Panasonic GH4 … 4K mon toi !

PANASONIC LUMIX GH4 Le GH4 est officiellement lancé aujourd’hui par Panasonic. Comme pour le GH3 j’ai pu observer et donner quelques idées aux équipes de Panasonic et j’en suis pas peu fier. 

La gamme GH est aujourd’hui au top avec ce petit boitier qui lance un véritable pavé dans la mare comme aiment à le dire les journalistes. Imaginez un boitier quasiment semblable à celui du GH3, boitier que je trouve assez réussi en terme ergonomique à quelques petits détails, donc c’est plutôt une bonne nouvelle. Ce boitier es tropicalisé et bénéficie d’une structure en alliage de magnésium qui lui procure la robustesse exigée par les Pros.
Le capteur est nouveau mais on reste sur 16MP et je dois saluer la sagesse de mes amis japonais à ce sujet car ils n’ont pas succombé à la pression qui consiste à rajouter de plus en plus de pixels. 16MP c’est à mon avis largement suffisant par rapport à la taille du capteur, inutile de revenir là dessus, bravo messieurs.
Côté Photo il semble que ce boitier soit un poil meilleurs que le GX7 qui fait aujourd’hui référence, mais aucune révolutions. Panasonic annonce que l’obturateur est désormais garanti 200000 déclenchements, c’est aussi un gage de robustesse et de fiabilité supplémentaire. Cet obturateur semble capable de prouesses techniques assez incroyable puisqu’il permet de shooter 50 images à à la cadence de 12 images par seconde en mode rafale !
La grosse nouveauté du GH4 c’est ses capacités vidéo 4K, en effet, si l’on mets à part le Canon EOS 1DC qui coute environ 5x plus cher c’est la première fois qu’un photocam hybride propose cette définition à l’enregistrement.
D’un point de vue des caractéristiques il faut noter que la qualité HD n’est pas laissée de coté puis qu’elle progresse aussi et on a désormais accès à un codec qui permet d’enregistrer jusqu’a 200mb/sec en HD en intra image H.264. Autre nouveauté intéressante les fonctionnalités Slow motion permettent jusqu’a 96 images par secondes en HD 1080p.
Le codec reste identique on a un H264 en quicktime qui peut travailler en intra image ou pas. On peut choisir entre 4K 4096×2160 ou Ultra HD 3860×2160 à 24,25 ou 30 images par secondes. A noter aussi qu’on peut choisir désormais entre un vrai 24p ou un 23,98p. L’appareil n’est donc plus vraiment sonné, enfin presque, la limitation à 29min d’enregistrement continu sera toujours présent sur les modèles européens. La qualité des images prises avec le prototype qui nous a été présenté m’a laissé sur le cul, excusez moi l’expression mais c’est tout simplement extraordinaire de voir qu’on peut arriver à une telle qualité et une telle finesse de détails avec une caméra aussi abordable et aussi compacte.
Depuis ma première rencontre avec Panasonic après le lancement du GH1 en 2009, je réclame plus de latitude et un mode gamma doux, plus cinéma et une dynamique étendue ! Et ben ça y est, ils ont bien bossé puisqu’ils ont été chercher les courbes de gamma Cinelike D et Cinelike V inaugurée dans la légendaire Varicam. Ils annoncent une latitude de 12 diaph, il faudra vérifier mais c’est déjà une belle nouveauté car c’était selon moi l’un des points faible des GH. La précision du viseur est augmentée on a désormais 3MP au bout du zeuil, c’est précis et on trouve enfin du peaking ! L’autofocus déjà très bon monte encore d’un cran.
Le codec en 4K ou UHD est par contre limité à 100mb/s en 4K ce qui n’est pas mal du tout et on a toujours ce coté sharp très présent comme j’ai pu l’observer sur le TV 60 pouces Panasonic 4K qui était connecté en HDMI 2.0
Pour enregistrer un tel débit une nouvelle déclinaison des cartes SD pointe le bout de son nez, il s’agit de la norme UHS.
On en avait parlé pour la sortie du GH3 et c’est maintenant qu’il arrive, un boitier externe se fixe sous le boitier du GH4 pour proposer des connectiques professionnelles. 4 sorties SDI 2G permettent de sortir un signal 4K ou UHD 4:2:2 10 bits ! Oui vous avez bien lu ! Le boitier permet aussi de connecter 2 XLR pour le Son avec un préampli complet permettant de choisir son impédance micro / ligne et 2 potentiomètres sont présent pour régler le gain. Une alimentation phantom est prévue. Autre prise disponibles une entrée Timecode extérieur et un XLR 4 broches pour une alimentation externe. Le wifi est toujours présent ce qui permet le contrôle via un smartphone ou une tablette.
P1130051 P1130053 PANASONIC GH4 LUMIX BOX
Le design de ce boitier de connexions n’est pas des plus réussi mais c’est une grande avancée, grâce à cet appendice, on pourra transformer son GH4 en bête de course et avoir la connectique nécessaire pour aller plus loin avec le GH4
Panasonic au fur et a mesure de l’évolution de sa gamme GH s’oriente de plus en plus vers les pros et ce nouveau boitier est clairement une nouvelle alternative très sérieuse à qui ambitionne d’avoir un boitier hybride au top pour faire de la video 4K ou HD.
Le GH4 devrait être disponible début avril pour un prix un poil plus élevé que le GH3, j’attend des précisions pour vous en dire plus.
Meme si je reste prudent et que je dois me faire mon opinion après avoir pu jouer avec,  j’avoue que je suis totalement emballé par toutes ces nouveautés, Pansonic frappe fort !
[EDIT] Petit bémol quand meme il semble que malgré la puissance d’un nouveau venus engine 4 coeurs il subsiste un petit effet de crop lors des tournages en 4K, ce qui n’est pas le cas en HD.
PS : on m’a posé plein de questions sur mon titre, c’est vrai que vous n’êtes pas dans ma tête … Mon cerveau est un vrai jukebox et je ne maitrise pas toujours la programmation, il m’arrive parfois que fredonner des chansons, et de faire des mélanges de mots … 4k mon toi est une déclinaison de “toi toi mon toi” de Elli Medeiros
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire