki et ceux qui me lisent depuis toutes ces années savent combien j’aime les petites caméras légères aux grand coeur. On est bien en présence d’un objet ayant été conçu avec cet ADN. Le form factor est sans aucun doute dans la lignée de la FS7, mais en 2x plus compact, la poignée supérieure est vraiment bien foutue pour porter l’engin autant que pour filmer à bout de bras, le petit zoom électrique 18/105 bien que pas très lumineux est quand meme à ouverture constante f:4 Il et à la fois compact et parfaitement complémentaire avec la caméra. Il permet d’avoir un presque X10 donc on est pas loin de l’idée d’une caméra “Run&Gun” à grand capteur … la croisée des chemins en quelque sorte. Le grand capteur Super 35 et le zoom électrique de belle amplitude, voilà qui va plaire à pas mal de monde. Le petit écran LCD qui peut s’accrocher partout est vraiment bien pratique. Le viseur est un peu petit au niveau du grossissement mais il fait la job comme disent les cousins québécois. Le système de ND variable électronique est ma fois fort malin et il va rendre bien des services. Quand à la poignée rotative, c’est un pur régal d’autant qu’il est aussi possible de la déporter comme sur la FS7 via un petit bricolage que j’espère nous pourrons voir arriver de chez Shape justement, et les gars si vous me lisez y’a un petit truc qui manque à cette jolie demoiselle, un bras avec un petit déport, ce serait génial !

Le feeling global est donc plutôt excellent, non je n’abuse pas de superlatif, je suis vraiment séduit, c’est pour moi un outil qui pourrait être parfait, seule la limitation 4:2:0 8 bits me gonfle un peu, j’aurai vraiment préféré que Sony ne soit pas aussi protectionniste sur sa gamme, je pense que si on a besoin de la FS7 c’est pas uniquement le codec qui va faire la différence, alors oui les râleurs vont dire sur de la carte SD il faut éviter de prendre trop de risques, hum, désolé mais du XAVC 4:2:2 10 bits ça doit loger sans forcer avec les dernières cartes ! Donc voilà, reste plus qu’a tester la qualité d’image, mais on peut leur faire confiance là dessus ça fait quand meme bien longtemps qu’on a pas vu la maison sony nous sortir un truc moyen coté qualité d’image.
DSC06966

, , , ,

IBC 2015 – Panasonic DVX200 et GH4 V-Log

DVX200 pampuriJ’ai eu la chance d’être convié il y a quelques jours à une présentation de la DVX 200 mais je n’avais pas eu le temps de vous en parler mes petits geeks. Alors la DVX 200 on en parle depuis le NAB, c’était au mois d’Avril dernier et depuis ils ont bien bossé les ingénieurs de chez Panasonic. Le concept est simple pour ceux qui n’ont rien à faire de changer les optiques et qui préfèrent l’ergonomie d’un camescope de poing avec un zoom électrique, qui malgré tout rêvent de grand capteur et de pouvoir jouer avec la profondeur de champ,  cette caméra vous est destinée. Au programme on a le meme capteur que le GH4 on peut faire du 4K DCI et du UHD jusqu’au 60p, on enregistre toujours sur des cartes SD en H264 avec un codec interne à 100mb/s mais la possibilité d’enregistrer du 4:2:2 10 bits en externe.  Le V-Log L comme sur le GH4 est aussi présent et pourra donner satisfaction a tous les cineastes qui pourront se faire plaisir à l’étalonnage. Positionnée comme l’héritière de la DVX-100 camescope qui fit de nombreux heureux il y a 13 ans en proposant du progressif sur du mini DV et une image plus “cinema” que les concurrentes de chez Sony comme la PD150, la DVX 200 devrait trouver son public, ce n’est clairement pas ce genre d’outils qui m’excite mais je sais que nombreux sont ceux qui sont attaché à ce type d’ergonomie, en attendant je retourne à mon GH4 et j’attend le moment ou on pourra brancher un recorder 4K sur mon nerf optique.

Panasonic a choisi plusieurs directeur photo et réalisateurs autour de la planète pour aller tester les premiers prototypes au Japon comme j’avais pu le faire en 2010 avec la AF101. Voici la video tournée par Emilie Aujé a Kyoto

Plus que des grands discours voici la video de présentation par Luc Bara de chez Panasonic, suivie d’une petite séquence tournée lors de cet évènement avec le GH4 en V-Log, j’ai volontairement laissé les images sans étalonnage pour que vous puissiez juger de ce que c’est que le VLog L.

Pour les furieux de la fiche technique vous pourrez la retrouver ici http://pro-av.panasonic.net/en/sales_o/broch_pdf/ag-dvx200.pdf