Scorpiolens, 2013 c’est la fête de l’anamorphique au microsalon AFC …

scorpiolense

Je les avait vu au NAB l’an dernier et c’est sur le stand des copains de chez NEXT SHOT que les optiques anamorphiques X2 de Scorpio Lens étaient présentées, elles sont incroyables car très compactes par rapport a ce qui se fait sur le marché. La qualité semble vraiment au rendez vous. J’ai a ce sujet assisté à une scène incroyable Jon Fauer donnant un cours d’anamorphose sur le stand, tentant de produire les flares les plus sexy avec la petite led de leur iPhone … voici à ce propos l’article qu’il a écrit sur ces optiques sur FD Times

Service Vision est plutôt spécialisé dans la machinerie de dingo mais c’est eux qui commercialisent ces optiques. La gamme est très complète et cette société basée en Espagne et aux USA a l’air ce convaincre pas mal de monde sur la qualité de leurs optiques.

tabla_anamorficas

Entre Hawk qui présentait sa série sans traitement multicouche pour privilégier les flares et les MasterPrime anamorphiques de chez ZEISS / ARRI c’était vraiment la fête l’anamorphose. Il faut dire que c’est beau voir un peu magique l’anamorphique. Ces optiques sont vraiment très compactes et l’image produite est superbe, c’est pas forcément ce qui se fait de mieux pour aller choper des aberrations de déformation ou des flares de malades, là dessus les objectifs “Vintage” ont encore de jolies années devant elles quoi que la nouvelle série HAWK a l’air impressionnante. Plébiscitée par le talentueux directeur de la photographie Bruno Delbonel que j’ai eu l’honneur de saluer sur le salon ces cailloux vont être de plus ne plus sollicités. La preuve en est l’annonce de ARRI de doter toute sa nouvelle gamme ALEXA XT de capteurs 4/3. J’ai hâte de voir ce qui se passe chez angénieux à ce sujet … le NAB 2013 approche à grand pas et ça s’annonce très intéressant … 4K + anamorphic = Holy Shit !

 

Horus le prototype de la prochaine camera embarquée pour Antoine de Maximy

C’est au détour d’un couloir, là ou sont les invités de l’AFC que j’ai croisé l’ami Castor, bidouilleur de génie et grand spécialiste de la prise de vue en 3D il avait sur sont stand ces systèmes de mini rig 3D permettant de faire de la 3D en mode “embarqué”. C’est du  fond de sa poche qu’il m’a sorti le prototype de la prochaine caméra HORUS spécialement conçue pour Antoine de Maximy. Caméra full HD ultra rikiki capable d’enregistrer un flux HD sur une carte micro SD en AVCHD.

J’en profite au passage pour lui faire un peu de pub, l’ingéniosité de ce bonhomme n’est plus à démontrer, n’hésitez pas à le contacter si vous avez des challenges audacieux à lui proposer.

P1020844

http://www.linkedin.com/pub/castor-equipement/60/362/852

http://www.imdb.com/name/nm1083759/

 

Mise a jour Alexa vers XT les tarifs …

Après l’annonce de ARRI au sujet de la nouvelle gamme ALEXA, et vu la présentation officielle de la chose au Micro Salon de l’AFC qui se tiens en ce moment même j’ai pris mon carnet, et mon stylo (la flemme de filmer et yavait plus de batteries de charger, oui ça arrive meme aux meilleurs)

Donc voici les nouvelles la mise à jour de vos Alexa coûtera 10000€ pour avoir l’enregistreur XR, le nouveau support de viseur et le module de filtres ND.

10000 euros supplémentaires pour 4 SSD de 512 Go capable d’enregistrer 32 min de ARRIRAW … P1020835 P1020833

 

Enregistrement interne en ARRI RAW sur l’Alexa .. YES !

La famille ARRI Alexa représente une des caméra les plus aboutie de ces dernières années. Malgré une image d’une qualité incroyable et une ergonomie redoutable elle souffrait selon moi d’un manque de compacité dès qu’il s’agissait d’enregistrer l’image en RAW ce qui donne tout son sens à la bestiole. Jusquà présent l’ajout de son enregistreur RAW de prédilection, le fameux CODEX transformait la caméra en un outil assez lourd et volumineux … vous savez que j’ai horreur de ce côté sapin de Noël avec les guirlandes et tout le tralala … A priori je ne suis pas le seul à penser ça puisque ARRI vient d’annoncer une excellente nouvelle !

L’annonce est tombée hier sur les télescripteurs du monde entier. Il sera désormais possible d’enregistrer le ARRI RAW en interne sur un un enregistreur développé avec CODEX baptisé Capture Drive XR. C’est une nouvelle gamme de caméra donc baptisée XT et composée comme suit : ALEXA XT, ALEXA M XT, ALEXA Plus XT et l’ALEXA Studio XT. Le communiqué de presse parle de disques SSD de 512 go minimum capable d’enregistrer sans compression le ARRIRAW à 6,7 Gbit/s. Les magasins Capture Drive XR pourront ensuite être extrait de la caméra et mis à disposition pour les backup via un lecteur Single Dock câblé en USB 3 ou via une interface SAS  sur un Macbook pro et seront bien entendu compatible avec le système Codex Vault.

