,

La Blackmagic URSA n’est pas une caméra d’épaule !

Je n’aime pas forcément dire du mal d’un produit, en général j’essaye de fermer ma bouche. Je pense que ce qui ne me plait pas peut plaire à d’autres et que je n’ai pas forcément le monopole du bon gout, mais là … oui, je suis un peu remonté contre Blackmagic et contre cette URSA en particulier, pas sur tous leur produits (Je reste grand fan de DaVinci Resolve et de bon nombre de trucs de postprod) mais sur les caméras et sur l’URSA en particulier, j’avoue que je botte en touche, je ne comprend pas la logique du produit !?
Il y a un peu plus de 2 ans maintenant que BMD est entré dans la danse en tant que constructeur de caméras. J’ai eu la chance à l’époque de faire partie des premiers Beta testeurs … Les premières Blackmagic Cinema Camera proposaient un design en rupture avec les conventions, ils ont foutu un peu le bordel, c’était pas très pratique mais plutôt visionnaire. Le concept 1 grand écran, un capteur 1 objectif décliné de l’ergonomie des tablettes me paraissait assez prometteur et je malgré mes premieres râleries, je me suis mis à espérer une évolution du concept qui pourrait séduire plus de monde en partant du principe que ça allait évoluer dans le bon sens. Je crois que j’ai été naïf !
blackmagiccinemacamera

BMCC 2,5K

URSA

URSA

Quand au mois d’Avril au NAB ils annoncent cette URSA, j’avoue que je suis resté bouche bée ?! A quoi bon ? c’est quoi le délire ? non mais Allo quoi ?! C’est Nabila qui l’a conçu cette caméra ?
Imaginez le concept, l’URSA a un form-factor de bonne vieille caméra d’épaule, ce qui n’est pas pour me déplaire mais en lieu et place du viseur, on mets un écran de 10 pouces orientable et la plupart des touches de commande de la camera sont derrière cet écran et deviennent inaccessible quand il est refermé !? On peut aussi accéder à un écran tactile de l’autre côté de la caméra ce qui est impossible quand elle est à l’épaule. En plus de cet écran il y a un 2eme écran tactile qui se retrouve enfermé derrière le grand écran 10 pouces quand il est replié.
Alors oui coté design et finition c’est joliment usiné, on dirait presque du Apple. Mais par contre a l’heure ou tout le monde sort des cameras compactes et légères l’URSA pèse un peu plus de 7kg sur la balance sans optique et sans batterie ! Vous comprendrez donc que cette caméra ne me donne pas envie, et l’attitude de BMD ne me donne pas plus envie, je n’oublie pas les 2 années à attendre la mise à jour du firmware permettant le simple formatage des SSD ou des cartes SD, je n’oublie pas l’absence totale de communication sur les soucis de “soleil noir” ou les autres trames de capteurs vilain sur la Production 4K. Bref si tu veux qu’on cause Grant, je suis ton homme !
Les autres bémols en vrac et dans le désordre :
  • Ce n’est pas une camera 4K DCI mais une Ultra HD uniquement donc 16/9
  • Pas de ProRes 4444
  • Sensibilité moyenne
  • Pas de support V-Mount pour la batterie
  • Pas de viseur meme en option il faudra passer par un Zacuto / Cineroïd / Alphatron / Small HD etc.

Les points positifs, car oui il y en a :

  • pour le prix c’est assez incroyable d’avoir ce type d’outil
  • La qualité d’image est assez impressionnante pour le prix
  • URSA

    La Blackmagic URSA n’est pas une caméra d’épaule !

 

Alors oui, je troll un peu, je me fais l’avocat du diable je râle, je provoque … je sais que certains d’entre vous vont la trouver formidable cette camera. Moi je trouve ça tellement dommage de gâcher tout le talent des ingénieurs de BMD dans un produit aux erreurs de conception aussi bizarroïdes ! Sans déconner y’a tous ce qu’il faut pour pondre un truc qui mette tout le monde d’accord, y’a du talent à revendre dans cette société, vous avez fait des choses extraordinaires, pourquoi sortir un truc aussi bâclé ?
5 réponses
  1. Bastien Tribalat
    Bastien Tribalat dit :

    Salut Manu.

    Tu ne t’en souviendras pas mais on s’est vu à Montpellier il y a plus ou moins un an pour la petite journée Adobe/Blackmagic.
    Bref.

    Ayant moi-même tourné un spot pub (pour une diffusion cinoche !) avec la Production Camera 4K, et étant monteur carrément “camera geek”, quand j’ai vu les specs de la bestiole au NAB j’étais impatient… Jusqu’à ce que je vois les écrans certes sympathiques pour du tournage en studio mais comme tu le dis pas du tout pensé pour prendre l’outil sur l’épaule… Sans parler des retours quant à la consommation d’énergie.

    Finalement, je suis déçu tout comme toi pour exactement les mêmes raisons et c’est dommage car (bah… Comme toi) hormis leurs caméras j’aime beaucoup les produits de cette marque.

    Personnellement, je croise les doigts pour que la Cion d’Aja soit plus convaincante et en attendant la boite où je bosse va se commander une Sony FS7 qui a l’air vachement bien même si je pense que c’est un animal totalement différent.
    En tout cas, intéressant de lire ton retour sur l’URSA. 😉

  2. mathieu
    mathieu dit :

    J’ai loué la black magic 4k récemment avec les dernières mises a jours. Aucun problème de capteur, la sensibilité a 800 asa m’a paru presque meilleure que mon 5dm2. Avec un ssd compatible elle fait du 4000×2160. Je vais commencer a croire que les critiques sur bmpc sont de la pure jalousie ? Bizare…

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire