vous avez dit 20000 Iso ? Loïc Paillard et la Canon EOS C300 … nouveau film test en basses lumières

La Canon EOS C300 est sorti et disponible depuis quelques semaines dans toutes les bonnes crèmeries et c’est déjà un succès. Quand Stéphane Dery de chez Canon France m’a dit, on ferait bien faire un film à un jeune réal / chef op, tu connaitrait pas quelqu’un qui puisse avoir le bon profil … j’ai réfléchi, pas longtemps et j’ai décroché mon téléphone.

Extrait de la conversation : “Allo Loïc, ça te brancherai … blabla … blablabla … C300 … bliblibli …

Réponse : “… j’arrive !”

Quelque jour après le sieur Loïc Paillard accompagné de son acolyte Arnaud Sadowski me proposent un petit scénario et banzaï !

L’idée était de faire un film en lumière naturelle et d’exploiter les hautes sensibilités de la C300 … on l’a fait il l’a poussé jusqu’à 20000 iso le bougre … alors vous dire que ça ne bruite pas ce serait mentir, mais le bruit est joli et plutôt cinématographique.

Les deux compères voulaient jouer avec des ralentis dont tout a été tourné en 720p50, les optiques utilisés 100% Canon série L : Un 16/35 f:2,8 + 24/70 f:2,8 + 35 mm f:1,4

Le Machineur Arthur c’est frotté à l’étalonnage et ses conclusions sont assez proches de celles de Thibaut Pétillon qui avait fait les premiers test lors de notre review de la C300 qu’on a fait avec Sébastien Devaud.

Loïc a aussi un blog voici ce qu’il raconte sur son expérience …

Merci Narta ! ( Un article sur la Canon C300 )

Le 3 Novembre 2011, Canon et Red annonçaient leurs petites dernières. La C300 pour Canon et la Scarlet pour Red .

A la surprise générale, nous apprenions que la C300 ne ferait pas de 4K, ne proposerait pas le format RAW et pour finir, ne ferait que du 50 fps en 720p comme les petits 7D, 550D, 60D …. Décevant sur le papier vu le prix de cette dernière .

Peu de temps après cette annonce, Vincent LaForet sortait son court métrage ” Mobius “, une très jolie démonstration de la C300 en condition. wouaouhhhh ! l’image est belle! Après tout, il faudrait quand même tester cette cam …

Il y a deux semaines, Emmanuel PAMPURI ( TRACTOFilm / Les Machineurs ) me demandait si je serais intéressé pour faire mumuse avec la dernière de chez Canon. Un instant de réflexion et quelques bruits de feuilles plus tard ( oui, il faut faire genre de regarder dans son agenda, même si vous n’en avez pas, ça fait plus pro ) je lui réponds un ” oui bien sûr ” très maitrisé avant de m’appliquer à effectuer la danse du mec content .

Reunion de crise avec Arnaud Sadowski ( co(pain) Réal/Scénariste et Doubleur en poncho sexy ), on veut tourner un ” vrai ” truc alors il nous faut écrire un court qui mettra en avant les principales caractéristiques de cette caméra :

La gestion des basses lumières .

L’absence de rolling shutter .

Le fait de pouvoir tourner en équipe très réduite et de pouvoir monter les rushs sur un Macbook rapidement .

En deux jours, nous avions un scénario et les “accessoires indispensables” qui vont avec, les comédiens : Sébastien SOUDAIS, Alix BENEZECH et Adrien STASIULIS . ( Merci à eux pour avoir joués le jeu ! :) )

Le challenge : tourner en deux soirs, sans équipe et avec des mouvements de caméra .

C’est dans la souffrance et le froid d’une nuit noire que nous avons tenté de relever notre pari ( bon il y avait des M&m’s et du coca quand même ) .

Un jour de montage plus tard, nous présentions “Mademoiselle” à Stephane Dery de chez Canon France …. ( Je remercie Narta pour homme d’avoir limité les odeurs désagréables pendant la présentation ).

” Ok, c’est super ce que vous avez fait, on la balance sur notre Facebook! Bon boulot les gars… ” .

Forcément, à ce moment là, j’ai dû rentrer chez moi pour effectuer un changement de caleçon tout à fait approprié vu le panel d’émotions qui ont eu raison de lui .

Ensuite, coups de téléphone. Besoin d’une musique originale et d’un bon sound design pour dans 3 jours . (Nous avons failli être responsable du décès de notre cher compositeur Théophile RIVIERE.)

Aujourd’hui, Mardi 28 Février, le sound design est presque fini grâce à notre cher et tendre Adrien SALIBA, le son est en cours de mixage final, l’étalonnage est prévu pour demain chez les Machineurs et je suis sous antidépresseurs depuis ma séparation avec C.TROISSANT … ( vous aurez noté bien évidemment ce super jeu de mot ).

BILAN:

Cette caméra est au final tout ce qu’il manquait au DSLR. Un codec suffisant pour beaucoup de projets, une bonne ergonomie, la possibilité d’upgrader le débit d’encodage si besoin, la gestion des basses lumières qui m’a fait tombé amoureux ( je suis monté jusqu’à 20 000 ISO en ayant un léger grain pas dérangeant ) et le fait de pouvoir monter chez soi les rushs sans problème dans Final Cut .

Je ne suis pas un grand fan des tournages à grosse équipe alors cette caméra m’a permis de tourner seul – un 1er assistant caméra aurait été un gros plus ( d’ailleurs j’en cherche un pour des projets futurs ! ) – tout en ayant un rendu plus que satisfaisant.

Le seul truc qui m’a vraiment dérangé pendant le tournage, c’est de ne pas pouvoir sélectionner la zone d’aide de mise au point dans l’image. Elle est bloquée au centre ( le zoom numérique qui permet de vérifier sa mise au point ) mais on m’a dit que je ne suis pas le seul à avoir fait ce retour et que ça pouvait facilement se régler dans une prochaine mise à jour !

Je remercie ma famille … ah non pardon c’est pas ce discours … un grand merci évidemment à Emmanuel PAMPURI pour m’avoir fait confiance, à Stéphane DERY de Canon France pour son engouement et puis toute l’équipe de ” MADEMOISELLE ” !

Mediakwest, nouveau site d’information audiovisuel & cinéma

Faire un peut de pub pour les copains ça m’arrive, mais là en plus ya des vrais morceaux de Pampuri dedans. Quand l’ami Stéphan Faudeux m’a demandé de devenir rédacteur pour le nouveau site qu’il comptait mettre en ligne j’ai hésité environ 1/2 seconde … Il m’a demandé de lui pondre un article de fond offrant un panorama des photocams, on était fin décembre c’était avant les annonces de Nikon notamment donc le D4 et D800 ne sont pas cités mais c’est le propre de la temporalité de l’écrit …

Extrait de l'article sur les Photocam sur mediakwest.com

L’article : http://www.mediakwest.com/index.php/flipping/book/9-photocam/1-flipping-book.html

Informatif, bien conçu ,plutôt classe  avec son système d’affichage en flipbook, Mediakwest.com est né il y a quelques jours, ça cause de tout ce qui peut vous intéresser, des outils mais aussi des métiers, c’est le premier magasine web destiné aux professionnels de l’audiovisuel et du cinéma.

http://www.mediakwest.com/

Canon C300 enfin le plug pour FCPX …

ça vient de tomber sur les téléscripteurs, Canon USA a posté sur son site la mise à disposition gratuite de plugins pour gérer les fichiers issus de la C300 dans FCPX … Vous noterez aussi sur la page qu’il y a du grain à moudre pour les utilisateurs de FCP7 aussi …

ça se passe ici : http://usa.canon.com/cusa/professional/products/professional_cameras/cinema_eos_cameras/eos_c300#DriversAndSoftware

La post-production commence derrière le capteur de la caméra …

J’avais envie de vous causer d’un truc, suite aux explications de la dernière fois sur ce que font les Machineurs et la petite vidéo de Michael Cioni de chez Light Iron Digital au sujet du workflow du dernier film de David Fincher (qui n’est malheureusement plus en ligne) http://fcp.co/final-cut-pro/news/732-michael-cioni-talks-4k-workflow-and-fcp-proxies-for-the-girl-with-the-dragon-tattoo m’a donné envie de schématiser un workflow type. Parce qu’à mon avis la postproduction commence juste derrière le capteur de la caméra, il est fini le temps ou tout devait être segmenté, vive le workflow clé en main …

ça fait longtemps que j’avais envie de faire ce petit schéma … le workflow du moment en quelque sorte …

Micro Salon 2012, AATON Pénélope Delta, a star is born …

 

Le micro salon de l’AFC est un des évènements les plus marquant de l’année en france en ce qui concerne les technologies et les métiers liés au Cinéma.
Pour y venir en tant qu’exposant, il faut se faire parrainer par un membre de l’AFC. Cette année on a pu se rendre compte de l’arrivé timide mais remarquée de Canon et Nikon, la C300 était présente sur le stand ARRI et chez le loueur RVZ alors que Nikon présentait son D4 sous une tente dehors chez un autre prestataire. Ni l’un ni l’autre n’avaient leur propre stand pourtant, il faudra bien compter sur ces 2 fabricants à l’avenir.
Je n’ai pas eu le temps de vraiment regarder toutes les nouveautés car j’ai été happé toute la journée par des discussions sympathiques avec des clients, amis et autre fournisseurs .. C’est un peu le dernier salon ou l’on cause ce micro salon là,
On pouvait aussi voir des Epic, des Scarlet et pas mal d’Alexa sur les stands. Nouveauté annoncée chez Angénieux, ou tout le monde s’inquiétait des dates de livraison des fameux 45/120 qui tardent à montrer le bout de leurs lentilles frontales … les premiers modèlent doivent arriver très prochainement chez les loueurs …

De mon côté j’ai noté la présentation d’une maquette de la fameuse poignée de zoom type ENG qu’on va pouvoir greffer aux 3 petits zooms Optimo.
Autre fait marquant la présentation de la Sony F65 sur pas mal de stands ainsi que la fameuse Pénélope Delta de chez AATON.

Des deux caméras ont été projetés des images dans la salle équipée pour l’occasion d’un superbe video-projecteur DCI 4K de chez Sony.

J’ai été vraiment bluffé par les images de la Pénélope, AATON a pris le temps certes, ça fait un peu 3 ans qu’on attend la commercialisation de cette caméra mais au vu des premières images projetées ça valait le coup d’attendre.
C’est un sacré challenge pour le constructeur français qui a annoncé il y a quelques mois l’arrêt de la production des caméras argentiques tout comme Panavision et ARRI. La Delta Pénélope est donc une déclinaison 100% numérique du projet qui devait être hybride à la base. L’idée était belle mais AATON a du laisser tomber le concept de dos interchangeable numérique / argentique car il était trop compliqué voir impossible à mettre en oeuvre, Et puis les temps ont changés, l’intérêt de la chose est amoindri et il est clair qu’une société innovante comme AATON se devait d’arriver dans la mêlée avec un outil pertinent.


Jean Pierre Beauvialat peut être fier de son bébé de ce que j’ai pu en voir. Quand on lui pose la question dans le public après la projection de savoir ce qu’il a privilégié entre la définition et la latitude il répond : les deux ! Et on pouvait constater qu’il n’a pas raconté de bêtises.

Le capteur CCD conçu par Dalsa est incroyable et ils ont fait un travail prometteur. Certes c’est des images issus d’un prototype mais sur l’écran l’image est à la fois douce et piquée et un grand soin a été porté à la cohérence des couleurs ainsi qu’a la latitude, l’image est numérique et c’est assumé mais elle n’a rien de clinquant ni d’artificiel.

L’outil semble robuste et bien conçu en terme d’ergonomie, c’est une vraie caméra d’épaule. En bref pour revenir sur la partie technique, je salue le choix du codec, le RAW Cinéma DNG. Le DNG est un codec mis au point par Adobe pour les fabricants d’appareils Photo, à ce jour à par Pentax qui propose ce format d’enregistrement au choix avec son .PEF propriétaire il n’y a pas grand monde. Pourtant la déclinaison en “Cinéma DNG” n’a séduit peut de monde pour le moment mais c’est pourtant un format bien conçu et surtout libre de droits, chaque image issue de la Pénélope peut s’ouvrir dans Photoshop sans aucune manipulation et il existe pas mal de logiciels capable de lire les DNG, Adobe a par ailleurs dédié un site à ce codec.

La Pénélope peut à priori enregistrer 7K de définition horizontale ou 3,5k au choix, la différence se voit à l’écran, en tout les cas, même réduit en 4K c’est assez impressionnant. Ca fait un moment que je suis l’aventure de ce grand constructeur français qu’est AATON, j’ai diffusé déjà un petits reportage lors du NAB 2010 et je n’ai malheureusement pas eu le temps de le faire l’an dernier (pas monté).

voici pour les retardataires l’interview réalisée en 2010, le produit a bien évolué depuis …

C’est évident qu’il faudra compter sur eux à l’avenir certes 80 à 90kk€ c’est pas a la portée de tout le monde mais c’est le prix à payer pour la qualité et l’innovation made in France. L’Alexa Studio est elle aussi affichée à ce prix là mais l’AATON a quelques atouts, si leur point commun est la visée claire, chère à de nombreux chefs opérateurs je trouve par certains aspects la Pénélope plus intéressante, de part le fait qu’elle enregistre son RAW sur des magasins SSD internes à la caméra alors que l’enregistreur CODEX dédié à l’Alexa est un peu volumineux et forme une sorte de greffon à la caméra.
L’avenir nous dira la suite mais je trouve en attendant la période très excitante, entre les Canon et Nikon qui rentrent dans la danse et les 4 ténors qui se tirent la bourre ARRI, RED, SONY et AATON … reste à voir comment tout ça va évoluer et ce que va donner les premiers véritables exemplaires de cette fameuse Pénélope, caméra qui s’annonce vraiment prometteuse.

http://www.aaton.com/files/delta-p_sept-2011.pdf

Emmanuel Pampuri et les Machineurs … pour ceux qui n’ont pas compris …

ça fait plusieurs fois que je me dit que je communique mal sur le “d’ou je viens, qui je suis et dans quelle étagère ?”
Plusieurs fois aussi que je me retrouve nez à nez avec un client qui me reconnait et qui me dit que le lien entre mon blog et les Machineurs n’est pas évident.

Alors oui, un peu d’auto promo ne fera pas de mal, je suis le gérant et le fondateur des Machineurs. Quand j’étais plus jeune je voulais faire de la scène, Emmanuel Pampuri et les Machineurs ça sonne un peu comme un groupe de rock non ?

Au delà de la plaisanterie, je vous invite à aller voir notre site internet  et à aller cliquer sur j’aime sur notre page Facebook

Les Machineurs

Faites également la promotion de votre Page

Les Machineurs c’est donc une société qui propose un service innovant dans le petit monde du cinéma numérique et de la télévision et du web, l’idée est de proposer des “workflows” clé en main, allant de la prise de vue à la diffusion, “from Lens to DCP” diraient nos amis anglo saxons.

Parce qu’aujourd’hui si on anticipe pas et qu’on ne pense pas sa chaîne de production dans son ensemble on peut avoir de gros soucis. Pour moi la post-production commence derrière le capteur de la caméra, et chaque caméra nécessite quasiment un workflow différent, en tout les cas il faut respecter, et bichonner les images qu’elle produit sur toute la chaîne pour préserver la qualité jusqu’à l’encodage final du DCP.

Ainsi nous proposons des Caméras RED Epic parce que c’est nos préférées, mais nous ne sommes pas racistes, on aime aussi les Canon, les Panasonic, les Sony, les ARRI etc.

Nous proposons des services de laboratoire numérique, la gestion et la sécurisation des rushs, nous avons des technicien qui gèrent les media sur les tournages, en passant par le montage l’étalonnage, les effets spéciaux, les titrages et bien entendu le mastering DCP.

Les Machineurs sont des enfants du numérique, nous sommes tous tombés dedans quand on était petits … Une vraie bande de geeks comme on dit …

Les choix techniques et les méthodes de travail que nous avons mis en place parfois par dépit il y a plus de 10 ans, alors qu’on ne pouvaient pas faire comme les grands labos et les boites qui nous faisaient rêver sont aujourd’hui devenu la norme. Nous avons misé sur le tapeless le 100% logiciel depuis fort longtemps et c’est aujourd’hui cette appréhension particulière, la veille technologique de tous les instant et notre envie de faire “autrement” qui font notre force.

 

Nikon D800 annoncé

 

Le D800 arrive enfin, à peine annoncé le D4 voit déjà son petit frère pointer le bout de son nez. On ne savait pas qui de nikon ou canon allait griller la politesse à lautre puisque lon parle aussi dun 5D MkIII en approche.
Le D800 semble bien né, il fait drôlement envie quand on lit les spécifications techniques.
36.3MP CMOS sensor
15.3MP DX-format capture mode
51-point AF system with 15 cross-type sensors, rated to -2EV
ISO 100-6400 extendable to ISO 25,600
1080p video at 30, 25 or 24 frames per second, up to 24Mbps, with uncompressed HDMI output and audio monitoring options
3.2, 921,000 dot LCD with anti-fog
Maximum 4fps continuous shooting in FX mode, 6fps in DX
Advanced Scene Recognition System with 91,000 pixel metering sensor
Expeed 3 Image Processing
Dual-axis Virtual Horizon

Je viens de passer quelques minutes avec le D800

J’ai particulièrement apprécié le fait que l’auto focus soit actif en vidéo d’autant plus qu’il semble de performances acceptable.

 

À noter aussi que comme son grand frère il est doté dune sortie casque.

Pentax rentre dans la danse des Hybrides avec le K-01

Vous ne le savez peut être pas mais j’aime les challengers et Pentax a toujours été un marque qui a compté pour moi, mon premier réflex numérique était un ISTd*S nom barbare mais petit boitier sympa.

La nouvelle vient de tomber sur les téléscripteurs on savait depuis quelques temps que l’inventeur de la monture K allait sortir un hybride. Le K-01 a une fiche technique alléchante et un design assez sympathique voir totalement craquant, il surfe sur la vague du néo-rétro déjà initié par la marque sur les petits compacts.

On notera au passage l’effort de Pentax en ce qui concerne la vidéo Full HD, H264 enfin au lieu du vieillissant Mjpeg, prise HDMI et micro sans oublier enfin la possibilité de choisir sa fréquence d’image entre 24/25/30 i/s … le prix serait aux alentours de 700€ là ils abusent un peu quand on le compare à un reflex et qu’on connait le prix d’un 600d par exemple. Je n’ai pas vu de viseur en accessoire ce qui est fort dommage, j’ai néanmoins hate de voir ce nouveau jouet de plus près.

plus d’informations sur le site de Pentax