Réflexions sur la révolution numérique dans le cinéma.

Longtemps que je me pose des questions sur les futures évolutions de cette petite révolution que nous traversons actuellement nous les faiseurs d’images. J’ai déjà abordé le sujet à droite et à gauche et je me suis dit qu’un petit post rassemblant un peu les idées et les points de vues que je pouvais avoir sur la question pouvait être utile.

Il y a fort longtemps quand je suis sorti de l’école, j’avais déjà un comportement qui pouvait paraître étrange. En 1991, un mec qui était autant passionné par la musique, le son, la vidéo, ou la photographie, ça ne pouvait pas exister et on m’a souvent demandé de choisir, j’en fut incapable.

J’aime créer, et j’aime aussi les technologies associées à ces créations. Aujourd’hui a l’heure ou les contenus réalisés avec des Photocam ont envahi les écrans qu’ils soient grand  ou petits (même thalassa sur France 3 est tourné en DSLR) je pense que nous n’aurons plus besoin de choisir. Photographe, vidéase, cinéaste ? Peu importe, la génération qui arrive s’en fout royalement, il passent autant de temps à filmer qu’a photographier avec le même plaisir.

L’accessibilité à l’outil ne dispense pas le talent et le travail, mais cette démocratisation redistribue les cartes et les clivages liés au porte monnaie n’ont plus lieu d’exister, on peut venir d’un “milieu défavorisé” et faire du cinéma. On peut  acquérir à moindre frais des outils performants. Désormais seul le talent et le travail fera la différence.

Les constructeurs comme RED ou plus récemment, Canon ont créé des outils qui a bouleversé la donne, nous assistons à une réelle re-distribution des cartes dans le petit monde de la prise de vue. Non seulement il rassemblent photographes, vidéastes et cinéastes, mais en plus ces outils sont devenus presque accessibles, une vraie belle camera 35mm coute encore plus de 300k€ les optiques, une série de prime c’est 140k€ pour avoir de la belle qualité. Aujourd’hui une Alexa coûte 45k€ une RED One MX 25k$ Une Sony F3 15k€ une AF101 tout comme un Canon 1dMkIV et un  GH2 849€ … tous ces outils permettent de tourner des images d’une qualité encore inaccessible il y a peu de temps et cette qualité est largement suffisante pour  être projetée en salle. Certes ce n’est pas tout de la même qualité mais le fossé se resserre.

Basé sur la même révolution, celle du numérique, l’accès a la salle se démocratise grâce au numérique, le fameux fichier DCP (Digital Cinéma Package) qui va a terme remplacer la pellicule dans les salles est un formidable outil. La ou il fallait trouver pas loin de 10000€ pour une copie 35mm pour un court métrage, il en faut 10x moins en numérique.

Je ne cherche pas à faire du mal à ceux qui aiment la pellicule, je l’aime aussi et a mon avis autant elle perdurera encore de façon marginale pour la prise de vue pour les productions qui auront envie de se démarquer par son esthétisme. Autant en tant que support de diffusion, on ne peut que constater le déclin. Oui la pelloche comme on l’appelle est encore supérieure aux caméras cinéma numérique, mais pour combien de temps encore ? Si on regarde le petit monde de la photographie qui a entamé sa révolution numérique bien avant cette du cinéma on peut aisément se projeter. Mais revenons à la diffusion, il y a 9 ans (2002) la norme DCI est sortie des cartons du consortium portant le même nom, début 2009 il y avait moins de 300 écrans numériques sur le parc de 5400 écrans en France. Nous aurons atteint les 2000 écrans à la fin du premier trimestre. En 2006 les gros multiplexe des grands groupes d’exploitants faisaient de la place dans leurs cabines de projection aujourd’hui c’est les projecteurs 35mm qui s’en vont des mêmes cabines.

Là ou le bas blesse c’est qu’il n’y a plus de réel fossé technologique entre le cinéma et la télévision, la haute définition est devenue un standard et ses normes techniques sont suffisamment proches de celle du cinéma. Entre HD et 2K seuls quelques pixels séparent les 2 mondes. Un bon lecteur bluray, un bon projecteur home cinéma HD et on se retrouve à avoir une meilleure qualité à la maison que dans certaines petites salles de cinéma. C’est à mon avis par le 4K que le cinéma créera la distance qualitative qui le séparera de la HD et donc de la télévision (si on met de côté la 3D mais c’est un autre débat). Le parc de projecteur installé est en grande partie “upgradable” avec les nouvelles puces DLP 4K.

Depuis 3 ans maintenant les Machineurs, se sont positionnés sur le DCP, la route est encore longue car nous n’avons pas l’antériorité ni reconnaissance en tant que laboratoire. Certains on tenté l’aventure du DCP Machineurs et nous ont fait confiance en rentrant par la petite porte, publicités, bandes annonces, courts métrages etc. Depuis, nous avons encodé plusieurs DCP de long métrage et la qualité de notre travail a satisfait plusieurs producteurs et distributeurs qui apprécient le rapport qualité prix mais aussi la complémentarité de l’offre avec Cinego qui gère les KDM et Filmor qui s’occupe de la duplication et de l’acheminement des copies (matériel ou immatériel)

http://vimeo.com/20430474

2011 est plus que jamais l’année de la numérisation du cinéma.

Mise au point 2

Victime de mon petit succès sans doute, le geek poilu que je suis vous avait pourtant déjà parlé de ce phénomène envahissant qui consiste à venir ici poser des questions sur l’utilisation de tel ou tel matériel, je n’ai pas pour vocation de venir en aide à tout le monde. Je suis désolé, je vais en décevoir certains mais j’ai autre chose à faire que permettre d’économiser du temps aux feignants qui ne veulent pas prendre le temps d’apprendre, de lire les Fu… Manuels ou encore qui considèrent qu’il suffit d’acheter une truelle pour devenir un bon maçon ! 

Même si la technique me passionne, que je suis d’un naturel plutôt philanthrope et que je passe beaucoup de temps à relayer l’information sur ce blog, je ne pourrais plus répondre au cas par cas aux question des uns et des autres sauf exception.

La plupart du temps les réponses sont déjà dans ces lignes alors utilisez le l’outil de recherche s’il vous plaît.

Numériquement vôtre …

Emmanuel

PS : Février dois être propice à ce genre de messages puisque le précédent date d’un an …

OKII, le Follow Focus USB pour les EOS Canon !

Tout est dans le titre ou presque, c’est la société OKII qui lance ce produit. La molette pilote les moteurs de l’autofocus des optiques Canon (et surement des compatibles comme Sigma / Tamron etc.)

Les boitiers compatibles sont les : EOS 5D Mark II, EOS 1D Mark IV, EOS 7D, EOS 60D mais aussi les petits 550D et surement le tout nouveau 600D

C’est disponible pour 400$ à partir du mois d’avril et en pré-commande ici : http://www.okii.net/ProductDetails.asp?ProductCode=FF-001

Il semblerait que les protocoles de pilotages des moteurs des optiques Canon soient un poil plus accessibles. Entre les monture Birger pour RED One et AF101 et les prochaines RED Epic qui semblent pouvoir causer directement avec ces cailloux … en tout les cas c’est bon pour les utilisateurs.

ARRI Alexa VS Red One Mx … suite …

La suite tant attendue du test comparatif réalisé à Etretat en compagnie de Matthieu Misiraca à la photo se passe sur Camera-forum à cette adresse, vous êtes invités à voter pour votre image préférée.

http://www.camera-forum.fr/index.php?/topic/6846-suite-du-test-alexa-vs-red-mx/

un estrait du post de Matthieu qui est directeur photo et qui a fait l’image de ce projet :

“En compagnie d’Emmanuel Pampuri, Thibaut Petillon, Michael Lagerwey, Armel Nknuidji et moi même nous avons regardé différentes images des deux cameras sur le Dav vinci Resolve

Personnellement les deux cameras se valent parfaitement c’est vraiment au poil de c… qu’on y trouve une différence à tel point qu’on savait plus quoi était quoi … Le piqué (details) des deux camera sont identiques “

Mon point de vue personnel sur la question est que ARRI a travaillé dans le sens du poil de l’évolution tout en tenant compte du passé. Notre inconscient collectif, nos goûts sont forgés par plus d’un siècle d’image argentique, c’est ce qui fait que la plupart d’entre nous préfèreront le rendu “doux et cinématographique” de l’Alexa.

Pour ma part je préfère la RED pour 2 choses, la définition, ça me plait mais aussi la sensation de plus de modelé, plus de profondeur, plus de relief. L’image de l’Alexa a un je ne sais quoi de trop “aplat” c’est peut être comme le dit Matthieu lié au Log C qui écrase un peu trop la dynamique et et du coup on perdrait un poil dans les lumières intermédiaire. On aura sans doute un tout autre rendu quand on pourra travailler avec le fameux ARRI Raw.

En prime, le vrai making of signé Olivier Heraud

Panasonic, le GH2 plus “piqué” que l’AF101 ?

A vérifier, mais il semblerai que les filtres utilisés pour casser les effets de moirage de l’AF100 / AF101 desserviraient la définition enregistrée par la caméra. C’est en tout les cas ce que rapporterai le site des allemands de chez Slachcam.de

Le petit GH2 s’en sortirait mieux que sa grande cousine … Même si la définition ne fait pas tout j’ai aussi eu cette sensation, sans doute faudra t’il que ça communique plus entre les équipes grand public et le broadcast chez Pani …

Si le GH2 était enfin débridé et pouvait enregistrer en 1080 25p au même débit 24mb/s se serait tout simplement le bonheur.

Micro 4/3 des nouvelles intéressantes …

Depuis son lancement la monture micro 4/3 invention partagée par Olympus et Panasonic se fait sa petite place au milieu des autre initiatives moins “communautaires” des concurents comme Sony mais aussi on peut l’imaginer pour les prochaines games mirorless annoncées des gros constructeurs que sont Canon et Nikon.

Après Fuji et Sigma c’est Zeiss qui nous fait la bonne surprise d’annoncer une série d’optiques spécifiques dédiées à cette monture et à la vidéo en particulier. Après avoir sorti la gamme CP2 que j’ai pu tripoter a Osaka c’est une bien bonne nouvelle de voir ce grand nom de l’optique parier sur cette monture. Il est intéressant de noter que cette marque très associée à Sony se permette en quelque sorte une petite “infidélité” …  Schneider Kreuznach a lui aussi rejoint le consortium.

Sigma commence aussi à faire des petites annonces et nous aurons je pense assez rapidment des nouvelles de leurs optiques 4/3 déclinées pour la monture “E” de Sony et le Micro 4/3. Leur gamme 4/3 va ainsi prochainement être déclinée.

Nombreux sont ceux qui rêvent d’un zoom servo pour cette monture et pour l’AF101 en particulier, la logique voudrait qu’elle soient signée Fujinon mais ce n’est qu’une supposition. On attend des nouvelles de cet opticien …

RED Epic M N°8, déballage, assemblage …

Hello, décidément après 2 semaine de pause, l’actualité semble vouloir reprendre le dessus …

2 petites vidéos réalisées par Joseph Huston qui nous viennent d’outre atlantique ou l’on voit les heureux propriétaires de la nouvelle camera de chez RED, l’Epic être déballée … c’est la mode des vidéos de “Unboxing” …. ils sont “so excited” de déballer leurs cadeaux de Février. Pour les septiques, l’Epic M est une réalité et on a pas besoin de s’appeler Peter Jackson pour en avoir une, faut juste faire un chèque de 48k$ !

Les mêmes quelques temps après très excités lors de la première mise sous tension de la bête. Comme je les comprends 😉

Sony F3 présentation au Micro Salon AFC

Hello les Geeks,

Anna Doublet de chez Sony France nous présente la nouvelle caméra Sony PMW F3. Petite séquence tournée lors du micro salon AFC.

Pour rappel la F3 est une caméra de la gamme XDCAM EX, elle est équipée d’un mono capteur CMOS de taille Super 35mm et d’une monture PL en standard. Cette F3 enregistre sur support carte SxS en XDCam EX 35mb/s en 4:2:0 mais elle est aussi dotée de sortie 4:2:2 10 bits en HD SDI et sera aussi capable de sortir du 4:4:4 prochainement.

J’ai d’abord été assez dubitatif sur l’annonce de cette caméra qui me semblait positionnée bien trop chère mais l’annonce ce sa future upgrade et de cette sortie 4:4:4 lui donne un intérêt indéniable. Par ailleurs les images que j’ai pu voir du film “Bonhomme” de l’excellent Thomas Ozoux tourné avec un modèle de pré-série m’ont vraiment séduit sur grand écran.

Thomas la définie comme la “PD150 du cinéma numérique” il a vraiment apprécié sa compacité et son faible poid pour une qualité d’image vraiment sympathique. Je pense qu’équipée du fameux enregistreur Cinedeck, ça peut faire un duo gagnant ! Et une alternative intéressante pour qui n’a pas besoin de plus de définition que du 1080.

ARRI ALEXA Plus présentation au micro salon AFC

News en exclusivité planétaire pour le Pampuri’s Blog : le premier long métrage tourné en Alexa / Arri Raw sera mis en lumière par l’excellentissime Darius Khondji pour le prochain long métrage de de Mickael Haneke.

Salut bande de Geeks lumineux … ça fait bien 2 semaines que je vous ai pas conté des histoires de boiboites à image. Désolé mais j’ai un emploi du temps de ministre ces temps-ci.

Alors plutôt que de faire de la litérature, chose pour laquelle je ne suis pas forcément doué, je vais vous laisser regarder cette petite présentation de l’Alexa plus tournée au Micro Salon AFC à la Femis.

 

Frank van Vught chef opérateur qui travaille pour ARRI, nous expose les petits “plus” de ce modèle “plus” et nous explique la théorie de ARRI sur le Raw 3K, le workflow 2k etc.