ARRI ALEXA XTLe nouvel enregistreur supportera le ARRIRAW jusqu’à 120i/s mais conservera aussi la possibilité d’enregistrer en Apple ProRes 4444 et en Avid DNxHD y compris à 120i/S.

Grâce à un adaptateur l’enregistrement en ProRes ou DNxHD sera toujours possible sur carte SxS.

L’autre avancée significative est l’apparition d’un système de filtres de densité en interne grâce à un module nommé IFM-1.

Pour conclure toute la gamme passe au capteur 4:3 pour pouvoir proposer de l’anamorphique. La gestion des metadata semble elle aussi optimisée pour répondre aux besoin des VFX ainsi la monture LDS transmettra des données essentielles aux effets spéciaux numériques. Le système LDS est compatibles avec les Optiques de dernière génération comme les Optique ARRI / ZEISS Master / UltraPrime LDS,  Master Anamorphic. et les Zooms Alura ARRI / Fujinon

Enfi, bonne nouvelle, les possesseur actuels de caméras ARRI Alexa pourront mettre à jour leur caméras pour bénéficier des nouvelles fonctionnalités. Y compris pour le le support de viseur VMB-3 qui a été renforcé, le module d’enregistrement XR le module de filtre interne IFM-1 et le ventilateur XT.

Plus d’information chez les Natacha et Natasza représentantes ARRI pour la france www.imageworks.fr

à voir au Micro Salon de l’AFC les 22 et 23 février

La Femis, 6 rue Francoeur – 75018 ParisAtelier ARRI Vendredi à 16h

Atelier CODEX Vendredi à 16h30

Projections ARRI « A trip to remember » Vendredi à 11h20 et 15h20 et Samedi à 13h40

 

quelques liens

Capture Drive Dock (Single Dock), lecteur de Capture Drive XR en USB 3, de petite taille et très économique qui permet la réalisation d’une copie rapide et sûre des données sur un ordinateur portable.

Capture Drive Transfer Station (Dual Dock) qui lui, pourra réaliser des clones des Capture Drive XR en se connectant à un Mac Book Pro via une interface SAS à grande vitesse pour la copie rapide, l’archivage ou la création de rushes.

Codex VAULT propose un système tout-en-un, modulaire et robuste idéal pour la copie rapide et facile, de Capture Drive XR et de cartes SxS, l’archivage, la présentation ou la création de rushes sur le plateau ou près du plateau sur alimentation secteur ou sur batterie.

 

http://www.imageworks.fr/lire-la-suite/

Canon EOS 1DX, master chief !



C59Q0350-2.jpg
J’ai pas mal de chance sur les voyages comme vous avez pu le constater, qualifié de “bloggeur influent” je suis souvent invité par les constructeurs pour aller tester du matériel.
Je suis parti au mois de novembre en Slovénie avec Canon france lors d’un voyage de presse organisé pour tester les boitiers et optiques… Lors de ce même voyage à Ljubjana, j’ai curieusement passé plus de temps à faire des photos qu’à filmer, peut être que j’avais tout simplement envie de me faire plaisir et j’ai pas été déçu …

J’ai passé beaucoup plus de temps que prévu avec le 1D-X vaisseau amiral de la flotte Canon il y a eu comme une attraction immédiate et j’ai pas pu resister à passer du temps avec ce superbe boitier.
C59Q9986.jpg

J’ai eu la chance de tester plusieurs optiques, le nouveau “prime” cinéma 24mm T:1,5 qui apporte un vrai truc en photo, une douceur un modelé assez peu courant dans les optiques dites “photo”.
Le boîtier est très agréable a toucher on a une vraie sensation de truc costaud, pro et limite indestructible. Le grip est impressionnant et il participe à cette bonne sensation. Le viseur est tout simplement magique, on a presque envie de garder l’œil rivé dedans pour regarder toute la journée. Les bouton tombent naturellement sous les doigts et pour moi c’est un sans faute. Je n’ai pas vraiment de référence dans le domaine car mon boîtier le plus “cher” en ma possession est un 5DmkII. Une chose est sûre c’est que ce boîtier malgré son encombrement et son prix donne envie de faire des images. J’ai adoré l’utiliser. Quand la la qualité des images produites, inutile de vous en rajouter une couche mais c’est bluffant. Les fichiers sont précis, piqués, la souplesse des raw et la dynamique est incroyable, on peut presque faire du HDR sur un seul fichier ?!

C59Q0267.jpg

Côté optique j’ai passé du temps avec le 28/300 série L qui est une tuerie ! Quitte à faire m’amuse avec un gros bazooka autant se faire plaisir avec une grosse amplitude. Comme j’apprécie de cultiver le paradoxe, j’ai aussi énormément pris de plaisir avec le tout nouveau 40mm pancake.

1DC-2

L’auto focus regorge de réglages et c’est vraiment assez bluffant, les modes liés au sujets se déplaçant rapidement sont assez balaises. Quand a la capacité de faire des images en très très très basse lumière c’est tout aussi impressionnant ! J’ai fait des photos dans des endroits peu éclairés et la ou c’est dingo c’est qu’on voit des trucs sur la photo qu’on ne voyait pas dans le viseur !
C59Q0542.jpg
Bref pour moi c’est un carton total ce 1DX, j’ai hâte de pouvoir jouer avec son cousin 1DC et voir ce que donne sa déclinaison Cinéma.

La galerie de photos flickr :
http://www.flickr.com/photos/mrgroove/sets/72157632739673945/

1DC

 

Panasonic GH3, retour d’utilisation sur un documentaire …

Comme vous l’avez peut être compris je suis un peu en pause de blog ces temps ci. Mon emploi du temps professionnel me laisse peu de temps pour écrire ce que je voudrais. Ceux qui s’intéressent à mon travail, et collaborent avec les Machineurs ou encore TRACTOfilm savent que ça fuze un peu dans tout les sens et donc je manque de temps pour vous causer de caméras ici.

Non pas que je dénigre ce que je fais ici sur mon blog, mais il faut vraiment  que je reste concentré car la période est chronophage.

gregoryvasseur

Je laisse parfois la parole ou plutôt le clavier à des gens qui me sollicitent. J’ai échangé avec Gregory Vasseur de chez Madeleine productions qui m’a fait un retour d’utilisation sur son dernier tournage de documentaire en companie du GH3. Grégory a utilisé le GH3 pour un film réalisé pour la fondation Abbé Pierre. Suite au visionage de ce film j’ai demandé à Grégory de me faire un petit compte rendu sur l’utilisation du GH3 dans ce cadre. Le film autant par sa forme que par le message qu’il fait passer, vaut aussi un petit coup de pouce et je compte sur vous pour l’encourager comme il le mérite.

Voici le compte rendu de Grégory :

Le GH3 est parfaitement adapté à une utilisation documentaire, à condition de tourner en fonction des limites du boitier : 

– Eviter au maximum les panoramiques (très légères saccades même au 1/50e, mouvements encore imparfaits), – Choisir des optiques fixes (Voigtländer, SRL Magic, Canon FD, Nikkor…) pour optimiser le rendu “cinéma” de l’image.

– Prendre le temps de composer l’image un minimum (le GH3 n’est pas fait pour le reportage d’info!). 

– Ne pas trop compter sur le viseur qui est vraiment très mauvais. 

– Ignorer les variations de luminosité subite de l’écran qui surviennent de manière aléatoire mais qui n’affectent pas l’image enregistrée. 

Hormis ces petites contraintes (auxquelles on s’adapte évidemment), le boitier est étonnant :

– L’intra 72mbs n’est pas encore prêt pour une utilisation courante (attendre un potentiel hack), pour le moment l’image est vraiment trop bruité.

– Le AVCHD est proche de celui du GH2 (il se peut même qu’il soit identique?). 

– Le .mov en 50mbs est donc le choix le plus pertinent à mon sens pour le moment : les couleurs sont douces et on peut pousser à 1600 ISO sans trop affecter l’image. Au-delà, le résultat n’est pas exploitable si on tient à garder une qualité de diffusion optimale (à moins d’utiliser une solution pour réduire le bruit en post-prod). 

Le .mov du GH3 corrige tous les petits défauts du GH2 : finies les bouillies de pixels dans les zones d’ombres du GH2! Fini l’omniprésence du bruit en basse lumière! Fini le vrai-faux 25P encapsulé dans du 1080i! Fini le boîtier en plastique ultra léger qui ne permet jamais de stabiliser un plan correctement quand on tient l’appareil en mains! 

Ce qui distingue le GH3 du GH2 c’est surtout la possibilité d’avoir un retour son. Avec le GH2 il était impossible de s’aventurer seul (sans preneur de son) sur un sujet documentaire. C’est désormais possible… à condition de relier l’appareil à de très bons micros. 

En définitive, le GH3 permet de faire du ‘broadcast’ et des images superbes pour un budget incroyablement peu élevé. C’est même sans aucun doute la solution la plus économique qui soit. Un GH3 + un bon micro HF (capsule SANKEN – Lavalier) + 3 optiques fixes (Noktor 12mm f/1.6, Nokton 25mm f/0.95, Canon FD 50mm f/1.4) + un bon trépied = 4000 euros environ. 

C’est bel et bien un boîtier professionnel. 

Voilà je valide à 100% toutes ces conclusions, et même si je peux confirmer que je suis un peu déçu que le cap franchi avec le GH3 ne soit pas plus convaincant c’est quand même un boitier qui permet de faire des choses exceptionnelles comte tenue de son prix